Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
[RP] Le coin des écrits trouvés

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> Privé - Le Coin de l'Admin -> ** RP hors Royaumes Renaissants ** -> Divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Dim 18 Déc - 13:22 (2011)    Sujet du message: [RP] Le coin des écrits trouvés Répondre en citant

Ecrits trouvés par Sharkka
_________________



Citation:
18 juillet 2010


Registre de la Ville: Espoirs Retrouvés, le 11 novembre 1966

Depuis hier, nous regagnons l'espoir de survivre ! Les créatures déferlent les unes après les autres sur les portes de la ville, chaque jours plus nombreuses ... Nous avons foré les nappes phréatiques, et notre puis nous permettra de tenir plus de 3 mois sans problèmes d'eau ... Nos canons a eau fonctionnent a plein régime [...] de moins en moins nombreux [...].

Hier, nos éclaireurs sont partis avec leurs motos en direction de l'Est [...] Grande découverte [...] changera nos vies a tout jamais ! Après plusieurs jours de progression dans l'outre monde, ils ont trouvés [...] d'eau, [...]possibilité de construire un bateau [...] système de pompage et de filtrage [...]

Nous nous interrogeons sur l'état des poissons... Sont ils vivants et comestibles, ou se sont ils transformés en Zombie également ? Dans le premier cas, un bon bain de mer et du poisson frit nous remonteraient le moral ! Dans le deuxième [...]



Citation:
21 juillet 2010

Coupés du reste du monde

Le 20 janvier, 17h:

Cela fait maintenant 3 semaines qu'aucune communication avec d'autres refuges n'est possible.. Il semble qu'un vent venu de l'ouest amène des odeurs, des parfums de putréfaction.. Le puits du village est notre dernière ressource d'eau potable.. La terre est desséchée et les seuls fruits que le potager nous offre sont d'une couleur bizarre et sentent la pourriture.

J'ai peur. Des créatures dont je ne saurai expliquer l'existence s'amassent soir après soir autour de notre cité.. Ils tapent sur les murs, je pense qu'ils nous en veulent.. Si ils reviennent.. On ne tiendra pas


Le 22 janvier, 10h15 :

Nous avons perdu la moitié de nos compagnons d'infortune, dans ce qui semble être une attaque. Les créatures sont venues..

Du haut du mirador, j'ai clairement distingué une foule "humaine", ce qui ne me rassure pas.. Sont-ce des cannibales ? En tout cas, ces créatures ne sont pas armées.. Le chef du village pense qu'elles reviendront ce soir. Et demain. Et tout les jours maintenant..


Le 24 janvier, 20h30 :

J'ai peur, je suis seul et je ne descend plus du mirador sauf pour aller chercher des légumes au potager.. Hier soir, une créature m'a vu..

Elle était trop occupée à dévorer le chef du village pour me prêter plus d'attention que cela..

J'ai peur, car j'ai vu des cadavres avoir des spasmes..

J'ai la vague impression qu'ils pourraient se réveiller.. Je ne descends plus.. Je les entends.. Ils arrivent.



Citation:
2 septembre 2010

Je suis un trouillard
_______________________


C'est profondément injuste : je suis un trouillard.

Et dans l'épave ravagée par les radiations qu'est devenue notre Terre, c'est sans doute le pire des défauts. Me voilà, à rester cloîtré dans l'ombre des murailles à voir ces courageux héros braver tous les dangers pour ramener les matières nécessaires à notre subsistance. Me voici, à les regarder s'organiser, planifier, s'animer et ordonner. Dans l'ombre, je m'échine, je travaille, et suis devenu un virtuose de la truelle et de la scie... mais personne ne me voit. On a d'yeux que pour eux ; mais est-ce ma faute si la simple vue de ces créatures putréfiées me glace d'horreur et si leur terrible odeur révulse mon estomac ?

C'est pendant l'assaut d'hier, en entendant les glapissements étouffés du courageux dirigeant de notre ville, que je tins ma vengeance. Ils désiraient du danger, de l'adrénaline ? J'allais leur en procurer avec joie.

Ainsi, le soir, perché en haut de mirador, je les vis se rapprocher d'un pas ferme, chargés de trouvailles. Prestement, je me jetai au sol, et, de mes forces restantes, commençai à appuyer sur la lourde porte. Je vis sur leur visage se peindre l'étonnement, puis la colère ; ils couraient de toutes leurs forces pour pouvoir sauver leur peau, lâchant leurs sacs pour s'alléger. Et alors qu'ils n'étaient plus qu'à quelques mètres, la porte se verrouilla dans un claquement. C'est en riant, adossé contre la grand porte, que j'écoutai le concert de leurs cris de souffrance et de terreur.


Citation:
11 septembre 2010

Lettre pour Nelly
_______________________



Nelly, je t'écris cette lettre parceque je peux plus vivre dans ma ville.

Toute la ville est privée d'électricité depuis plusieurs jours, Internet ne passe plus, les lignes téléphoniques sont coupées et il y a plus de réseau. Mais surtout, il se passe des trucs pas nets? Certaines routes sont coupées par d'immenses rochers sortis de nulle part.

Et hier, j'ai vu un homme, enfin je suis pas sur que c'était un homme, c'était une créature bizarre cachée sous un vieux drap qui fouillait les poubelles. Ca avançait en boitant et ça s'est dirigé vers l'appartement de la folle qui habite deux immeubles plus loin. On l'a retrouvée déchiquetée ce matin. J'ai du aller poster cette lettre dans la ville a coté. Je te l'envoie juste pour te prévenir de mon arrivée.

A l'heure ou tu la lis, je suis déjà en route.


Citation:
12 aout 2010

Menaces du CSA
_______________________


AVIS À LA POPULATION

Devant la recrue recrudesscence des actes de tortures animales, le Comitée de Soutien des Animaux de notre ville de Frontières de l'automne cinglant, composé de courageux citoyens responsables et anonymes, a décidé de mener une action de repression "coup de poing".

Il est demandé aux citoyens responsables de ces actes de barbarie de cesser immédiatement leurs agissements odieux, sous peine de subir notre vendetta sanglante dans les proch jours à venir.
Assassins, vos têtes tomberont !

La paix dans vos coeurs.


Citation:
26 aout 2010

Survivre
_______________________

Le 3 septembre :

Le corbeau tourne en dessus du village, il ne sait plus où donner de la tête, car les cadavres jonchent le sol de la place. Certains bougent encore, malgré que je n'en aie trouvé aucun de « cliniquement » vivant. Je le regarde faire ses tours pendant des heures, et je me demande lequel de mes amis va pouvoir lui servir d'encas. Je suis libre comme l'air, pendant encore quelques heures. Je peux me promener, entrer chez les gens, me servir de leurs affaires et prendre ce qui me plait à la banque. Je suis seul, et je suis perdu. Je crois que la drogue que j'ai pris en banque commence à faire son effet

Je me sens fort mais faible à la fois. Je sais que ce soir, je serai seul face aux hordes. Dernier survivant de mon village, j'ai très peur, mais je ressens comme une sorte de fierté. Celle-ci ne tiendra pas quand je serai devant les zombies du soir. Une fierté bien éphémère.

Citation:
18 aout 2011

Derniers mots
_______________________


Ça n’a pas marché. Ils sont trop forts, trop nombreux...

Qu’avons-nous crée ? Nous avions un but, quelque chose en quoi croire... Et tout cela est désormais détruit, réduit en miettes... Dévoré par ces choses... Je ne veux pas finir comme elles. Mais aurais-je le courage de mettre fin à mes jours moi-même ?

Il me reste une balle dans mon chargeur, nous sommes deux, un ami de longue date et moi.

Ils frappent aux fenêtres depuis des heures... Je me demande quand vont-elles céder. Nous sommes condamnés. Ceci est la dernière trace de mon existence sur cette Terre.

Je m’excuse. Pour y avoir contribué. Peut-être que mon absence n’aurait rien changé, mais au moins ma conscience serait-elle tranquille... Je n’ai aucune idée de ce qu’il adviendra de l’humanité dès qu’ils auront quitté la ville.

Pitié, éliminez-les.

Corrigez nos erreurs. Le tapage aux fenêtres devient plus insistant. Ce revolver est de plus en plus amical. Mon ami est du même avis, même s’il ne le montre pas. Que faire ? Un bruit de verre. Les fenêtres ont cassé. Ils ne tarderont pas à détruire nos ultimes barricades.

La balle est pour moi. Adieu, mon ami.


Citation:
26 novembre 2011

Rapport de combat 1
_______________________


Route départementale 26, 00:05 :

Notre colonne de blindés roule depuis maintenant plus de 2h sans rencontrer aucune âme qui vive quand soudain le chemin se trouve barré par 2 vieilles voitures encastrées. Nous demandons à une dizaine d'hommes de sortir afin de dégager la route. Au bout de 2 min la celle-ci est déjà dégagée. Les hommes se précipitent vers les camions quand soudain de nombreuses ombres apparaissent dans les fourrés environnants et se jettent sur l'escouade. S'en suit un échange de coups de feux dans toutes les directions, les zombies sont tellement nombreux que nous en sommes réduits à abattre nos propres hommes.

Le capitaine Willard nous donne l'ordre de sortir de là. Nous démarrons les blindés et continuons notre chemin par la route désormais libre tout en laissant la poignée d'hommes encore en vie aux mains des contaminés...


Citation:
ARENES TERNIES

Jour 2

Sharkka il y a 1 heure(s) 18 décembre
Je vous fais profiter de documents trouvés autour de l'Atomic café

Une encyclopédie.
Citation:
17 décembre 2011

Annonce : séparatistes
_______________________

Annonce : séparatistes

Annonce publique

Des citoyens séparatistes avaient tentés de se barricader dans une caverne au sud de la ville. Un éclaireur a rapporté qu'ils avaient tous perdus la tête. Au sens propre.


Jour 3
Un Livre poussiéreux qui traînait là...
Citation:
18 décembre 2011

Tout est donc fini.
_______________________

Tout est donc fini.

Est-ce vraiment ainsi qu'un homme doive passer de vie à trépas ? En connaitre le jour exact, la cause ?

Mes deux derniers compagnons d'infortune n'ont plus supporté l'épée de Damoclès au-dessus de leurs têtes.

En pleine journée, le plus jeune n'a pas répondu alors que je l'invitais à partager le peu de nourriture qu'il nous restait. Il était allongé sur son lit de camps, digne, les yeux encore ouverts fixant son plafond éventré la veille au soir. Seule l'écume aux coins des lèvres nous aura fait comprendre qui avait subtilisé la dose de cyanure disparue mystérieusement deux jours auparavant.

Le doyen de la ville, un chef respecté et écouté, m'a simplement serré la main en sortant dans l'Outre-Monde. Incrédule, j'allais lui proposer ma gourde quand son sourire ainsi que la crosse de son précieux revolver m'ont fait comprendre qu'il s'agissait d'un « Adieu ». Vingt minutes après l'avoir perdu de vue, huit détonations se firent entendre. Puis le silence revint sur ce paysage de désolation.

J'ai passé le reste de ma journée à fixer des planches et des barbelés, mécaniquement. En vérifiant mes travaux, je me suis rendu compte que tout était bien solidifié... sauf qu'aucune fixation ne retenait l'ensemble au sol sableux. Je crois que je me suis mis à rire, nerveusement.

Ce sont là mes derniers écrits. Mon journal de bord, commencé le jour où j'avais trouvé refuge dans cette construction de misère, au milieu de cette communauté se sachant condamnée à l'avance, a disparu la nuit dernière. Comme présage que notre passage dans ce monde n'est qu'illusion.

Cette nuit, je ne vais pas me rendre sans combattre. Parce que la vie est un combat perpétuel et qu'arriver au bout du chemin, on cherche encore et toujours un échappatoire.

Je regarde une dernière fois à l'horizon. Je dois fermer les Portes.

La mort n'est pas une fin, juste un commencement...



Jour 3
patredmo Historien du désert
Citation:
18 décembre 2011

Nuit courte
_______________________


nuit courte

Je me suis encore réveillé en nage.

La nuit a été longue, chaque ombre et chaque bruit suspect me fait penser à ce qui ce trouve dehors. Ils sont là, ils sont partout et toujours plus nombreux. Cela fait maintenant 17 jours que je me suis réveillé dans cette ville. Depuis plus de la moitié des citoyens ont disparu. Ils ne sont jamais revenus de l'extérieur, ce sont toujours les plus valeureux qui partent en premier, certains restent bien au chaud cloîtrés chez eux a renforcer leurs baraque sans penser aux autres?..

... Je ne vais pas sortir aujourd'hui, je vais aider les autres pour la construction des défenses. Certains sont sortis après l'attaque juste pour ramener du petit bois et des défenses, mais cela suffira-t-il ? J'en doute. On y passera tous un jour ou l'autre...

... A demain, si je suis toujours en vie. La soif et la faim me tiraillent l'estomac. Que dieu nous protège.




Dernière édition par Archiviste le Ven 23 Déc - 14:23 (2011); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 18 Déc - 13:22 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Lun 2 Jan - 14:40 (2012)    Sujet du message: [RP] Le coin des écrits trouvés Répondre en citant

Citation:
Abîmes sauvages de l'ouest

Jour 4

Citation:
1er janvier 2012

Explorations
_______________________

EXPLORATIONS

Jour 2. J'enfile ma tenue de camouflage. Je dois faire un repérage du parcours pour l'expédition prévue plus tard dans la journée.

Je ne suis pas très à l'aise. Je sais que je peux passer inaperçue au milieu de ces monstres abjectes mais je ne connais pas encore toutes les astuces.

Dehors, c'est encore une journée à crever. Le désert à perte de vue? La désolation. Après une seconde d'hésitation, j'y vais. Pas l'habitude de sortir seule. Quand je n'étais qu'une simple citoyenne, c'était proscrit?

Brico-tout : j'ai craqué? j'ai hésité mais comme je savais que les autres allaient venir?il y avait un sac à dos au sol, j'ai voulu le prendre et un zombie m'a repérée !!! Me cacher, vite ! La radio ! J'espère que la pile est encore bonne? SOS? vous attend? ne peux pas aller plus loin?





Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:26 (2018)    Sujet du message: [RP] Le coin des écrits trouvés

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> Privé - Le Coin de l'Admin -> ** RP hors Royaumes Renaissants ** -> Divers Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
hebergeur image