Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
[HORDES] des extraits de rp

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> Privé - Le Coin de l'Admin -> ** RP hors Royaumes Renaissants ** -> Divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Ven 23 Déc - 14:24 (2011)    Sujet du message: [HORDES] des extraits de rp Répondre en citant

Jeux HORDES - Arènes ternies le 23 décembre 2011


Sharkka a écrit:
Jour 6 - Un réveil difficile.

Ces saletés de créatures ont cogné dur aux portes de la ville. Une centaine sont entrés, s'acharnant sur nous et en massacrant quatre.
Je suis resté prostré sous le lit où je m'étais réfugié en état de terreur. Leur dégaine, leur odeur pestilentielle qui vous ferait vomir vos tripes si encore vous aviez de quoi remplir votre estomac. Des images que l'on aimerait déchirer tant elles vous révulsent.

Quelques heures après l'attaque je me suis risqué à jeter un œil en ville. Les portes étaient fermées. Je me suis souvenu du mot que nous avait fait parvenir Patredmo :

Citation:
**** je remonte la scie avec moi sur le batiment et la deposerai au sol si qqun passe.
j'ai depose au sol ce qui paut vous interesser vous trouverez aussi un sac et un canif. ****

En terreur je ne pourrai pas faire grand chose face aux zombies qui devaient pulluler non loin de la ville. Mais il fallait récupérer la scie, que notre pote ne soit pas mort pour rien.

Je me suis dirigé vers la banque et j'ai pris un calmant.. ça allait diminuer mes défenses mais je n'avais pas le choix à moins de rester comme un pleutre planqué en ville. Il me faudrait juste trouver de quoi manger en route.

J'ai ouvert les portes et me suis dirigé vers l'Est, ajustant ma tenue d'éclaireur et priant qu'elle me fasse passer sans me faire remarquer. Quelques groupes de deux ou trois zombies rencontrés avant d'arriver à côté de ce qu'il restait de notre compagnons d'infortune.

Un canif au sol, quelques objets et la scie que je prends et place dans mon sac. Pas grand chose à récupérer d'autre, je descends au sud puis me dirige vers l'Ouest et me trouve au milieu de 5 zombies, avec de la bouffe au sol. Une machine à laver trouvée la veille fera l'affaire. J'en tue un, prend le temps d'arranger mon arme avec une boite brico trouvée elle aussi la veille et j'en tue un autre afin de pouvoir récupérer de quoi manger pour rentrer. Je me dirige toujours à l'Ouest, trouve encore de la nourriture et arrive en ville.

Je dépose la scie en banque et rentre chez moi me reposer quelques minutes avant de voir que beaucoup construisent leur taudis. Je n'ai plus assez de force. Je travaille un peu sur un chantier et puis prend un alcool pour pouvoir aménager mon taudis, ça fera toujours ça de défense en plus, bien que je me doute que certains vont chouiner.

J'en profite pour regarder le registre de la banque et suis affolé de voir que quelques uns se remplissent les poches avant de sortir de la ville... sans parler de ceux qui sont dehors et campent. Mais sans doute vont ils rapporter quelques plans et objets précieux, il faut l'espérer.

Une fois mon taudis arrangé, je m'endors à bout de forces.



Jour 7.

La nuit a été calme, le réveil l'est beaucoup moins. Comme je le pressentais, déjà ça se plaint que j'ai volé un alcool. Ils sont tellement prévisibles. Inutile de leur dire que j'aurais pu trafiquer le registre si j'avais voulu voler. A croire que la scie n'était pas si importante que cela.. malgré que j'en vois s'en servir. L'envie de la reprendre et de sortir me vient à l'esprit. Mais je me contente de sortir sans rien prendre, pensant trouver de quoi boire ou manger sur une dépouille.

Et ça arrive. Ce cher Milton qui s'était servi allègrement en banque... décomposé et bouffé au trois quart, avec sa gourde à côté. Je prends la gourde et je descends au sud. Mes fouilles me donnent de quoi manger et je décide de dormir dehors vers le sud ouest n'ayant de toute façon pas assez de forces pour revenir vers la ville.

Je dépose toutefois une poignée de vis et d'écrous et un batteur, au cas où quelqu'un passe puisque je ne peux retourner en ville.

Ca ne fait pas longtemps que je suis caché lorsque j'entends des pas et reçois une boule de sable. Je ne bouge pas... est ce que ce sont les zombies qui arrivent déjà où peut être juste une poule sauvage. Je regarde discrètement et voit un type.. ou une fille ? Allez savoir la nuit tous les chats sont gris.
C'est l'un de ceux partis au tout début de la ville, ceux qui reviennent sans doute avec des plans et moult matériel pour aider.

Il récupère la poignée de vis, dédaigne le batteur et s'évapore d'un coup dans la nuit, sans doute pour aller rejoindre la ville et rapporter ses précieuses trouvailles.



Jour 8.

Lorsque je me réveille, j'aperçois 4 zombies autour de moi. D'autres traces de pas montre que quelqu'un d'autre est passé à côté de moi. Je prends direction le sud, puis l'ouest. Mes fouilles sont chanceuses j'ai de quoi manger et de l'alcool "Debout les morts".

Un sourire s'esquisse sur mon visage en regardant la bouteille... peut être qu'ils la voudraient en ville, mais je ne peux pas y aller, pas aujourd'hui. Et puis il y a dans cette ville quelques têtes vides et je leur préfère encore les zombies.

Demain peut être... où dans une autre vie.

La mort est douce par moment.



Mon expédition se passe bien. Sans doute la dernière, alors je veux qu'elle soit digne d'un jour de fête.
Citation:
[12:47] Sharkka a déposé Vodka Marinostov .

c'est le jour des alcools ne puis je m'empêcher de penser en me baissant. Je dépoussière l'étiquette et lève ma trouvaille vers le ciel qui se charge de poussière et d'une étrange lueur comme toujours.

santé !

... puis la met dans mon sac. Sait on jamais si je croisais un promeneur je pourrais toujours lui offrir à boire.

Demain elle ne sera sans doute qu'une bouteille de plus à moitié ensevelie dans le sable.

Le soleil cogne, je continue ma route.



Pour Patredmo, l'un des seul rpiste qu'il y avait ici.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 23 Déc - 14:24 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> Privé - Le Coin de l'Admin -> ** RP hors Royaumes Renaissants ** -> Divers Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
hebergeur image