Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
Baronnie de Montpipeau :: Le Château de Montpipeau :: La Basse Cour :: La Lice

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP Joutes --- -> * 1459 *
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 13:47 (2012)    Sujet du message: Baronnie de Montpipeau :: Le Château de Montpipeau :: La Basse Cour :: La Lice Répondre en citant

Keridil a écrit:

_______________________

DeedlittMinerve vint au panneau d'affichage et posa les noms des participants.

Citation:


Zebracolor du Val de Loire, Ducs des Roches l'Evesque, Baron de Bourgueil



Eusaias Blanc-Combaz, Duc de Bouillon, Comte du Lavedan, Vicomte de Digoine et Bapeaume, Baron de Desvre Seigneur d'Herlies et Seuiri



Angelyque de la Mirandole, Duchesse de Bourgogne.



Enguerrant de la Mirandole-Rochefoucault, Duc Consort de Bourgogne.



Elisabeth Stilton Stilton de Lasteyrie, Dame de Lusigny



Boudicca d'Arkan, Dame des Roches Saint Quentin



Cuche de Fronsac, Seigneur de Fulvy



Celenya Ocealys, dicte Ptitmec13, Dame de Lasson



Aimelin de Millelieues, Seigneur d' Etampes sur Marne



Pierre du Val de Loire, dict Pr3v3rt, Duc de Montlouis, Baron de Saint-Cyr-sur-Loire




Lexhor d'Amahir, Duc d'Alluyes, Baron de Chateau Landon et d'Auneau, Seigneur de Pléaux et Seigneur de Saint-Denis-Les-Ponts, Maréchal d'Armes de France, Pair de France.

[Blason en révision]

Fred de Castelviray, Vicomte de Rémalard, de Chateauneuf en Thymerais et Baron d'Authon du Perche.



Sepa Von Strass, Seigneur de La Croix-près-Bléré



Fabien de la Fléchère Marigny, dict Fabien74, Vicomte d'Hérisson et d'Yssoire, seigneur de Challiers et de Fayet-le-château



Jonas de la Fléchère Marigny, Seigneur de Reugny



Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor, Baronne de Seignelay et de Montpipeau



Guillaume de Jeneffe, Grand Ecuyer de France, chevalier de l'Ordre royal de la Licorne, Vicomte de Marchiennes, Seigneur de Wavrin



Kantin Aymeric de Mialans, Héraut d'Armes dict Auvergne, seigneur de Banson.


________________________
Citation:
8ème de Finale


Minerve prit son parchemin et le placarda contre le panneau d'affichage avant d'en faire la lecture à voix haute.

Seront en lice pour ces 8ème de Finale :

Citation:
Pierre du Val de Loire, dict Pr3v3rt, Duc de Montlouis, Baron de Saint-Cyr-sur-Loire affrontera Cuche de Fronsac, Seigneur de Fulvy.



Citation:
Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor, Baronne de Seignelay et de Montpipeau affrontera Lexhor d'Amahir, Duc d'Alluyes, Baron de Chateau Landon et d'Auneau, Seigneur de Pléaux et Seigneur de Saint-Denis-Les-Ponts, Maréchal d'Armes de France, Pair de France.

[blason à venir]


Citation:
Elisabeth Stilton Stilton de Lasteyrie, Dame de Lusigny affrontera Angelyque de la Mirandole, Duchesse de Bourgogne.



Citation:
Kantin Aymeric de Mialans, Héraut d'Armes dict Auvergne, seigneur de Banson affrontera Guillaume de Jeneffe, Grand Ecuyer de France, chevalier de l'Ordre royal de la Licorne, Vicomte de Marchiennes, Seigneur de Wavrin.



Citation:
Zebracolor du Val de Loire, Ducs des Roches l'Evesque, Baron de Bourgueil affrontera Celenya Ocealys, dicte Ptitmec13, Dame de Lasson.



Citation:
Boudicca d'Arkan, Dame des Roches Saint Quentin affrontera Enguerrant de la Mirandole, Duc Consort de Bourgogne.




Citation:
Aimelin de Millelieues, Seigneur d' Etampes sur Marne affrontera Eusaias Blanc-Combaz, Duc de Bouillon, Comte du Lavedan, Vicomte de Digoine et Bapeaume, Baron de Desvre Seigneur d'Herlies et Seuiri



Citation:
Sepa Von Strass, Seigneur de La Croix-près-Bléré affrontera Jonas de la Fléchère Marigny, Seigneur de Reugny




zebracolor a écrit:
De la bordure de la Lice, zebra avait regardé Pierre faire son premier combat. Bref et expéditif, son cousin n'avais pas tenu plus d'un lance, avant de chuter en bout de lice, manquant sa cible.
Dommage, heureusement, chute sans blessure.

A son tour, il rejoint son écuyer Joachim qui avait préparé son cheval ... lui permettant de regarder les autres combat.

Que s'avance sur la lice Zebracolor du Val de Loire, Duc des Roches l'Evesque, Baron de Bourgueil et Celenya Ocealys, dicte Ptitmec13, Dame de Lasson.



Première lance...
La tension était palpable, les deux adversaires se connaissaient bien, Minerve donne le départ, il se croisent et s'observent, mais aucun ne touche.

Seconde lance....
Tendus ou curieux, on ne le savait pas, mais pour cette seconde lance, une fois de plus pas de touche.

Troisième lance...
Cette fois le duc semble vouloir prendre les choses en main, il vise juste et touche la Dame, mais ne brise pas sa lance...La dame n'arrive à pas se maintenir en selle, elle chute sans se blesser.


Zebracolor du Val de Loire est déclaré vainqueur.


La Dame de Lasson... il sourit se rappelant ses joute précédente avec elle... et la salua avec un air de défiance avant de baisser son Haume.

Première et deuxième lance décevantes... à avoir souvent jouté ensemble, elle commençais à savoir ou il allais pointer et agile comme une anguille, elle donnais l'impression de n'être plus la au moment de l’impact, qui ne venais pas.
Pour la troisième, zebra fit abstraction de la jeune femme... pour se concentrer sur l’écu... à juste raison...il touche et fait chuter la belle qui se relève sans gravité.

Dame de Lasson, je vous remercie pour cette joute, et vous donne rendez-vous à la prochaine, ou qui sait, nous toucherons et briserons peut-être dès la première lance !

Lassant son cheval à son écuyer Joachim, il resta sur le bord de la lice pour regarder le combat de Boudicca... qui échoua, heureusement sans gravité.
Dommage, il ne pourrait pas applaudir un autre Tourangeaux par la suite.... à part Sepa.


ptitmec13 a écrit:
On prend les mêmes et on recommence.. Ben oui.. combien de fois déjà avait elle rencontré Zebracolor lors de joutes? C'était à celui qui reprendrait sa revanche, un coup l'un un coup l'autre.. Elle en avait perdu les comptes. Haussement d'épaules, elle appréciait l'homme. Peut-être cette fois ci prendrait-elle le temps d'aller le saluer en dehors de la lice.. Mais pour ça un lourd travail était à faire.. S'adresser à un Duc pour elle était.. déplacé. Bref c'est un sourire sur les lèvres qu'elle répondit à son salut défiant.

Que s'avance sur la lice Zebracolor du Val de Loire, Duc des Roches l'Evesque, Baron de Bourgueil et Celenya Ocealys, dicte Ptitmec13, Dame de Lasson.

En place, la visière qui s'abaisse, grimace lorsqu'elle se saisit de la lance, son bras pas tout à fait remis de sa fracture, il lui manquait encore quelques séances pour remuscler le membre meurtri. Les drapeaux qui s'abaissent marquent le début du galop.. Plus rien ne compte que de toucher et d'éviter les coups.
Première lance sans grande surprise. Cette tactique elle la connaissait et pouvait éviter sans soucis la lance de son adversaire.
Seconde lance identique, on évite mais on échoue encore.
La troisième lance se doit décisive.. La blondine amène sa jument dans un galop puissant et régulier. Elle abaisse sa lance et vise l'écu. Avant qu'elle ne puisse toucher elle sent le choc contre son bouclier qui lui fait lâcher les rennes et tomber à la renverse sans pouvoir toucher ni même se retenir.
Se relever sans blessures, au moins cette fois ci cela ne se terminera pas en duel à l'épée.


Dame de Lasson, je vous remercie pour cette joute, et vous donne rendez-vous à la prochaine, ou qui sait, nous toucherons et briserons peut-être dès la première lance !

Elle relève sa visière et ôte son heaume libérant la cascade dorée sur ses épaules. L'azur glisse sur le Duc et elle lui répond tout simplement:

Vostre Grasce c'est toujours un plaisir que de vous affronter. La prochaine c'est moi qui vous ferez chuter. Alors s'il vous agrée que ce soit à la première lance...

Sourire mutin quand elle lâche cette dernière phrase. Tout est si simple pour elle quand elle est en lice..


Aimelin a écrit:
Que s'avance sur la lice Aimelin de Millelieues, Seigneur d' Etampes sur Marne et Eusaias Blanc-Combaz, Duc de Bouillon, Comte du Lavedan, Vicomte de Digoine et Bapeaume, Baron de Desvre Seigneur d'Herlies et Seuiri



Première lance...
Le Champion de Champagne de l'an passé contre le Balbuzard Bourguignon.
Les deux héros font leur entrée... La foule en délire scande le nom de leur favoris.
Minerve donne le départ, les jouteurs se font face... Mais rien ne se passe durant cette lance...

Seconde lance...
Le Balbuzard manque sa cible, alors que le seigneur champenois lui ne rate pas cette opportunité, il touche brise sa lance et entraîne la chute de son adversaire.
Le Bourguignon n'est pas blessé.


Aimelin de Millelieues est déclaré vainqueur.


Aie aie aie aie aie aie voila les seuls murmures que le jeune Etampes arrivait à laisser s’échapper. Eusaias… hormis le fait qu’il le connaissait de vue pour l’avoir croisé souvent à des joutes, et qu’il connaissait néanmoins sa réputation, il était l’époux d’une amie, Gnia. Petit froncement de sourcils en pensant que peut être elle était là et il ne put s’empêcher de parcourir les tribunes, se penchant légèrement alors qu’il était en selle.

Puis cette brigandine l’est peut être légère mais j’me sens comme dans un tonneau moi.
Lorsque je tombe je roule.


Un tonneau.. voila la solution. Penser au calva de sa petite Lily disparue, voila qui lui remonterait le moral et lui ferait oublier le stress qui s’emparait de lui. Petite tape sur l’encolure d’Altaïr qui déjà trépignait d’impatience, avant qu’il ne le mette en marche à l’appel de son nom.

Lance attrapée en laissant ses mirettes grises se poser en fond de lice, là ou l’ennemi guettait tel un rapace prêt à fondre sur sa proie. Hahummm…

Un léger coup de talon et l’étalon talonné s’élance, s’envole, survole la.. d’accord n’exagérons rien, mais il galope très vite c’est un fait, tellement vite que le jeune ébouriffé n’a pas le temps d’abaisser sa lance. Nul choc, son adversaire l’a manqué lui aussi.

Demi tour en bout de lice, et mirettes toujours fixéees sur l’écus qui fond vers lui. Un nouveau galop puissant, une lance qui s’abaisse tandis qu'il se penche légèrement en avant, pour appuyer son geste et toucher de plein fouet la cible. Fracas du bois qui se brise tandis qu’il se tourne légèrement, soulagé en voyant son adversaire à terre.


Désolé Gniamurmure qui sort machinalement.

Aller le saluer .. hmmm c’était peut être risqué… mais tant pis il dirigea son merens vers le Duc de Bouillon, en enlevant son bacinet et inclinant la tête.


Votre grâce.. j’espère que la chute ne fût point trop douloureuse… merci pour ce tournoiavant d’ajouter en souriantmes amitiés à votre épouse.

Et de remettre son bacinet sait on jamais.


angelyque a écrit:
C'est avec une grande excitation que la Mirandole avait suivi les joutes, tout en attendant son tour.

Le premier combat était l'affrontement entre son vassal, sa fierté, son Cuche à elle, et Pierre du Val de Loire, qu'elle n'avait pas vu depuis bien trop longtemps.

Elle se leva quand elle vit ce dernier tomber et poussa un long soupir quand elle le vit se relever sans aucun blessure.

Applaudissant son vassal, elle adressa un signe de la main au duc de Montlouis, espérant les voir, lui et son frère un peu plus tard.

C'est avec grande surprise qu'elle vit ensuite sa fille adoptive, Della de la Mirandole terrasser son beau-père dans un duel acharné. Cela ne fit aucun doute dans la tête de la mère que le beau papa avait retenu ses coups.

Elle appaludit Della et adressa un signe de tête mêlé de respect à Lexhor.

C'était enfin à son tour, la duchesse se leva, et avec l'aide de son ecuyer parvint à grimper sur sa monture, un pur race espagnol répondant au doux nom d'Almaviva.

Lors de la première passe, elle ne fit que jauger son adversaire, se tenant droite sur sa monture, parant seulement toute attaque.

A la deuxième, la Duchesse de Bourgogne charge dans un grand cri, brisant ainsi sa lance sur l'armure de la Stilton.

A la troisième, la Duchesse oberva la même attitude qu'au début, et se contenta de croiser Elisabeth, sans tenter néanmoins de la jeter à terre. L'envie ne lui manquait pas, mais elle avait besoin de garder ses forces pour la suite.

Elle avait gagné! Conduisant sa monture près de celle d'Elisabeth Stilton, elle laissa échapper un rire léger
.

J'espère que vous n'avez pas pensé un seul instant pouvoir gagner, chère dame. Cela a été néanmoins un plaisir. J'ose espérer que vous m'encouragerez pour la suite. J'adore être acclamée.

Il lui fallait à présent se préparer pour les 1/4 de finale. Cela serait une autre affaire et ne serait sans doute pas si simple. La Mirandole reprit le chemin de sa tente afin d'y retrouver son écuyer.




_____________________________________________________________

Citation:
Les quarts de finale.




Citation:
[quote="Deedlitt"]Bien bien tout le monde était là ou presque. Minerve s'avança et fît appeler ceux qui devaient l'être.

Citation:
Que s'avance sur la lice, Cuche de Fronsac, Seigneur de Fulvy et Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor, Baronne de Seignelay et de Montpipeau.



Première lance...
Le premier duo de jouteurs viennent et se font face, Minerve donne le signal. La Baronne encore secouée du dernier tour ne semble pas au mieux de sa forme, les lances s'abaissent et se croisent, la baronne manque sa cible, le seigneur lui ne la rate pas. Il touche et brise sa lance, faisant chuter la baronne par la même occasion. La baronne se relève, pas de blessure cette fois-ci.
Un duel sans concession.


Cuche de Fronsac est déclaré vainqueur.


Citation:
Que s'avance sur la lice, Angelyque de la Mirandole, Duchesse de Bourgogne et Guillaume de Jeneffe, Grand Ecuyer de France, chevalier de l'Ordre royal de la Licorne, Vicomte de Marchiennes, Seigneur de Wavrin.



Première lance...
Les deux jouteurs s'élancent l'un contre l'autre, les lances se croisent... Et se fût tout pour cette passe là.

Seconde lance...
La duchesse, décidée, ne laissa pas place au doute. Elle frappa l'armure du chevalier avant que celui ci n'ai pu ajuster sa lance, elle touche et brise sa lance. Avec un geste technique elle fait choir son adversaire. Pas de bobo pour cette passe là.
Décidément les Bourguignons font pas de quartier, se dit Minerve.


Angelyque de la Mirandole est déclarée vainqueur.


Citation:
Que s'avance sur la lice, Zebracolor du Val de Loire, Duc des Roches l'Evesque, Baron de Bourgueil et Enguerrant de la Mirandole, Duc Consort de Bourgogne.



Première lance...
Les deux hommes font signe qu'ils sont prêts, Minerve donne le signal ! Et c'est avec célérité et force qu'ils vont l'un vers l'autre.
Les lances se touchent et se brisent.... Mais le duc consort ne peut tenir en selle suite au choc, il vacille et chute en bout de lice. Pas de blessure.


Zebracolor du Val de Loire est déclaré vainqueur.


Citation:
Que s'avance sur la lice, Aimelin de Millelieues, Seigneur d' Etampes sur Marne et Sepa Von Strass, Seigneur de La Croix-près-Bléré.



Première lance...
Pour cette dernière joutes des quarts de finale, Minerve vit les deux hommes arrivés et lui faire signe qu'ils étaient prêts.
Ils s'élancent, frappent... et manquent leurs cibles.

Seconde lance...
Un demi tour en bout de lice et les voici repartis, les lances s'abaissent et touchent ! Mais aucune ne se brise.

Troisième lance...
Cette fois-ci il fallait en découdre, le Von Strass manque sa cible, le seigneur champenois en profite, touche et brise sa lance sur l'armure de son adversaire. Celui-ci emporter par l'assaut chute sur le sable de la lice, pas de blessure pour lui.


Aimelin de Millelieues est déclaré vainqueur.


_________________________________________________




zebracolor a écrit:
Que s'avance sur la lice, Zebracolor du Val de Loire, Duc des Roches l'Evesque, Baron de Bourgueil et Enguerrant de la Mirandole, Duc Consort de Bourgogne.



Première lance...
Les deux hommes font signe qu'ils sont prêts, Minerve donne le signal ! Et c'est avec célérité et force qu'ils vont l'un vers l'autre.
Les lances se touchent et se brisent.... Mais le duc consort ne peut tenir en selle suite au choc, il vacille et chute en bout de lice. Pas de blessure.


Zebracolor du Val de Loire est déclaré vainqueur.


Après une bonne soirée autour du feu Mirandolien, zebra avait passé une bonne nuit reposante, l'air frais, mais sec y était pour beaucoup.
les quarts reprenant, il se présenta sur la lice après avoir admiré la Victoire de la Duchesse de Bourgogne sur le Grand Ecuyer de France.

Il salua son adversaire et au signal, il s'élança avec rapidité., un double bruit d'éclat de bois, les lances se brisent.... mais zebra tien en selle, tandis que son adversaire tombe...Dommage qu'il soit blessé, cela a dut influencer sur sa tenue après le choc. Se rapprochant, il vit avec soulagement que le Duc Consort de Bourgogne se relevais sans blessure supplémentaires.


Votre grasce, j'espère que nous nous rencontrerons une autre fois, et que vous serez en pleine possession de vos moyens.... Deux lances brisées, nous aurions du jouter encore et vous ne déméritez point.


Aimelin a écrit:
Citation:
Que s'avance sur la lice, Aimelin de Millelieues, Seigneur d' Etampes sur Marne et Sepa Von Strass, Seigneur de La Croix-près-Bléré.



Première lance...
Pour cette dernière joutes des quarts de finale, Minerve vit les deux hommes arrivés et lui faire signe qu'ils étaient prêts.
Ils s'élancent, frappent... et manquent leurs cibles.

Seconde lance...
Un demi tour en bout de lice et les voici repartis, les lances s'abaissent et touchent ! Mais aucune ne se brise.

Troisième lance...
Cette fois-ci il fallait en découdre, le Von Strass manque sa cible, le seigneur champenois en profite, touche et brise sa lance sur l'armure de son adversaire. Celui-ci emporter par l'assaut chute sur le sable de la lice, pas de blessure pour lui.


Aimelin de Millelieues est déclaré vainqueur.

Juché sur Altaïr qui piaffait d’impatience il avait regardé les duels précédents, souriant en voyant son amie la Duchesse Angélyque sortir victorieuse de son duel. Il n’avait même pas eu le temps de passer la saluer, mais en la voyant, le visage de Flo lui apparut, faisant s’effacer son sourire. Il s’inquiétait et devait prendre nouvelles. Pour cette joute, il affrontait un jeune Seigneur qu’il ne connaissait pas, et regarda quelques secondes Ernest remettre en place le blason de Dotch pour qui il joutait comme à chaque fois.

Le signal, et à nouveau entrer en lice, positionner l’étalon, abaisser la visière du bacinet avant de s’élancer au galop. Aucune lance n’avait touché et il grimaça tandis qu’il contournait la lice pour se mettre à nouveau en place.

Une pression des talons, lance qui s’abaisse et touche mais ne casse pas, comme celle adverse. Un autre contournement de lice, soucieux de devoir en venir aux armes, et souvenir de son duel avec la Vicomtesse Beeky qu’il avait légèrement blessée au bras. Elle ne lui en avait pas voulu et lui en avait parlé en souriant lorsqu’il s’était rendu chez elle, mais il n’aimait pas blesser personne quand il n’y avait pas guerre.

Un troisième galop, la lance bien en main qui s’abaisse tandis qu’il conforte son assise et sent le choc qui fracasse sa lance. Faire ralentir l’étalon pendant qu’il se retourne légèrement pour s’assurer que son adversaire se relève, et débarasser de ce qu’il lui reste de lance, avant de diriger sa monture vers lui, enlevant son bacinet.


Seigneur, merci pour cette joute j’espère ne pas vous avoir blessé.

Un regard pour sa complice sur les tribunes et un sourire. Encore un effort pour faire honneur un peu plus à sa Suzeraine et amie.


ptitmec13 a écrit:
Ce n'est pas parce qu'elle avait perdu qu'elle n'allait pas assister à la suite des joutes. Surtout qu'Aime combattait toujours et qu'elle voulait voir aussi comment s'en sortait son vainqueur de la veille.
Cape fourrée, petite besaces avec de quoi grignoter et se réchauffer par ce froid c'était bien nécessaire.

Attentive elle regarda les affrontements et en particulier les deux derniers. Pourquoi donc? Parce que le premier était celui qui l'avait battue au tour précédent et qu'à force de le rencontrer en lice elle avait tissé une sorte de respect envers l'homme. Et le second.. Est-il vraiment besoin de se poser la question. Son beau brun ébouriffé, ami et complice et comme elle s'amusait à le dire "Co vassal". Et cerise sur le gâteau, ou pompon sur le chapeau ou toute autre expression qui vous viendrait a l'esprit exprimant la même chose, les vainqueur des 2 duels s'affronteront au tour suivant.
Mirettes azurées droit sur la lice elle n'en manquait pas une miette. Ainsi les deux hommes se rencontreraient au tour suivant, pour sur elle serait encore là dans les gradins.


Guillaume_de_Jeneffe a écrit:
« Mille fois sur le métier, remets ton ouvrage » souriait mentalement le Flamand. Et on métier, cette fois, c'était la duchesse de Bourgogne. Qu'il avait déjà affrontée lors de joutes du mariage Devirieux-Hoegaarden. Une revanche? Ou une confirmation? Suspense, suspense. Et, pour le chevalier, une occasion de plus de tenter de celler son âge derrière le visage de métal qu'il arborait chaque fois avec le même plaisir. Sa victoire du premier tour l'avait mis en confiance et il entendait bien éprouver sa lance sur son adversaire.

Juste le temps d'observer et d'apprécier la rapidité du seigneur bourguignon. Ce qui ne présageait rien de bon pour lui si, d'aventure, il venait à abattre celle dont il tenait Fulvy. Baste, au moins cela ne serait pas l'une de ces passes où les gens retiennent leurs coups pour éviter de le blesser, craignant il ne savait quelle punition divine. Il en était là de ses réflexions qu'un valet lui tendit une lance.

L'empoignant, la lance, pas le valet, il se dirigea au pas vers le bord de la lice, là où il attendrait l'appel du juge-diseur. Celui-ci ne fut pas long à attendre, qui déjà libérait les deux cavaliers. Guillaume pique des deux, abaisse sa lance, la dirige sur la poitrine ducale, sert les dents, en oublie de respirer l'espace de quelques secondes, plisse les yeux et... rate. Lamentablement son arme s'est détournée du métal bourguignon de la même façon que le bois mirandolien l'a laissé, lui, intact.

Prochaine charge, contrairement à ses habitudes, il garde le ligneux instrument en main. « Peste de la superstition ! » jure-t-il
in petto. Et à nouveau il lance son Frison au galop dans l'espace de sable clos par des planches de bois. Un bac à sable pour enfin n'ayant pas vraiment mûri ? Qui sait après tout ? Pas le chevalier dont les pensées étaient bien éloignées de cette anachronique digression... Et qui en fait aurait peut-être gagné à s'y concentrer, vu l'échec patent de cette nouvelle tentative. Échec car cette fois encore il laisse la duchesse vierge de tout outrage et patent car cette dernière lui fait vider ses étriers.

- Diable, hurle-t-il dans son heaume avant de se relever.

Puis, une fois debout, il salue sa triomphatrice.

Della a écrit:


Que s'avance sur la lice, Cuche de Fronsac, Seigneur de Fulvy et Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor, Baronne de Seignelay et de Montpipeau.



Première lance...
Le premier duo de jouteurs viennent et se font face, Minerve donne le signal. La Baronne encore secouée du dernier tour ne semble pas au mieux de sa forme, les lances s'abaissent et se croisent, la baronne manque sa cible, le seigneur lui ne la rate pas. Il touche et brise sa lance, faisant chuter la baronne par la même occasion. La baronne se relève, pas de blessure cette fois-ci.
Un duel sans concession.


Cuche de Fronsac est déclaré vainqueur.


Mazette, jouter contre son p'tit Cuche, comme elle l'appelait familièrement, n'était pas pour mettre la Blonde en joie.
Si affronter BôPapa avait été un défi amusant et si la victoire méritée - quoiqu'il en dise et raconte par la suite - avaient eu un goût sans précédent, être face à Cuche avait fait retomber le soufflé.

Peut-être plus blessée qu'elle n'avait voulu le laisser paraître, Della ressentit une douleur lancinante lorsqu'elle remonta à cheval.
Son écuyer de fortune l'avait vue grimacer et avait demandé s'il fallait la déclarer forfait. Le pauvre se souviendrait longtemps de sa bêtise...la bosse qu'il portait sur le crâne chaufferait pendant au moins une semaine. Il avait appris une chose : ne jamais contrarier la Mirandole.

Lorsque le signal fut donné, Della lança sa monture, avec la farouche intention de faire valdinguer son p'tit Cuche !
Mais cette fois, le Ciel avait un autre projet et sa lance ne toucha que le vide...S'en suivit alors une nouvelle chute qui si elle ne lui provoqua pas de blessure, raviva la douleur de la cuisse.
Pourtant, la Baronne se releva encore et salua la foule nombreuse dans les gradins, dont son époux qui devait encore ronchonner de la voir battue, cette fois.

Elle s'approcha de la corde et ôtant son heaume, elle lança à son adversaire :
Félicitations Cuche ! Tu pourras te vanter d'avoir fait choir Della de la Mirandole, profite...c'est rare ! Elle partit d'un grand rire avant de s'en retourner à la tente où, maintenant, l'heure allait être aux divertissements !

angelyque a écrit:
Une goutte de sueur perla sous son heaume tandis qu'elle prenait connaissance du nom de la personne contre qui elle devait jouter.
Elle avait déjà jouté contre lui peu de temps avant et n'avait point triomphé. Cette fois-ci il fallait qu'elle se préparer mentalement à affronter le grand écuyer de France, bien décidée à ne lui laisser aucune chance.

La victoire de son vassal, Cuche lui permit de se dire que la chance était de leur côté ce jour.

Avec l'aide de Lorenz Von Frayner, son ecuyer, elle remonta sur Almaviva et serra les dents.

Elle chargea afin d'oberver l'attitude de son adversaire, qui tenta de lui mordre la poussière. La poitrine ducale supporta largement le choc, amortit même le coup. La duchesse lança un regard noir en direction de Guillaume de Geneffe. Il voulait la guerre? il l'aurait!

Lors de la deuxième passe, elle chargea de toutes ses forces l'objet de sa fureur et réussit à l'envoyer saluer le sable de la lice.

La Mirandole retint les rênes de sa monture et flatta son encolure avant de relever son heaume et de retourner voir son adversaire vaincu. Le regard pétillant de malice, elle lui tendit la main pour se relever.


Cela fait 1 partout mon cher. Veillez à prévoir rembourrer votre armure pour la prochaine fois. A votre âge, il faut savoir se ménager.

Peu après ce fut le tour de son époux de combattre contre Zebracolor. La duchesse avait hâte de pouvoir échanger quelques mots avec ce dernier, il faisait partie des moments moments qu'elle avait passés ces derniers temps.

Elle applaudit à tout rompre sa victoire, dédaignant son époux à terre. S'il y a bien une chose qu'elle détestait, c'était les perdants.

Sans un regard pour le Mirandole, elle partit vers sa tente, sifflant seulement quand elle passa à ses côtés
.

Vous n'aurez aucune difficulté pour trouver une dinde pour vous soigner, mon ami!


____________________________

Citation:
Les demi finales.


Deedlitt a écrit:
Oyez oyez voici les braves toujours en lice pour les demi-finales.

Citation:
Cuche de Fronsac, Seigneur de Fulvy affrontera Angelyque de la Mirandole, Duchesse de Bourgogne.



Citation:
Zebracolor du Val de Loire, Duc des Roches l'Evesque, Baron de Bourgueil affrontera Aimelin de Millelieues, Seigneur d' Etampes sur Marne.



zebracolor a écrit:
Sans surprise après les résultats des quarts, Zebra affrontais Aimelin de Millelieues, Seigneur d' Etampes sur Marne.

Se préparant avec l'aide de Joachim, il guettais des l'assistance si ses les 3 femmes qu'il attendais allais être présente.
Tout d'abord, la Duchesse Angélique de la Mirandole qui l'avais tant applaudit durant les quart, surprenant mais au combien flatteur...
Puis Boudicca, La Dame des Roches Saint Quentin avec qui il se déplaçais sur toutes les joutes du royaumes
Enfin P'ti Mec, la jeune Dame de Lasson avec qui il croisais la lance et parfois le fer.... mais aussi l'amie du Seigneur d'Etampe, son adversaire de ce tours. Il avait remarqué que ses yeux ne le quittais pas ... Amelin avais fait un sans faute en 8e, mais avait attendu la 3e lance pour les quart, touchant deux fois, la première sans briser... Un solide gaillard qu'il espérais bien battre de belle manière, n'en déplaise à la Dame de Lasson...

Il reporta son attention sur l'harnachement de son cheval, la tenue de la selle, et la qualité et l'équilibre de sa lance, n'hésitant pas à choisir celle qui lui convenais le mieux parmi plusieurs.



ptitmec13 a écrit:
Une des premières personnes installées? Ben faut croire..Couverture pliée sous son séant pour ne point attraper froid, flasque inévitable, encas tout autant. Aux premières loges la blondine.
Elle était super heureuse que son ébouriffée de beau brun arrive en demi finale. Cela conforterait son ami de ne pas abandonner les joutes. Il fallait donc à tout prix qu'il gagne cette demi finale, n'en déplaise au Duc des Roches.. Nomeoh...
Elle aurait apprécié que ce duel ne se fasse qu'en finale mais le hasard en avait voulu ainsi.
Picorant ses dès de cochonnaille et de pain elle regardait un peu partout voir si elle reconnaissait du monde. Mon dieu que sa galette lui manquait pour tout partager.

Aimelin a écrit:
Mais si blablabla .. tu verras que blabla.. et puis apres blabla... c'était affolant ce que les femmes pouvaient avoir d'arguments lorsqu'il s'agissait de le convaincre ou du moins d'essayer.
Sa blondinette n'était pas là mais une autre blondinette complice de longue date, veillait à l'encourager. Il est vrai que les dernières joutes s'étant plutôt transformées en cascades ébouriffesques avaient plus ou moins... enfin un peu plus moins que plus.. découragé le jeune Connétable de Champagne.


- tu vois je suis arrivé en demi finale, donc maintenant c'est bon tu ne crois pas ?
- ah noooon tu vas pas t'arrêter là
- ben pourquoi
- parce que
- c'est pas une réponse ça
- puis tu affrontes un bon adversaire le Duc des Roches
- moui... justement si je le blesse c'est un Duc


Il affronterait donc un jouteur que Célénya avait déjà affronté et il essaierait de le faire avec classe... tant dans sa victoire que dans sa défaite, l'important étant de choir joliment.


Deedlitt a écrit:
L'heure était venue, Minerve fît sonner les bucines, comme à son habitude. Puis elle appela les participants toujours en lice.

Citation:
Que s'avance sur la lice, Cuche de Fronsac, Seigneur de et Angelyque de la Mirandole, Duchesse de Bourgogne.



Première lance...
Les jouteurs font signe qu'ils sont prêts, Minerve abaisse son drapeau. Les chevaux s'élancent, les jouteurs se croisent.... Et c'est tout, pas de touche cette fois.

Seconde lance....
Un demi-tour en bout de lice, et les voici déjà étant sur le point de se toucher. Les lances se croisent et s'abaissent, la duchesse manque sa cible, le seigneur lui touche sa suzeraine et brise sa lance!. Celle-ci n'étant pas tombée de la dernière pluie, elle teint bon sur sa monture.

Troisième lance...
La duchesse n'était pas une débutante, et elle avait la réputation d'être tenace. Cette fois-ci c'est elle qui prend l'initiative de la lance. Elle évite le coup du Seigneur, le touche et brise sa lance! Avec un geste technique elle fini son assaut en le désarçonnant. Le seigneur chute lourdement sur le sable de la lice, il se relève sans blessure heureusement.


Angelyque de la Mirandole est déclarée vainqueur.


Citation:
Que s'avance sur la lice, Zebracolor du Val de Loire, Duc des Roches l'Evesque, Baron de Bourgueil et Aimelin de Millelieues, Seigneur d' Etampes sur Marne.




Première lance....
Les deux hommes se connaissent, les deux sont de très bons jouteurs dont la renommée dépasse largement les frontières de leur duchés respectifs.
Minerve donne le signal de départ.... Ils se font face, les lances se croisent, et touchent! Les deux lances se brisent, et dans un choc violent les deux jouteurs se retrouvent à terre dans un spectaculaire nuage de poussière.
Les deux hommes montrent qu'ils sont en bonne santé, pas de blessure. Puis Minerve prit la parole pour rappeler les règles.


Si les deux jouteurs chutent de leurs montures, sans que l'on puisse les départager par bris de lance, s'en suit un duel à l'épée. Le premier duelliste arrivant à quatre touches sera déclaré vainqueur.

Les deux hommes finissent de se faire équiper par leur palefreniers, puis se font face.

Première passe...
Le seigneur Champenois touche le premier sans blesser le duc.


Une touche pour le Seigneur d'Etampes sur Marne.

Seconde passe....
Le duc rétorque aussi sec, il touche le seigneur et le blesse légèrement au dos.


Une touche partout.

Troisième passe...
Le seigneur ne se laisse pas abattre, il touche à son tour sans blesser le duc.


Deux touches pour le Seigneur d'Etampes sur Marne.

Quatrième passe...
Décidément c'était chacun son tour le duc répond et touche sans blesser le seigneur.


Deux touches pour le Duc des Roches l'Evesque.

Cinquième passe...
Et la règle ne ment pas, ils se battent comme des lions dans l'arène. Le seigneur touche, sans blesser le duc.


Trois touches pour le Seigneur d'Etampes sur Marne.

Sixième passe...
Le duc en remet une nouvelle couche! Il touche sans blesser le seigneur.


Trois touches pour le Duc des Roches l'Evesque.

Septième passe...
Le suspens est à son comble, lequel va l'emporter?

Et c'est le Duc qui donne la dernière touche ! Il frappe de sa lourde épée et blesse le seigneur légèrement à la poitrine.

Minerve fait signe au médicastre de venir auprès du Seigneur et proclame ce qui doit l'être.


Zebracolor du Val de Loire est déclaré vainqueur par quatre touches à trois.



zebracolor a écrit:
Sa joute en deuxième, Zebra regarde, du bord de la lice, l'affrontement de Fronsac et de Mirandole... Et avec un sourire en coin, il applaudit à tout rompre la victoire de la Duchesse sur son Vassal, d'autant plus belle sur cette troisième lance qu'elle devais a tout pris le faire chuter !

Cela serais quand même sympathique de ce rencontrer en finale.... mais....a son tour !

Il monta sur son cheval, tenu et préparé par Joachim...fin prêt il se présenta sur la lice pour saluer son adversaire et au signal il s'élança...

Bruit de tonnerre, sentiment de rencontrer le coin d'un porche... et par terre...
Lourdement il se relève... un regard dans l'assistance... la Dame de Lasson.... un sentiment de "DÉJÀ VU"

Joachim se précipite avec son épée... changement d'écu, et d'une partie de l'armure, faite pour la joute, sur l'épaule gauche...


Merci Joachim, nous allons voir maintenant si les mois de guerre servent aussi en duel !

Se retournant vers son adversaire... Seigneur, je suis a vous !

Il s'en suis un duel épique, ou le Seigneur d' Etampes sur Marne prends l'avantage, menant toujours d'une touche...mais... il remarque que Aimelin est gêné dans sa rotation... son premier touché au dos certainement... Zebra essaye d'en profiter... et bouge forçant le seigneur à se tourner... avec retard et en profite... pour toucher...par deux fois. Il grimace un peu à la vue du sang sur ce dernier coup ou son épée a lourdement frappé... mais heureusement pas profondément.

Seigneur d' Etampes sur Marne, vous fûtes un adversaire redoutable ! N'en déplaise à la Dame de Lasson, que je vous ai défait, vous ne déméritez point et ce combat fut l'un des plus rude a mener. A plaisir de vous retrouver une prochaine fois !

Zebra regarda si Angélique avait observé le Duel... pour la saluer du regard... d'un geste de défit amical pour la finale.


ptitmec13 a écrit:
Regard qui croise celui du Duc après la chute et un salut respectueux d'un signe de tête peut être pas perceptible de là où il est.
Elle suit les échanges de "civilités" entre les deux hommes, grimaçant à la première blessure infligée. Jusqu'au dernier moment elle y croit, il a l'avantage.
Le suspens lui fait se mordre les lèvres d’appréhension.
Le dernier coup est donné apportant la victoire au Duc. Pointe de déception de ne pas voir son ami arriver en finale mais fière de lui parce qu'il s'est battu jusqu'au bout.
Rassemblement rapido de ses affaires et la voila qui file au bord de la lice pour attendre son complice, légèrement inquiète quant à ses blessures.

Aimelin a écrit:
Oouuchhhh ...

Le galop était puissant, la chute n’en avait été que plus dure lorsque sa lance s’était brisée sur l’écus adverse. Quelques secondes pour se relever avant de se rendre compte qu’un combat à l’épée l’attendait.
Regard axieux tandis qu’il prend l’écus neuf que lui tend son écuyer qui s’applique ensuite à resserer les sangles de sa brigandine.
Et c’est reparti comme sur un champ de bataille sauf qu’aujourd’hui il n’a pas un ennemi en face de lui, simplement un Duc qu’il doit gagner pour passer la demi finale d’une joute. Frapper fort en retenant ses coups, voila qui allait être difficile.


Seigneur, je suis a vous !
Votre Grâce je suis prêt


Un signe de la tête qui accompagne sa réponse, et une première touche tandis que ses prunelles grises ne quittent pas l’épée du Duc qui le blesse malgré tout lorsqu’il pivote pour l’éviter. Grimace tandis qu’il ressère sa prise. Une autre touche et cette fois avec une bonne esquive du coup porté, suivi d’une autre attaque réussie des deux côtés. L’épée commence à se faire lourde et la douleur lancinante dans son dos n’arrange pas les choses, mais il faut résister jusqu’au bout.
Pas le temps de reprendre son souffle que la lame ducale le touche à la poitrine se glissant entre les plaques de l’armure.
Une nouvelle grimace sous la douleur qui lui empêche de lever son épée pendant que Minerve annonce la fin du combat et que le jeune Etampes rage sous son bacinet, laissant tomber son épée et portant sa main sur sa poitrine.


Seigneur d' Etampes sur Marne, vous fûtes un adversaire redoutable ! N'en déplaise à la Dame de Lasson, que je vous ai défait, vous ne déméritez point et ce combat fut l'un des plus rude a mener. A plaisir de vous retrouver une prochaine fois !

Un sourire à l’homme en l’entendant évoquer Célénya.

Vos coups font mal votre Grâce, mais j’apprends toujours lorsque je dois me mesurer à des adversaires tels que vous.

Finalement il n’avait pas spécialement envie d’affronter Angélyque et cette défaite ne tombait pas plus mal, sauf pour son égo.


__________________________________________________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 19 Jan - 13:47 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP Joutes --- -> * 1459 * Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
hebergeur image