Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
1460-06-27 ~ Grande Maison d'Asceline-Cardofer - Campements

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP Joutes --- -> * 1460 *
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Mar 3 Juil - 13:26 (2012)    Sujet du message: 1460-06-27 ~ Grande Maison d'Asceline-Cardofer - Campements Répondre en citant

ptitmec13 a écrit:
Pfff.. voilà elle était de corvée de tente. et pourquoi? Parce qu'elle n'avait pas précisé à Minerve que cette fois ci elle jouterait seule. Du coup l'ébouriffé inscrit d'office.. discutions.. négociations.. elle avait donc écopé de la corvée du montage des tentes.. mission aussi d'inscrire la blondinette au pied levé car qui dit Aimelin dit Alie bien sur.

Inscription faite restait plus que les tentes. Bon les tentes ça irait, la flopée d'employés qui les accompagnaient à chaque joute s'en chargerait bien Nomeoh!!! Pas folle la guêpe non plus. Mais bon ils avaient parfois tendance à s'endormir sur leurs lauriers alors il fallait bien quelqu'un pour les bouger quelque peu.

C'est donc perchée sur sa charrette qu'elle supervisait tout ça avant l'arrivée de ses amis. Troooop duuuuurrrr la corvée j'vous jure...
Non mais attendez elle fera bien quelques choses quand même pfff.. vous croyez quoi hein?
Non quand toutes les tentes seraient montés elle aura la charge de mettre la cerise sur le gâteau, le pompon sur le béret.. La touche finale quoi!!!! Les étendards!!!!!!



*****
*****



Ereon d'Asceline a écrit:
Ereon arriva tranquillement dans un nouveau campement avec les bras occuper par sa fille.

Bonjour à vous tous et bienvenu dans les terres de Maligny, j'espère que vous avez fait bonne route et que les joutes se passeront bien pour vous.

En remerciement de votre participation au joute du domaine, je vous apporte également un peu de vin du domaine.


Ereon demanda gentiment aux deux personnes qui le suivait de présenter le vin à Ptitmec13

Si vous avez le moindre soucis, il ne faut venir me voir, mon épouse fait mettre une tente juste à coté.

Mais j'ai l'impression que vous êtes bien installer là.


Ereon sourit en regardant ptitmec et sa puce.


Alienor Vastel a écrit:
Jamais l'un sans l'autre, et la troisième pas loin non plus dès lors qu'ils s'agissait de joutes. L'un et l'autre, c'étaient Célénya et Aimelin, complices de longue date, et la troisième, la blonde Aliénor qui se tapait l'incruste dans leur campement depuis...ahem... un an déjà. Depuis ces joutes à Chaumont -tiens, en Champagne là aussi- à la suite desquelles il leur était devenu inutile, au Seigneur d'Etampes et à elle, de faire tente séparée.

La Champagne, donc... Terre qu'ils avaient quitté à la fin de mai pour ce qui devait être le prélude à ce voyage dont ils parlaient depuis plus loin que le début de leur relation. Orléanais, Touraine puis Maine, pour rejoindre Marine, la petite rouquine qui les y avait appelés, gamine aussi agaçante qu'attachante qu'ils considéraient comme leur petite soeur depuis leur rencontre dans une Reims enneigée alors que l'année faisait ses premiers pas, faisant fi des préjugés des pensants petit.
Le Mans, puis un passage en Anjou avant de revenir se poser en Touraine dont ils commençaient à apprécier le vin, moins pétillant que celui issu des vignes champenoises certes, mais tout aussi savoureux. Séjour qui se prolongeait pour que Marine, toujours elle, qui avait été laissée pour morte par une armée royale lancée sans discernement, puisse se remettre de ses blessures. Deux jours sans savoir si elle était toujours en vie avant de la retrouver, mais dans quel état, et du coup, l'hésitation à la laisser pour revenir en Champagne le temps d'une joute. Ce fut finalement lorsqu'ils apprirent qu'Aimelin avait été inscrit d'office qu'ils s'étaient résignés à refaire la route vers les terres champenoises, non sans que Célénya n'écope de la corvée de l'inscription d'Aliénor... et de celle du montage des tentes !

Missives mandées aux domaines de l'un et de l'autre pour que les gens et les chariots contenant le matériel prennent la route de Maligny, où les jeunes gens les retrouveraient ainsi que la blonde Dame de Lasson. Et c'est ainsi que, sous la chaleur et le soleil de ce début d'été, les deux cavaliers s'avancèrent sur les terres d'Ereon et Yunab, parcourant le campement à la recherche des couleurs bien connues.
Pervenches amusées à voir la fourmilière s'activer à monter les tentes, et un bond souple de sa selle -selle d'ailleurs rembourrée suite à sa blessure lors des dernières joutes, en Touraine- pour mettre pied à terre. Quelques pas vifs pour se porter à hauteur de la charette sur laquelle tronait Célénya avant de se fendre d'une profonde révérence, un air espiègle affiché sur son visage.


Dame de Lasson, c'est un plaisir de vous revoir !

Un regard vers les oriflammes, et pour changer du traditionnel "Ils flottent joliment au vent" qui commençait à sentir le réchauffé vu le nombre de fois qu'elle l'avait prononcé, elle ajouta, malicieuse, tout en reportant ses pervenches vers la blondine Je vois que les gens que vous avez chargés de dresser le campement s'en sont acquittés avec brio, sous votre délicate supervision.

Et de se tourner vers le maître des lieux, son regard s'attardant un instant, songeur, sur l'enfançon qu'il tenait dans les bras, avant de lui adresser un sourire.

Bonjour Ereon, je n'avais pas eu l'occasion de vous féliciter, Yunab et toi, pour la naissance de votre fille, c'est chose faite maintenant.


ptitmec13 a écrit:
Elle avait levé les yeux au ciel quand Alienor s'était fendu de sa révérence.

Dame de Lesmont, c'est toujours une plaisir partagé.

Non mais en plus elle s'offrait des pique la jeune blondine. Elle répondrait bien plus tard la blondine moins jeune.
Souriant avec malice elle accueillit Ereon et sa puce. Elle accepta le vin qui lui était présenté. Ils le dégusteraient surement tous ensembles le soir.


Bonjour et merci de votre accueil. Félicitations aussi pour votre belle enfant. Elle est vraiment magnifique.



Ereon d'Asceline a écrit:
Ereon sourit aux jeunes femmes.

Merci à vous d'être venu dans les terres de Maligny. Pour une première organisation, c'est mieux que rien, je pense, mais j'aurais espère plus de monde.

Je vais devoir vous laissez, finir de faire le tour des campement et me préparer pour les éliminatoires.


ptitmec13 a écrit:
Vous avez assez de participants pour que ces joutes soient reconnues officielles. Ce n'est pas toujours le cas à vrai dire. Cela dépend des périodes.

Bonne chance à vous pour les éliminatoires.

Elle parlait toujours avec le sourire.


Aimelin a écrit:
L'ébouriffé regardait les oriflammes flotter au vent non sans un petit sourire amusé tandis que Cécé discutait avec Ereon et Aliénor.
Ils avaient un peu à regret quitté la tourraine et la jeune rouquine en convalescence. Il faut dire que depuis des semaines qu'ils étaient partis de Champagne, leur voyage tournait en rond entre Tourraine et Maine, et tout ça par la faute d'une armée mal dirigée. Et puis Minerve l'avait inscrit dans sa lancée alors ils s'étaient mis en route.

Passerait il les éliminatoires, irait il plus loin qu'un seizième, les questions tournaient avant qu'il ne salue.


bonjour tout le monde !
Bonjour Ereon .
.. un regard à la petite ... et félicitation à Yunab et vous pour ce petit bout.

A force d'entendre parler mariage, d'être invités et de voir des enfants naitre, il allait finir par y passer lui aussi, même s'il savait que ce n'était pas le voeux de sa blondinette.
Et tandis qu'ils dicutaient il surveillait d'un oeil Ernest et leurs gens qui s'occupaient de leur campement et préparaient les chevaux.



Alienor Vastel a écrit:
Un moment pour aller saluer ses gens et leur indiquer où déposer le matériel emplissant les chariots queuntons, quoiqu'ils commençaient maintenant à avoir l'habitude. Avant de revenir vers le petit groupe, pervenches attirées malgré elles vers la fillette et l'esprit un instant accaparé par les questions qu'elle ne pouvait s'empêcher de se poser depuis qu'ils avaient envisagé d'adopter Marine. L'idée avait tourné court, mais les interrogations étaient restées. Cela faisait un an maintenant qu'ils partageaient la vie l'un de l'autre, et la couche aussi, son ventre était-il infertile qu'il ne puisse porter un enfant, même si elle avait pu croire le contraire à la suite de ses malaises, de sa fatigue, de ses nausées de la fin de l'an précédent ? Quoique d'un certain côté, cela l'arrangeait elle devait bien le reconnaitre, ne voulant qu'Aimelin se sente obligé de lui proposer une union à la seule justification de légitimer le fruit de leurs étreintes, ce qui serait un bien mauvais motif à ses yeux. Elle n'en parlait pas, ne sachant l'état d'esprit du jeune homme après qu'ils se soient dit ne pas vouloir de promesses de toujours, mais elle ne pouvait empêcher parfois le coeur de prendre le pas sur la raison, les peurs et les doutes.

Laissant là ces pensées qui n'avaient pas lieu d'être ici et maintenant, Aliénor vint en souriant enserrer la taille du jeune seigneur de ses bras, et croisant malicieusement les mirettes grises, elle laissa ses lèvres frôler la joue d'Aimelin jusqu'à s'attarder près de son oreille.


Hm...puis-je compter sur toi pour m'aider à m'équiper de cette carcasse de ferraille lorsqu'il sera l'heure d'aller se présenter en lice ? avant d'ajouter dans un rire léger En même temps, vu mes succès en joute, il y a fort à parier que tu n'auras à faire cette corvée qu'une seule fois !


Aimelin a écrit:
Il écoutait tout en regardant l'enfant dans les bras de son père, se souvenant de ses nombreuses discussions avec Yunab lorsqu'il était son connétable, et sourit avant de se retrouver dans les bras d'Aliénor.

Hm...puis-je compter sur toi pour m'aider à m'équiper de cette carcasse de ferraille lorsqu'il sera l'heure d'aller se présenter en lice ?...
En même temps, vu mes succès en joute, il y a fort à parier que tu n'auras à faire cette corvée qu'une seule fois !

bien sûr que tu peux compter sur moi... mais ne pars pas vaincue.
Tu sais les joutes sont également un coup de chance. Un mauvais départ, un geste trop tardif et la victoire nous échappe.
Perdre une joute ne veut rien dire, le plus important c'est de faire corps avec sa monture, de s'envoler, de la sentir vivre et de sortir sans blessure l'un comme l'autre de ce combat.


un sourire et un baiser avant de murmurer encore plus bas... tu as vu comme la fillette de Yu et Ereon est mimi ? d'ailleurs j'espère bien voir la maman pour la féliciter aussi.

Alienor Vastel a écrit:
Un plissement du nez -qu'elle a fort joli au demeurant- aux propos d'Aimelin dont elle savait pourtant qu'il n'avait pas tort.

La chance, la chance... faut croire qu'elle ne regarde pas souvent de mon côté lorsque j'entre en lice, je passe davantage de temps les fesses dans le sable que sur la selle ! Ceci dit, tu as raison, l'essentiel est de prendre plaisir à ce galop quoique bien trop court, de sentir sa monture donner la pleine mesure de sa fougue et de sa puissance, et cerise sur le gâteau, d'essayer de ne pas se blesser.

Oui, ça c'était la théorie parce que la pratique c'était plutôt je m'élance et je m'étale lamentablement. Et justement les fesses en avaient fait les frais lors des précédents joutes en Touraine.
Le manque d'expérience, le fait qu'elle n'était aussi sans doute pas taillée pour ça, n'ayant pas la corpulence de ses adversaires, même si finalement elle persévérait, persuadée quelque part qu'un jour elle réussirait bien à afficher une victoire à son actif. Et si ce n'était pas maintenant en Champagne, et bien ce serait plus tard.
De toute façon, à ses yeux, quel que soit le résultat, ce qui importait, c'était cette activité partagée, cette passion commune, ces moments où les préoccupations extérieures pouvaient être oubliées pour un temps.

Et de savourer son baiser avant de tourner ses pervenches vers la petite demoiselle qui décidemment attirait tous les regards.


Elle est adorable... Comme tous les enfants aux yeux de leurs parents, non ? Ou aux yeux de ceux qui font abstraction des pleurs, des langes à changer, des nuits blanches, brefs, des plaisirs offerts par les nourrisons...

Bon, dit comme ça, le tableau était loin d'être idyllique, certes, et pourtant il perçait au fond de sa voix un brin d'amusement, voire de malice. Ou d'envie réfrénée, allez savoir...
Ajoutant
Et peut-être aurons nous l'occasion de voir Yunab, oui, il serait dommage d'avoir fait tout ce chemin depuis la Touraine et de repartir sans l'avoir ne serait-ce que croisée.

Avant de se séparer de lui, gardant néanmoins sa main dans la sienne, et reprenant un ton normal pour s'adresser à ses compagnons de campement.

Et si nous allions voir le tableau d'affichage, histoire de prendre connaissance des réjouissances, enfin de la suite des festivités ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 3 Juil - 13:26 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP Joutes --- -> * 1460 * Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
hebergeur image