Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
1461-01-04 Joutes de Courtomer - Lice

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP Joutes --- -> * 1461 *
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Sam 5 Jan - 17:28 (2013)    Sujet du message: 1461-01-04 Joutes de Courtomer - Lice Répondre en citant

Luaine a écrit:


Aimelin a écrit:





    Cyrus Sinclar, Seigneur de La Beaumontdière




    Sa Seigneurie Lexhor d'Amahir, Duc d'Alluyes, Baron d'Auneau, de Château-Landon & de Yèvre-le-Châtel, Seigneur de Pleaux, Maréchal d'Armes de France et Pair de France




    Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, Pair de France, Comte du Tournel, Baron de Florac, Seigneur d'Aubemare



    Ereon D'Asceline, Duc D'Andelot Blancheville, Vicomte de Condry, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance et Savigny, Intendant des finances du parc minier du Domaine Royal




    Sa Seigneurie Argael Devirieux, Pair de France, Marquis de Senlis, Comte de Menin, Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de la Tour du Pin, Seigneur de Saint Giraud, de Gavre et de Vinderhoute.




    Exaltation lablanche d'abancourt, Duchesse d'Orléans.




    Aliénor Vastel, Dame de Lesmont




    Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne, joutera pour sa Suzeraine Sa Seigneurie Dotch de Cassel




    Valeria Declervaux Gambiani de Valrose, Duchesse de Rosnay, Baronne de Brou, Dame de Souville sous Yèvre, Dame de Raucourt, Dame de Dammartin-Marpain




    Maria_Evalenna di Campiglio, Vicomtesse d'Ambrières




    Louis-Josèphe Dimaro di Campiglio, Vicomte d'Ambrières




    Morganenn de Chéroy-Plantagenêt, Dame d'Endoufielle




    Seraza, Dame de Fay




    Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée



    Lanfeust de Troy, Duc de Souvigny, Vicomte de Riom, Baron d'Ischia et Seigneur de Chamalières




    Gamalinas Lanas de Versonnex, Seigneur de saint Gervais les Bains




    Adeline Cyrielle de Courcy, Vicomtesse de Valognes, Baronne de la Haye du Puits




    Mélissa dicte Alandrisse de Montbazon-Navailles, Comtesse du Languedoc




    Heimdal von Strass, Duc de Courtomer, Seigneur d'Augnax et Belleville-sur-vie




    Célénya Océalys dicte Ptitmec13, Dame de Lasson, Poursuivante d'Armes de Minerve



    Rotule.baccard, Seigneur de Clansayes



    Mymu Von Strass, Dame de la Motte




    Dame_Louanne, Dame du Mariage




    Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi, Baronne de Hautpoul.




    Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dict Vonlichtenchein, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'Arme de Minerve.




    Jason de Vissac,, Baron de Vissac




    Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne




    Jason MacCord, Vicomte de Lyons la Foret et Seigneur de Crevecoeur en Auge




    Niall de Rivien, Vicomte de Montréal




    Arman von Frayner d'Azayes d'Appérault dit Tristan, Duc de Champagne.




    Maltea Wagner di Favara Fontanaz, Duchesse de Brienne, de Rethel et de Joigny, Baronne de Beaufort






[HRP : n'hésitez pas à me signaler toute erreur et oubli vous concernant]


Aimelin a écrit:



Citation:
    Maltea Wagner di Favara Fontanaz, Duchesse de Brienne, de Rethel et de Joigny, Baronne de Beaufort
    affrontera
    Sa Seigneurie Argael Devirieux, Pair de France, Marquis de Senlis, Comte de Menin, Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de la Tour du Pin, Seigneur de Saint Giraud, de Gavre et de Vinderhoute.




Citation:
    Adeline Cyrielle de Courcy, Vicomtesse de Valognes, Baronne de la Haye du Puits
    affrontera
    Seraza, Dame de Fay




Citation:
    Célénya Océalys dicte Ptitmec13, Dame de Lasson, Poursuivante d'Armes de Minerve
    affrontera
    Aliénor Vastel, Dame de Lesmont




Citation:
    Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, pair de France, comte du Tournel, baron de Florac, seigneur d'Aubemare
    affrontera
    Louis-Josèphe Dimaro di Campiglio, Vicomte d'Ambrières





Citation:
    Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dict Vonlichtenchein, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'Arme de Minerve.
    affrontera
    Exaltation lablanche d'abancour, Duchesse d'Orléans




Citation:
    Maria_Evalenna di Campiglio, Vicomtesse d'Ambrières
    affrontera
    Heimdal von Strass, Duc de Courtomer, seigneur d'Augnax et Belleville-sur-vie




Citation:
    Gamalinas Lanas de Versonnex, Seigneur de saint Gervais les Bains
    affrontera
    Morganenn de Chéroy-Plantagenêt, Dame d'Endoufielle




Citation:
    Dame_Louanne, Dame du Mariage
    affrontera
    Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée



Citation:
    Hersent d'Ar Sparfel, dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne
    affrontera
    Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi, Baronne de Hautpoul




Citation:
    Niall de Rivien, Vicomte de Montréal
    affrontera
    Arman von Frayner d'Azayes d'Appérault dit Tristan, Duc de Champagne




Citation:
    Ereon D'Asceline, Duc D'Andelot Blancheville, Vicomte de Condry, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance et Savigny, Intendant des finances du parc minier du Domaine Royal
    affrontera
    Jason de Vissac, Baron de Vissac




Citation:
    Jason MacCord, vicomte de Lyons la Foret et seigneur de Crevecoeur en Auge
    affrontera
    Mélissa dicte Alandrisse de Montbazon-Navailles, Comtesse du Languedoc




Citation:
    Sa Seigneurie Lexhor d'Amahir, duc d'Alluyes, baron d'Auneau, de Château-Landon & de Yèvre-le-Châtel, seigneur de Pleaux, Maréchal d'Armes de France et Pair de France
    affrontera
    Cyrus Sinclar, Seigneur de La Beaumontdière




Citation:
    Lanfeust de Troy, Duc de Souvigny, Vicomte de Riom, Baron d'Ischia et Seigneur de Chamalières
    affrontera
    Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne, qui joute pour sa Suzeraine Sa Seigneurie Dotch de Cassel





Citation:
    Mymu Von Strass, Dame de la Motte
    affrontera
    Rotule.baccard, Seigneur de Clansayes

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 5 Jan - 17:28 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Sam 5 Jan - 17:32 (2013)    Sujet du message: 1461-01-04 Joutes de Courtomer - Lice Répondre en citant

Aimelin a écrit:
[Vendredi 4 janvier]


Parchemins sous le bras le jeune Etampes avait affiché les premiers duels de ce tournoi de Courtomer et les annonça.
Une seule personne était passée entre les mailles des filets, une jeune Duchesse, les autres s'affronteraient dans un esprit d'honneur et de courtoisie.


Nobles gens voici venu ... ahum... les premiers duels de ce Tournoi de Courtomer qui se déroule donc sur les terres de Luaine et Heimdal von Strass, Duchesse et duc de Courtomer, dame et seigneur d'Augnax et Belleville-sur-vie, à l'occasion de l'annoblissement de leurs vassaux.

Que les jouteurs se préparent à rejoindre la Lice.






Citation:
    Maltea Wagner di Favara Fontanaz, Duchesse de Brienne, de Rethel et de Joigny, Baronne de Beaufort
    affrontera
    Sa Seigneurie Argael Devirieux, Pair de France, Marquis de Senlis, Comte de Menin, Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de la Tour du Pin, Seigneur de Saint Giraud, de Gavre et de Vinderhoute.




Citation:
    Adeline Cyrielle de Courcy, Vicomtesse de Valognes, Baronne de la Haye du Puits
    affrontera
    Seraza, Dame de Fay




Citation:
    Célénya Océalys dicte Ptitmec13, Dame de Lasson, Poursuivante d'Armes de Minerve
    affrontera
    Aliénor Vastel, Dame de Lesmont




Citation:
    Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, pair de France, comte du Tournel, baron de Florac, seigneur d'Aubemare
    affrontera
    Louis-Josèphe Dimaro di Campiglio, Vicomte d'Ambrières





Citation:
    Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dict Vonlichtenchein, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'Arme de Minerve.
    affrontera
    Exaltation lablanche d'abancour, Duchesse d'Orléans




Citation:
    Maria_Evalenna di Campiglio, Vicomtesse d'Ambrières
    affrontera
    Heimdal von Strass, Duc de Courtomer, seigneur d'Augnax et Belleville-sur-vie





Citation:
    Gamalinas Lanas de Versonnex, Seigneur de saint Gervais les Bains
    affrontera
    Morganenn de Chéroy-Plantagenêt, Dame d'Endoufielle




Citation:
    Dame_Louanne, Dame du Mariage
    affrontera
    Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée



Citation:
    Hersent d'Ar Sparfel, dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne
    affrontera
    Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi, Baronne de Hautpoul




Citation:
    Niall de Rivien, Vicomte de Montréal
    affrontera
    Arman von Frayner d'Azayes d'Appérault dit Tristan, Duc de Champagne




Citation:
    Ereon D'Asceline, Duc D'Andelot Blancheville, Vicomte de Condry, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance et Savigny, Intendant des finances du parc minier du Domaine Royal
    affrontera
    Jason de Vissac, Baron de Vissac




Citation:
    Jason MacCord, vicomte de Lyons la Foret et seigneur de Crevecoeur en Auge
    affrontera
    Mélissa dicte Alandrisse de Montbazon-Navailles, Comtesse du Languedoc




Citation:
    Sa Seigneurie Lexhor d'Amahir, duc d'Alluyes, baron d'Auneau, de Château-Landon & de Yèvre-le-Châtel, seigneur de Pleaux, Maréchal d'Armes de France et Pair de France
    affrontera
    Cyrus Sinclar, Seigneur de La Beaumontdière




Citation:
    Lanfeust de Troy, Duc de Souvigny, Vicomte de Riom, Baron d'Ischia et Seigneur de Chamalières
    affrontera
    Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne, qui joute pour sa Suzeraine Sa Seigneurie Dotch de Cassel





Citation:
    Mymu Von Strass, Dame de la Motte
    affrontera
    Rotule.baccard, Seigneur de Clansayes



Aimelin laissa le couple ducal prononcer quelques mots s'il le désirait, puis il irait se préparer, et vu qu'il passait en dernier, il allait devoir garder sa brigandine tout au long des éliminatoires ce qui l'enchanta fortement vu le surplus de poids occasionné.



Luaine a écrit:
[Vendredi 4 janvier]

Aimelin lança les hostilités en décrétant l'ouverture du tournoi. Luaine fut ravie de constater que beaucoup de personnes avaient fait le déplacement dont certaines qu'elle connaissait. Elle se plaça au côté du jeune Estampes et après son discours, elle fit le sien.

Bonjour à tous. Mon époux et moi même sommes ravis de vous accueillir sur nos terres. Nous espérons que ce tournoi nous donne du beau spectacle mais je n'ai pas de doute à ce sujet.
Je remercie Messire Aimelin pour sa présence et son engagement pour que ce tournoi puisse voir le jour.

Il y a une tente médicale mais j'espère qu'elle ne servira pas. Si vous avez la moindre question ou autres, n'hésitez pas à m'alpaguer.
Sous la tente près de la lice, il y a une distribution de galette des rois et un tournoi d'archers.

Je vous souhaite de bons jeux, que le meilleur gagne.


Elle inclina sa tête vers la foule des jouteurs et invités.


Heimdal a écrit:
Heimdal esquissa un sourire lorsque son épouse avait pris la parole. Courtomer
avait tant rêvé de ce tournoi chez lui et voilà que le jour est arrivé.

Chères Jouteuses, jouteurs et spectateur,

Je vous remercie de votre présence dans notre domaine de Courtomer.

Mon épouse vous a déjà expliqué grande partie des festivités. Je rajouterai
qu'un chose. Nous célébrons le vainqueur tous ensemble le dernier soir
par des festivités en commun.

Que le tournoi commence et Que le meilleurs gagne.


On pouvait voir sur le visage de Courtomer un immense sourire de
satisfaction.


Tiphaine_et_Tristan a écrit:
Les deux jumeaux avait des gros yeux partout, ils regardèrent partout.
Tellement absorbé par l'événement que les enfants oublièrent pour l'instant de faire les
bêtises qu'ils avait l'habitude de faire. Tiphaine et Tristan restèrent aux pieds
de leurs parents. Le garçon commençait déjà à rêver à ce genre de sport pour le futur.


Dis, papa...je pourrais en faire quand je serais grand...

Le garçon recevait en guise de réponse un sourire de son père. Puis la gourmandise
de la petite fille était toujours présente.


Maman,...il y a beaucoup de monde... est-ce qu'on pourra participer à la galette
des rois.


On pouvait vraiment voir de la joie des enfants à être présent.


Luaine a écrit:
Les époux s'étaient présentés, avaient annoncé aussi l'ouverture et souhaité bonne chance aux jouteurs. Ils étaient accompagnés de deux petits morbacks, les mini von Strass aussi adorables qu'espiègles, qui trainaient bien souvent non lui des jupes de leur mère. Luaine n'était pas la mère biologique mais avait épousé le veuf de père alors qu'ils avaient un an. Sans avoir connu leur mère, les enfants s'étaient liés à Luaine comme si c'était leur propre mère.

Elle sourit en les voyant excités comme des puces.


Tiphaine, oui nous irons manger de la galette sous peu, si tu es bien sage et toi, Tristan, tu viendras avec nous. Tu pourras porter la belle épée de bois que ton père t'a fait faire mais tu es un peu jeune pour les joutes. Tu les regarderas depuis les gradins. Dans dix ans si tu es bien sage, tu pourras jouer, j'estime qu'à cinq ans, tu as bien le temps.

La brune tira ses enfants de l'estrade pour laisser enfin libre champs au tournoi à proprement dit.
Elle salut une dernière fois Messire Aimelin et lui chuchota.

Bonne chance Messire Arbitre.

La Duchesse savait qu'arbitrer ce genre de jeu, était assez complexe.


Aimelin a écrit:



[ Le 4 janvier toujours ]

Il avait souri et remercié le couple, et adressé une petite mimique aux deux gamins avant d'aller préparer tout ce qu'il fallait pour ces éliminatoires.
Cheval, brigandine, encouragements à sa fiancée et aux amies et puis l'heure venue il était remonté sur sa petite estrade, s'était éclairci la voix pour annoncer.


Nobles gens que les Eliminatoires commencent !




Citation:
    Maltea Wagner di Favara Fontanaz, Duchesse de Brienne, de Rethel et de Joigny, Baronne de Beaufort
    affronte
    Sa Seigneurie Argael Devirieux, Pair de France, Marquis de Senlis, Comte de Menin, Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de la Tour du Pin, Seigneur de Saint Giraud, de Gavre et de Vinderhoute.



Une Duchesse contre un Pair de France et Marquis, mais pas n'importe quelle Duchesse, SA blonde chieuse, Champagne, la Brienne... à elle seule, elle valait toute une armée.
Un signe de la tête pour montrer qu'ils sont prêts et le jeune arbitre donne le signal.

Première lance.
Premier duel de ce premier tour, et des chevaux qui s'élancent au galop. La Duchesse est prompte à abaisser sa lance et fait mouche, brisant le bois qui vole en éclats, alors que le Marquis rate sa cible.
Le choc est violent, la Duchesse n'a pas fait dans la dentelle, et le Pair est déséquilibré et ne parvient pas à rester en selle.

La lice goute à son premier combattant qui heureusement se relève sans aucune blessure, sous l'oeil soulagé de l'ébouriffé.


Par chute de son adversaire, Maltea Wagner di Favara Fontanaz et déclarée vainqueur !




Citation:
    Adeline Cyrielle de Courcy, Vicomtesse de Valognes, Baronne de la Haye du Puits
    affrontera
    Seraza, Dame de Fay



Place au deuxième duel qui voit s'affronter deux jeunes femmes.
Les drapeaux s'abaissent et les deux cavalières élancent leurs montures avec rapidité.

Première lance.
Plus expérimentée, la Vicomtesse abaisse rapidement sa lance et vient frapper avec force l'écus de la jeune Dame qui rate sa cible.
Le choc a été rude et elle tente en vain de rester en selle pour le plus grand bonheur du sable de la lice qui voit arriver sa deuxième victime.
Un regard du Juge qui la voit fort heureusement se relever sans aucune blessure.


Par chute de son adversaire, Adeline de Courcy est déclarée vainqueur !




Citation:
    Célénya Océalys dicte Ptitmec13, Dame de Lasson, Poursuivante d'Armes de Minerve
    affrontera
    Aliénor Vastel, Dame de Lesmont



Un duel qu'il n'aimait pas spécialement le jeune Etampes, mais qui d'un côté allait permettre à deux jeunes blondes de sa connaissance de connaitre leur premier affrontement en lice.
Sa fiancée la Dame de Lesmont, affrontait sa complice de toujours, la Dame de Lasson, celle qui était comme lui, vassale de la Princesse de Valois.
Un regard vers elles tandis qu'elles se mettent en place, et un signal pour faire abaisser les drapeaux.

Première lance
Va-t-on revoir le même scénario que les deux précédents duels ?
Les deux cavalières talonnent leurs montures. Célénya abaisse sa lance un peu trop tôt et rate Aliénor qui elle ne la rate pas et brise la sienne sur l'écus de la poursuivante de Minerve, la bousculant par la même occasion et l'envoyant retrouver le sable de la lice.
Fort heureusement encore, c'est soulagé que l'on voit la jeune Dame se relever sans aucune blessure.


Par chute de son adversaire, Aliénor Vastel est déclarée vainqueur !




Citation:
    Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, pair de France, comte du Tournel, baron de Florac, seigneur d'Aubemare
    affrontera
    Louis-Josèphe Dimaro di Campiglio, Vicomte d'Ambrières



Après des duels féminins voici un duel masculin opposant un autre Pair de France et un Vicomte.
Adversaire de choix pour le Vicomte d'Ambrières qui semble débuter en lice.

Un signe de leur part et les drapeaux s'abaissent.

Première lance.
Comme les duels précédents, un seul des deux jouteurs touche et brise sa lance, et c'est Sa Seigneurie qui a le geste vainqueur et déséquilibre le jeune Vicomte qui ne touche pas et choit sur le sable de la lice.
Un regard pour se rendre compte qu'il se relève fort heureusement sans aucune blessure.


Par chute de son adversaire, Sa Seigneurie Actarius d'Euphor est déclaré vainqueur !




Citation:
    Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dict Vonlichtenchein, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'Arme de Minerve.
    affrontera
    Exaltation lablanche d'abancour, Duchesse d'Orléans



Une Duchesse contre un chevaucheur d'Armes de Minerve, et les drapeaux s'abaissent libérant la fougue des montures.

Première lance.
Le jeune juge grimace en voyant Von rater sa cible, et se trouver déséquilibré par le coup porté par la Duchesse qui brise sa lance dans la foulée. Comme les duels précédents, le jeune Seigneur rejoint le sable de la lice et se relève au grand soulagement du public, sans aucune blessure.


Par chute de son adversaire, Exaltation lablanche d'abancour est déclarée vainqueur !




Aimelin a écrit:
Et ça continue !


Citation:
    Maria_Evalenna di Campiglio, Vicomtesse d'Ambrières
    affrontera
    Heimdal von Strass, Duc de Courtomer, seigneur d'Augnax et Belleville-sur-vie



Après le duel du Vicomte d'Ambrières, c'est au tour de la Vicomtesse son épouse d'entrer en lice et d'affronter le Maître des lieux, le Duc de Courtomer. Un petit signe au juge et celui-ci fait abaisser les drapeaux.

Première lance.
La jeune Vicomtesse élance rapidement sa monture et baisse sa lance suffisamment tôt pour toucher Heimdal sans pour cela briser sa lance.
Le Duc, déséquilibré rate son adversaire et ne parvient pas à rester en selle, rejoignant à son tour le sable de la lice.
Soulagement lorsque le juge le voit se relever sans aucune blessure.


Par chute de son adversaire, Maria_Evalenna di Campiglio est déclarée vainqueur !




Citation:
    Gamalinas Lanas de Versonnex, Seigneur de saint Gervais les Bains
    affrontera
    Morganenn de Chéroy-Plantagenêt, Dame d'Endoufielle



Les deux jouteurs se mettent en place et font signe. Les drapeaux s'abaissent.

Première lance.
Les foulées sont belles et puissantes et c'est le Seigneur qui touche sans briser sa lance. Morganenn quant à elle rate sa cible et ne parvient pas à rester en selle pour ce premier choc assez brutal.
Fort heureusement, elle se relève sans aucune blessure, au grand soulagement de toutes et tous.


Par chute de son adversaire, Gamalinas Lanas de Versonnex est déclaré vainqueur !




Citation:
    Dame_Louanne, Dame du Mariage
    affrontera
    Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée



Un habitué des lices contre une jeune débutante. La chance du débutant jouera t elle en sa faveur.
Les drapeaux s'abaissent.

Première lance.
Les chevaux sont rapides et les lances s'abaissent, plus rapides pour le Duc qui touche et brise sa lance alors que la Dame rate son impact et ne parvient pas à rester en selle.
Elle chute de cheval mais se relève fort heureusement sans aucune blessure sous les encouragements du public.


Par chute de son adversaire, Ursus de Valbois est déclaré vainqueur !




Citation:
    Hersent d'Ar Sparfel, dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne
    affrontera
    Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi, Baronne de Hautpoul



Deux femmes pour cette prochaine joute.
Un signe de leur part, et le juge fait abaisser les drapeaux.

Première lance.
Bien décidées à ne pas laisser sa chance à l'autre, toutes les deux touchent assez violemment leur cible.

La jeune Baronne Neyco brise sa lance qui vole en miettes (de biscuit.. je n'ai pas pu résister)... comme celle de la Dame de Maizières, miettes qui se répandent allègrement sur la lice ... sablée... qui accueille la chute du capitaine royal de Champagne. La coupe est pleine nom d'un biscuit, le sable de la lice n'en revient pas !
Hersent se relève fort heureusement sans aucune blessure, encouragée par le public.


Par chute de son adversaire, Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi est déclarée vainqueur !




Citation:
    Niall de Rivien, Vicomte de Montréal
    affrontera
    Arman von Frayner d'Azayes d'Appérault dit Tristan, Duc de Champagne



Les jouteurs se mettent en place et font signe. Les drapeaux s'abaissent.

Première lance.
Les deux cavaliers touchent chacun leur adversaire, et brisent leurs lances. Mais si le Vicomte reste en selle, le Duc choit et va tester à son tour le sable de la lice.


Par chute de son adversaire, Niall de Rivien est déclaré vainqueur !





(hrp la suite demain promis)


Aimelin a écrit:
Citation:
    Ereon D'Asceline, Duc D'Andelot Blancheville, Vicomte de Condry, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance et Savigny, Intendant des finances du parc minier du Domaine Royal
    affrontera
    Jason de Vissac, Baron de Vissac



Les deux jouteurs prennent place et font signe, les drapeaux s'abaissent.

Première lance.
C'est le Duc qui touche le premier sa cible et brise sa lance contre l'écu du Baron, qui ne touche mais mais reste en selle.

Deuxième lance.
Les deux cavaliers s'élancent, et cette fois encore Ereon touche son adversaire qui lui rate encore une fois, mais la vitesse moindre ne lui permet pas de briser sa lance.

Troisième lance.
Les jouteurs contournent la lice, pour un autre passage. Le baron semble avoir réagi que c'est sa dernière chance de poursuivre le tournoi et touche le Duc parvenant à briser sa lance sans pour autant mettre son adversaire à terre.

Une lance brisée de chaque côté pour le troisième passage, et le juge leur fait signe de faire un quatrième passage qui les départagera peut être.

Quatrième lance.
Le public assiste à la même passe que précédemment. Le Baron touche et brise sa lance tandis que le Duc rate sa cible, mais parvient tout de même à rester en selle.

Le juge fait arrêter le duel pour annoncer les résultats.


Par deux lances brisées contre une, Jason de Vissac est déclaré vainqueur !




Citation:
    Jason MacCord, vicomte de Lyons la Foret et seigneur de Crevecoeur en Auge
    affrontera
    Mélissa dicte Alandrisse de Montbazon-Navailles, Comtesse du Languedoc



Les jouteurs se mettent en place et les drapeaux s'abaissent.

Première lance.
Les chevaux s'élancent à pleine vitesse. La Comtesse semble déterminée à ne pas s'en laisser conter, et touche son adversaire en brisant sa lance par la même occasion. Le Vicomte malheureusement rate sa cible et sous le choc se trouve déséquilibré et chute de cheval.
Il se relève toutefois sans aucune blessure. Preuve en est donnée s'il fallait en douter, que les femmes ont leur place dans les joutes.


Par chute de son adversaire, Mélissa dicte Alandrisse de Montbazon-Navailles est déclarée vainqueur !



Citation:
    Sa Seigneurie Lexhor d'Amahir, duc d'Alluyes, baron d'Auneau, de Château-Landon & de Yèvre-le-Châtel, seigneur de Pleaux, Maréchal d'Armes de France et Pair de France
    affrontera
    Cyrus Sinclar, Seigneur de La Beaumontdière



Un nouveau duel qui opposait un Pair de France contre un seigneur.
Les drapeaux s'abaissent.

Première lance.
Le Pair de France semble décidé et s'élance à pleine puissance. Il touche le seigneur et brise sa lance avec force sur son écu, ne lui laissant aucune chance de le toucher alors que celui ci rate sa cible, et il l'envoie rejoindre le sable de la lice, d'où il se relève sans aucune blessure.


par chute de son adversaire, Sa Seigneurie Lexhor d'Amahir est déclarée vainqueur !




Citation:
    Lanfeust de Troy, Duc de Souvigny, Vicomte de Riom, Baron d'Ischia et Seigneur de Chamalières
    affrontera
    Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne, qui joute pour sa Suzeraine Sa Seigneurie Dotch de Cassel



[Arbitrage à venir]




Citation:
    Mymu Von Strass, Dame de la Motte
    affrontera
    Rotule.baccard, Seigneur de Clansayes



Les jouteurs font signe qu'ils sont prêts et le juge fait abaisser les drapeaux.

Première lance.
Les chevaux prennent un bon galop et la jeune Dame est prompte à abaisser sa lance qui touche et se brise sous le choc,surprenant sans doute le seigneur qui rate sa cible et ne parvient pas à rester en selle et tombe sur le sable de la lice. Il se relève sans aucune blessure.


par chute de son adversaire, Mymu Von Strass est déclarée vainqueur




Une fois les derniers duels arbitrés, il se dirigea vers le bord de lice enfourcher Altaïr afin d'effectuer son propre passage.

Revenir en haut
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Mar 8 Jan - 13:38 (2013)    Sujet du message: 1461-01-04 Joutes de Courtomer - Lice Répondre en citant

xalta a écrit:
[ si je ne devais pas ouvrir un nouveau sujet pour que chacun puisse poster son rp de joute, je vous laisse le déplacer à votre convenance et vous présente par avance mes excuses ]


    Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dict Vonlichtenchein, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'Arme de Minerve.
    affrontera
    Exaltation lablanche d'abancour, Duchesse d'Orléans



Une Duchesse contre un chevaucheur d'Armes de Minerve, et les drapeaux s'abaissent libérant la fougue des montures.

Première lance.
Le jeune juge grimace en voyant Von rater sa cible, et se trouver déséquilibré par le coup porté par la Duchesse qui brise sa lance dans la foulée. Comme les duels précédents, le jeune Seigneur rejoint le sable de la lice et se relève au grand soulagement du public, sans aucune blessure.


Par chute de son adversaire, Exaltation lablanche d'abancour est déclarée vainqueur !


Elle allait jouter contre un adversaire qu'elle connaissait du moins comme juge diseur pour l'avoir vu officier. Elle ne se rappelait pas l'avoir déjà vu jouter, elle n'avait donc aucune idée de sa force et de son agilité. Elle était venue ici avec un simple aide de camp comme écuyer, elle n'avait pas eu le temps de prévenir la jeune Isabelle de Valbois.

Arnachée, équipée, elle fut monter sur sa monture. Le poids de cette armure était plus conséquent que celui de son armure qui lui servait sur un champ de bataille et qu'elle portait quotidiennement depuis un mois. Elle fit avancer son cheval jusqu'à la lice heaume encore en main, sa lance et son bouclier portés par son aide. A l'appel de son nom, elle s'avança, salua en premiers leurs hôtes, puis les spectateurs puis l'arbitre et enfin son adversaire.

Elle enfile son heaume, s’équipe de sa lance et de son bouclier, puis elle inspire profondément se remémorant ce qu'elle devait faire une dernière fois. Le drapeau est abaissé, elle talonne son destrier qui se lance au galop, elle abaisse sa lance vise son adversaire, le choc se répercute dans son bras puis dans son épaule, le craquement du bois, elle devine qu'elle a brisé sa lance, arrivée en bout de lice, elle fait faire demi tour à son étalon normand, pour apercevoir que son adversaire est à terre, elle donne un léger coup de talon cette fois-ci, se rapproche du juge diseur à terre qui se relève sans blessure. Elle ôte son heaume.

Messire, ce fut un plaisir de jouter contre vous, ravie de voir que vous ne souffrez d'aucune blessure.



seraza a écrit:
La monture de la blonde était avancée devant la tente du couple de vassaux. L’intendant de Cyrus tenait la bride du destrier. Il s’inclina doucement devant la Dame de Fay et d’une voix ravie.

Je suis heureux de vous revoir en bonne santé Dame. Je vous souhaite bonne chance pour le tournoi.

Il était bien gentil l’intendant mais la pauvre ne se rappelait pas trop de son visage. Bon certainement qu’elle l’avait déjà vu pour lui déclarer son contentement de la voir. Et connaissant son chevalier, la nobliaute savait bien que Mac Donald ne mentirait pas. Ceci dit, par acquis de conscience, les lèvres de la blonde arrivèrent auprès de l’oreille de son compagnon.

Hum…..Je l’ai déjà vu hein…

Le Sinclar d’acquiescer d’un signe de tête comme quoi ils s’étaient déjà croisés. Rassurée la blonde. Elle expira.
La belle impétueuse admira sa monture et d’un coup tourna son minois vers Cyrus.


Faut que j’mette une jambe de chaque côté? Petite grimace en passant. Humpfff……

Le Seigneur de la Beaumontdière lui sourit amusé. Sera grimpa en selle et attrapa son casque ainsi que sa lance. Elle souffla un bon coup et se rendit sur la piste.
Son adversaire était déjà présente. « Aller courage, ca va bien se passer » qu’il lui avait dit son Seigneur. Mouais tu parles! De toute façon, elle était en place.

Abaissement de visière, signal donné et c’est parti! Destrier lancé au galop, Sera brandit sa lance pour toucher l’écu de son adversaire. Pas de chance, la Dame l’avait eu en premier. La voilà à terre, face contre le sable. Heureusement le heaume empêchait de manger le sable.
La belle se releva tant bien que mal avec tout cet attirail sur le dos. Un coup d’œil vers le bord de la lice. Un signe pour montrer au brun que tout allait bien.
Son adversaire s’avança. Casque enlevé et sourire en coin.


Oui tout va bien merci. Je savais que je ne devais pas y participer….

Bon au moins, la satisfaction d’avoir fini plus vite que prévu. Mais restait encore le tour de Cyrus. Bon, fallait qu’elle fasse comme si de rien n’était, pas qu’elle s’inquiète pour rien puisqu’il lui avait certifié que tout irait bien.
La belle le rejoignit. Un baiser juste à la commissure. Oui, elle avait perdue et cela l’arrangeait bien. Pourtant, l’impétueuse avait fait du mieux qu’elle pouvait. Visiblement son adversaire était plus forte, aucun doute.


Non non je n’ai rien Messire.

Il lui intima d’enlever toute le matos. Oui vrai, cela était lourd mais que voulez-vous, pour ses suzerains, rien n’étaient jamais trop. Prochain tour, Sa Grasce et ensuite préparer son compagnon.


Niall de Rivien a écrit:
    Niall de Rivien, Vicomte de Montréal
    affrontera
    Arman von Frayner d'Azayes d'Appérault dit Tristan, Duc de Champagne



Les jouteurs se mettent en place et font signe. Les drapeaux s'abaissent.

Première lance.
Les deux cavaliers touchent chacun leur adversaire, et brisent leurs lances. Mais si le Vicomte reste en selle, le Duc choit et va tester à son tour le sable de la lice.


Par chute de son adversaire, Niall de Rivien est déclaré vainqueur !



Première joute de l'année et il se sentait en veine le de Rivien. Voilà quelques temps que la forme était revenue. Il avait eu à subir quelques blessures lors de ses derniers passages en lice et il faut avouer que la chance n'avait pas été avec lui ces derniers temps.
Mais il était bien déterminé à inverser la vapeur.

Le voilà donc tout harnaché sur Asgard prêt à en découdre. Il avait appris un peu plus tôt qu'il devait aller aux éliminatoires contre le Duc de Champagne.

Même pas peur et dès le signal donné il s'élança avec assurance.
Le premier tour de l'année et voilà qu'il se faisait déjà toucher.... Par chance il avait lui aussi touché son adversaire et il faut croire son coup avait été bien plus assuré que celui ci.

Le Duc de Champagne était donc tombé alors que lui était resté en selle.

Niall était revigoré de cette victoire. Il descendit de cheval en bout de lice, ota son heaume et se porta à la hauteur du Duc pour voir si il allait bien.

Il semblait. Il le félicita donc pour sa passe comme il se devait.


Votre Grâce ce fut un honneur de jouter contre vous. Vous avez bien failli me désarçonner.

Merci encore pour cette belle passe.


Ursus de Valbois a écrit:
    Dame_Louanne, Dame du Mariage
    affrontera
    Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée



Un habitué des lices contre une jeune débutante. La chance du débutant jouera t elle en sa faveur.
Les drapeaux s'abaissent.

Première lance.
Les chevaux sont rapides et les lances s'abaissent, plus rapides pour le Duc qui touche et brise sa lance alors que la Dame rate son impact et ne parvient pas à rester en selle.
Elle chute de cheval mais se relève fort heureusement sans aucune blessure sous les encouragements du public.


Par chute de son adversaire, Ursus de Valbois est déclaré vainqueur !


Il fallait donc passer par les éliminatoires. Le Duc de Chateaurenard entra en lice juché sur Pégase, son fidèle palefroi. D'aucuns préféraient les lourds et massifs destriers, mais Ursus aimait son cheval, à la course si rapide... tel le vent qui emporte les feuilles d'automne.

Au signal, il saisit la lance que lui tendait son écuyer et partit vers l’écu adverse. Les pas légers sur le sable ne perturbaient pas sa visée et il encaissa le choc violent.

Mince, la Dame est au sol.

Demi tour, la voilà qui se relève déjà.


Je vous salue Dame Louanne, j'espère que cette première passe ne va pas vous décourager.



xalta a écrit:
Dès la fin de sa joute, elle s'était déséquiper pour assister à la suite des éliminatoires, surtout qu'elle avait vu des noms et des blasons qui lui étaient familiers. habillée simplement de chemise, braies et bottes, elle se tint en bord de lice.

Elle assista à la joute d'Ereon, un brin déçue par sa défaite, mais il n'avait pas démérité, quand il quitta la lice pour aller arbitrer le temps qu'Aimelin joute, elle le salua cordialement et le félicita pour s'être bien battu. Elle se souvenait que la dernière fois qu'elle avait jouté, elle s'était retrouvé face à lui et qu'il avait fallu les départager avec un combat à l'épée.

Puis vint le tour de Tristan, la rencontre fut brève, Tristan chut au sol dans un bruit métallique, elle grimaça, et ne put s'empêcher d'aller à sa rencontre pour s'assurer que le duc champenois allait bien. Au passage, elle salua Niall qu'elle n'avait pas revu depuis la fameuse soirée. Elle adresse un sourire au Bourguignon, puis à Tristan et de s’enquérir

Comment vas tu ? Besoin d'un coup de main pour te redresser ?


Actarius d'Euphor a écrit:
[Actarius VS Louis-Josèphe]

Un répit, une occasion et une promesse, voilà en trois mots ce que préfiguraient les joutes alençonnaises auxquelles le Comte avait décidé de s'inscrire envers et contre tout. Un répit car engagé dans la guerre, une vision différente ne pourrait guère lui faire de mal. Une occasion car les tournois demeuraient toujours une occasion de se dérouiller, de ne pas perdre les bonnes habitudes. Une promesse car briller dans la première compétition de l'année augurait du meilleur dans cet art si particulier qu'était la joute.

Autant dire que le Mendois avait à coeur de briller, afin non seulement de prolonger le plaisir, mais aussi de ne pas défaillir après une année 1460 auréolée de très belles performances qui lui avaient franchir un véritable pallier. Et ce quand bien même, les dernières sorties étaient loin d'avoir été couronnées de succès. Détendu, mais décidé, il s'était soigneusement préparé avec l'aide d'un serviteur, puis était apparu sur la lice prêt à en découdre avec un inconnu, ce qui pouvait constituer tant un avantage qu'un inconvénient.

Vint le moment de rabattre la visière de son armet, de faire signe au juge et d'élancer sa monture. Le choc fut violent, mais à sens unique. L'Euphor brisa sa lance et désarçonna son adversaire pour enlever une première victoire probante dans cette nouvelle année. De quoi prendre confiance, de quoi imaginer peut-être un nouveau parcours remarquable. Mais la route restait longue et en attendant de l'arpenter, il fallait demeurer humble et concentré. Car si le succès était grisant, il avait cette particularité de faire oublier qu'un simple faux pas suffisait pour être éliminé et goûter à l'amertume de la défaite.

Ainsi sourire aux lèvres, il approcha de son adversaire et le remercia chaleureusement pour ce duel, sans manquer de souligner que si la Fortune lui avait souri aujourd'hui, elle pouvait varier.


Aimelin a écrit:
    Lanfeust de Troy, Duc de Souvigny, Vicomte de Riom, Baron d'Ischia et Seigneur de Chamalières
    affrontera
    Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne, qui joute pour sa Suzeraine Sa Seigneurie Dotch de Cassel



Les deux jouteurs étaient en place avec leur visière descendue, les chevaux tapent des sabots sur le sable. Ereon donna le départ pour Lanfeust de Troy et Aimelin de Millelieues.
Deux jouteurs de talent qui aller se rencontrer pour une première passe. Les chevaux étaient au galop, mais arrivé au milieu c’est le drame.
Lanfeust86 rates Aimelin. Une faute qui va coute chère au Duc de Souvigny, car le Seigneur d'Étampes touche, brise sa lance et propulse Lanfeust dans le sable.
Ereon descendit dans le sable et constate que le duc est blessé au bras.

Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Étampes est déclarée vainqueur, Par chute de son adversaire


Les éliminatoires devenaient une habitude et c'est résigné qu'il se présenta en lice, avec toutefois la ferme intention de ne pas s'arrêter là, comme toujours. Il progressait à mesure que les mois passaient et depuis ce jour de septembre cinquante sept ou Gnia lui avait proposé de l'accompagner aux joutes du Lavardin en tant qu'écuyer, il avait rêvé à son tour de fouler le sol de toutes les lices du royaume.
Cette fois ci il n'avait pas demandé à Célénya d'arbitrer son passage mais à Ereon, laissant sa blonde complice profiter de ces joutes.

Altaïr renaclait comme souvent lorsqu'il était prêt à entrer en lice, impatient de ces drôles de galops bien trop courts à son gout lui qui aimait libérer sa fougue lors de grands galops avec son cavalier. Une pression des talons lorsque les drapeaux s'abaissèrent, et l'étalon partit dans un galop puissant et rapide.
Le jeune Etampes abaissa sa lance et se pencha légèrement pour donner plus d'impact à son coup, et grimaça lorsqu'il entendit le bois voler en éclats.

Une demi tour en fond de lice après avoir calmé le galop d'Altaïr, pour se rendre compte que le Duc était au sol. Il laissa le mérens revenir tranquillement au trot vers lui et le salua d'un signe de tête respectueux après s'être débarrassé du bacinet encombrant.


J'espère ne pas vous avoir blessé sérieusement Votre Grâce.
Quoi qu'il en soit je vous remercie pour cette joute.


Qu'il soit perdant ou gagnant, calme ou énervé par quelques broutilles et soucis, il ne manquait jamais d'avoir quelques mots pour son adversaire. Il sortit de lice afin de rejoindre sa douce et ses amies, un sourire sur les lèvres, non sans oublier de remercier Ereon.



Jason_de_Vissac. a écrit:
Ereon D'Asceline, Duc D'Andelot Blancheville, Vicomte de Condry, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance et Savigny, Intendant des finances du parc minier du Domaine Royal
affrontera
Jason de Vissac, Baron de Vissac
[/list]


Les deux jouteurs prennent place et font signe, les drapeaux s'abaissent.

Première lance.
C'est le Duc qui touche le premier sa cible et brise sa lance contre l'écu du Baron, qui ne touche mais mais reste en selle.

Deuxième lance.
Les deux cavaliers s'élancent, et cette fois encore Ereon touche son adversaire qui lui rate encore une fois, mais la vitesse moindre ne lui permet pas de briser sa lance.

Troisième lance.
Les jouteurs contournent la lice, pour un autre passage. Le baron semble avoir réagi que c'est sa dernière chance de poursuivre le tournoi et touche le Duc parvenant à briser sa lance sans pour autant mettre son adversaire à terre.

Une lance brisée de chaque côté pour le troisième passage, et le juge leur fait signe de faire un quatrième passage qui les départagera peut être.

Quatrième lance.
Le public assiste à la même passe que précédemment. Le Baron touche et brise sa lance tandis que le Duc rate sa cible, mais parvient tout de même à rester en selle.

Le juge fait arrêter le duel pour annoncer les résultats.


Par deux lances brisées contre une, Jason de Vissac est déclaré vainqueur !

Jason était arrivé sur la lice sur son fidèle Éclair il saluât son adversaire et quand l'arbitre abaissa les drapeau il lança sa monture au galop et abaissa sa lance qui rate celle de son adversaire qui lui brise la sienne sur son écu, Jason parvient à se maintenir en selle. Arrivé en bout de lice il se retourne et repart mais rate à nouveau l'écu du Duc qui lui touche le sien. Les voilà reparti pour une troisième lance, Jason brise sa lance contre l'écu du Duc mais se dernier ne tombe pas.
Ils sont à égalité. Une lance brisée de chaque coté et les deux jouteurs restent en selle.
Il va falloir les départager et Jason sait qu'il n'aura pas d'autre chance, il faut qu'il brise sa lance .
Il s'élance très concentré et abaisse sa lance au bon moment pour la briser au centre de l'écu du Duc qui lui le rate mais n'est pas désarçonné.
Le jeune Baron sort vainqueur de ces éliminatoire et va saluer son adversaire.


Ce fut un beau combat votre Grâce. Ce fut un honneur de jouter contre vous.

Jason quitta la lice pour laisser la place aux suivants et rejoignit son campement, mais avant il regarda la joute de Lanfeust l'époux de Laure.
Dès la première lance il se retrouva au sol blessé au bras. Jason était déçu pour lui.
Il prit le chemin de son campement


Alienor Vastel a écrit:
Les paroles de bienvenue des maîtres des lieux parvinrent à la jeune fille comme dans un brouillard. Non qu'elles ne l'intéressaient pas, bien au contraire, mais depuis l'annonce des duels de ces éliminatoires, Aliénor était soucieuse. Devoir jouter contre un ami, un proche était ce qu'elle redoutait le plus, et elle avait encore en mémoire son affrontement contre Aimelin en finale de Brienne. Non pour sa défaite, logique face à l'expérience et à l'habilité de son fiancé, mais justement parce qu'elle avait détesté lui être opposée. On a beau dans ces cas là se dire que ce n'est qu'un adversaire, il reste quand même une petite appréhension de ce qui peut arriver.
Et justement, cette appréhension s'était à nouveau faite jour lorsque son nom avait été cité en même temps que celui de Célénya. Une appréhension qu'elle tenta de balayer de son esprit en songeant avec humour que de ce duel, ce serait une jeune femme qui sortirait vainqueur, et une blonde qui plus est.

En attendant d'entrer en lice, ce fut le passage d'une autre blonde qu'elle suivit avec intérêt. Maltea ouvrait le bal et un sourire vint éclairer le visage de sa vassale lorsque la duchesse fut déclarée vainqueur.


    Célénya Océalys dicte Ptitmec13, Dame de Lasson, Poursuivante d'Armes de Minerve
    affrontera
    Aliénor Vastel, Dame de Lesmont



Un duel qu'il n'aimait pas spécialement le jeune Etampes, mais qui d'un côté allait permettre à deux jeunes blondes de sa connaissance de connaitre leur premier affrontement en lice.
Sa fiancée la Dame de Lesmont, affrontait sa complice de toujours, la Dame de Lasson, celle qui était comme lui, vassale de la Princesse de Valois.
Un regard vers elles tandis qu'elles se mettent en place, et un signal pour faire abaisser les drapeaux.

Première lance
Va-t-on revoir le même scénario que les deux précédents duels ?
Les deux cavalières talonnent leurs montures. Célénya abaisse sa lance un peu trop tôt et rate Aliénor qui elle ne la rate pas et brise la sienne sur l'écus de la poursuivante de Minerve, la bousculant par la même occasion et l'envoyant retrouver le sable de la lice.
Fort heureusement encore, c'est soulagé que l'on voit la jeune Dame se relever sans aucune blessure.


Par chute de son adversaire, Aliénor Vastel est déclarée vainqueur !


A l'appel de leurs noms, elle rejoignit sa place après avoir adressé un sourire à Célénya. Pas un mot, la boule au fond de sa gorge l'en empêchant. Un regard vers l'estrade du juge diseur, une large inspiration avant d'abaisser la visière de son heaume devant son visage. Son champ de vision s'en trouvait sérieusement réduit et ses pervenches étaient rivées sur l'autre bout de la lice. Oublier l'amie, se concentrer sur l'adversaire.
Au signal du départ, elle talonne Etoile qui prend son élan pour un galop rapide et fougueux. Regard fixé sur la cavalière qui s'approche d'elle à vive allure, elle remarque que Célénya abaisse sa lance un peu trop tôt, ce qui lui permet de l'éviter d'un mouvement du corps en même temps que la pointe de la sienne vient heurter l'arbre arraché d'or et s'y briser. Le choc remonte le long de son bras et elle jette à terre le moignon de bois alors que sa frisone ralentit en bout de lice et qu'elle lui fait faire demi-tour pour s'apercevoir que la dame de Lasson n'a pas réussi à se maintenir en selle.

Soulagée d'en avoir fini, mais inquiète tout de même, la jeune fille revint vers elle, ôtant heaume et gantelets, et se laissa glisser de sa monture une fois à sa hauteur, lui tendant une main afin de l'aider à se relever.


Célénya, ça va ?

Pour un peu, elle se serait excusée de l'avoir fait choir. Pour un peu seulement.
Mais la victoire a parfois un goût amer.


Mymu_Von_Strass a écrit:


Mymu avait entendu parler de ce seigneur, mais peut loquace, elle n'avait pas réussit à recevoir quelques commentaires à son sujet par les valets et autres personnes autour de la lice.
Donc c'est avec appréhension qu'elle se prépara à affronter cet homme bien silencieux.

Passant pratiquement dernière, elle mit sa tenue alors que déjà tous les représentant de Courtemer avait mordu la poussière.


-Décidément c'est comme la Soule, nous ne brillons pas avec nos forces.

Silencieusement, elle regarda Luaine, Heimdal, Sera et Cyrus afin qu'ils lui donnent force et courage puis elle s'avança prête pour l'affrontement.

L'homme semblait figé, face à elle tel une hombre menaçante au loin.
Elle sentit son bel étalon "Falone" piaffer d'impatience sous elle, il avait prit goût aux joutes visiblement et elle renforça sa prise sur la selle histoire de lui faire comprendre combien elle était fière de lui.

Désormais c'était son Blason cadeau de son Suzerain et de sa Suzeraine ainsi que sa Seigneurie et donc le Duc Heimdal et la Duchesse Luaine qui comptait le plus dans sa vie, entouré de tous ses amis , alors grâce à son cheval et sa volonté, elle comptait bien montrer ce qu'une Von_Strass et Courtemer pouvait faire.

Le signal fut donné, elle s'élança tenant fermement sa lance.
Sans doute un peu trop serrée car la dite lance se brisa sous le choc, déstabilisant l'homme qui finalement tombe sans mal heureusement.

Mymu se retourne et ravie voit qu'elle a remporté la victoire.

Heureuse mais bonne partenaire de lice, elle vint vers le seigneur affronté pour le saluer.


-Bonjour messire, nous n'avons pas eut l'occasion de nous voir avant la joute, je suis fort aise de ne pas vous avoir blessé.
Je pense que nous avons une connaissance commune si vous venez effectivement de la région de Vienne, j'espère pouvoir en discuter avec vous devant une choppe un de ces moment.


Puis elle salue et se retourne pour regarder la suite des joutes.


Caerellyn a écrit:
Elle était arrivée en catimini, sans même se faire annoncer à Heim et à Luaine qui pourtant se trouvaient devant elle.
Les jumeaux .... les larmes lui montèrent aux yeux.

Par Aristote que de souvenirs, elle avait aidé leur père à les mettre au monde. Elle les contemplait maintenant si grands, si beaux. Une envie irrépressible lui vint de les serrer dans ses bras.
D'un geste brutal pour masquer sa vergogne, elle effaça ses larmes.

Elle chercha sa fille des yeux. Soudain elle l'aperçut qui enfourchait sa monture. Le sang se retira de son visage. Elle cramponnait si fort les bords de la corde qui séparait le lieu des joutes des spectateurs, que les jointures en devinrent blanches, son cœur s'affola. Elle joignit les mains en prière.

Elle la regarda choir comme en douceur ... non pas elle !!

Elle s'élançait vers elle quand le démon se releva indemne apparemment.

Ses genoux fléchirent et elle se cramponna de plus belle.

Par Aristote qu'était-elle venue faire icelieu ? certain qu'elle mourrait d’inquiétude ! Mais elle avait promis et, à sa fille elle n'avait jamais rien refusé surtout qu'elle savait le plaisir qu'elle avait à jouter.
Mais quand pourrait-elle la serrer dans ses bras ?

Niall de Rivien a écrit:
Et Niall de voir arriver la Duchesse d'Orléans. Lui il pensait que c'était pour le féliciter tout ça.
Eh ben même pas ... Hannnn la garce même pas petit mot de remerciement pour ce si beau spectacle ... rien du tout ...

Il prit donc une mine renfrognée et salua tout de même la grâce veuve noire.


Votre Grâce? Vous ici? Quelle surprise.


Heimdal a écrit:
Heimdal devait maintenant concourir, Il se dirigea vers son campement pour se préparer au mieux.
Il n'avait pas trop la tête à se concentrer sur le prochain tour. Cela était déjà une erreur pour sa part.
Il avait mis son équipement en entier et alla se présenter à une extrémité de la lice. Et les voilà
les deux chevaux partent. Elle le touche et le déséquilibre. Heimdal était mécontent de sa prestation.
Le voilà qu'il était à terre sans pouvoir faire quelques chose.
Comme il se doit lors des tournois de lice, l'adversaire vient voir comment va le vaincu.
A ce moment, le Duc de Courtomer la félicita. Il montra également à son épouse qu'il n'avait rien.
Jusqu'à ce moment, il n'avait pas vu sa suzerraine parmi les invités.


Bravo Vicomtesse, J'espère que la prochaine c'est moi qui gagnerai.

    Maria_Evalenna di Campiglio, Vicomtesse d'Ambrières
    affrontera
    Heimdal von Strass, Duc de Courtomer, seigneur d'Augnax et Belleville-sur-vie



Après le duel du Vicomte d'Ambrières, c'est au tour de la Vicomtesse son épouse d'entrer en lice et d'affronter le Maître des lieux, le Duc de Courtomer. Un petit signe au juge et celui-ci fait abaisser les drapeaux.

Première lance.
La jeune Vicomtesse élance rapidement sa monture et baisse sa lance suffisamment tôt pour toucher Heimdal sans pour cela briser sa lance.
Le Duc, déséquilibré rate son adversaire et ne parvient pas à rester en selle, rejoignant à son tour le sable de la lice.
Soulagement lorsque le juge le voit se relever sans aucune blessure.


Par chute de son adversaire, Maria_Evalenna di Campiglio est déclarée vainqueur !



Les prochains matchs intéressaient au plus au point le duc. Il y resta pour voir concourir la fille de
Caerellyn. Il pouvait déjà voir qu'elle appréciait les joutes. Cela devait être dans les gènes de la famille
puisque son oncle aimait cela aussi. Les chevaux partirent à leur rencontre et Heimdal avait l'impression
de revoir sa défaite en même temps. Mais Autres choses le fit réagir. Quelqu'un avait poussé un cri, un cri
qu'il lui semblai qu'il connaissait. Il regarda un peu dans la foule et vit Caerellyn. Elle s'inquiéta pour sa fille.
Le Duc s'approcha de son amie et la salua.


Bonjour, ma chère amie...Tu as fait un bon voyage.
Je constate que ta fille joute à merveille.



    Gamalinas Lanas de Versonnex, Seigneur de saint Gervais les Bains
    affrontera
    Morganenn de Chéroy-Plantagenêt, Dame d'Endoufielle



Les deux jouteurs se mettent en place et font signe. Les drapeaux s'abaissent.

Première lance.
Les foulées sont belles et puissantes et c'est le Seigneur qui touche sans briser sa lance. Morganenn quant à elle rate sa cible et ne parvient pas à rester en selle pour ce premier choc assez brutal.
Fort heureusement, elle se relève sans aucune blessure, au grand soulagement de toutes et tous.

Par chute de son adversaire, Gamalinas Lanas de Versonnex est déclaré vainqueur !



Heimdal appella alors son épouse qu'elle vienne auprès de Caerellyn avec les enfants.
Avant la famille von Strass au complet soient autour de la Suzeraine d'Heimdal, Louanne
partaient à la charge. Louanne n'avait pas fait mieux que le Duc et Seraza. Il espérait
alors que Cyrus ou Mymu ferait mieux qu'eux.



    Dame_Louanne, Dame du Mariage
    affrontera
    Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée



Un habitué des lices contre une jeune débutante. La chance du débutant jouera t elle en sa faveur.
Les drapeaux s'abaissent.

Première lance.
Les chevaux sont rapides et les lances s'abaissent, plus rapides pour le Duc qui touche et brise sa lance alors que la Dame rate son impact et ne parvient pas à rester en selle.
Elle chute de cheval mais se relève fort heureusement sans aucune blessure sous les encouragements du public.


Par chute de son adversaire, Ursus de Valbois est déclaré vainqueur !



En attendant le passage de Cyrus, Heimdal profita de présenter les enfants. Il savait que Caerellyn
rêvait depuis longtemps de les voir. Elle fut présente à leur naissance, mais elle l'avait également
aider. Heimdal esquissa un sourire, courtomer grouilla de médecin.


Voilà Tiphaine et Tristan, ces enfants ont grandi depuis que tu les as eu dans les mains lors
de leur première heure de leur vie.


Caerellyn a écrit:
Dans un brouillard, elle vit son plus vieil ami s'approcher accompagné de son adorable épouse. Mais elle n'avait d'yeux que pour les enfants.

Elle s'agenouilla devant eux, n'osa tendre les bras de peur de les effaroucher.

Le bonjour Damoiselle Typhaine ainsi qu'à vous messire Tristan. Je me nomme Caerellyn, je suis une amie de vos parents.

Elle tentait d'affermir sa voix.

Je suis si heureuse de vous revoir ... oui, de vous revoir Toute l'affection qu'elle éprouvait pour eux transparaissait dans son sourire.

Vous veniez de voir le jour et étiez si petits. Comme vous voila grands et beaux ! comment allez-vous ? aimez-vous regarder les joutes ?
Votre père, comme à son habitude a combattu avec courage et honneur.
Puis-je baiser votre front ?


Sans attendre, elle déposa sur leurs joues un souffle de tendresse. Une main sur chaque tête de peur de les voir s'éloigner, elle se redressa pour embrasser le duc et Luaine.

Voila deux magnifiques bambins, je suis certaine qu'ils font votre fierté.
Comment vous portez-vous tous les deux ? je suis ravie de vous revoir. Heim tu as vaillamment combattu, ce n'est pas une surprise pour moi.


Elle rit

Toi Luaine, toujours aussi ravissante, le temps passe sans te frôler, j'ai bien peur qu'il n'en soit de même pour moi, mais qu'importe.

Avez-vous vu combattre Morganenn ? cette enfant me fera mourir de peur, je n'ai pu retenir un cri, vergogne sur moi, lors de sa chute, mais n'est-ce pas qu'elle est douée ? elle est mon trésor le plus précieux, ma fierté et aussi mon tourment, tout cela vous le savez.

Mais assez parler de moi, et vous ? dites-moi tout.


Elle avait reculé d'un pas pour rendre leur liberté aux bambins, sure qu'ils ne devaient guère apprécier le fait de devoir rester immobiles.


ptitmec13 a écrit:
Il y a des choses auxquelles on ne peut échapper à la longue et affronter Aliénor en joutes devait bien se produire un jour ou l'autre.. Mais à à vrai dire la blondine aurait largement préféré que ce soit l'autre et pas ce jour.. un autre jour bien lointain.. le plus tard possible..
Mais..



    Célénya Océalys dicte Ptitmec13, Dame de Lasson, Poursuivante d'Armes de Minerve
    affrontera
    Aliénor Vastel, Dame de Lesmont



Un duel qu'il n'aimait pas spécialement le jeune Etampes, mais qui d'un côté allait permettre à deux jeunes blondes de sa connaissance de connaitre leur premier affrontement en lice.
Sa fiancée la Dame de Lesmont, affrontait sa complice de toujours, la Dame de Lasson, celle qui était comme lui, vassale de la Princesse de Valois.
Un regard vers elles tandis qu'elles se mettent en place, et un signal pour faire abaisser les drapeaux.

Première lance
Va-t-on revoir le même scénario que les deux précédents duels ?
Les deux cavalières talonnent leurs montures. Célénya abaisse sa lance un peu trop tôt et rate Aliénor qui elle ne la rate pas et brise la sienne sur l'écus de la poursuivante de Minerve, la bousculant par la même occasion et l'envoyant retrouver le sable de la lice.
Fort heureusement encore, c'est soulagé que l'on voit la jeune Dame se relever sans aucune blessure.


Par chute de son adversaire, Aliénor Vastel est déclarée vainqueur !



Voilà le sort en avait décidé autrement et c'est une boule en travers de la gorge qu'elle se pointe en lice la tête emplie de ces questions qui ont tendance à la déstabiliser. Et si elle blessait la fiancée de son complice de toujours? Pour sur il la pendrait par les pieds.. quoique non ce serait trop gentil c'est sur..
Elle sourit à son adversaire amie quand leurs regards se croisèrent puis le salut règlementaire envers l'arbitre.. ben quoi ce n'est pas parce que c'est Aimelin qu'il n'y a pas droit nomeoh. En position et la visière qui s'abaisse la coupant du monde extérieur. Les drapeaux s'abaissent en même temps que l'image du premier duel contre Aimelin se rappelle à elle. Son ami blessé.. et si? Elle abaisse sa lance machinalement mais trop tôt.. Erreur fatidique qui l’empêche de verrouiller son assiette quand elle reçoit le coup de la blondine de Lesmont et c'est bien sur le fondement au sol qu'elle se retrouve, légèrement hébétée.


Célénya, ça va ?

Elle regarde une seconde la main tendue avant de la saisir pour s'aider à se remettre sur pied, puis enlève son heaume en dévoilant un large sourire.

Oh oui ça va.. J'ai l'air d'être encore entière. Bravo en tout cas, votre technique s'améliore à chaque fois un peu plus.

Sourire sincère en même temps qu'elle s'époussette.. enfin s'essable.. *oui j'invente des mots et alors?* comme elle peut.


Luaine a écrit:
[La lice vue des gradins]

Toujours en spectatrice avertie, Luaine assistait aux éliminatoires. Que de personnes qu'elle connaissait ou qu'elle venait de connaitre se préparait pour la lice.
D'ordinaire, elle restait en retrait, voyant quelques visages associés à des noms, mais trop peu pour vraiment s'en souvenir. Mais aujourd'hui, Courtomer recevait et elle se faisait un point d'honneur à rencontrer tout le monde. Enfin elle mettait tous les noms sur tous les visages.
Enfin tous!!!! Ceux qu'elle avait vu.

Assise dans les gradins, elle regarda le spectacle surtout que la mesnie VonStrass était largement représentée avec cinq concurrents.

Premier tout de lice et Argael, le pair de France, s'inclina. Il faisait quasiment toujours parti des finalistes et une fois n'était pas coutume. Courtomer n'avait pas porté chance au pair.

Ensuite vint le tour de la Dame de Fay, sa vassale et surtout amie. C'était ses premières joutes officielles et depuis son accident et sa perte de mémoire, Luaine se faisait plus de soucis encore pour elle, veillant comme une mère louve sur sa mesnie.
Luaine se leva d'un bond quand Seraza tomba. Elle espérait que celle-ci n'est pas de bobo, dégradant un peu plus sa santé. Elle fut rassurée quand celle-ci se releva sans mal et son coeur retrouva un rythme presque normal. Luaine reconnue la jeune femme rencontrée dans le campement à son arrivée, celle là même que heimdal connaissait de l'Hôtel Dieu. Luaine la félicita tout de même en applaudissant sa performance.

Elle vit ensuite la jeune dame qu'elle avait rencontré sur le campement remporter le tour. Elle l'applaudit. Elle se pencha à côté d'elle.

Elle s'est bien débrouillée cette Aliénor Vastel !!! Très joli....

Un autre pair de France jouta, un qui trainait souvent ses bottes du côté des lices. Il fit face à Dimaro. Luaine se demandait si elle ne se trompait pas, mais dans ses souvenirs, ce dernier était le cousin d'un ami à elle. Est ce que c'était bien le cousin d'Altaïr?
Celui-ci perdu face à un Actarius en grande forme.
Les campagnes royales donnaient du punch apparemment....

Son époux....Et son coeur se mit à battre plus vite. la Duchesse se mordit la lèvre et bondit aussi quand celui-ci tomba. Plus de peur que de mal, son mari était un dur à cuire. Elle fut soulagée de le voir se relever avec le sourire. Son ego avait surement pris plus de coup que son corps.
Elle lui en voulait quelque fois de lui infliger ce spectacle mais il aimait les joutes et le soutenait malgré tout.

Contre toute attente, la jeune Morganenn affronta un Seigneur. Luaine regarda la joute un peu anxieuse, se mettant à la place de Cae en voyant ainsi sa fille. La jeune femme avait des ressources et tomba sans dommage. La brune fut rassurée. La jeune Cheroy s'en était bien sorti tout de même. Luaine applaudit.

Louanne sa vassale et amie, faisait partie du tour suivant. Luaine savait la Dame de Mariage pugnace mais son inexpérience aux joutes eut raison d'elle contre un adversaire redoutable. LOu s'en était bien sortit mais avait aussi chuté. A croire que la mesnie Von Strass avait des soucis de fesses sur la selle....

Le tour d'après fut une surprise pour Luaine. Elle n'avait pas vu dame Hersent sur le campement, mais elle se tenait dans la lice. Luaine l'applaudit pour lui donner du courage mais cela ne servit à rien et Hersent, chuta aussi pour perdre ses éliminatoires.
Elles étaient redoutables.
La Duchesse espérait croiser la dame avant son départ pour lui donner le bonjour et prendre des nouvelles de sa famille. Elles s'étaient rencontrées lors de joutes et Luaine l'avait trouvée fort sympathique, elle et ses enfants.

Elle applaudit les jouteurs à chacun de leur passage, les connaissant ou pas. Les combats étaient magistraux et assez impressionnants. Beaucoup de candidats trouvèrent le sable de la lice bien désagréable sans doute.

Jason de Vissac gagna ce tour. Luaine ne manquerait pas de voir ses prochains combats. S'en suivirent Alandrisse qui gagna aussi, puis sa Seigneurie Lexhor face à son cousin. Il aurait pu mieux tomber. le tirage au sort n'avait pas été très favorable au jeune Seigneur.
Luaine espérait que son cousin gagne même si l'espoir était mince.
Celui-ci aussi chuta sans même toucher l'écu de son adversaire. Il fallait dire que Lexhor était un jouteur redoutable. Cyrus se releva rapidement aussi, enlevant toute peur à une cousine en sueur.

La Vonstrass se demandait si cela étai tune bonne chose que cinq personnes de la mesnie von Strass combattent en lice, la rendant un peu nerveuse à chaque fois. Pour le moment aucun blessé n'était à déplorer, ni dans la mesnie, ni parmi les invités.

Le juge arbitre du tournoi se fit remplacer à son poste de juge pour lui même devenir acteur de ses joutes. Il gagna le duel. Luaine l'applaudit aussi.

Le dernier tour fut celui de sa petite souris. Elle grinça des dents quand celle-ci s'élança. Contre toute attente, Mymu était la dernière survivante des joutes de la mesnie entière. Luaine était fières d'eux et plus particulièrement de la petite souris toujours si peu sure d'elle, et qui avait pourtant du potentiel.

Quand elle rejoint son époux, se fut pour tomber sur Cae, la suzeraine de Heimdal. cela faisait un moment qu'ils ne s'étaient pas vu. Luaine serra dans ses bras une Cae très émue de voir les jeunes mini Vonstrass. Elle embrassa aussi son époux qui avait perdu mais qui serait plus présent auprès d'elle. Il fallait voir son verre à moitié plein.


Oui ils ont grandis mais comment vas tu depuis le temps?

Luaine avait bien vu Morganenn jouter.

Oui ta fille est remarquable, je suis désolée qu'elle est perdue, tout comme Heimdal tu me diras. J'ai eu le plaisir de la voir avant la joute. Elle est très belle et possède une grâce naturelle. C'est toujours ton petit écureuil?

Luaine lui sourit, se souvenant que quand la jeune Morganenn était enfant, Cae l'appelait toujours ainsi. La brune n'avait pas revu Cae depuis assez longtemps mais elle se souvint qu'elle était accompagnée de son ex époux. Depuis elles ne s'étaient pas revu et Luaine ignorait où en était leur relation. Elle n'aborda pas le sujet desuite.




morganenn a écrit:
Les joutes ou comment apprendre à ses dépends que voler c'est mal mais que surtout ça fait mal.

krriiiiiiin kriiiiiiiiiiiin (ceci est une onomatopée visant à reproduire le grincement de l'armure, c'est mal fait mais on ne se moque pas !). Chacun de ses pas lui tirait une grimace qui en disait long ce qu'elle en pensait, elle avait tout bonnement l'impression d'être une carotte en conserve. Ce n'était pourtant pas faute d'avoir essayé de passer au travers de ce supplice ! Mais son blond champion s'était alors écrié Verboten ! Elle ne savait pas qui était ce Verboten mais si l'occasion se présentait elle lui ferait bien savoir le fond de sa pensée !
Il avait gagné et avait su trouver les mots enfin surtout les gestes pour la convaincre, maaaiis ça c'est privé d'abord !

Et pendant qu'elle s’avançait vers sa monture elle continuait de bougonner sous les gémissements des articulations métalliques. En arrivant devant sa jument elle eut un sourire, au moins cette fois-ci elle ne jouterait pas à dos de shetland, l'idée ne lui avait pas paru insensé toutefois elle fit la tronche en voyant arriver sur elle le cheval de l'adversaire d'au moins deux mètres de plus. Et puis cette jument allait peut-être lui porter chance puisque c'était un cadeau ou dédommagement déguisé en cadeau d'Arthur. La jument qui relevait la tête dévisageait sa maîtresse d'un air paisible en broutant de l'herbe, bon ben la chance repassera.

Et pourtant malgré la mine boudeuse qu'elle affichait plutôt clairement depuis qu'elle avait endossé le tas de ferraille elle y croyait et avait envie de gagner ! Motivée à bloc !

    Gamalinas Lanas de Versonnex, Seigneur de saint Gervais les Bains
    affrontera
    Morganenn de Chéroy-Plantagenêt, Dame d'Endoufielle



J'veux rentrer à la maison ! J'veux plus y aller ! Je suis trop jeune pour mourir ! Elle chercha du réconfort dans les yeux de son aimé et de sa mère avant de se faire aider pour monter sur son fidèle destrier.
Quand elle s'élança elle hurla à plein poumon son cris de guerre : Caraaaameeeel ! pas de quoi faire flipper l'ennemi en face je vous l'accorde mais au moins ça lui donnait du courage !

Les deux jouteurs se mettent en place et font signe. Les drapeaux s'abaissent.

Première lance.
Les foulées sont belles et puissantes et c'est le Seigneur qui touche sans briser sa lance. Morganenn quant à elle rate sa cible et ne parvient pas à rester en selle pour ce premier choc assez brutal.
Fort heureusement, elle se relève sans aucune blessure, au grand soulagement de toutes et tous.


Par chute de son adversaire, Gamalinas Lanas de Versonnex est déclaré vainqueur !

Bah qu'est ce que je fou les quatre fers en l'air moi ? Quoi c'est déjà finit ? Péniblement elle se releva au moins elle n'était pas blessée bien qu'elle sentait une vive douleur dans la poitrine. D'une main elle rattrapa sa jument et vérifia qu'elle n'était pas blessée elle non plus puis quand elle fut rassurée elle félicita sa jument en lui caressant l'encolure. Ce n'était que partie remise ! Puis elles quittèrent toutes deux la lice pour rejoindre ses proches.



Caerellyn a écrit:
.... même quand elle sera épousée et mère, elle sera toujours mon petit écureuil, mais parlons bas, que nul ne l'entende, la voila bien trop vite une si jolie jeune damoiselle. Je suis presque certaine qu'elle ne serait pas froissée que l'on m'entendit la nommer ainsi, mais ma raison doit l'emporter sur mon cœur, ce qui, vous me connaissez n'est point souvent le cas.
Je dois vous confier que la voila amoureuse. Quel choc pour moi ! maaaaaaaaaa fille à moiiiiiii amoureuse ! je me suis conduite de façon proprement indigne de notre condition quand j'ai rencontré le jeune homme. Envolé la bonne éducation donnée par la princesse ma mère, je n'ai laissé entendre que ma colère, ma jalousie et mon indignation, au mépris des sentiment de mon petit écureuil.
Je pense être revenue à la raison, du moins j'ose l'espérer, d'autant qu'il me semble être personne de bien, moralement s'entend aussi bien que de titres.


Elle jeta un regard aux alentours.

Si Morganenn est là, je pense qu'il doit combattre aussi, sans en être certaine. Dieu que j'ai hâte de la serrer contre moi.

Une pensée lui effleura l'esprit, la moindre des courtoisie était d'en dire deux mots à ses hôtes et amis.

Ne vous étonnez point de ne pas voir mon ex-époux à mes cotés, c'est une longue histoire que je vous conterai dans l'intimité ....

Elle avait pâlit et soudain la tête lui tourna. Elle respira lentement et parvint à leur sourire.


Soudain elle détala comme un lièvre vers sa fille qui venait vers eux, déconfite, tenant son cheval par la bride.

Morganennnnnnnnnnnnnnnn

Arthur_de_troy a écrit:
Quelle tête de cochon cette femme. "Gnagnagna j'mettrais pas d'armure !" (ceci est une imitation de Morganenn, très bien réussie !) Le pire c'est qu'elle était sérieuse ! Il avait fallu la menacer, la câliner, l'embrasser, la supplier même, pour qu'elle accepte d'envisager le port de l'armure ! Pourtant ça semblait tomber sous le sens quand on voyait la violence des chocs qui résonnaient depuis ce matin. M'enfin bref, le seigneur avait réussit à lui faire enfiler l'armure et il était sur qu'elle n'arriverait pas à l'ôter, aussi s'était il permit de l'abandonner le temps d'aider son vieux père à enfiler le même harnachement. Il ne put donc être de retour à temps pour aider sa douce à monter sur son cheval. Mais arriva au cri fort effrayant de Caramel ! Profitant de la magnifique gamelle qu'elle leur offrit, avec un sourire. Bien sur il eut peur un instant pour sa vie, mais la chute bien qu'il eu l'impression de la voir au ralentit, fut rapide, et le relevage de rousse tout autant.

Morganenn avait perdu, mais elle était saine et sauve... Enfin saine de corps, d'esprit c'était sujet à discussion. Le seigneur détalla donc à travers la foule, jouant des coudes pour arriver en sortie de lice avant elle. Il trouva alors un poteau, sur lequel s'accouder nonchalamment et accueillir l'éliminée.


Alors ? Qui est ce qui à mal au sternum, et doit un merci à son seigneur et maître pour l'avoir forcée à mettre une armure, ce qui lui permet de ne pas avoir été embrochée aussi facilement qu'un caramel mou ? C'est qui ?

Le blond cessant de faire le pitre, se saisit de la bride du cheval, et proposa son bras à la boite de conserve géante. Qu'ils devaient ainsi former un beau couple !

Allons te débarrasser de tout cet acier, puis nous retournerons voir mon père se faire rétamer pour la centième fois ! Je crois avoir aperçu ta charmante mère dans la foule, mais j'ai reporté son plaisir de me voir, pour m'occuper de toi. Trop généreux cet Arthur !

Généreux Arthur qui aurait bien volé un baiser à sa rousse avant que n'apparaisse le dragon Caerellyn, mais le casque ne s'y prêtait guère, ce qui le poussa à presser le pas, pour rejoindre la tente et l'en débarrasser rapidement... Enfin c'était le projet avant d'entendre le cri du Dragon.

Tiphaine_et_Tristan a écrit:
Les enfants se posaient plein de question. Mais c'est qui cette dame. Ils ne l'avaient
jamais rencontrer. Mais leur innocence fit des ravages. Juste avant que Caerellyn s'abaisse
é leur niveau, Tiphaine lui pose une question.

t'es qui toi ?...

Elle obtint la réponse assez vite.

Une amie de nos parents... tu as une fille ou un garçon avec qui on peut jouer.

Tiphaine ne savaient pas encore que Morganemm n'avait pas le même âge que eux.
Ces jumeaux qui se cherchaient des compagnons de jeux durant ces joutes.


Oui, tu peux me donner un baiser sur le front dit Tiphaine...

Mais le garçon réagit directement différement.

Non...les baisers sur le front c'est pour les petites filles...pas pour moi...moi
je suis un homme je vais aller jouter avec papa..


Tiphaine était déçu lorsqu'elle entendit que Morganemm participait aux joutes.



Heimdal a écrit:
Heimdal esquissa un grand sourire en parlant de ces enfants.
Durant la discussion, les autres vassaux passèrent à leur tour.
Et le résultat n'était pas brillant. Seul Mymu sauva l'honneur
du Duché.


La cousine du Duc avait vraiment fait merveille durant l'épreuve.
Bravo Mymu...Cria le Duc.

On est toujours fière de ses enfants. Tout comme Theudric peut être fière de
sa fille.


Le couple Courtomer discuta longuement ensemble avec leur amie, Caerellyn leur
parla de ses retrouvailles avec son ex-mari.


Tu pourras nous l'expliquer dans quelques jours lorsque les joutes seront
terminé pour en parler. Tu sais notre château est grande ouverte
pour t'accueillir. AU fait, aurais-tu également des nouvelles de tes autres
vassaux Philivert et le Bouldog...


Il avait eu quelques contacts mais depuis un certain temps plus rien. Surtout depuis
qu'il avait quitté le cercle.



xalta a écrit:
Et de relever la tête vers Niall dont le ton semblait manifester une certaine contrariété. Mince aurait-elle oublié quelque chose ? Elle se remémore un à un tous ses faits et gestes: saluer Niall, le féliciter, s'enquérir de Tristan... Oups non... le féliciter pas fait. Et de trouver une pirouette.

Une surprise ? Oui je m'octroie une pause dans une guerre qui s'éternise un peu.


Elle saurait rougir sur commande, elle aurait fait, mais elle ne sait pas tout comme elle n'a jamais su rougir naturellement.

Et je vous présente mes félicitations pour cette magnifique joute que vous nous avez offert Veuillez m'excuser si j'ai oublié, mais mon inquiétude l'a emporté .
Je connais cette boite de ferraille depuis si longtemps.


Elle jette un regard ladite conserve.


morganenn a écrit:
Alors qu'elle avançait vers la sortie le blond l'attendait déjà avec un sourire narquois qui semblait savourer le fait qu'elle était obligée de lui donner raison. Aussi leva t-elle les yeux au ciel, ce qui était peu évident de déceler du fait du heaume vissé sur son crâne, lorsqu'elle arriva à sa hauteur. Cependant un grommellement s'échappa très clairement, non mais dire merci à son maître ! Et puis quoi encore ? Si son attitude nonchalante et son air un brin moqueur ne la faisait pas autant craquer elle lui aurait sans doute asséné un coup dans le sternum pour lui faire comprendre sa douleur ! Cependant elle ne le fit pas et accepta avec un plaisir non dissimulé de se saisir de son bras.

-J'aimerai vraiment retiré cette chose maintenant ! je veux pouvoir me remettre à bouger normalement ! c'est à peine si je peux croiser les bras !

La suite de son discours lui tira un sourire en coin,

-Quelle générosité en effet ! Je suis sure qu'elle saura apprécier la délicatesse que tu as eu à mon égard pour t'occuper de moi. Tu devrais t'en sortir indemne, mais que....


Elle s'était arrêtée de parler se tournant bruyamment dans la direction du hurlement caractéristique de sa tendre mère. Seulement cloitrée dans cette carcasse d'acier elle ne voyait pas grand chose et à force de tourner sur elle même finit par chanceler et tomber pour la deuxième fois par terre. Elle leva la tête et tendit les bras vers l'avant,

-Bonjour m'man ! Je suis si contente que tu ais pu venir !


Luaine a écrit:
[Avec Heimdal, les enfants, Cae et Morganenn en femme métallique]

Le couple Von Strass discutait avec Cae. Cela était un plaisir depuis le temps qu'ils ne s'étaient vu. Luaine repensait au salon feutré, avec des mets raffinés et de la musique lors de leur visite chez les Cheroy. Morganenn était alors petite.

Luaine écarquilla les yeux en apprenant que sa fille était amoureuse. Le temps passait si vite!!! Voilà Morganenn amoureuse et probablement bientôt fiancée...Mariage....
BOUHHhhhhhhhhhh!!!!!!!
Luaine n'était toujours pas enceinte et elle essaya d'occulter cet incident.

Qui est l'heureux élu? Un jeune homme de bonne famille au moins?

Elle se rappela avoir vu Morganenn dans une tente qui n'était pas au couleur familiale de Cae. C'était surement la tente du prétendant....

Arthur de Troy?

Luaine lança le nom qu'il lui venait à l'esprit avoir un bref état des lieux.

La conversation s'arrête lorsque soudain Morganenn arriva. Luaine se mit à rire en la voyant assez mal habile avec son armure, revenant droit depuis la lice où elle avait perdu.
la Duchesse applaudit la jeune femme.


Bravo Morganenn pour ta performance.

La jeune femme se ramassa une belle gamelle, tendant les bras en avant. Luaine et Cae prirent un bras chacune pour la remettre dans la bonne position.
La chute était trop belle, le moment très amusant. Luaine riait à gorge déployée surtout de voir que la fille de Cae n'avait pas eu de bobo.


Heimdal il faudrait voir à lui ôter cette armure, la pauvre petite ressemble à une batterie de cuisine.




gamalinas a écrit:
    Gamalinas Lanas de Versonnex, Seigneur de saint Gervais les Bains
    affrontera
    Morganenn de Chéroy-Plantagenêt, Dame d'Endoufielle



"Caramel ! Comment ça caramel ?!" Mais avant de s'interroger intérieurement sur ce terme lancé comme un boulet de canon, il se passa bien des choses.

Préparé comme d'habitude, emmitouflé dans son armure toute brillante, Gamalinas avait remarqué que l'Hérauderie de France lui avait rendu ses titres, sans toute fois actualiser le blason. Faudrait peut être informer l'Empereur. Mais trêve de plaisanterie dans l'esprit du savoyard. Les choses sont sérieuses et les joutes sonnent en le coeur de l'étranger un son d'humilité gracieuse ; un peu comme la maladie qui exprime à l'imprudent que l'on n'est pas tout puissant.

Se saisissant du bouclier qu'on lui tendit, aux couleur de son épouse, Gamalinas dirigea calment son destrier vers la lice ; ou plutôt son destrier le conduisait vers la lice. L'animal devait avoir l'habitude, il pouvait trouver son chemin dans un décors inconnu. Pratique pour le cavalier. Lance au point un cri vint rebondir contre les parois métalique de la salade. La dame appelait au caramel. Caramel. Etonnent. Peut être une expression locale pour signifier la lutte ? Pensa le visiteur. Face à cela Gamalinas resta discret et ne dit rien, ne pensa rien. Chaque culture a ses particularités honorables.


-TARTE AUX PRUNES !

C'était trop fort, il ne put résister. Qu'Aristote lui pardonne. Et la suite fut autant incroyable. La lance de l'homme toucha la cuirasse de la dame sans même se briser, un vrai coup de champs de bataille. La pauvre, la rencontre aurait pu tourner au caramel sans compter pour des prunes.

Pendant que le destrier des montagnes poursuivit sa route, les yeux du cavalier regardaient la jouteuse se relever sans dommage apparemment. Une victoire aux petits oignons, caramélisés.


Dame_Louanne a écrit:
Dame_Louanne, Dame du Mariage
affrontera
Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée

Elle était arrivée pas tres en avance le temps de s'équiper ,elle avait opté pour une cuirrasse tout en gros cuir beaucoups plus légère que celle en ferraille,mais non mois solide.
Ce qui lui permit de prendre un palefroi comme monture,et non son frison habituel,elle avait baissé son haume quand elle entendit son nom ainsi que celui de son adversaire...un duc,quelle guigne un habitué elle qui faisait ses premiers pas dans une joute,ses quatre ans d'armée avec en final un grade de capitaine allaient peut etre lui servir qui sait.

Elle racourcie les rênes leva sa lance et fonça,l'impact fut rude elle sentit la lance de son adversaire se casser contre son bouclier,elle n'eu pas le temps d'assurer son assise que déjà elle volait le fondement dans le sable,mais sans bobos réels juste un coups à son amour propre.
Elle se releva sans difficultés et vit le duc s'approcher.

Je vous salue Dame Louanne, j'espère que cette première passe ne va pas vous décourager

Je vous salut bien vostre grasce,et non ça ne me décourage nullement,bien au contraire je vais persister et m'entrainer,c'est autrement que la guerre mais tout s'apprend,mes félicitations.

Elle s'inclina.



Mymu_Von_Strass a écrit:
Revenu de sa surprise d'être encore vivante et sur pied, après un regard un peu éberluée à Luaine, elle déambulat grosse comme une citrouille vers le bord de la lice puis vers sa tente afin de boire un coup.
Car une grande soif l'avait surprise lorsque l'information parvint enfin à son cerveau..


-Mince je suis encore en lice cela signifie que je vais devoir remonter sur mon canasson et recommencer la baston?


Devenant pâle soudain car elle réalisa que c'est contre des habitués de pareils chose qu'elle allait devoir combattre.Quoiqu'un jeux, les coups étaient quant même porté avec force et fracas ,.

-Mais au fait ^^ j'ai cassé ma lance ,pff ma meilleur lance ..

Mymu se tortilla comme un vers afin de se pencher pour ramasser une autre lance et ressortit de la tente en marchant mode canard et pire encore...

Elle attendit les nouvelles directives en croisant les doigts, un regard sur le Duc Qui dans un grand sourire la félicitait ... :D


Enfin vint l'attente pour la suite ...


Revenir en haut
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Mar 8 Jan - 13:59 (2013)    Sujet du message: [RP] Huitièmes de Finale - 5 janvier 1461 Répondre en citant

Citation:
[RP] Huitièmes de Finale - 5 janvier 1461



Aimelin a écrit:
Il était temps d'afficher à présent les huitièmes qui se dérouleraient dans quelques heures.




Citation:

Maltea Wagner di Favara Fontanaz, Duchesse de Brienne, de Rethel et de Joigny, Baronne de Beaufort
affrontera
Adeline Cyrielle de Courcy, Vicomtesse de Valognes, Baronne de la Haye du Puits






Citation:

Aliénor Vastel, Dame de Lesmont
affrontera
Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, pair de France, comte du Tournel, baron de Florac, seigneur d'Aubemare







Citation:

Exaltation lablanche d'abancour, Duchesse d'Orléans
affrontera
Maria_Evalenna di Campiglio, Vicomtesse d'Ambrières







Citation:

Gamalinas Lanas de Versonnex, Seigneur de saint Gervais les Bains
affrontera
Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée







Citation:

Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi, Baronne de Hautpoul.
affrontera
Niall de Rivien, Vicomte de Montréal







Citation:

Jason de Vissac, Baron de Vissac
affrontera
Mélissa dicte Alandrisse de Montbazon-Navailles, Comtesse du Languedoc






Citation:

Sa Seigneurie Lexhor d'Amahir, duc d'Alluyes, baron d'Auneau, de Château-Landon & de Yèvre-le-Châtel, seigneur de Pleaux, Maréchal d'Armes de France et Pair de France
affrontera
Mymu Von Strass, Dame de la Motte







Citation:

Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne, qui joute pour sa Suzeraine Sa Seigneurie Dotch de Cassel
affrontera
Valeria Declervaux Gambiani de Valrose, Duchesse de Rosnay, Baronne de Brou, Dame de Souville sous Yèvre, Dame de Raucourt, Dame de Dammartin-Marpain





Revenir en haut
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Mar 8 Jan - 14:01 (2013)    Sujet du message: 1461-01-04 Joutes de Courtomer - Lice Répondre en citant

ptitmec13 a écrit:
Coussin sous un bras, couverture pliée sous l'autre et dans sa besace de quoi tenir un siège.. c'est sur en ce moment les sièges ça lui connaissait comme pour quelques uns présents ici.. Ptit grimpa dans les tribune et vu qu'elle était la prem's elle choisit la meilleure place qu'il pouvait y avoir. Ses amis jouteraient et elle voulait ne pas en manquer une miette.
Coussin installé avec son séant posé dessus.. pour une fois qu'il n'était pas posé sur un cheval en campagne hein.. couverture posée à ses cotés pour le cas où l'inactivité aide le froid à la gagner elle jeta un coup d’œil aux alentours et attendit patiemment que les hos.. euh festivités reprennent. Malt ouvrirait ces 8èmes et Aliènor suivrait tout de suite après, affrontant Sa Seigneurie Actarius qui, qui plus est, était celui qui gérait l'armée dans laquelle elle menait campagne avec ses Gardiens. Puis viendrait Gama.. ce Cher Gama troubadour à ses heures et Aimelin en clôture.. En bref rare étaient les duels qui ne l’intéressaient point.


Aimelin a écrit:
[5 janvier]

un deux un deux ... sans le savoir la Duchesse de Courtomer, venait de sauver les cordes vocales de l'ébouriffé champenois et rien que pour cela il lui en serait éternellement reconnaissant. C’est donc son porte voix dans une main, comme d'autres ont leur guitare et n'ont peur de rien*, ses parchemins coincés difficilement sous le bras à cause de sa brigandine, et un gobelet de tisane bien chaude gravé aux armes d’Etampes, dans l’autre main, que le jeune Juge Diseur grimpa sur sa petite estrade. Il était prêt à soutenir le siège de Courtomer pendant au moins une bonne heure, et l’ennemi n’avait qu’à bien se tenir, sinon il lui balancerait son gobelet .

Il avait bien sûr salué d'une petite mimique sa blonde complice installée dans les tribunes avant de prendre son porte voix et d’annoncer ces Huitièmes qui débutaient.
Seize jouteurs restaient encore en piste, huit passeraient le tour suivant. Le premier duel allait voir s’affronter deux femmes ce qui ouvrait d’une bien belle manière ce deuxième tour.

Il s’éclaircit la voix et réclama l’attention du public.


Nobles gens voici les Huitièmes de Finales.
Que les jouteurs entrent en lice !





Citation:

Maltea Wagner di Favara Fontanaz, Duchesse de Brienne, de Rethel et de Joigny, Baronne de Beaufort
affronte
Adeline Cyrielle de Courcy, Vicomtesse de Valognes, Baronne de la Haye du Puits




Les deux cavalières font signe qu’elles sont prêtes et les drapeaux s’abaissent.

Première lance.
Galop puissant des deux côtés et lances qui s’abaissent simultanément et touchent chacune l’écus adverse. Si aucune des lances ne se brise, le choc est suffisamment brutal pour envoyer à terre les deux jeunes femmes.

Rhaaa il allait devoir se déplacer encore avec sa brigandine ! Il adressa un signe de tête aux valets pour qu’on apporte deux épées et il se dirigea vers Maltea et Adeline.


ayant chutées de cheval toutes deux, vous devez vous départager à l’épée.
Je vous rappelle la règle. La première qui met quatre touches remporte le duel, sauf si l’une de vous deux abandonne avant pour blessure.


Il s’écarte à distance raisonnable et leur fait signe.

C’est la Duchesse de Brienne qui lance la première attaque, et touche la Vicomtesse de Valognes au bras sans la blesser. Une touche pour Maltea

A peine le temps de se replacer que la Duchesse porte un autre coup et touche cette fois ci la Vicomtesse à la cuisse, la blessant légèrement. Deuxième touche pour la Duchesse

Adeline fait signe qu’elle continue et elles se replacent. Nouvelle attaque de la blonde Duchesse qui semble vouloir mener le duel. Elle touche encore mais ne blesse pas la Vicomtesse. Troisième touche pour la Duchesse

Et c’est sous l’œil étonné du jeune Juge Diseur, que Maltea pose sa quatrième touche, portant son attaque rapide, et posant sa lame sur le bras de son adversaire, sans la blesser.


Quatrième touche pour la Duchesse.
Le combat est terminé.


Par quatre touches à zéro, Maltea Wagner di Favara Fontanaz est déclarée vainqueur !




Citation:

Aliénor Vastel, Dame de Lesmont
affrontera
Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, pair de France, comte du Tournel, baron de Florac, seigneur d'Aubemare




Les jouteurs font signe qu’ils sont prêts et les drapeaux s’abaissent.

Première lance.
Lance d’observation. Ni la jeune Dame, ni le Comte ne semble vraiment attaquer et les lances ne rencontrent que le vide.

Deuxième lance.
Si Aliénor rate sa cible, Actarius lui ne la rate pas, touche et brise sa lance. Sous le choc la dame de Lesmont est déséquilibrée et chute sur le sable de la lice. Fort heureusement elle se relève sans aucune blessure sous le regard soulagé du jeune arbitre.


Par chute, Sa Seigneurie Actarius d'Euphor est déclarée vainqueur !





Citation:

Exaltation lablanche d'abancour, Duchesse d'Orléans
affrontera
Maria_Evalenna di Campiglio, Vicomtesse d'Ambrières




Première lance.
Les chevaux prennent un bon galop rapide et puissants. C’est la jeune Vicomtesse qui est la plus rapide, touche et brise sa lance sur l’écus de la Duchesse d’Orléans qui reste toutefois en selle.

Deuxième lance.
Après avoir contourné la lice et pris une nouvelle lance pour Marie Evalenna, les voila reparties, mais elles ratent toutes les deux leur cible et repartent pour une troisième lance.

Troisième lance.
Cette fois ci, c’est la Duchesse d’Orléans la plus leste et elle touche l’écus adverse sans toutefois briser sa lance. La Vicomtesse rate sa cible quant à elle, mais déséquilibré elle ne parvient pas à rester en selle et chute de cheval. Elle se relève fort heureusement sans aucune blessure.


Par chute, Exaltation lablanche d'abancour est déclarée vainqueur !





Citation:

Gamalinas Lanas de Versonnex, Seigneur de saint Gervais les Bains
affrontera
Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée




Les jouteurs font signe qu’ils sont prêts, les drapeaux s’abaissent.

Première lance.
Une lance d’observation qui fait s’abaisser les lances sans qu’aucune ne touche.

Deuxième lance.
C’est le Seigneur de Saint Gervais qui touche et brise sa lance alors que le Duc de Chateaurenard touche sans briser, mais reste en selle.

Troisième lance.
Les chevaux sont relancés et c’est Ursus qui touche et brise sa lance, Gamalinas rate mais reste en selle. Ils repartent faire demi tour en fond de lice.

Quatrième lance.
Les deux jouteurs touchent et brisent leur lance et restent en selle tous le deux.
La joute est serrée mais il va falloir se départager. Le juge demande un autre passage.

Cinquième lance
Cette fois-ci le Seigneur abaisse sa lance légèrement trop tard et rate le Duc qui lui touche et brise à nouveau sa lance, désarçonnant son adversaire qui chute de cheval, mais se relève sans aucune blessure.


Par chute, Ursus de Valbois est déclaré vainqueur !






* JJG peur de rien blues
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:26 (2018)    Sujet du message: 1461-01-04 Joutes de Courtomer - Lice

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP Joutes --- -> * 1461 * Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
hebergeur image