Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
1461-01-04 Joutes de Courtomer - Campements et à côtés

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP Joutes --- -> * 1461 *
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Mar 8 Jan - 13:26 (2013)    Sujet du message: 1461-01-04 Joutes de Courtomer - Campements et à côtés Répondre en citant

Aimelin a écrit:


Même s'il avait son campement le jeune Etampes aimait à avoir une tente réservée à l'arbitrage, où quiconque pouvaient venir qu'il y ait soucis ou pas.

Ernest s'était donc fait un devoir de préparer la petite tente, équipée sommairement mais confortablement, sans oublier de faire porter à la demande d'Aimelin, de petits tonneaux de Calva et d'Hydromel. Où il y avait d'la gêne, il n'y avait pas d'plaisir disait il.

Il lui avait été aussi demandé que le règlement des joutes soit affiché afin de faciliter la compréhension de ces drôles de jeux pour celles et ceux peu habituées alors il s'était exécuté.




Luaine a écrit:
La tente du juge arbitre, surement bras droit de Minerve était dans un coin à proximité de la lice. Luaine passa le saluer. Elle lui avait donné carte blanche et Seigneur dans son domaine pour organiser ce tournoi.

Bonjour Messire Aimelin. Je vois que vous êtes bien installé. Est ce que vous avez besoin de quelque chose? A boire, du vélin, de l'encre, une estrade, un porte voix?

Il fallait que tout se passe le mieux possible et Aimelin devait être un ami de la dragonne préférée de Luaine, dicte Deedlitt. Elle devait l'accueillir, comme elle aurait accueillit Minerve.


Aimelin a écrit:
Le jeune Etampes grimaçait en voyant Ernest se débattre non loin avec les tentes du campement lorsque la maitresse des lieux vint le saluer.

Il inclina le buste en réponse et sourit.


bonjour votre Grâce.
Je vous remercie au nom de Minerve et de la ligue des joutes, d'accueillir ce tournoi en votre Domaine.
Cet endroit est très beau.

je n'ai besoin de rien mais si vous avez un porte voix alors ce serait parfait le mien m'a fait faux bond...
il se vengerait de celle ou celui qui le lui avait caché mais il n'en dit rien.

Je vais afficher les éliminatoires et si avec votre époux vous souhaitez accueillir les jouteurs et dire quelques mots, ce sera avec plaisir.
Il y a trente et un jouteurs, et je pense que vous aurez de beaux duels à observer.

N'hésitez surtout pas à intervenir lorsque j'affiche les duels pour glisser quelques mots et puis je suis là pour répondre à vos questions également, ou du moins essayer.




Luaine a écrit:
Le héraut avait besoin d'un porte voix, qu'à cela ne tienne. Elle regarda Dorine, la servante rebelle et feignante.

Dorine faites chercher un porte voix, illico resto.

Un regard appuyé vers la servante pour lui intimer l'ordre qu'elle n'avait pas intérêt à se louper. Puis reprit un visage cordial en se tournant vers Aimelin.

Vous l'aurez prestement.
Sinon nous nous ferons un plaisir de venir accueillir nos invités à vos côtés.

Elle laissa le Seigneur en inclina sa tête.

Au besoin, faites moi appeler mais nous ne serons jamais bien loin, je pense. En ce qui concerne d'éventuelles questions, je n'en ai pas pour le moment mais si le besoin s'en fait sentir, je viendrais vers vous, promis.

Je vais vaquer vers les autres tentes pour donner le bonjour aux invités. A bientôt.




Aimelin a écrit:
[Avant l’annonce des Huitièmes]

A force d’être surnommé l’ébouriffé il l’était relativement souvent, lançant peut être une mode qui perdurerait dans les temps à venir, et il en perdait la tête. Et la fautive ne pouvait être que Mélissande de Huy, la louve de Champagne disparue, celle qui l’avait surnommé ainsi pour la première fois pendant la guerre de 56 en l’ébouriffant un peu plus chaque fois en riant aux éclats.

Son sourire de ravi de la crèche sur les lèvres, il machouillait sa plume en regardant le campement qui s’agitait par endroit. Il aimait cette vie qui les menait un peu partout, leur faisait rencontrer d’autres gens, ou parfois retrouver des visages perdus de vue.
Un dernier regard sur l’annonce des Huitièmes qu’il allait arbitrer et un autre regard pour Altaïr que préparait exceptionnellement Ernest à quelques tentes de là.

Aimelin se leva un peu lourdement à cause de sa brigandine qu’il avait revêtue, devant arbitrer sous peu, et se dirigea vers lui.


- Ernest tu n’aurais pas vu mon portevoix ?
- n…non.. Se.. Seigneur
- la Duchesse Luaine a eu l’extrême gentillesse de m’en prêter un… que j’ai d’ailleurs oublié hier tant j’étais dévarié.


Ses mirettes grises parcoururent les malles posées dans la tente qui servait à entreposer le matériel des chevaux et il soupira perplexe.

- il faudra chercher à Etampes sinon je vais devoir en faire fabriquer un autre. Fais bien attention à luison menton désigna l’étalon du regard.

Puis il s’éloigna à nouveau vers son petit coin bureau, une petite grimace sur le visage songeant à son porte voix qui devait être perdu quelque part dans un coin du domaine champenois. Autant chercher une aiguille dans une meule de foin.

Il attrapa les parchemins et se saisit du porte voix providentiel avec un petit sourire de satisfaction, se disant que parfois, dans ses fonctions de connétable, ce petit instrument lui aurait bien servi pour faire entendre sa petite voix mélodieuse.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 8 Jan - 13:26 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Mar 8 Jan - 13:34 (2013)    Sujet du message: 1461-01-04 Joutes de Courtomer - Campements et à côtés Répondre en citant

Aimelin a écrit:
[Le Campement, le jour de l'arrivée]


Les troisièmes joutes que Minerve lui confiait. Après celles de Brienne, chez son amie la Duchesse Maltea il se sentait rassuré, commençait à prendre ses habitudes dans sa façon personnelle de gérer les tournois.
Minerve lui avait appris à juger les duels, l'avait conseillé et il s'était inspiré pour beaucoup de l'arbitrage de Montjoie au Tournel pour faire sa propre façon à lui de s'occuper des joutes qu'on lui confiait.

L'essentiel pour lui était de satisfaire les organisateurs et de veiller à ce que tout soit parfait afin que chacune et chacun puisse garder des joutes présentes le meilleur souvenir possible, même avec la défaite dans leurs bagages.

Avant de partir vers la petite tente d'arbitrage qu'il avait fait monter à côté, il donna ses dernières consignes aux gardes et gens qui depuis quelques mois maintenant les accompagnaient, sa blonde fiancée, sa blonde complice et lui, à chaque tournoi auxquels ils participaient.
Cette fois ci il avait réussi à entrainer la suzeraine d'Aliénor et il en était tout fier, persuadé qu'à force de persévérence, elle tiendrait sur un cheval aussi bien que Stella glissait sur les feuilles du parc de Brienne, et ce n'était pas peu dire, tant la jeune blonde y mettait du coeur.

Un regard satisfait aux trois oriflammes qui s'élevaient devant le campement, bientôt rejoints par ceux qui viendraient planter leurs tentes avec eux.


- Ernest lorsque tu auras monté avec de l'aide la tente qui abrite le matériel, prépares moi les protections d'Altaïr et sors mon équipement.
Je n'aurais pas le temps de tout faire et me préparerai avant d'aller arbitrer.
- bi.. bien sei.. seigneur.. j.. je.. m.. m'en .. o.. occ.. occupe


Aimelin afficha un petit air amusé. Aujourd'hui Ernest avait progressé et moins bégayé que d'habitude pensait il, ou alors c'était juste que le jeune Ebouriffé n'était point énervé et n'avait pas vraiment prêté garde.




Alienor Vastel a écrit:
[Mode inspectrice des travaux finis... ce qu'elle fait très bien au demeurant !]

Aatchaa !

Et un éternuement pour changer des bruits inhérents à tout campement qui se monte, les voix, les cris, le son des maillets qui enfoncent les piquets dans le sol durci par le froid, les henissements des chevaux, le bruit des coffres et malles tirés des chariots...
Un éternuement pour changer des quintes de toux qui avaient ponctué le voyage jusqu'à Courtomer, les restes sonores de la maladie qui avait contrainte la jeune blonde à passer les derniers jours de l'année précédente au couvent pour s'y faire soigner.

Pas encore tout à fait remise, encore pâle et fatiguée, mais pour rien au monde elle n'aurait raté le déplacement. Et puis malade ou non, elle finirait une fois de plus par goûter le sable de la lice et rapidement comme à son habitude, alors au final ça ne changerait pas grand chose.
On est doué pour les joutes ou on ne l'est pas, et si son fiancé excellait dans la première catégorie, Aliénor quant à elle brillait plutôt dans la seconde, et le fait qu'elle ait réussi une fois à atteindre la finale, à Brienne, relevait à ses yeux du miracle. Et le propre du miracle, c'est qu'il n'arrive qu'une seule fois.

Ses pervenches se portèrent vers Aimelin, une petite lueur de fierté venant les faire briller. Les troisièmes joutes qu'il arbitrait, et il semblait prendre ses marques. Il était à sa place, dans ce milieu de jouteurs, elle n'en avait jamais douté, et elle savait le temps qu'il passait afin que les festivités se déroulent pour le mieux et dans un esprit dont tous garderaient un bon souvenir.
Et avant qu'il ne doive gagner sa tente de travail déjà installée à côté du campement -de travail seulement, pour tout le reste il y avait, non pas mastercard mais celle qu'ils partageaient, elle lui aurait sérieusement tiré la tête s'il avait simplement pensé à faire tente séparée- elle sauta au bas du chariot sur le bord duquel elle s'était assise et se dirigea vers lui.
Un instant d'hésitation, lui dire qu'elle venait de s'apercevoir qu'il manquait une malle dans leurs affaires, celle où était normalement rangé son porte voix ? Ahem, il s'en rendrait compte suffisament tôt, aussi se contenta-t-elle de resserrer autour de son corps le mantel fourré qui la préservait de la morsure du froid et de glisser son bras sous celui de son beau brun en même temps qu'un sourire venait s'afficher sur ses lèvres et qu'elle regardait les oriflammes voleter doucement au rythme du vent qui balayait les campements.


Opération dressage des oriflammes terminée, Célénya devrait trouver le point de ralliement sans trop de difficultés. Tu t'en sors comme un chef maintenant petite moue espiègle, comprendrait-il qu'elle faisait allusion aux premières joutes où elle l'avait rejoint et où elle avait pu l'observer empêtré dans les dits oriflammes ?
Avant d'ajouter
mais il en manque un, Maltea me l'a confié pour que je le mette avec les notres et en bonne vassale dévouée je me dois d'obtempérer.

D'un geste de la main, elle indiqua à un garde un coffre posé au sol, duquel il sortit l'étoffe qui bientôt alla rejoindre celles portant les armes de Lasson, de Lesmont et d'Etampes.




Luaine a écrit:
Vers les tentes du Seigneur Aimelin, on commençait à voir pas mal d'activité. Ils semblaient plusieurs là dedans. Même si elle avait rendu ses hommages au héraut, elle vint tout de même voir si elle n'avait omis de dire le bonjour à de nouveaux invités.
Bingo... Elle vit une jeune femme et Aimelin.


Bonjour j'espère que je ne dérange pas. Je suis Luaine von Strass, la Duchesse de Courtomer. Bienvenue sur le domaine.

Il fallait bien qu'elle se présente aux invités, ce qui lui semblait assez rare quand elle même venait accompagner son époux lors de tournoi. Elle savait rarement chez qui elle était.



Aimelin a écrit:
Tu t'en sors comme un chef maintenant

Il adressa un petit regard complice à sa blonde tout en se demandant si elle parlait des joutes... ou bien des oriflammes dans lesquels Ernest ne s'empêtrait plus, du moins presque plus. Il suffirait d'un petit vent qui se mette à tourbillonner et le garde ferait spectacle à nouveau.

moui.. je trouve aussi... ça c'était une réponse qui passait partout et il enchaina tout en regardant l'oriflamme que le garde ajoutait aux trois autres.

c'est étrange ces dessins.. on dirait des rateaux et je ne sais pas pourquoi, je ne demande pas à Malt j'ai l'impression qu'elle ne les aime pas spécialement.

Il fit une mine perplexe et trouva bien vite de quoi se rattraper... je le trouve très beau.

La visite de Luaine le sortit de sa contemplation oriflamesque.

vous ne nous dérangez point votre Grâce.
Je vous présente ma fiancée, Aliénor Vastel Dame de Lesmont, qui participe également à vos joutes.


Il appréciait que la jeune femme se donne la peine de saluer les personnes qui venaient en ses terres, et il en prit leçon pour les joutes qu'ils envisageaient d'organiser à Etampes sans doute, lorsqu'il aurait pu discuter de tout cela avec Minerve.

j'espère que tout le monde gardera un bon souvenir de vos joutes et je pense qu'elles seront réussies, bon nombre de jouteurs ont répondu présents.



Luaine a écrit:
Comble, c'était sa fiancée et elle était venue les déranger alors qu'il n'y avait de chaperon dans le coin pour les surveiller. Ils devaient la maudire intérieurement, espérant profiter de l'instant pour être en tête à tête. Les joues rosies par le froid d'hiver, devinrent cramoisies. Cela passerait sans doute inaperçu, du moins elle l'espérait.
Un amas de salive passa avec difficulté dans sa gorge.

OH!!! Et bien si j'avais su....

"je serais pas venue" se poursuivit dans sa tête.

....Et bien enchantée de connaitre votre promise.

Elle salua la jeune dame.

C'est un plaisir de vous recevoir dans notre Domaine pour ces joutes. Votre fiancé commença à connaitre Courtomer, il y est venu en repérage pour l'organisation des joutes, puis il a toute notre confiance. Je crois que je vais vous laisser tranquillement vous installer.

Oui il valait mieux. Elle ne voulait pas importuner.
La brune inclina sa tête pour leur dire ses au revoir.


Nous nous reverrons sur la lice ou dans les gradins. Je ne joute pas mais j'encouragerais mon époux, mon cousin et trois de mes vassaux. Au plaisir.


Alienor Vastel a écrit:
Aaah les râteaux ! Un sujet qu'il valait mieux éviter d'aborder devant la blonde duchesse si l'on ne voulait pas affronter ses foudres ou se retrouver enfermé dans une chambre en représailles, Aliénor avait expérimenté.

Dis que ce sont des peignes, ou encore mieux, n'en parle pas c'est plus prudent.

Et alors qu'elle lui répondait, son regard fut attiré par une jeune femme qui venait vers le campement. Deux blondes devaient les rejoindre, et c'était une brune qui pointait le bout de son nez. Le mystère de son identité fut vite dissipé lorsqu'elle se présenta, ainsi donc la maîtresse des lieux prenait la peine de venir saluer les invités aux joutes, une démarche d'autant plus agréable qu'elle en était chose peu courante.
Aliénor laissa Aimelin parler le premier, laissant échapper un léger froncement de sourcils lorsque la duchesse prit la parole. Si elle avait su quoi ? Petit moment de flottement avant de se demander si la jeune femme n'avait pas pensé les importuner alors qu'ils souhaitaient être seuls. Aussi rétorqua-t-elle à l'instar de son fiancé


Mais vous ne nous dérangez pas, vraiment, bien au contraire Votre Grâce je suis ravie de faire votre connaissance.

Un franc sourire s'afficha alors sur ses lèvres, destiné à convaincre la jeune femme de la sincérité de ses paroles, après tout s'ils avaient souhaité un peu d'intimité, il leur aurait suffit de se réfugier sous une des tentes avec un parchemin "ne pas déranger" affiché sur le pan de toile servant de porte. Tiens d'ailleurs, c'était une idée à retenir, certains ayant tendance à confondre tente et moulin.

Une lueur de fierté vint faire briller ses pervenches à la suite des paroles de Luaine, sa main exerça une légère pression sur le bras d'Aimelin en même temps qu'elle acquiesçait d'un signe de la tête. Les joutes étaient une passion pour le jeune homme et il s'investissait dans sa charge de juge diseur comme en chaque chose qu'il faisait, avec coeur et enthousiasme. Son regard devait sans nul doute exprimer ses sentiments à l'instant présent, aussi ne ressentit-elle pas le besoin de les énoncer.
La duchesse semblant désireuse de prendre congé, la jeune fille répondit alors avec un petit sourire amusé


Je vous rejoindrais sans doute dans les gradins, j'ai la fâcheuse habitude de tester rapidement le sable de la lice. Quoi qu'il en soit, je ne puis que souhaiter que les jouteurs offrent un spectacle à la mesure de l'accueil qui nous est fait sur vos terres. Avant d'ajouter Nous attendons encore quelques personnes, mais lorsque le campement sera au complet, vous y êtes les bienvenus, votre époux et vous. Nous avons dans nos chariots quelques fûts de calva et de vin de Champagne qui n'attendent que d'être partagés.


Luaine a écrit:
La Vonstrass fut rassurée de voir qu'elle n'avait pas dérangé le jeune couple. Ils étaient assez assortis. Elle avait vu des couples bien mal coordonnés. Encore que ce n'était pas un gage de réussite amoureuse.
La brune leur sourit.


Je serais ravie de repasser boire un hanap à la santé des jouteurs.
Quand à manger le sable de la lice, et bien si cela peut vous rassurer, mon mari n'a jamais dépassé les quart de final.
Dans une mesure toute relative, si une fois n'est pas coutume, le Duc sera donc libre pour cette charmante invitation.


J'espère que vous invités arriveront avant le début des joutes pour les admirer. Il y a pas mal de monde. Nous aurons un beau spectacle.

Luaine inclina sa tête.

Nous nous reverrons très prochainement. Je ne manque jamais un des joute de mon époux. J'aurais plaisir à vous voir aussi en lice.

Elle quitta le couple pour visiter les autres tentes et se présenter.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:39 (2018)    Sujet du message: 1461-01-04 Joutes de Courtomer - Campements et à côtés

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP Joutes --- -> * 1461 * Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
hebergeur image