Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
Joutes diverses - Extraits

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP Joutes --- -> * 1461 *
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Mer 30 Jan - 15:33 (2013)    Sujet du message: Joutes diverses - Extraits Répondre en citant

1461-01-14 - Joutes de Creissels - domaine public

Actarius d'Euphor a écrit:
[Actarius VS Aimelin]

Le hasard lui avait réservé un choc tout particulier pour les éliminatoires. Et autant dire que le Comte avait grogné. Il avait grogné parce qu'au-delà de ses qualités de juge-diseur, le Seigneur était un jouteur hors-pair. Petite pointe à l'orgueil, il avait été le seul à faire mieux que le Mendois lors de l'année précédente. Ce duel serait donc, en plus d'être une première, une forme de finale après l'heure. Autant dire que la sérénité habituelle n'était plus de mise, pas face à un tel adversaire. Si la crainte n'était pas présente, le respect lui était bel et bien là, tout comme le sentiment que le séjour rouergat ne durerait guère.

Et il crut bien avoir raison lorsqu'il se retrouva sur le sable de lice après un premier choc très violent. Mais il fut rassuré bien vite après avoir repris ses esprits en apercevant que le Millelieues avait subi le même sort. L'épée donc... l'arme de prédilection du quadragénaire rompu au maniement de celle-ci. L'Euphor, s'il avait parfois frôlé la mort sur les champs de bataille en raison de profondes blessures d'acier, n'avait jamais plié dans cet exercice lors de joutes. De quoi avoir confiance, de quoi évacuer les doutes et s'en donner à coeur joie.

Il n'hésita pas et chargea sans attendre pour prendre rapidement le dessus. Le Phénix tenait son os et n'allait plus le lâchait. Il poursuivit dans sa ligne offensive, refusant de se laisser acculer et creusa petit à petit l'écart jusqu'à remporter finalement la victoire par quatre touches à aucune. La messe était dite. Le Pair releva la visière de son armet pour dévoiler un sourire à l'adresse du vaincu. Il avait eu bonne fortune avec lui, cette fois.


Ce fut un beau duel Sénher ! Je vous remercie et suis certain qu'un jouteur tel que vous prendra un jour une éclatante revanche !


Aimelin a écrit:
[Duel contre Actarius]


Les voyages formaient la jeunesse lui avait dit un sage. Et bien, l'ébouriffé resterait éternellement jeune tant il avait à peine posé ses bottes dans un endroit, qu'il devait bien vite en partir pour aller les poser ailleurs.
Ce début d'an était riche en rencontres et joutes, et après avoir débuté agréablement par le Domaine de Courtomer, fait un petit séjour en Bourgogne il se retrouvait en Rouergue, avant de devoir repartir direction chez Sya.
Profitant qu'il n'arbitrait pas il pourrait peut être regarder les duels calmement des tribunes, car il était encore et toujours désigné volontaire pour les éliminatoires et cette fois il affrontait du lourd, du très lourd, et donc il n'userait sans doute pas beaucoup les fers d'Altaïr en lice. Surtout que le jeune Etampes avait eu l'affront de se glisser devant le pair pour le classement des jouteurs de l'an 60, lui grillant de ce fait la première place. Il était certain que le languedocien voudrait prendre une petite revanche cette fois.

Un signe au Juge diseur en rabaissant sa visière et les dés étaient jetés et il se retrouva à terre après avoir néanmoins entendu sa lance se fracasser. Nom d'une nonne endimanchée Ernest avait dû cirer sa selle un peu trop, il en était certain.

Il prit l'épée tout en s'inclinant devant son adversaire. Il se sentait en forme et un petit duel ne serait pas de refus, ça changerait des champs de batailles qu'il fréquentait un peu trop souvent depuis deux années.

Et ça l'apprendrait à n'être pas forcément bien concentré car Actarius se montra bien plus rapide et il n'eut pas le temps d'éviter la lame qui le toucha sans le blesser. A peine le temps de lever son épée que celle du Comte le touchait à nouveau ce qui fit froncer les sourcils d'Aimelin. Fichtre, il devait se réveiller parce qu'à ce rythme il allait finir en lamelles l'ébouriffé. Et la troisième touche fusa sans qu'il n'ai pu toucher.
Décidé à toucher ne serait ce qu'une fois, il pivota pour tenter de venir poser son épée sur le flanc de son adversaire qui para le coup. Un autre assaut lancé du côté opposé pour tenter une touche, mais en exposant bien trop son flanc sur lequel il sentit la maudite touche qui l'empêcha de toucher à son tour.

Comme quoi les joutes se suivaient mais ne se ressemblaient pas. Un peu essouflé sous le poids même léger de sa brigandine, et ce duel assez éprouvant, il salua le Comte, un sourire éclairant son visage un peu poussiéreux.


Votre Seigneurie, c'est toujours un honneur de vous affronter. Vous êtes redoutable.
Ce sera un plaisir de vous affronter à nouveau.
Que ces joutes vous portent chance


Cette fois-ci il serait dans les tribunes pour voir sa blondinette jouter, et il comptait bien l'encourager pour qu'elle aille le plus loin possible.





[quote[b]]____________________ Les Huitièmes ________________________________ [/b][/quote]


Actarius d'Euphor a écrit:
[Lexhor VS Actarius]

Il y avait des semaines où... Voilà ce qui passait dans la tête du Pair qui quittait la lice vaincu. Et lui qui tenait la défaite en horreur, avait définitivement perdu sur tous les fronts cette semaine-là. Dans un caractère entier comme celui de l'Euphor, cela ne pouvait se traduire que par un excès de grogne dont le serviteur qui lui retirait son armure dut payer le prix fort à grands coups de "grogne bleu" et d'autres jurons typiquement occitans. Un contraste saisissant avec celui qui quelques instants plus tôt souriait au vainqueur et le félicitait en ces termes.

Belle victoire cher ami, encore une. Puisses-tu aller au bout et remporter cette joute !

Outre la nomination de Debba à la tête du nouveau conseil du Languedoc, il avait fallu gérer les humeurs d'Angélyque, encore, la "défaite" pour le poste de Grand Maître de France et enfin ce duel. Une semaine à oublier donc. De toute manière, le Rouergue ne lui avait jamais souri. Bougon, de mauvaise foi, il repensait désormais débarrassé de sa carapace métallique à cette joute. A ce premier choc, à cette belle réaction et à cette fatale troisième passe... conte un demi-Lexhor qui plus était, blessé lors des éliminatoires. Assurément, il y avait de quoi rager, de quoi pester sur la moindre contrariété, et de s'en inventer même pour pester encore, pour évacuer cette frustration. Et déjà il songeait à sa vengeance.

Un clou sur le siège pairial de l'Orléanais, un croque-en-jambe discret dans les escaliers du Louvre, un écrasement de framboises sur la doublure de son manteau de pair ou plus terrible, plus cruel encore, une victoire à Amboise. Oui ! Cela c'était parfait. Sourire machiavélique aux lèvres, le Comte finit par s'apaiser, songeant à ces quelques mauvais tours et à bien d'autres encore. VENGEANCE !!!!!!!!!!!!!!!!!!


Lexhor a écrit:
Citation:
que s’avancent en Lice, Sa Seigneurie Lexhor d'Amahir, duc d'Alluyes, baron d'Auneau, de Château-Landon & de Yèvre-le-Châtel, seigneur de Pleaux, Maréchal d'Armes de France et Pair de France et Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, Pair de France, Comte du Tournel, Baron de Florac, Seigneur d'Aubemare



Première lance…
Le tournoi avait débuté fort avec de grand jouteurs en Lice, les huitièmes promets tout autant, les deux jouteurs se mettent en place, saluent et se prépare au signal, les drapeaux s’abaissent et les voilà lancés l’un contre l’autre, le choc s’en suit par une touche et brisure de lance, celle du Duc, le Comte ratant sa cible.

Deuxième lance…
Un demi-tour en bout de Lice, d’un coté on se concentre, de l’autre, on reprends une lance, voilà les chevaux repartit pour l’affrontement, Le Comte souhaitant remettre les compteurs à zéro ajuste, frappe, touche et brise, les rôles s’inversent le Duc lui rate.

Troisième lance…
1 partout lance au centre, les deux jouteurs se concentrent, si l’un d’eux touche et brise ce sera le vainqueur, les chevaux sont lancés à vive allure, les lances se croisent, le Comte rate, mais pas le Duc qui en brise sa lance et déséquilibre le Comte qui se retrouve au sol, se relevant sans dommage.


Lexhor d'Amahir est déclaré vainqueur par chute de son adversaire.


L'affiche des quarts de finale laissa le duc un peu déconfit. S'il avait l'habitude d'affronter des adversaires redoutables, il combattait bien moins souvent des amis proches. Mais il en était ainsi et tout était possible lors d'un tournois.
Lexhor se prépara donc du mieux possible et se présenta en bout de lice, pour défendre chèrement sa peau, comme son ami Actarius.
Il le salua d'ailleurs, puis l'arbitre, attendant le signal.
Lorsque celui-ci fut donné, les deux montures s'élancèrent l'une vers l'autre. A la croisée, les lances s'abaissent et Lexhor ajuste sa lance, touche et brise. Mais le languedocien est solide et ne bronche pas.
Demi-tour, et on y retourne. Mais cette fois le scénario s'inverse et les compteurs sont remis à zéro.
La troisième lance se prépare et le rituel se répète de nouveau, au signal.
Lexhor éperonne son frison qui fait parler toute sa puissance. A la croisée il s'accroche et abaisse sa lance. Nouveau choc. Il touche, brise et fait choir Actarius.
Tirant sur les rênes, il s'arrête dès que possible pour se rendre auprès du comte qui s'était déjà relever.
Léger hochement de tête avant de poser sa main sur l'épaule de son ami, et de quitter la lice avec lui.


Tu sais comme moi que tout se joue souvent à bien peu. Mais il faut bien que le duel bascule, même légèrement, d'un côté. Cette fois la réussite est de mon côté mais je n'ai pas encore ton palmarès.
Je ferai ce que je peux, mais je doute de pouvoir l'emporter.


Nouveau signe de tête avant de quitter la lice et laisser Actarius vaquer.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 30 Jan - 15:33 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP Joutes --- -> * 1461 * Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
hebergeur image