Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
1457-11-04 [Histoire courte] Le loup, la biche et le chevalier

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP généraux des R.R. --- -> ~ 1457 et 1458 ~
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Mer 4 Nov - 11:25 (2009)    Sujet du message: 1457-11-04 [Histoire courte] Le loup, la biche et le chevalier Répondre en citant

Aimelin_ a écrit:
Lorsque les damoiselles eurent fini, un pigeon s'avança en sautillant. Un petit parchemin était roulé à son cou. En le dépliant, on pouvait lire cette histoire :

Citation:
Le loup, la biche et le chevalier


Il était une fois dans un comté reculé au fin fond du royaume un jeune loup qui errait solitaire. Bien des maux avaient jalonné sa vie et brisé ses espoirs. L'espérance d'une vie tranquille aupres d'une aimée sortait doucement de son esprit sans qu'il s'en rende compte, mais surtout sans qu'il s'en défende. La vie était ainsi faite, et il se laissait doucement porter par le courant.

Mais il ne faut jamais dire jamais, disait un grand sage.

Un matin, son cœur chavira, son regard se fit plus pétillant, ses mains se mirent à trembler et sa vie bascula.

En un seul regard ils s'étaient compris, ils s'étaient lus et la lecture continua deux jours plus tard par les petites lignes, celles qui vous apprennent tant de choses et de secrets sur l'autre, lecture qui scella leur amour et leur passion. Elle était lui, il était elle.

Le loup avait trouvé sa biche, frêle, fragile, inquiète et indécise, qui pensait que la vie n'était là que pour lui apporter souffrances et incertitudes. Elle doutait, il la rassurait. Il sortit du fin fond de son cœur des monceaux de trésors et de mots doux pour la rassurer et lui promettre que nulle autre souffrance ne viendrait entâcher sa vie. La biche le croyait, et elle se mit à rire, à danser, à rêver et à espérer.
Il l'aima et la combla jusqu'à lui promettre cet amour éternel qu'on ne promet qu'aux anges. Le cœur battant la chamade il entendit sa promesse de cet amour éternel en retour, jurant et promettant qu'elle ne le quitterait jamais.

Mais voila… il ne faut jamais dire jamais … disait un grand sage.

Le chevalier sans noblesse et sans passé guettait sa proie, à l'affut du moindre geste de la biche, allant même jusqu'à glisser sous sa porte des mots, des demandes, des prières à laquelle elle ne répondait pas.

Mais vint ce jour maudit où le loup reçut en pleine face la non tenue de la promesse de sa bien aimée. Son cœur commença à se fissurer. La biche lui assura que ça n'était rien, qu'elle allait soigner ce cœur et renvoyer le chevalier dans ses bois et qu'il en serait mieux ainsi. Le loup la crû et il continua à l'aimer, à lui donner cette confiance que l'on ne donne qu'à ceux qui la méritent.

Et les jours passèrent, la passion avait repris sa place même si le doute était là dans l'esprit du loup, partant et revenant comme ces vagues qui viennent mourir sur le sable et laissent leur empreinte. Comment ne pas douter, comment ne pas avoir peur lorsque le vide est passé si près.

Mais voila, le chevalier n'en était pas un, il était juste un leurre. Et ce qui devait arriver arriva. A force de murmures, la biche hésita et un matin s'en vint parler à son loup.


"oh mon ange, je t'aime mais je pars pour ne plus te faire souffrir, et te garde en mon cœur."

Le loup regarda sa biche s'éloigner, le cœur brisé, les yeux noyés par l'eau que les vagues avaient laissé sur son visage… elle partait.

Quelques temps ont passé, le loup est sorti de sa tanière pour rejoindre loups et louves qui distillent sur lui un parfum de vie. Passé du noir au gris, il espère et il prie. Non pas pour son retour, non pas pour son malheur, non pas pour une quelconque vengeance sans saveur… non… il prie pour lui.

Doucement, à force de courage, à force de ces mots que lui glissent ses amis, il respire, il sort du gris pour s'avancer la tête haute vers le blanc des nuages où s'installent les anges.


Si vous le croisez, regardez bien le gris de ses yeux. Quand il fait beau vous y verrez le reflet de la biche et un sourire éclairer son visage. Mais ne cherchez pas à lire dans son regard une quelconque requête. Cherchez y la vie, cherchez y le rêve.


Voila l'histoire du loup, de la biche et du chevalier. Une histoire qui nous met en garde contre tout les mots qui nous échappent, contre tous les mots qui se glissent entre nous pour nous faire vivre, mais qui un jour se transforment en maux. Une histoire qui nous dit que nulle promesse ne peut résister au temps qui passe, la vie décidant seule de ce que nous serons demain.


Mais il y a un petit soleil dans cette triste fin… il réside dans le cœur du loup… c'est là que vous y trouverez la biche et elle sourit.


Aimelin, quelque part sur les chemins.

Apres avoir délivré son parchemin, le volatile repartit rejoindre le voyageur.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 4 Nov - 11:25 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP généraux des R.R. --- -> ~ 1457 et 1458 ~ Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
hebergeur image