Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
[RP] Golden Saloon (taverne)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> Privé - Le Coin de l'Admin -> ** RP hors Royaumes Renaissants ** -> Divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Mar 4 Fév - 10:00 (2014)    Sujet du message: [RP] Golden Saloon (taverne) Répondre en citant

par Joddy Ghost » 30 Jan 2014, 13:33

Joddy Ghost a écrit:
Depuis l'alliance avec la guilde de la ville de Old shatterhand, les combats se succédaient et quelques heures de répit étaient devenus bien rares. Entre deux batailles, Joddy se décida à retourner en ville afin de faire quelques emplettes avant son départ. Le ciel s'assombrit et les nuages devenaient de plus en plus menaçant. L'automne était bien présent, les arbres revêtaient leurs couleurs automnales. Le vent se mit à souffler, une goutte s'éclata sur la joue de Joddy, puis deux et bientôt se fût un rideau de pluie qui s'abattit. Elle essaya de s'abriter comme elle le pouvait mais c'était peine perdue. Elle décida alors de prendre la direction du Golden Saloon afin de s'y abriter durant l'averse. Elle courra jusque la taverne et y rentra précipitamment...


Iset a écrit:
Iset était complètement perdue dans cette ville inconnue. Elle avait voyagé pendant des jours interminables pour venir retrouver son clan de naissance, avec qui aujourd'hui elle ne partageait plus que des valeurs et des souvenirs communs. Lorsqu'elle osait sortir de sa tente elle errait sans savoir où aller.
Elle était partie se promener sous un vent à décorner les zébus, protégée par une peau de lion et une couverture sur la tête ; la pluie commença à tomber et Iset fit demi-tour puis aperçut une silhouette familière rentrer dans un bâtiment. Elle entra à sa suite, par curiosité et pour se protéger de cette pluie glaciale.


Joddy ? C'est toi ?
Ouuhou


L'endroit ressemblait à une taverne, apparemment déserte


Joddy Ghost a écrit:
Alors que Joddy essayait de se sécher tant bien que mal, une voix familière l'interpella. Surprise, elle se retourna et le visage de cette dernière s'illumina.

-Iset c'est bien toi ? Je ne rêve pas ?!!!


Iset a écrit:
Iset sentit un grand poids s'envoler de ses épaules en reconnaissant Joddy !
Elle ne put se retenir et s'élança pour la serrer dans ses bras, les larmes aux yeux.


Oh Joddy je suis tellement soulagée de te voir. J'ai bien reçu ton messager mais il faut du temps pour arriver jusqu'à ma lointaine contrée. Je suis arrivée ici et je regrettait d'avoir fait la route et de m'être mise en danger pour venir dans votre étrange pays. Maintenant que je te retrouve, je suis un peu rassurée...
Comment vas-tu ? J'ai croisé si peu de monde dans cette ville... Vous avez des problèmes ?
Pourquoi m'as-tu demandé de venir ?

Joddy Ghost a écrit:
Joddy fut saisie lorsqu'elle vit son amie autant bouleversée. Il y avait bien longtemps qu'elles ne s'étaient pas parler et pourtant tout était comme avant...
Il y avait tellement de choses qu'ignorait Iset et tant de chose à raconter.


- Si tu le veux bien, nous allons commencer par nous installer à une table. Regarde il y a une table là bas au fond, nous serons plus tranquille pour discuter.


Tout en désignant la table, Joddy se dirigea vers le fond de la taverne, pris soin de poser délicatement sa sacoche et s'installa sur une chaise à côté.

- Tu veux un thé ? un café ? Un chocolat ? Un jus de fourmiz peut être ?


Iset a écrit:
Iset ôta sa couverture mais laissa sa peau de lion sur les épaules. Elle prit place à la table indiquée par son amie avec reconnaissance.

Merci ! Je veux bien un thé s'il te plaît... Pardon je t'assaille de questions ! Tu as un peu de temps à me consacrer ?


Joddy Ghost a écrit:
Joddy regarda son amie, c'était incroyable elle n'avait pas changé après toutes ces années. Elle leva la tête et interpella le tavernier

- un thé et un café s'il vous plaît !

Son regard glissa à nouveau sur Iset. Elle la regarda fixement puis secoua la tête comme pour chasser les pensées qui lui traversaient son esprit....

- Tout ce qu'il me reste c'est du temps... Nous avons subit de lourdes pertes, entre les épidémies et la grande migration il ne reste quasiment plus personne. Les seuls survivants ne parlent que de partir et ceux qui restent n'ont plus aucune illusion sur l'avenir. Les villes autrefois animées deviennent désertes. J'ai essayé de crier suffisamment fort, mais personne ne m'a écouté. Aujourd'hui la fatigue et la lassitude me gagne... Il était urgent de réunir une dernière fois tous mes amis.

Elle soupira, s'adossa à sa chaise tandis qu'elle prenait nerveusement une mèche de ses cheveux blonds en la faisant tournoyer machinalement autour de son doigt.


- Et toi que deviens-tu depuis tout ce temps ?


Iset a écrit:
Iset fut abasourdie d'entendre le récit de Joddy, et de sentir son angoisse...

Mais ! Joddy c'est terrible... Je suis tellement contente d'être arrivée avant que tout ne se termine.
Je n'aurais jamais cru que notre peuple en arriverait là.


Un silence se fit, jusqu'à ce que les boissons chaudes arrivent. L'ancienne Pieds Gelés l'accueillit avec bonheur. Elle remit ses réflexions sur la situation de ses amis dans un coin de sa tête pour expliquer à son amie sa situation actuelle.

Je t'avoue qu'à voir l'endroit où vous vivez, je suis bien contente d'être partie plus tôt, quels que soient les regrets de laisser de nombreux amis derrière moi.
Elle marqua une pause
Lorsque je suis arrivée à Crucipedemia, j'étais assaillie par mes souvenirs et mes regrets. Je ne me sentais pas chez moi et repensais à toutes les contrées que j'avais traversées, toutes les aventures que j'avais vécues...
J'ai choisi de partir, laissant les clés de ma maison et le soin de se souvenir de moi à ma marraine Chifounette. Je suis descendue vers le Sud, dans l'idée de retourner à Assouan et de retrouver les chaleurs d'Egypte. Finalement, j'ai dépassé Assouan qui ne ressemblait plus à la ville que je connaissais pour m'établir bien plus au Sud. C'est une terre où se mêlent les cultures, où les animaux sauvagent côtoient les troupeaux, où le soleil est chaud et fait murir les bananes. J'y suis heureuse pour ma retraite, inconnue là-bas.

Si tu ne sais où aller, soit la bienvenue. La route est longue mais la terre est fertile au bout du chemin.


Elle tentait de redonner un peu d'espoir à son amie. Cependant une question la taraudait.

Mais, alors, qui as-tu pu réunir pour dire adieu à ton investissement pour les Pieds ?
Ne le prends pas mal, tu ne le sais peut être pas mais j'admire tout ce que tu as donné pour nous, pour eux. Et qui est resté durant tout ce temps ?


Joddy Ghost a écrit:
Joddy écoutait avec très grand intérêt le récit de son amie.Elle espérait trouver des réponses à ses propres questions car le choix de partir, Iset l'avait fait il y a bien longtemps.

- Je n'ai réuni que quelques petons... certains sont partis vers des terres inconnues pour un voyage sans retour possible. C'est le cas pour Coxy et Annie. Je ne sais pas si tu les as connu mais il m'arrive très souvent d'y penser. Sinon j'ai eu la joie de revoir Trigoklos, Caramel69, Mjeanne, Tchiiiii. J'ai eu des messages aussi comme de ma soeur de coeur Poca avec qui je n'avais plus conversé depuis très longtemps. Et enfin le retour de ma "copinette" Javotte, de Colorado, de pastounix.

Elle s'arrêta quelques instants, pour boire le café, mais il était encore et toujours brûlant. Elle esquissa un sourire tentant de ne laisser transparaître aucune émotion. Le sujet était délicat.

- Comme je te l'ai dit beaucoup sont partis. Lug, d'aussi loin que je peux me souvenir a toujours été présent. Ta Marraine Chifounette aussi, que je qualifierais d'agitatrice de bonne humeur. Alyena, la petite soeur de Lug. Mais je ne sais pas si tu la connais ?! Sinon à Golden Town, il y a encore Shadoko, Aldear, Xilefff, Aellya, Marcosa. A Old shatterhand, il y a Texan, Krapoto, Nicou49, meranaos, la cousine de Wirilome... ils ont d'ailleurs participé aux festivités. Manon est là bas aussi, mais elle n'a pas souhaité répondre à mon invitation... Enfin à News paradis, il y a Raton Laveur qui n'a malheureusement pas pu se libérer pour l'évènement. J'espère n'avoir oublié personne car ce n'est pas évident de nommer tout le monde.
Te souviens-tu d'eux ?


Iset a écrit:
En entendant les différents noms de la bouche de Joddy, des flashs revenaient à l'esprit d'Iset. Certains qu'elle avait oublié et qui resurgissaient, d'autres qui avaient toujours été bien présents dans ses souvenirs. Quoi qu'il en soit, elle ne se rappelait pas avoir eu tant d'amis !

Bien sûr je me souviens de la plupart d'entre eux. Il y en a certains que je n'ai pas connu et d'autre trop peu pour m'en souvenir !
Si tu as l'occasion de les revoir tu pourras leur dire que je suis venue, puis repartie... Je crois avoir aperçu Chifou, Lug, Aldear et Wirilöme. J'aurais été vraiment ravie de voir Shadoko, raton laveur ou merenaos, entre de nombreux autres !

Un silence se fit. Iset hésita, demanda :
Sais-tu ce qu'est devenue mon amie dismina ?
Et sans attendre la réponse, craignant sans doute qu'elle ne soit pas à la hauteur de ses attentes et se trouvant un peu trop égoïste, elle enchaîna doucement :
Et toi, Joddy, que comptes-tu faire à présent ?
Elle sentait que cette épreuve était terrible pour Joddy, pleine aujourd'hui de désillusions, et se devait de l'accompagner au mieux.


Joddy Ghost a écrit:
Dismina, Dismina.... oui... mais ça faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas entendu prononcer son nom. Embarrassée Joddy répondit :

- Effectivement, mais je ne saurais te renseigner. Il faudrait peut être demander à Aldear. Pourquoi ne lui envoies-tu pas un télégramme ? Je suis certaine qu'il te répondrait. Tu sais, j'ai perdu le contact avec beaucoup de Petons. C'est le cas de MIDAS et Myrina, tu as certainement dû les connaitre aussi...

Le sujet qu'abordait ensuite son amie était épineux et le visage de Joddy s'assombrit.

- Beaucoup espèrent que je reste mais il n'y a plus d'avenir ici. Comment pourrait il encore en avoir un ? Nous serons condamnés à attendre une fin nous menant sur des routes bien différentes. L'attente rend les choses difficiles... pour le bien il faudrait que je passe à autre chose, ne connaissant malheureusement pas l'impact que cela peut avoir sur ma petite famille. D'ailleurs si je suis là encore aujourd'hui c'est pour eux...

Elle mordit ses lèvres et une phrase résonna dans tête... "Trop dure la vie" Un sourire apparut alors immédiatement sur le visage de Joddy. Elle reprit ses esprits et demanda :

Et toi Iset, lorsque tu es partie, as-tu culpabilisé ? As-tu revu tes plus proches amis ?


Aimeric a écrit:



[Golden Town]

Ses prunelles grises suivaient doucement une feuille que le vent froid de février trimballait avec lui, s’amusant à la poser dans un coin pour la soulever à nouveau et l’envoyer quelques pas plus loin comme pour l’empêcher de se fixer.
Il fronça doucement les sourcils et abandonna sa cible pour reporter son regard sur le saloon devant lui, un petit soupir s’échappant de ses lèvres. Sa main droite gantée de peau pour le protéger du froid, frotta machinalement sa joue tandis qu’il tournait sur lui-même son regard balayant la rue principale et les maisons de bois dont certaines n’avaient plus vu âme qui vive depuis bien trop longtemps.

Les souvenirs se bousculaient, son arrivée à Blue Spring, sa rencontre avec elle, leur mariage tranquille et la vie qui prenait petit à petit son envol jusqu’à ce qu’un jour elle disparaisse emportée par quelques mauvaises fièvres. L’hôtel confié par Chifounette, son ange gardien comme il l’appelait et qu’il trouvait bien jolie sous son petit air sauvage, l’école de Spring où il aidait pour les formations, et la vie avait continué pour lui, tandis qu’elle disparaissait lentement autour de lui.

Il avait résisté longtemps avant de se laisser convaincre de partir pour s’installer à Golden, à quelques minutes de cheval.

Il y avait trouvé de la vie, et puis Joddy et Chifou, sans doute aujourd’hui les plus proches de lui . Il avait rebâti sa bâtisse, avait enchainé chasses et cueillettes, avait participé aux guerres et sa progression l’encourageait à mieux faire de jour en jour. Certes il y avait des moments de découragement, mais toujours une bonne âme pour le pousser à nouveau. Et puis il avait réussi à acheter les bains pour pas trop cher et il s’était lancé dans cette activité à corps perdu, prenant à cœur que tout soit parfait pour celles et ceux qui venaient se décrasser ou tout simplement se relaxer dans des bains qui faisaient oublier la fatigue et les soucis. Et puis le Doc Alyena lui avait donné sa chance à la clinique et depuis il y soignait avec elle ceux qui venaient demander leur aide après quelques vilaines parties de chasse ou cueillette. Il partageait donc son temps et son énergie entre ses bains "Les Flots bleus", la clinique et son atelier de droguerie, agrémentant le tout par des chasses et des cueillettes qui lui permettaient d’alimenter marché ou bains.

Il gravit les deux marches qui menaient à la terrasses de bois qui permettait d’accéder aux portes du saloon et marqua quelques secondes d’arrêt. Il savait que les deux personnes qui malgré elle le retenaient ici voulaient partir et ça lui enlevait le goût de rire parce qu’ils avait que sans elles, il n’aurait plus le goût d’avancer. Il maudissait ce destin qui se désintéressait totalement de leur ville, de leur pays, et qui laissait mourir et partir indiens et cow boy dans la plus totale indifférence.

Laissant de côté ses idées tintées de gris, il poussa doucement les portes du saloon dans l’intention d’aller se réchauffer un moment avant de poursuivre ses activités.





Joddy Ghost a écrit:
A peine que Joddy eu le temps de finir sa phrase, qu'elle entendit le grincement de la porte du Saloon. Elle tourna la tête et vit un homme dans la pénombre.
Elle fronça les sourcils et regarda plus attentivement. Son regard s'éclaira...


- Aimeric ?!! Mais que fais tu ici ? Je ne m'attendais vraiment pas à te voir ! Viens nous rejoindre je t'en prie...

Joddy connaissait la famille d'Aimeric depuis déjà un certain temps. Elle avait eu l'occasion de le croiser très souvent lors de ses visites chez Chifounette. Tous deux était très proche de cette dernière. Lorsqu'elle était Maire, Joddy mettait un point d'honneur à veiller sur ses concitoyens et passaient de temps en temps pour s'assurer qu'ils ne manquaient de rien. D'une façon tout à fait naturelle, Chifounette veillait également sur les habitants permettant ainsi à Joddy de libérer un peu de son temps. Les liens entre certains habitants de Golden Town était très fort, et pourtant...
Elle soupira en pensant à Chifounette qui avait cette fois ci décliné son invitation, à Lug laissant entendre qu'il viendrait la rejoindre alors qu'il ne viendrait probablement pas, à Alyena trop occupée à soigner ses patients. Le regard de Joddy glissa à nouveau sur Iset et ajouta :


- ça ne te dérange pas au moins ?

Joddy avait un caractère très vif et réagissait de manière toujours très spontanée. Sans même s'en rendre compte, elle venait une nouvelle fois d'en faire la démonstration.



Aimeric a écrit:
A peine le temps de balayer la grande salle du regard qu’une voix familière l’interpela. Un petit sourire en reconnaissant Joddy attablée avec quelqu’un et une petite grimace. C’est qu’il était un peu sauvage le brun, et il se mêlait difficilement aux autres, sauf exceptions. Mais l’endormissement guêtant la ville d’ici peu ce qui lui donnerait sans doute l’occasion de pas mal dormir, il se disait qu’il fallait profiter du sursaut de vie qu’il restait encore et lorsqu'il sortait, la chose étonnait souvent.

Il se dirigea vers leur table enlevant ses gants afin de profiter de la douce chaleur des lieux, et les salua toutes les deux.


Bonjour Joddy.
oui c’est assez rare que je sorte de mon abri, mais il faut bien cueillir et chasser.
Et comme il fait assez froid dehors alors j’ai pensé entrer boire un truc chaud


Et de les regarder tour à tour comme pour s'excuser d'être là.

je ne voudrais pas trop vous déranger vous aviez l'air de discuter lorsque je suis arrivé


Iset a écrit:
Iset était restée un moment silencieuse. Elle était tellement contente de revoir Joddy mais se sentait le coeur serré à la pensée de ce que ses amis étaient devenus, de cette ville fantôme et de tout son passé qui lui revenait violemment.
Elle entendit que Joddy lui posait une question, elle entendit un homme entrer sans réagir.
Elle se sentait faiblir, les larmes lui montant aux yeux. Mais il était hors de question pour elle que cet inconnu la découvre ainsi.
Elle redressa la tête, retrouva son regard un peu hautain, passa une main dans ses cheveux et ajusta la peau de lion sur ses épaules. Elle ne devait pas oublier qui elle était...
Elle se tourna vers l'homme


Bonjour monsieur. Soyez le bienvenu à notre table. Nous discutions mais je crois qu'un peu plus de vie ne serait pas pour nous déplaire... Et puis, le temps est si froid dehors, je ne sais comment vous le supportez !

Une pensée lui rappela qu'elle avait vécu au pays gelé terre d'origine des Pieds, elle esquissa un sourire et bu une gorgée de sont thé avant de reprendre avec Joddy non sans s'excuser auprès du monsieur.

Monsieur, excusez-moi je dois répondre à notre amie Joddy.
Joddy, je te remercie pour tes conseils, je vais essayer d'envoyer un tégramme à mon vieil ami Aldear. Mais je ne sais pas utiliser ce moyen de communication ! Je me rappelle de MIDAS et myrina, oui. Tu sais, je suis un peu triste de ne retrouver que si peu de monde ici...

Après mon départ, comme je ne suis pas tout de suite repartie vers l'Egypte, je suis repassée chez moi parfois, saluer ma marraine et mes proches amis. Mais très peu. Et puis, comme je m'y sentais de plus en plus étrangère, je suis partie plus loin, n'échangeant que quelques messages avec ma Chifou. Finalement, nous avons presque complètement perdu le contact même si je pense toujours à elle.
Mais tu sais moi, je n'avais plus aucune famille. D'ailleurs, la seule famille que j'aie eu est morte bien avant que je n'arrive à Crucipedemia. Donc non, je n'ai jamais culpabilisé.
Et toi, ta famille est-elle autonome ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 4 Fév - 10:00 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> Privé - Le Coin de l'Admin -> ** RP hors Royaumes Renaissants ** -> Divers Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
hebergeur image