Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
[RP] TML : Duels de poule – 16 janvier après-midi

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP Joutes --- -> * 1462 *
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Mar 11 Fév - 22:40 (2014)    Sujet du message: [RP] TML : Duels de poule – 16 janvier après-midi Répondre en citant

Ingeburge a écrit:
[Lice]


Il avait plu durant la pause méridienne et quand l'éclaircie était venue, les responsables de la lice s'étaient précipités sur celui-ci afin d'évaluer les dégâts. Un valet était ensuite venu faire un rapport à une Ingeburge qui déjeunait frugalement dans ses appartements privés. L'ondée n'avait pas été dévastatrice au point de détremper le terrain et de le rendre impraticable, mais il y avait des trous d'eau çà et là, et le sol serait à n'en pas douter glissant. Consignes avaient été données pour boucher les petites fondrières et éponger l'excédent d'eau et Ingeburge, rassurée par les mesures prises, avait achevé son repas et s'était allongée pour sacrifier à sa rituelle sieste postprandiale.

Maintenant, debout devant son estrade, elle pouvait évaluer si les solutions adoptées avaient été efficaces. Le terrain restait humide, les réserves de sable n'étaient pas suffisantes pour absorber toute la pluie tombée. Néanmoins, les conditions seraient bonnes pour pouvoir chevaucher, jouter et se salir plus que prévu en tombant était un moindre mal. La Prinzessin grimpa en son perchoir tandis que lentement et solennellement, les musiciens se retiraient au son des trompettes et des tambours. Un juge-diseur déclara alors la deuxième demi-journée de compétition ouverte.


Ingeburge a écrit:




Citation:

    L'après-midi débute par un duel cent pour cent champenois voyant s'affronter le duc de Champagne Aimelin de Millelieues et Célénya Océalys, dame de Lasson.




    Première lance... Les deux qui s'affrontent là, sont des plus expérimentés, ils totalisent d'ailleurs presque le même nombre de participations aux tournois organisés par la Ligue de Joutes. Et cette expertise se sent d'entrée chez chacun des deux Champenois, dès le départ et se poursuit dans le choc qui ne tarde pas à survenir. L'impact est réel et tel que non seulement les lances qui touchent se brisent mais en outre, les deux porteurs atterrissent au sol. le duo se relève indemne.

    Et un atterrissage du côté de Montjoie également, un! En effet, l'égalité des bris entre les deux jouteurs est parfaite et ces derniers sont au sol. La décision se fera à l'épée, les écuyers viennent armer chacun des deux échoués sur la lice. La règle est simple, le premier arrivant à quatre touches ou mettant son adversaire hors d'état de combattre gagne le duel. Le Roi d'Armes donne le signal!

    Le duc de Champagne est le premier à faire mouche, et l'on peut dire qu'il est déchaîné! Ce ne sont pas moins de quatre touches d'affilée qu'il inflige à une dame de Lasson bien impuissante et qui récolte trois blessures légères dans sa déroute – une à l'avant-bras, l'autre à la fesse, la dernière au pied. Aimelin, lui, n'essuie aucun accroc et Montjoie arrête le duel.


    Par quatre touches à aucune, le duc de Champagne empoche son premier point!


Citation:

    Pour clore la journée du groupe A, Actarius d'Euphor, pair de France, duc impérial de Namur, marquis de Dourdan & de La Roche, duc d'Auxerre, comte du Tournel, vicomte de Durbuy, baron de Donzy & de Florac défie Ellesya de la Louveterie-Amahir, princesse de Montlhéry, duchesse d'Alluyes, d'Amboise & de Luynes, vicomtesse de Montbazon, baronne d'Auneau, de Château-Landon, de Vouvray & de Yèvre-le-Châtel, dame de Pleaux.




    Première lance... La Tourangelle s'élance le mors aux dents! Portée par sa vitesse, elle abaisse sa lance et fait mouche : touche et bris, le début ne pouvait pas être plus idéal! Début qui signifie aussi la fin car le Languedocien ne connaît pas les mêmes faveurs : il rate sa cible et choit lourdement au sol sous la poussée. Dans le choc, il se blesse légèrement à la tête.


    Par chute de son adversaire, la princesse de Montlhéry empoche son second point!




Citation:

    C'est à la poule B maintenant de se montrer. Et pour cela, sont appelés Hersent d'Ar Sparfel, dame de Maizières & de Vignory et Mc Legrand, duc consort d'Alençon.




    Première lance... la réussite est du côté du relativement moins expérimenté! En effet, après un beau départ, la Chamepnoise abaisse sa lance avec conviction mais ne recueille que la caresse du vent. En revanche, l'Alençonnais connaît le succès en touchant puis brisant sa lance. Pour autant, Hersent aura une chance de se rattraper : malgré l'impact, elle demeure en selle.

    Deuxième lance... Chance de se rattraper gaspillée! En effet, la dame de Maizières ne parvient pas lors de ce nouveau passage à accrocher la targe. Fort heureusement pour elle, le duc consort d'Alençon se montre aussi peu inspiré qu'elle en ne touchant pas davantage.

    Troisième passe... Et définitivement, inspiration et résolution ont déserté les deux concurrents qui se séparent au terme d'une nouvelle cavalcade vierge de touches.


    Par un bris à aucun, le duc consort d'Alençon empoche son second point!


Citation:

    Enfin, pour clore la poule, la demi-journée et la journée, s'avancent d'un côté Neyco de Casaviecchi, baronne de Hautpoul, dame de Brassac et de l'autre, Heimdal von Strass, duc de Courtomer, vicomte de Lonlay-l'Abbaye, seigneur d'Augnax & de Belleville-sur-Vie défie .





    Première lance... Les concurrents, motivés, s'élancent! Ils se croisent à pleine vitesse, leurs lances abaissées pointées vers les targes. Tous deux touchent, tous les deux brisent dans un ramdam extraordinaire mais le Biscuit y met plus de conviction : sa poussée est suffisamment vigoureuse pour faire choir le duc et ses pieds restent solidement ancrés dans les étriers! Le von Strass se relève, sans aucune séquelle.


    Par chute de son adversaire, la baronne de Hautpoul empoche son premier point!
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 11 Fév - 22:40 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Jeu 20 Fév - 11:13 (2014)    Sujet du message: [RP] TML : Duels de poule – 16 janvier après-midi Répondre en citant

Actarius a écrit:
[Actarius VS Ellesya]

Sonné. Il était sonné. Il avait déjà été blessé en maints endroits lors des joutes qui aimaient parfois à rappeler à leurs adeptes qu'elles pouvaient s'avérer dangereuses. L'Euphor n'en avait pas perdu la conscience, loin de là, mais ses performances aidant, il n'y avait plus été confronté depuis un certain temps déjà. Eût-il perdu la mémoire que sa lourde chute la lui aurait impitoyablement rendue. Il se releva chancelant, adressa un signe au public pour le rassurer sur son état et appela son écuyer afin qu'il l'aidât à se débarrasser de son armet protecteur. Dès lors qu'il put inspiré l'air sans entrave métallique, il recouvra quelque peu ses esprits et le bourdonnement qui agitait son crâne tout entier s'estompa. Il cligna à plusieurs reprises des yeux et parut bientôt renouer avec une pleine conscience de ce qu'il s'était passé.

    Tout s'était déroulé très vite. Le Phoenix avait éperonné au signal, abaissé sa lance, puis giclé sous la violence de l'impact imposé par sa redoutable adversaire. Il était demeuré quelque temps sur le sable de la lice immobile, hébété et pris par ce bourdonnement qui avait effacé sous ces assauts la réalité environnante. Mais il avait fini par se relever à ce point groggy que contrairement à ses vilaines habitudes de mauvais perdant, il n'avait pas été affecté par cette cuisante défaite, cette véritable leçon.


Il remercia le brave Arcadhias et inclina respectueusement sa tête encore endolorie en direction de la Princesse de Montlhéry. Il la tenait, faute de bien la connaître, comme douce et courtoise. Il n'avait pas soupçonné une telle vigueur, une telle violence dans un bras qu'il avait plus volontiers imaginé plus propre à choyer l'ancien Grand Maître de France. Non pas qu'il la méjugeait complètement, il la savait habile sur la lice. Ses brillants résultats en témoignaient. Mais il avait gardé en mémoire leur précédent duel, à Orléans près d'une année auparavant, et il ne lui semblait pas avoir fait face à une telle furie. La progression était pour le moins impressionnante et il marqua donc son respect par cette inclinaison du chef, qu'il ponctua de quelques mots.


Mes félicitations ! Je n'ai pas souvenir d'avoir essuyé pareille leçon depuis des mois.

Ce fut vers le Montpelliérain qu'il se tourna ensuite et à ses côtés qu'il quitta la lice après un dernier salut au public. Chemin faisant, il ne put retenir sa langue.

Grogne bleu ! Le Prince ne doit pas avoir la vie facile tous les jours.


Mclegrand a écrit:
Et on commence l'après-midi par la poule A. Sur un terrain humide, même si c'est surtout le cheval qui est concerné -Après tout, Mc n'avait pas l'intention de tomber, surtout après une victoire de Neyco dûment fêtée à midi - Mais bref, Aimelin blesse légèrement Celenya lors d'un combat à l'épée , ce qui correspond aux pronostics, et "Madame Lex" gagne son second point en envoyant "le mari de Montjoie" au sol.

À Hersent, et à lui. Peu d'affrontements directs dont il aie le souvenir, contrairement à Astrée ou Heimdal, et donc juste une réputation à défaire, en essayant d'éviter la boue tant qu'à faire. Ce qui fut fait, au prix malheureux de deux lances complètement ratées après une moins ratée. Mais rien de probant en face non plus... d'où la victoire. On salue Hersent pour le combat, et on espère mieux faire pour la suite. Et que Tsampa avait toujours aussi misé sur lui.

Et pour bien terminer la demi-journée, rien de tel que de voir sa consoeur hérautique envoyer l'autre alençonnais au tapis.


Luaine a écrit:
[Tribunes]

Après le matin, on revient l'après midi. On prend les même et on continue.

Enfin, pour clore la poule, la demi-journée et la journée, s'avancent d'un côté Neyco de Casaviecchi, baronne de Hautpoul, dame de Brassac et de l'autre, Heimdal von Strass, duc de Courtomer, vicomte de Lonlay-l'Abbaye, seigneur d'Augnax & de Belleville-sur-Vie défie .

Luaine s'installa après avoir embrassé son mari pour lui porter chance. C'était à croire qu'elle devait se passer de ce baiser soit disant porte bonheur...

Elle entortillait ses doigts dans un mouchoir en attendant de voir son mari jouter, toujours nerveuse. Certains gagnaient leur premier point, d'autres leur deuxième et Luaine attendait de savoir ce qu'il en serait pou son époux.Dans sa caboche elle comptabilisa les points de chacun pour savoir où se situerait son époux. C'était mal barré si il ne gagnait pas cette joute mais d'un côté si il n'était pas amoché et qu'il perdait, ils rentreraient plus vite à la maison. C'était toujours le côté très positif des joutes.

C'était enfin à son époux qui joutait contre un Héraut. Il n'avait jamais de chance contre les Hérauts, en général il perdait. Luaine grimaça...
Le tour commença, chevaux en attente qui s'élançaient soudain furieusement et les jouteurs, toute lance en avant.
Le bruit fut fracassant et son époux tomba. La brune se leva inquiète. Depuis qu'il avait entreprit de se mettre aux joutes, il commençait à avoir d'avantage de blessures des joutes que des combats guerriers. La brune se demandait si elle n'allait pas supplier son époux d'arrêter. Une année à se faire un sang d'encre c'était bien suffisant.

Son mari se releva sans peine, il n'était pas blessé mais juste un peu secoué de sa chute spectaculaire. Luaine sentit son noeud se desserrer de le voir debout, sans un flot de sang ou une grimace atroce de douleur.
Deux joutes de perdues sur le tournoi, et Heimdal était quasi sur de ne pas continuer. Voilà une bonne chose de faites!!!!


ellesya a écrit:
~ 2ème demi-journée  ~


L'humeur vaguement mélancolique de la matinée s'était allégée. D'une part, grâce au succès de son premier duel, d'autre part, grâce au temps partagé avec son époux qui avait mis un point d'honneur à lui servir d'écuyer en vue de la prestation à la remontée.

La princesse avait écouté la pluie d'une oreille, le coeur de son époux de l'autre, durant le temps libre qu'il leur était imparti. Puis elle s'en était remise aux mains expertes de son serviteur du jour.

Un léger sourire aux lèvres, enthousiasmée à l'idée de se mesurer à Actarius, la petite Walkyrie de Tyr reparut sur la lice après la victoire d'Aimelin.
Elle aurait à faire avec forte partie mais n'en était pas nerveuse pour autant. Advienne que pourra, comme il lui était coutume de songer à ce stade d'un tournoi, se souvenant encore clairement des nombreux vols planés nécessaires à l'apprentissage du tournoyeur. Elle connaissait ses ressources et ses limites et, derrière une certaine retenue, les tournois lui donnaient l'occasion d'étancher ses penchants violents sous un vernis de courtoisie.
Le fait d'être devenue mère l'année précédente ne l'avait pas adoucie, au contraire. Cela excitait son désir de n'être pas cantonnée au rôle de matrice sur patte. Ravivé par le viscéral besoin de n'être pas cantonnée dans l'ombre de son mari.

La princesse salua son adversaire et abaissa le viaire de l'armet. Au signal convenu, Carnage bondit en avant de toute sa puissance. Ellesya tint fermement la lance qu'elle concentrait de toute sa pensée vers le tournelois. Face à face et non plus côte à côté comme lorsqu'il l'avait conduit à l'autel.

Son espoir était de tenir en selle lorsqu'il la percuterait de la hampe de bois, mais aussi de briser sa propre lance.
Et l'espérance fut rencontrée au delà de ses prévisions les plus optimistes.
Une bouffée d'enthousiasme lui colora les joues masquées par sa protection de tête. Qui retomba comme un soufflé en se rappelant qu'Actarius n'était pas connu pour être bon perdant.

Le temps de se débarrasser du vertige de lance, de revenir vers lui au petit trot (non sans avoir offert un sourire à ses proches présents et plus particulièrement à son « écuyer »), elle s'était libérée de l'armet et de la coiffe.

Le souffle d'Arès s'était dissipé avec ce point gagné, aussi ce fut un sourire amène qui fut dédié au marquis. Ses mots et son attitude l'avaient touché.


Je ne doute pas que vos appertises m'en fourniront encore de nombreuses.

Le tournoi est loin d'être achevé.


Flattant Carnage par dessus les houssures, elle quitta la lice pour rejoindre sa mesnie.
Quant à la réflexion d'Actarius à Arcadhias que Sya n'entendit évidemment pas, la narratrice peut vous affirmer que ce ne serait pas Lexhor qui irait contredire. Mais pour l'heure, il en était à recevoir dans les bras une louve fer-vêtue dont l'exhaltation repartait vivement à la hausse.

Et de deux !


Aimelin a écrit:
[Aimelin VS Célénya]

Il avait promis à Lily de mieux faire et c'est déterminé qu'il s'était présenté en lice. La pluie s’était calmée, et le signal avait vu le Mérens s’élancer avec puissance.
Pas question de faire comme la joute précédente cette fois ci il allait toucher les couleurs de Lasson. Une grimace sous le choc, dans un fracas de bois qui vola en éclat avant de se sentir déséquilibré sans pouvoir se maintenir en selle. Le sable détrempé l’accueillit et c’est en bougonnant qu’il se releva avant de jeter un œil vers son adversaire, elle aussi à terre.

Combattre son amie à l’épée ne l’enchantait guère, mais il avait sa petite astuce, et il lui suffisait d’imaginer quelques personnes à sa place et il y mettrait du cœur…. ce qu’il fit.
Son premier assaut lancé il ne laissa pas le temps à son ennemi de se replacer qu’il attaquait sur la droite et touchait l’avant bras, avant de tourner sur lui-même pour lancer une autre attaque sur l’arrière et une petite grimace … oups pardon … et de profiter de son élan pour achever l’ennemi en visant les pieds.

Un peu essoufflé lorsque Montjoie fit arrêter le duel il se rapprocha de Célénya et posa sa main sur son épaule…
j’avais besoin d’un peu d’entrainement la prochaine fois promis je te laisse attaquer.

Et d’afficher un sourire malicieux en sortant de lice à ses côtés.
Un point de marqué, voila qui allait l’encourager pour le duel suivant.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:40 (2018)    Sujet du message: [RP] TML : Duels de poule – 16 janvier après-midi

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP Joutes --- -> * 1462 * Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
hebergeur image