Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
[Annonces AAP]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP généraux des R.R. --- -> ~ 1462 ~
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Ven 14 Fév - 09:53 (2014)    Sujet du message: [Annonces AAP] Répondre en citant

Citation:
03/01/1462 Elections au conseil du Duché de Champagne (Domaine Royal) : PC recueille la majorité absolue des sièges

PARIS (AAP) - La liste ~~ * Précieuse * ~~ est arrivée en tête lors de l'élection au conseil de Duché de Champagne (Domaine Royal), et obtient la majorité absolue des sièges. Elle pourra donc gouverner seule.

Répartition des suffrages exprimés :

1. " ~~ * Précieuse * ~~" (PC) : 57.1%
2. "Tous œuvrant pour la Champagne" (Toc Toc) : 42.9%

La répartition des sièges au scrutin à la proportionnelle conduit à une nouvelle répartition des postes du conseil :

1 : Aimelin (PC)
2 : Alienor_vastel (PC)
3 : Atlas (PC)
4 : Leana.. (PC)
5 : Kotrine (PC)
6 : Stella_di_favara (PC)
7 : Yunab (Toc Toc)
8 : Rackam29 (Toc Toc)
9 : Maltea (Toc Toc)
10 : Azekiel (Toc Toc)
11 : Klouska (Toc Toc)
12 : Marvin (PC)

Les membres du conseil reconnaîtront le prochain Duc d'ici à deux jours. Ce dernier devra alors présenter ses hommages à son souverain, et nommer aux principales charges du Duché.



Citation:
13/02/1462 Coup d’œil sur la Champagne

Paris (AAP) - Aujourd'hui, l'AAP lance un coup d’œil sur une nouvelle région de France, pourtant ancienne et même très ancienne, le duché de Champagne.

Le duché de Champagne est à ce jour peuplé de 670 habitants, ce qui est peu quand on sait la gloire passée et la vie fourmillante que l'on pouvait y trouver il y a quelques années. Aujourd'hui membre important du domaine royal, son histoire ne l'y destinait pourtant pas. La capitale est Reims, siège du château et ville des Sacres mais aussi tristement célèbre pour le nombre de pillages qu'elle a subi. Gigantesque duché de 9 villes, il s'étend de la forêt de Compiègne au Nord à celle de Langres au Sud, des centaines de lieues les séparant. Il faudrait en effet pas moins de 6 jours de marche pour un pédestre aguerri pour rallier Clermont au Nord-Ouest à Langres au Sud-Est. C'est pourquoi les ressources n'y manquent pas avec 4 villes, Argonne, Compiègne, Conflans-les-Sens et Troyes, qui travaillent le bois, 4 dans le verger, Clermont, Langres, Reims et Varennes et le célèbre lac de Sainte-Menehould très fourni en poissons.

D'un point de vue historique, la Champagne est celle qui a osé remettre en cause l'autorité royale quand feu le duc Caedes a refusé de reconnaître la souveraineté de feue Sa Majesté Levan II car elle n'avait pas été couronnée à Reims. En découle alors une guerre civile, connue comme étant appelée "la Fronde". Fait amusant quand on connait la situation actuelle, le duché de Normandie prit les armes pour la rébellion avec le duché de Champagne qui fut écrasé par les forces coalisées royalistes dont faisait partie le comté d'Artois ! C'est à la suite de cela qu'il fut incorporé au territoire du Roy de France tout en conservant Compiègne, anciennement artésienne.

Aujourd'hui, la Champagne, rivale historique du comté d'Artois, est un membre important de la politique royale participant aux différents conflits de par sa position et ses frontières nombreuses. Comme dit précédemment, elle est aussi malheureusement célèbre pour les nombreuses actions brigandes dont elle est victime. En effet, le château de Reims est tombé à de nombreuses reprises alors que les différentes villes souffrent de régulières révoltes. Ce tentaculaire duché souffre aujourd'hui de sa grandeur par sa difficulté à avoir suffisamment de bras pour défendre et faire tourner ses moulins.

La Champagne est aussi le berceau de plusieurs grands hommes et femmes qui ont marqué l'Histoire. Travaillant encore et toujours à la réanimation de la vie, le duché se doit de mettre ses efforts à sa renaissance si il veut un jour retrouver sa gloire immense, lui qui était un modèle en matière d'institutions et de bases juridiques et héraldiques. Le chemin est long mais un duché ayant pu se dresser face à un Roy et survivre à cela est surement capable de beaucoup.

L'oisillon, pour l'AAP

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 14 Fév - 09:53 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Mer 2 Avr - 11:50 (2014)    Sujet du message: [Annonces AAP] Répondre en citant

Citation:
01/04/1462 Un roi pour les brigands ?

Paris (AAP) - Depuis plusieurs mois, une filiation entre la Couronne et quelques brigands et mercenaires semble s'affirmer au grand jour.

De tous temps, les cités et comtés autonomistes ou indépendantistes au sein du Royaume de France furent montrés du doigt par la Couronne pour leur lien, supposé ou non, avec nombre de brigands et de bannières ou chefs les ralliant. C'est bien souvent à l'occasion d'une guerre que ces alliances formelles et militaires se manifestaient de manière plus probante comme pendant la guerre du Ponant. Durant la grande guerre début 1460 opposant l’Église de feu Eusaias et Rome, ses opposants jetaient l’opprobre sur le roi défunt, l'accusant fréquemment à tord d'être partie lié avec l'Alliance Fatum, alors moins conséquente qu'aujourd'hui. Pareillement, ces mêmes accusations envers la cité de Genève et le comté d'Artois menèrent en partie à l'élargissement ou à de nouvelles guerres, comme celle du Nord.

C'est dans cette dernière guerre que s'était ralliée à la bannière loyaliste une armée bourguignonne composée en partie de nobles locaux, mais également, de manière assumée, d'une trentaine de mercenaires et d'anciens brigands parmi lesquels d'anciens thorosiens et lycans, et des membres du clan du Joker. Aujourd'hui, nombre d'entre eux tentent ou parviennent à s'intégrer pleinement à la politique bourguignonne. Ces quelques derniers, menant une armée bourguignonne, sont contraints de la dissoudre par l'ultimatum de la Duchesse suite au pillage par le clan d'une ville frontalière champenoise. Cette réprimande ducale démontre alors une autonomie et une liberté plus restreinte des mercenaires et brigands ralliés aux duchés loyalistes qu'à l'accoutumée.



Mais c'est plus récemment, par l'appui, officiel ou officieux, des intérêts de la Couronne ou de ses duchés, que certains groupes de brigands s'affirment. Le 3 mars, un petit groupe de pilleurs se faisant appeler le clan Barrow s'empare d'une ville du duché indépendantiste du Berry, Châteauroux, affirmant agir au nom de la Bourgogne qui niera pourtant toute implication. En outre, le 4 mars, dans une lettre au capitaine champenois diffusée au sein des instances royalistes, une responsable de la famille brigande Corleone, à la suite de leur pillage de la ville artésienne de Péronne, fait état de leur solidarité envers le duché. Selon ses propres mots, la famille Corleone "œuvre pour la Couronne dans l'ombre et a eu des personnes hautement placées au sein des institutions du royaume, des affilés qui ont même été Roys". La substance de cette missive est ensuite confirmée dans une seconde lettre de la famille à destination de Genève.

Cependant, aucune instance royale ne confirme le lien avec l'un de ces clans et, tout comme son prédécesseur niait son implication dans les pillages du Berry, mettant en cause l'actuel duc bourguignon Azharr, et de l'Artois, le Roy infirme toute filiation directe ou indirecte avec ce type d'exaction. Plus qu'une véritable volonté de la part du royaume, ces évènements révèlent davantage au grand jour un désir assumé de certains modestes groupes de pilleurs de tirer les avantages d'une telle alliance, au détriment parfois de leur indépendance ou de leur réputation dans le "métier". La Couronne admonestant l'ancien comte du Béarn Enguerrand de la Mirandole, brigand selon elle, et le duché du Berry pour accueillir en masse l'Alliance Fatum inquiétant la Bourgogne, pourrait se voir incommodée par ces événements.

William, pour l'AAP





Azharr a écrit:
Bref, l'AAP n'a toujours rien compris.

Et oui mes petits poissons, je souhaite relancer un débat qui avait eu lieu, comme certains s'y attendaient surement, les autres doivent se souvenir des passes d'armes qui avaient eu lieu ici même au jncp !
En clair, les journalistes de l'AAP n'ont rien retenu du précèdent débat et continuent à faire ce qui leur chante, aux détriment du jeu de chacun.
Oui oui, je parle de la bouse qui vient d'être pondue :

http://www.degloriaregni.com/KAP/index.php?id_depeche=47527

Diarrhée. Je n'ai pas d'autres mots descriptif.
Et non, je n'irais pas jouer RP pour obtenir un rectificatif.


-D'un point de vue personnel d'abord,
    ça fait le troisième ou le quatrième article ou l'AAP s'acharne sur mon perso. Alors non, m'amuser à demander un droit de réponse à chaque fois, ça me gave. Encore une fois, le journaliste n'a pas cherché à aller récupérer le point de vue d'Azharr et c'est à lui de le faire, pas à Azharr d'aller réclamer un rectificatif.
    Cet article est un immense et indécent fourre tout indigeste visant à discréditer les persos qu'on veut, sans fondement , ni rien d'autre.
    Encore une fois, le nom d'Azharr apparait, ainsi que celui de l'Aleae Furor ou celui de Thoros.
    Dites le que vous voulez convaincre tout le monde que je suis un vilain mélangiste, dites le :D
    On le sait que mon ancien perso était Thoros..on le saait, c'est booon !
    Je pourrais parler d'acharnement, voir de provocation suite à ce débat virulent qui avait déjà eu lieu.


-D'un point de vue général,
    l'AAP montre une fois de plus son incapacité à proposer des articles corrects et impartiaux.
    Je demande aux admins de repenser tout le fonctionnement de cette entité mi rp mi hrp, contrôlée arbitrairement par une poignée de joueurs, sans que cela soit décidé par les autres (comme les élections royales par exemple).
    L'AAP se doit d'être impartiale du fait de la visibilité supplémentaire offerte par les admins. Ce cadre défilant sur le coté du jeu.
    Ou alors, lui permettre d'etre partiale, mais autoriser les autres journaux. Ou bien laisser uniquement les informations automatiques" (révoltes, élections) sur le cadre défilant et jouer l'AAP uniquement en publication sur les gargotes. Les solutions ne manquent pas.

    Les jd de journalistes prétendaient sur le débat ayant déjà eu lieu l'AAP entièrement rp et réfutaient l'utilité d'un tel débat. Dans le même temps et entre autre, un jd journaliste, car il se permettait de dénoncer ici même au jncp les pratiques dans l'AAP s'est vu retiré les clés de leurs locaux suite à un débat interne. J'applaudis des deux mains.


Il est dommage que l'ancien débat soit à présent délesté, mais je compte sur chacun pour reexprimer son point de vue, je n'ai plus tout les arguments en tête, en espérant que cette fois ci les admins lisent le sujet et perçoivent ce problème qui s'annonce récurent.

Sans compter que l'AAP n'a pas publié UN SEUL article depuis 1 mois. Et lorsqu'il en publie un, c'est pour ressasser d'anciennes imbécilités. On va tourner en boucle des années dessus ?

Oh, et cet article publié pourtant le 2 avril, je le vois daté du 1. Si il s'agit d'un poisson, tant pis, je ne l'aime pas, même si ça serait préférable pour vous, et il me permet de relancer le débat. ça sera ma petite vengeance Twisted Evil


Volkmar a écrit:
Pour le coup je vais me faire l'avocat du diable.

La seule mention que j'ai vu de Azharr, c'est ça

"son prédécesseur niait son implication dans les pillages du Berry, mettant en cause l'actuel duc bourguignon Azharr"

Le prédécesseur, c'est Nicolas, l'ancien roi. On lit donc qu'il niait avoir affaire avec le pillage du Berry et remettait ça sur le dos d'Azharr.
On ne lit pas que Azharr est toujours accusé, ou que Azharr l'a fait. Seulement que Nicolas l'en accusait.

Je trouve que franchement là, tu fais un scandale pour rien si c'est ça qui te choque, parce qu'il me semble que Nicolas a reproché à Azharr ce genre de faits, à tort ou à raison je m'en fous.


Par contre, et pour t'agacer un peu.
Même si je comprends que tu veuilles changer de perso, de jeu, etc.
Il me semble que Azharr, ce n'est pas un nouveau perso, mais un pack changement de nom, si j'ai bien compris.
Donc, si quelqu'un veut dire que ton perso Azharr n'est que Thoros qui se planquerait, d'une certaine manière... hrp, il n'a pas totalement tort puisque la règle des admins, c'est que le changement de nom n'est pas un changement de personnage et ne permet pas d'échapper aux poursuites.
Après, tu as fait accepter aux joueurs bourguignons le principe que Azharr n'était pas Thoros soit.
Maintenant, joue le rp. Ton personnage est duc.
Si quiconque accuse Azharr d'être Thoros, traite le comme un fou, comme un menteur, comme un diffamateur, en rp.
Pas la peine de repasser encore par du hrp pour clamer que non Thoros n'est pas Azharr. De toute façon, face à certains, même si tu avais recommencé à zéro un nouveau personnage, tu n'aurais pas gain de cause, parce qu'ils ne font pas la différence entre le personnage et le joueur. C'est dommage, mais bon c'est comme ça.


Adrian. a écrit:
J'ai compris qu'il fallait nuancer. Ainsi c'est pas les provinces indépendantistes et autres coins à brigands qui ont toujours à faire aux groupes brigands mais que des provinces et la couronnes peuvent déléguer pour des actions plus discutables.

Il y est montré des rapports ambigus et après je ne sais si c'est vrai ou pas, mon personnage connait pas ces groupes, que certains groupes brigands font des concessions pour continuer de pouvoir prospérer dans des provinces dites anti brigands.

L'article me semble pas mauvais, peut-être que certaines références comme Thoros n'auraient pas lieu d'être.

Pour le dessin, un roi de l'ombre qui manipule les groupes mais tout est relatif, il est bien mentionné que les groupes brigands restent libres, ils sont justes parfois canalisés pour aller dans le sens des puissants. On sait pas qui contrôle vraiment et c'est mieux ainsi, c'est une nébuleuse.

Cet article a le mérite de mettre la lumière sur des relations tabous sortant des clivages manichéens de bons ou méchants. Il y a des détails à revoir mais il est vraiment intéressant à la lecture et pas forcément tourné vers la propagande.

Ce n'est que mon humble avis.


édit : les illustrations du joueur sont vraiment toujours aussi plaisantes à voir. Celle qui m'est restée, c'est avec les trois croix pour un article en Provence, le marquis, la comtesse et les trois conseiller suspendus. La transposition des écrits dans un dessin est juste remarquable, c'est pas facile à réaliser, chapeau bas l'artiste.


Teo. a écrit:
je +1 jd Volkmar pour le changement de perso. D'ailleurs Azharr souffrait encore, cet été d'un mandat que Thoros avait reçu à titre d'exemple. Donc ça a des inconvénients... mais c'est un choix fait à la base du changement de nom.

Pour le reste je n'y vois pas réellement d'acharnement car en effet le nom d'Azharr n'est pas cité à toutes les lignes je ne l'ai pas perçu comme personnage principal de l'article.

Nicolas accusait Azharr, la GPF a déduit après enquête approfondie que "de lourds soupçons" pesaient sur lui. N'oublions pas que foncièrement, le seul élément qui manquait c'est d'associer un numéro d'armée avec son nom, et ça c'est un codage.

Après on ne peut pas faire comme si rien n'était, du moins nos persos, et faut l'accepter aussi je pense, mais je ne vois vraiment pas là où il est question d'acharnement...
Je crois que chaque perso Bourguignon en fait l'objet d'une façon ou d'une autre, m'enfin c'est le jeu aussi.

Même IRL hein, la presse se dit impartiale, mais ne l'est pas plus que moi ou n'importe qui d'autre, foncièrement.
J'aurais même trouvé ça plaisant et amusant à lire un droit de réponse d'Azharr à cet article.
Revenir en haut
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Mar 27 Mai - 09:03 (2014)    Sujet du message: [Annonces AAP] Répondre en citant

Citation:


24/05/1462 Le couronnement du roi

Paris (AAP) - C’est au Louvre que s’est déroulé le couronnement de sa Majesté, le Roy Jean de Cetzes. La haute noblesse, les Pairs et les Grands Officiers s’étaient réunis pour l’occasion dans le salon des Mille Lys décoré aux couleurs de la royauté qui sont l’azur et l’or.

Conformément aux us et coutumes du Royaume, les regalias, au nombre de 6, à savoir : l’épée « Joyeuse », les éperons d’or, la main de justice, l’anneau, les armes de France et la couronne, ont été remis au souverain. Ces objets symboliques de la royauté française représentent les plus nobles valeurs telles que la justice, la noblesse, la chevalerie et l’honneur. La duchesse Elianor de Vergy, Grand Maître des Cérémonies supervisait le tout.

Le Roy a pris place sur un trône d’or incrusté de saphirs vêtu d’un original manteau quadrangulaire drapé et relié par une fibule à son épaule droite.Les souverains, ambassadeurs et représentants des puissances étrangères, conviés pour l’occasion avaient été placés sur la gauche de la salle. Alors que la partie droite voyait réunie la noblesse de France, avec aux premiers rangs les Grands Feudataires. Les Pairs de France quant à eux siégeaient à des places réservées au plus proche du trône. Enfin, les Grands Officiers se tenaient debout, entourant le monarque.

Le chevalier Optat de Sainte-Colombe, seigneur de la Bâtie-Rolland , Grand Écuyer de France, a marqué le début de la cérémonie en remettant les éperons d’or au Roy, preuve de son appartenance au noble ordre de la chevalerie. Le Roy a dû, comme l’exige l’usage, s’agenouiller devant le Chevalier. Le plat de l'épée est venu toucher le corps royal sur les deux épaules et puis le front, le proclamant ainsi premier Chevalier du Royaume de France. Le souverain s’étant ensuite relevé, ce fut au tour du Grand Écuyer de France de mettre genou à terre afin de chausser les éperons d'or sur les bottes du Roy.

Actarius d’Euphor marquis de Dourdan, le Grand Prévôt de France fut chargé ensuite de remettre l’épée "Joyeuse" au Roy. Cette arme légendaire a appartenu à Carolus Magnus, dit Charlemagne, Roi des Francs. L’épée, ornée de quillons délicatement orfévrés en forme de dragons et son pommeau contenant maintes reliques, son fourreau d'or fleurdelisé et sa lame de qualité exceptionnelle, représente l’engagement du Roy à défendre le Royaume et ses loyaux sujets et à préserver justice et équité.

La Cérémonieuse a invité ensuite le Grand Chancelier de France, Elisabeth Stilton, vicomtesse de Chantilly à remettre la main de justice au Roy. Celle-ci s’est agenouillée, pour offrir l’objet, évoquant Saint Louis, et soulignant le symbolisme de la main. Chaque doigt ayant son propre symbole : le pouce sans lequel la main n’est pas équilibrée représente le roi, l'index:la raison, le majeur : la charité, l’annulaire et l’auriculaire : la foi.

Le Grand Chambellan, Son Altesse Royale Charlemagne von Frayner-Castelmaure, prince de France, dit l’Aiglon, a ensuite glissé au doigt l’anneau royal à Sa Majesté. Cet anneau symbolise l’alliance de la monarchie et du peuple, du plus haut au plus petit sujet du Roy. C'est ensuite Son Altesse Ingeburge d'Euphor qui, de par son titre de Roi d’armes, a remis à Sa Majesté les armes de France, c'est-à-dire l'oriflamme aux couleurs du Royaume.

Pour terminer la cérémonie, la même Altesse Ingeburge d'Euphor a ceint le front du Roy de la couronne en sa qualité de Grand Maître de France. Il faut rappeler qu'il ne s'agissait pas là d'un sacre mais d'un couronnement, puisque ce fut une cérémonie tout à fait profane. Seule l’Église a le pouvoir de sacrer un roi. Sa Majesté Jean de Cetzes est avant tout un souverain temporel en son royaume.

Kachina, pour l'AAP
Revenir en haut
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Dim 9 Nov - 11:04 (2014)    Sujet du message: [Annonces AAP] Répondre en citant

Citation:


09/11/1462 Résultats du premier tour de l'élection royale


Résultats du premier tour de l'élection royale :

Nom Pourcentage
angelyque 31.03 %
namaycush 18.55 %
princesselaure 16.51 %
alizarine 16.07 %
alexandre908 8.08 %
didier.de.sars 5.68 %
christina64 2.32 %
dimaro 1.76 %

angelyque et namaycush accèdent au second tour.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:39 (2018)    Sujet du message: [Annonces AAP]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP généraux des R.R. --- -> ~ 1462 ~ Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
hebergeur image