Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
[Ban de la Noblesse] Cérémonie d'hommage mandat Aimelin janvier 1462

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP généraux des R.R. --- -> ~ 1462 ~
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Sam 1 Mar - 19:27 (2014)    Sujet du message: [Ban de la Noblesse] Cérémonie d'hommage mandat Aimelin janvier 1462 Répondre en citant

Alienor Vastel a écrit:
Du fond de son tribunal, Aliénor en avait presque oublié qu'elle était aussi poursuivante d'armes. Presque seulement, puisque Champagne s'était rappelée à elle alors que devait se tenir la cérémonie d'hommage de la noblesse champenoise au Duc.
Et dans une rigoureuse et partiale répartition des tâches, l'une s'était vue attribuer la charge de préparer la salle de cérémonie du ban tandis que l'autre s'attelait aux missives de convocation.

Et c'est ainsi que les couleurs de la Champagne et de sa noblesse ornèrent les murs, que le trône ducal fut installé, le pupitre du héraut aussi. Et pour la première fois depuis plus d'un an, la petite blonde n'eut pas une once de regret à la pensée de ce mariage sans cesse reporté. Au moins n'aurait-elle pas à siéger aux côtés de son fiancé, se contentant d'observer dans un coin de la salle.

Un rôle qui lui convenait tout à fait, et une place qu'elle s'empressa de rejoindre après avoir fait signe d'ouvrir les grandes portes en attendant l'arrivée de la blonde Maréchal d'Armes et du Duc.


maltea a écrit:
Et d'arriver presqu'en courant.... une chance, elle avait fait preuve de jugeote pour une fois, elle avait délégué... un miracle diraient certains, d'autres diraient de la fénéantise, mais après tout, elle s'en fichait.

Elle salua Aliénor, la remercia aussi d'avoir préparé une aussi jolie salle et déposa son barda là où il devait être.

Déjà un homme se présenta afin de déposer une missive, lettre qu'elle prit et regarda.


Bonjour, je ferais lecture dès que le duc arrivera, en attendant je la garde précieusement.

Et de lui décocher un sourire... et de recevoir un nouveau courrier...

La vieille poilue doit avoir mal aux jambes pour venir jusqu'ici, c'est pas de chance... d'un autre côté au moins, on est certain comme ça que cette cérémonie sera calme.

Citation:
Fait à Compiègne le XXe jour de janvier MCDXLII

A Maltea Wagner di Favara, Duchesse de Brienne et de Rethel, Baronne de Beaufort, Dame de Menneville


Salutations !


Par la présente, Nous Oksana de Floret, Pair Emérite de France, Vicomtesse de Bourmont, Vicomtesse de Romilly, Dame de Mathusalem, membre de L'Ordre Royal du Lys, renouvelons, ce jour, notre allégeance au duché de Champagne et à Sa Majesté, le Roy de France, Seigneur légitime du duché de Champagne à travers son digne représentant.

Nous renouvelons ici-même à la Couronne Ducale de Champagne notre engagement de toujours servir notre duché avec honneur, rigueur et loyauté. Nous lui promettons obsequium, auxilium et concilium, dans la mesure de nos moyens.


Afin que nul ne puisse contester la présente, signons et scellons de notre main.



Oksana de Floret,
Pair Emérite de France,
Vicomtesse de Bourmont,
Vicomtesse de Romilly,
Dame de Mathusalem,
Collier de Rubis de l'Ordre Royal du Lys

http://img233.imageshack.us/img233/2719/petitsceauoks2rqh2.png


Citation:

Nobiliaire de Champagne


 




  • Aimelin de Millelieues, Duc de Champagne
  • Abeline Cardofer d'Asceline dite Yunab
  • Cerberos d'Armantia
  • Dotch d'Appérault & Lilin de Cassel
  • Ghost d'Izard dit Ghost60 & Exaltation Lablanche d'Abancourt dite Xalta
  • Gwenhwyvar ui Fergus
  • Kelso Declervaux & Valeria Gambiani de Valrose dite valeria053
  • Maltea di Favara & Cedmisc Fontanaz
  • Ysa & Amory De Lucas d'Airain






  • Aurelien Malendent de Feytait dit Aurelien87
  • Beeky & Erwin Maledent de Feytiat (Erwin.de.turenne)
  • Oksana de Floret







  • Colombe Alix Amnell dite Coxynel
  • Lylla Cardinal d'Eirbal






  • Hersent d'ar Sparfel
  • Koroseth & Oniki Valdôr









Aimelin a écrit:
L’arrivée duduc se fit aussi vite qu’il le pu après s’être trompé deux fois de salles. Le château de la noblesse était loin de faire concurrence au château de Reims par la diversité complexes de ses couloirs et recoins, mais pour qui n’était pas habitué à parcourir la totalité des lieux, c’était un vrai voyage.
Il avait donc fait ramasser par son Garde Ernest un petits sac de petits cailloux, pour qu’ils puissent rentrer dans le petit sac, afin d’en semer de ci de là, bien en vue si possible, mais point trop pour ne pas que quelqu’un les ramasse pensant à un oubli du ménage.
Et comme toujours côté tenue, il avait fait sobre mais élégant, tout de bleu marine vêtu, pantalon, chemise, avec uniquement un surcôt de cuir noir qui coupait un peu les tons.
Un geste de la main habituel pour remettre son épi rebelle en place et il était prêt à s’asseoir sur le trône ducal pour recevoir les hommages de la noblesse champenoise, chose bien plus périlleuse que se trouver en première ligne au combat, et même pire, que se trouver face au Roy d'Armes. C'était vous dire l'état de stress du jeune brun aux yeux gris, même s'il avait pris un air des plus détaché tandis qu'il avançait vers la salle des cérémonies.


Bon la réplique culte ne pas oublier qu’il marmonait tandis qu’il entrait dans la dite salle, se gratouillant la joue droite tout en remettant dans la poche de son surcôt le petit sac salvateur, se dirigeant vers le trône qui n’était pas en fer et gigantesque mais en bois et de taille raisonnable, et près duquel se trouvait déjà jolie maman.
Ciel il était en retard !

C’est que côté réplique, il ne s’agissait pas de faire comme devant Montjoie dans la salle du trône, qui avait failli avaler ses caducées. Ca il ne l’avait pas su et tant mieux, car à coup sûr ça le déstabiliserait lors des joutes des Maîtres de la Ligue, que la sombre dame organisait, et ça avantagerait bien trop ses adversaires, surtout Lui, le premier, Lui qui avait osé lui piquer sa place. Grmmbbll.

Moue boudeuse.

Il adressa un sourire à sa future, rassuré qu'elle soit dans le coin, et un sourire à Maltea avant de prendre place.


je suis prêt Malt

Et de jeter un oeil sur les parchemins qu'elle tenait dans ses mains.


yunab a écrit:
et c'était repartit pour un tour!
Il fallait bien avouer qu'une fois la première passée, par la suite cette cérémonie devenait routinière sauf pour le Duc en place, lorsque celui-ci en était a son premier mandat évidemment.
comme a son habitude, elle avait fait préparer le carrosse au plus tôt afin d'arriver dans les premiers et ainsi s'éviter une interminable attente.

Elle afficha un large sourire en pénétrant dans la salle alors que son regard explorait les lieux , constatant qu'elle avait bien fait de partir de bonne heure avant se s'approcher au devant de la pièce et de saluer le petit monde.


Bonjour Aimelin, bonjour Alienor!

avant de stopper devant maltea et de s'incliner légèrement un sourire taquin sur le visage

Votre Seigneurie!

comment allez-vous?

la question s'adressait au trois bien entendu tout en observant le ballet des hommages par missives qui avait déjà commencer.


xalta a écrit:
Une longue discussion suivi d'une décision, elle avait pris la route seule pour se rendre à la cérémonie d'hommage au duc champenois. Elle avait convaincu son époux de la laisser y aller. Elle était d'un naturel curieux, elle voulait voir de ses propres yeux si la cérémonie était semblable à celle d'Orléans. A en croire Ghost : non! Mais elle était de ces personnes qui aiment constater par elle-même. Orléans dont les cérémonies étaient calmes à l'ambiance feutrée, y planait même un certain silence brisé seulement par la voix des nobles prêtant serment et celle du Régnant leur répondant. C'était sobre. Elle avait pu apprécier la cérémonie des deux cotés lorsqu'elle avait été duchesse puis après avec son prime hommage pour Châteauneuf. Elle avait fait une pause à Sedan avant de se rendre au Castel de la noblesse champenoise. Elle avait pu ainsi revêtir la tenue qui lui semblait le mieux correspondre à ce type de cérémonie.

Elle entre dans la salle prévue à cet effet, quelques personnes sont déjà présentes. Elle les salue comme il se doit, selon le rang de chacun et avec le respect naturellement dévolu à tout être humain.

Puis elle prend place , attendant le début de la cérémonie.


Aimelin a écrit:
Il était assis, attendant que Champagne lui fasse signe de commencer, abandonnant du regard les parchemins auxquels il répondrait ensuite.
Un sourire à l'arrivée de Yunab et un regard amusé vers Sa Seigneurie tandis qu'il répondait


ça va merci à toi
j'espère ne pas vous retenir trop longtemps
Lorsque Sa Seigneurie sera prête nous pourrons commencer.


Et de repenser aux missives envoyées en espérant n'avoir oublié personne au risque de se faire trucider par Aliénor.
L'arrivée de la Duchesse Xalta le tira de ses pensées et il la salua d'un signe de la tête, laissant ses prunelles posées quelques instants vers les portes, se demandant si la navigatrice amateur de sucreries viendrait depuis tant de mois qu'ils ne s'étaient vus.


hersent a écrit:
Elle était patraque, c'est certain, elle couvait un truc et Ara qui consultait au diable vauvert, il ne lui resterait plus qu'à camper à l'auberge, c'était la prescription donnée en attendant que ça se passe.
Toujours est-il que patraque ou pas, la cérémonie d'hommage était annoncée et son devoir était de s'y présenter.
Elle avait mal partout et se fit violence pour choisir une tenue correcte, si elle s'écoutait c'est du fond de son lit qu'elle ferait son hommage, emmitouflée dans une houppelande d'intérieur et disparaissant sous une montagne de couvertures.
A Ratafia, bien au calme, elle but une tisane qui aiderait à calmer les maux de ventre, elle ne lorgna même pas sur la boîte de macarons, à disposition en cas de petite faim... c'est dire qu'elle n'était pas au mieux de sa forme.
Lubin, l'huissier, l'aida à s'installer dans le carrosse de l'Ambassade puis, fouette cocher, direction l'hôtel particulier du ban champenois.
Entre deux hauts le coeur, elle sourit: cette fois pas de lettre à remettre au nom de sa suzeraine qui s'en était chargée elle-même. Elle aurait aimé qu'elles assistassent de concert à la cérémonie, mais la Vicomtesse, se remettait peu à peu à sortir et se consacrait au Castel où officiait un Prévôt dont elle s'était proclamée garde du corps. Comment lutter face à ce genre de concurrence... impossible tout simplement.

Avant de sortir du carrosse, suivie de près par Lubin, elle regarda en l'air, vers les cieux: la dernière fois, elle avait failli entrer en collision avec un goëland, en plein rase-motte. Aussi, se méfait-elle à présent. La voie était libre, hardi petit, franchissons le seuil d'entrée.
Les couloirs étaient toujours aussi longs et ennuyeux: pas âme qui vive, le silence total. A tous les coups, elle serait la dernière.
Trotti-trotta, la porte de la salle fut poussée et elle entra. Mince, il n'y avait presque personne,hormis un ballet de pages porteurs de missives. Elle vit que la Duchesse Xalta était présente, dans une tenue impeccable. L'Ar Sparfel avait délaissé le vert pour choisir une tenue aubergine.


Elle s'avança pour saluer le Duc et la Héraut:

Le bonjour Vostre Grasce, Vostre Seigneurie.

Puis elle recula pour s'installer en attendant que l'hommage commence. Elle salua les personnes présentes, heum... ça ne se bousculait pas au portillon, pire que d'habitude.

Le bonjour Vos Grasces, et d'incliner la tête vers Yunab et Xalta. C'est alors qu'elle aperçut Dame Alienor, qui se cachait dans un coin.
Elle lui fit un petit signe pour la saluer, c'était une cérémonie doublement importante pour elle: son promis recevait l'hommage en tant que Duc et elle secondait le Héraut de Champagne.

Une fois fait, elle pria pour que cela ne dure pas des heures car pas dit qu'elle puisse tenir sans crise de vomissements.


Aimelin a écrit:
Il avait glissé quelques mots à Maltea avant de se lever et de s'adresser aux Nobles présents, remettant d'un geste rapide ses vêtements en place.

bonjour à vous
et merci de vous êtes déplacés pour cet hommage.
Je répondrai aux missives à la fin de la cérémonie.


Ses prunelles grises se posèrent sur Yunab.

Abeline, si tu veux bien commencer.... Et de lui faire signe pour qu'elle se présente devant lui.


yunab a écrit:
Elle saluât les personnes qui arrivaient une a une et s'approchât au devant d'Aimelin lorsque ce dernier l’appela.
Bon, il ne fallait pas se tromper, aujourd'hui, elle ne rendrait hommage que pour les terres d'Andelot et de Rosoy et elle aurait le droit a une autre cérémonie pour elle, toute seule d'ici peu pour Condry et Maligny.

un sourire a Aimelin et la jeune duchesse posa genoux a terre avant que sa voix ne résonne dans la salle.


Nous, Abeline Cardofer , Duchesse d'Andelot-Blancheville, , Dame de Rosoy sur Amance et de Savigny, vous reconnaissons, vous, Aimelin de Milellieues, Duc élu et reconnu de Champagne, comme unique et légitime représentant de notre Souverain ,Sa Majesté le Roy de France.

Par nos armes, nous nous soumettons à l'auxilium,
Par nos conseils, au devoir de concilium,
Et de part ce serment de fidélité qu'est l'obsequium, nous lui jurons une fidélité sans faille.


elle attendit que que Duc accepte son hommage


Aimelin a écrit:
Et de la suivre des yeux alors qu'elle se plaçait devant lui.
C'était sa première cérémonie, et il trouvait étrange que des Duchesses ou Duc s'agenouillent devant lui, et son coeur se mit à battre plus fort, redoutant de faire une bourde.
Il écouta son hommage et plaça doucement sa main droite sur l'épaule de la jeune femme, comme l'avait fait Juliano Di Juliani le premier coms du Béarn avec lui lorsqu'il était devenu garde comtal.


Nous, Aimelin, duc de Champagne, au nom de sa Majesté le Roy de France, acceptons votre hommage et vous baillons bonne justice et protection pour vos terres champenoises.

Et d'exercer une petite pression sur son épaule en souriant.

Duchesse vous pouvez vous relever et continuer à prendre soins de vos terres.

le vouvoiement était venu naturellement afin de respecter au mieux la cérémonie.
Il lui fit signe qu'elle pouvait retourner à sa place avec une petite lueur malicieuse au fond des yeux avant de poser ses prunelles grises sur la Duchesse Xalta.


Duchesse, si vous voulez bien venir à votre tour.



xalta a écrit:
Arrivée devant Aimelin, elle le salue d'une révérence, puis elle s'agenouille devant lui, le regarde tout en prononçant son serment .

Moi, Exaltation Lablanche d'Abancourt d'Izard, Duchesse de Châteauneuf-sur-Loire et de Sedan, Baronne de Chaumont, dame de Tronchay

vous rends hommage au nom de mon époux à Vous Aimelin de Millelieues, régnant de Champagne et par votre entremise à la Couronne de France et jure Fidélité, Conseil et Aide Armée

Elle incline ensuite la tête en guise de respect pour attendre sa réponse


Coxynel a écrit:
En retard ?
Vous avez dit en retard ?
Non non non, l'expatriée n'est jamais en retard... Ce sont des idées tout ça.

Coxynel était arrivée, il y a peu en Champagne, en simple piétonne, ça lui changeait du va et vient incessant de l'Océan qui la berçait désormais. Elle avait eu la surprise de voir que pas mal de choses avaient changé, que son neveu était maire révolté de Conflans esseulé et délaissé par le Conseil, ce qui avait d'ailleurs contrariée la blonde animal-amiral septentrionale. Bref, aujourd'hui était jour d'hommage et c'est après une journée de chargement du Black Swan, le nettoyage du navire et sa remise en état qu'elle avait pris la route pour Reims. Elle avait chevauché toute la nuit pour être en temps et en heure au château mais...
D'une, elle était en retard et de deux, elle serra les dents en entrant dans la pièce laissant échapper un
"Hiiiii" discret et ravalé...

Tout le monde - enfin tout est relatif vu qu'il n'y avait pas encore foule - était tout beau et bien apprêté, jolie tenue, jolie coiffure et couronne lustrée... Et elle à côté... Elle lissa un peu sa tenue du revers de la main et feignit de remettre une mèche de cheveux en place. Bah elle à côté, elle ressemblait à une pouilleuse... Pantalon de cuir bouilli, bottes hautes, chemise écru légèrement bouffante au niveau des manches mais suffisamment décoltée pour laisser apparaître une fine chaine en or avec le pendentif d'Ussy-sur-Marne offert par Ysa et une tignasse où les éternels noeuds se cachaient sous quelques tresses de-ci, de-là. Misère la tenue parfaite sur un bateau mais une faute de goût total pour un hommage ! Cela dit, l'ex-bonbonnière n'était pas reconnue pour avoir un goût prononcée pour la vêture et toutes ses belles robes - et toutes est un bien grand mot là aussi... ses deux/trois robes seraient plus réaliste ! - se trouvaient à Chalancey et Chalancey, elle n'avait pas eu le temps de s'y rendre encore. Faudrait vraiment songer à se trouver un homme élégant qui aille faire les hommages à sa place ou bien un vassal... M'oui, un vassal serait sûrement plus facile à dégoter que de se trouver un homme !

C'est donc en se sentant un chouille pouilleuse qu'elle entra dans la salle où se tenait la cérémonie. Un bref salut de tête aux nobles déjà présents,  Coxynel se mit dans un coin sans faire de bruit attendant patiemment que vienne son tour.


Aimelin a écrit:
Tout comme Abeline il la regarda tandis qu'elle faisait son hommage et lui répondit en posant sa main sur son épaule.

Exaltation Lablanche d'Abancourt d'Izard, Duchesse de Châteauneuf-sur-Loire et de Sedan, Baronne de Chaumont, dame de Tronchay ainsi qu'à votre époux,
Nous, Duc de Champagne, au nom de sa Majesté le Roy de France, acceptons votre hommage et vous baillons bonne justice et protection pour vos terres champenoises. 


Et d'exercer là aussi, une petite pression sur son épaule en souriant

Duchesse vous pouvez vous relevez et continuer à prendre soin de vos terres

Il lui fit signe afin qu'elle se retire et laissa ses prunelles se poser sur une silhouette qui attira son regard, celle d'une navigatrice qui lui soutira un sourire avant qu'il ne pose son regard cette fois sur Hersent.

Dame Hersent, si vous voulez bien vous approcher à votre tour

Bon il improvisait dans les phrases mais l'essentiel restait là et puis il était un peu stressé Millelieues.


Aimelin a écrit:
Il sursauta au vacarme qui résonna et vint troubler le silence presque religieux de la grande salle. Un regard vers les portes en fronçant les sourcils s'attendant à voir entrer une horde fatums assoifés de sang et soupir de soulagement presque amusé en voyant la Vicomtesse Oksana et Dame Klouska se faire des plus discrètes possibles. Son attention se reporta bien vite sur Hersent qui se trouvait devant lui, afin de ne pas se laisser distraire.
Pour cette fois, la situation était différente et il tenta de se rappeler les bonnes phrases à dire.

Après un regard vers Champagne il prit les mains de Hersent de façon à ce que les siennes les recouvrent, se souvenant de son propre annoblissement, et reprit d'une voix claire.


Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory  vous êtes ce jour devant Nous, Aimelin de Millelieues , Duc de Champagne, légitime représentant de notre suzerain le Roy afin de recevoir l‘élévation de votre Seigneurie de Vignory en Baronnie de Vignory, en récompense de votre engagement au sein de notre bien aimé duché.

Il lui laissa quelques secondes pour digérer le tout avant de poser la question.

Acceptez vous cet honneur en guise de reconnaissance de votre dévouement ?


hersent a écrit:
Grand moment de solitude, Hersent perdit le fil des phrases rituelles. Elle retint un spasme de douleur, pria pour que Lubin ne soit pas trop loin avec la bassine.
Fausse alerte, reprise des esprits et du fil de l'hommage.


Ne pas bégayer, ne pas s'emmêler et... ne pas vomir. Rester digne malgré la souffrance.


Votre Grasce, en ce jour, j'accepte l'honneur qui m'est fait par l'élévation de ma seigneurie en baronnie.


D'abord un filet de voix puis les mots coulèrent sans heurt à haute et intelligible voix.


Nous, Hersent d'ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, jurons loyauté, fidélité, aide et conseil à Sa Majesté le Roy de France, nous agirons toujours dans l'intérêt de notre duché, la Champagne, dans l'intérêt du Royaume de France, et nous ferons tout pour nous montrer digne, avec Force et Honneur, de la couronne qui nous est remise en ce jour. Nous jurons de prendre soin des terres de Vignory et de ses habitants afin de leur assurer prospérité

Elle reprit son souffle, normalement elle avait tout dit comme il fallait Sa crampe d'estomac revint la taquiner: l'émotion de ce qui lui arrivait. Si on lui avait dit qu'un jour elle recevrait cet honneur...
Elle attendit la suite, si le Duc avait été observateur, il éviterait le baiser vassalique parce que là, l'exercice s'avèrerait plus que périlleux et elle ne tenait pas à contaminer autrui avec sa récidive de la maladie du Maïs. Lubin... Lubin... vous n'êtes pas loin, n'est-ce pas?


Aimelin a écrit:
Hersent n’avait pas l’air de se sentir très bien sans doute la chaleur qui régnait dans cette grande salle où les valets avaient cru bon d’alimenter gaiement la cheminée. Pourvu qu’elle ne vomisse pas sur le beau tapis songea t il en gardant son allure impassible.
Et de jeter un œil vers Malt qui avait soigneusement posé sur un joli coussin couronne et blason qu’elle se chargerait de remettre à la nouvelle Baronne.
Comme à son habitude car il n’avait nulle intention d’agir autrement, il posa donc sa main sur l’épaule d’Hersent et répondit d’une voix claire.


Hersent d'Ar Sparfel, nouvelle Baronne de Vignory, nous avons bien entendu votre serment.
Au nom de l’autorité royale, nous vous baillons Justice, Protection et Subsistance pour vos terres de Vignory.


Le Duc se tourna vers un coussin, se saisit d’une petit bourse de cuir, et la tendit à Hersent

cette bourse contient la terre de Vignory dont vous êtes dorénavant la Baronne,
terres dont vous pourrez continuer à prendre soin comme vous le faites.


hersent a écrit:
Toujours genou à terre, Hersent sentit une légère pression sur son épaule, soulagement, ce geste la sauvait d'une catastrophe certaine. Elle se relevait pour répondre au Duc de Champagne quand un cri la fit sursauter.
Un regard inquiet vers Aimelin, elle ne lui avait pas marché sur le pied et encore moins vomi sur le tapis. Déjà qu'elle n'était pas au mieux de sa forme, que les effets de la tisane à la menthe s'estompaient plus vite que prévu, que les feuilles de menthe étaient inaccessibles pour le moment, le cri de douleur retentissant dans la salle, lui tordit les boyaux.

Elle écouta, stoïque, le Duc lui bailler Justice, Protection et Subsistance pour les terres de Vignory élevées en Baronnie. Cependant, ce cri de douleur l'intriguait et profitant d'une courte pause dans l'hommage, elle se retourna légèrement et pâlit: Klouska, le visage en sang s'effondrait sur le sol.
Prise entre deux feux, Hersent faillit perdre ses moyens et donner libre cours aux affres de la maladie: que faire? Laisser en plan le Duc pour porte secours à son amie? Son instinct de médecin le lui dictait.
Par Aristote, pas possible que Sa Seigneurie héraudique restât sans broncher! La dernière fois, on avait évité un accouchement en pleine séance d'hommage, là, des soins urgents s'imposaient pour Klouska.

Toujours dans le court instant de liberté du au fait que le Duc prenne un objet reposant sur un coussin, Hersent fit signe à Lubin de s'approcher de Klouska avec la mallette d'herboriste qui ne la quittait jamais. Elle l'avait formé aux soins de première urgence, il saurait examiner Klouska et nettoyer ses plaies, le temps pour elle d'achever son hommage.

Tout bas, de sorte que seul le Duc l'entendit, elle murmura:


Par Aristote, faites que Klouska ne se soit pas cassé le nez sur le dallage. Et que Lubin puisse la soulager au plus vite. A défaut de vomi, la salle aura du sang. Pas n'importe lequel, celui de Bourmont. Je crois que notre réputation de GM étrange et spéciale est irrémédiablement ancrée après ce coup d'éclat.

Mais c'était comme ça qu'elle aimait la GM de la Vicomtesse: le côté hors norme et un peu beaucoup à l'ouest de la Mesnie. Ils n'étaient pas nombreux mais... virulents et peu communs.

Du coup, elle en oublia ses crampes et ses douleurs. Elle inspira discrètement pour arrêter une nausée malvenue et se concentra sur la suite.


cette bourse contient la terre de Vignory dont vous êtes dorénavant la Baronne,
terres dont vous pourrez continuer à prendre soin comme vous le faites.


Elle prit ladite bourse et la posa sur sa paume puis répondit:

Vostre Grasce, je reçois votre présent, symbole des terres qui me sont confiées, terreau d'un attachement sans faille à ce qui m'est remis et j'honorerai, avec fierté, la foi que le Royaume et le Duché m'ont accordée par cette insigne distinction. Je suis touchée par vostre présent qui parle à mon âme d'herboriste: la terre en laquelle germent les bienfaits de la nature, ceux qui soignent et nourrissent les hommes, la terre qui portent en son sein toutes les peines mais surtout tous les espoirs.

Elle referma sa main sur la bourse en cuir pour toucher, à travers le cuir souple, la légèreté de l'humus issu de Vignory la boisée, l'herbue... la verte. La terre qui absorbait aussi bien l'eau céleste que le sang des batailles... de poussière tu retourneras à la poussière. La terre était symbole de force mais aussi d'humilité.

Je saurai m'en montrer digne où que je sois.

Les mottes de terre de Vignory entre les mains, elle apprécia la justesse du présent, en gage de son engagement envers la Couronne et le Duché, un germinal* avant l'heure.

(merci Zola)


Aimelin a écrit:
Il avait attendu que la nouvelle Baronne réponde et haussé les sourcils à son murmure en regardant en direction de Klousa, tout en murmurant.

la terre de laquelle nous naissons et dans laquelle nous reposons lorsque le Très Haut nous rappelle à lui.

Brrr il en avait de ces pensées Millelieues. Un regard de Malt lui désignant avec insistance la Couronne le fit revenir sur terre. Bon sang il allait oublier. Il se saisit de l'objet et le déposa dans les mains de Hersent en lui disant.

recevez également ce présent, symbole de votre nouveau titre de Baronne pour ces terres de Vignory.

Avant de reculer d'un pas.

vous pouvez vous relever Baronne.


Lylla a écrit:
Sa halte à Troyes durait un peu plus que prévue, certaines retrouvailles valant bien une cérémonie d'hommage pour l'habituée des cellules monacales.

C'est donc par coursier que la blonde fit remettre un plis scellé à ses armes à un garde devant la salle de cérémonie, qui lui même veilla à le faire parvenir en main propre au Héraut, veillant à ne pas perturber l'auditoire.


Citation:
Troyes, le premier jour du mois de février de l'An de Grâce 1462.

De nous Lylla Cardinal d'Eirbal Von Strass-Kareen, Baronne d'Arzillière et de Coussey, Dame de Gensac La Palue et Dame Royale d'Etalle

A défaut de ne pouvoir nous présenter en personne, c'est par l'écrit que nous renouvelons ce jour par devers vous notre hommage à  notre Souverain Nicolas.1er, Roy de France, pour les terres qui nous ont été confiés.
Nous promettons à ce titre Obsequium, Auxilium, et Concilium à son représentant élu en terre de Champagne

Afin que nul ne puisse contredire, signons et scellons de notre main







hersent a écrit:
Hersent se releva à l'invitation du Duc après avoir reçu de ses mains un autre symbole de la distinction qu'elle recevait en ce jour.

Je vous remercie Vostre Grasce.

Elle eut un nouveau spasme au ventre et se crispa légèrement tout en gardant contenance. Tudieu, que Lubin ne soit pas trop loin avec la bassine. Quelle poisse, franchement, être malade au moment où l'hommage au Duc de Champagne était, pour elle, très particulier. Rester digne, rester digne, tel était son credo, ne pas être contrainte à rejoindre précipitamment son huissier armé de la fameuse bassine.


Dotch a écrit:
La Princesse de Valois se présenta à la cérémonie d'allégeance de son vassal. Elle regardait son ami avec un petit sourire. Il y avait une bien longtemps qu'elle n'était pas revenue en Champagne, mais l'occasion en valait bien la chandelle.

Elle attendit patiemment son tour pour pouvoir présenter son allégeance.


Aimelin a écrit:
Et de regarder Champagne qui devait finir l'hommage de Hersent puis de lever ses yeux vers la salle regardant les personnes présentes, s'arrêtant sur une silhouette qui venait d'en franchir les portes. Une lueur éclaira les prunelles grises du Millelieues en reconnaissant celle qui lui avait l'honneur de lui confier les terres d'Etampes sur Marne.

Il laissa son regard posé sur elle quelques instant, lui souriant, heureux de la revoir enfin après tant de mois, depuis cet été 60 où ils avaient pu se cotoyer à Honfleur.

Et de reporter à nouveau son attention sur Malt.


maltea a écrit:
Alors qu'elle suivait attentivement les échanges, l'arrivée d'Oksana accapara son attention. Non le fait qu'elle soit venue en personne après lui avoir envoyé un courrier, mais plutôt sa bourde qui provoqua la chute de sa vassale.... Elle en était à se demander si elle envoyait un garde relever la jeune femme ou si elle la laissait se débrouiller... bah quoi, elle n'était pas très serviable la blonde duchesse, sauf quand cela concernait la Champagne. Klouska finit par se relever et la blonde se mordit la lèvre pour ne pas rire devant le nez éclaté de la jeune femme... ça ferait tâche... enfin niveau tâche, ce serait plutôt la robe de Klouska qui en ferait les frais, mais bref, rvenons à nos moutons....

D'un regard, elle appella la Baronne de Vignory, à qui elle devait remettre copie de l'aveu afin de légitimer l'octroi, enfin le reoctroi de sa seigneurie élevée en baronnie... ça devenait compliqué.

Elle lui sourit et la félicita en lui tendant le parchemin tant attendu....


Citation:

    Nous, Ingeburge d'Euphor, Roi d'Armes de France, et ainsi connue sous le nom de Montjoie,




      Savoir faisons à tous présents et à venir : Qu'en vertu des coutumes et lois héraldiques royales et après consultation et votation du Collège Héraldique de France, nous validons et contresignons la demande de Sa Grâce Kelso Declervaux, duc de Champagne, quant à l'élévation de sa seigneurie de mérite sur les terres de Champagne en faveur de Hersent ar Sparfel*; Qu'après recherches héraldiques dûment entérinées, nous confirmons que le fief de Vignory présente les critères requis pour être élevé et constituer un domaine au rang de baronnie; Et qu'en conséquence de quoi, dame Hersent ar Sparfel se voit octroyer le fief de mérite de Vignory, érigé en baronnie et portera, après prime hommage en bonne et due forme, «d’argent, à une hamaïde de gueules », soit après dessin :

    En foi de quoi, afin que ce soit chose stable et ferme à toujours, nous avons signé de notre main et fait mettre et apposer notre sceau à cette présente annonce par nous faite et passée et donnée le vingtième jour de janvier de l'an de grâce MCDLXII.


[*IG =Hersent ]


Félicitation à vous, en espérant que vous continuerez à vous investir pour la Champagne, pas comme certains qui une fois leur titre en poche, disparaissent sans même plus un regard pour la province, sans même jamais se présenter aux cérémonies d'hommage....

Ah et bien en voilà une d'ailleurs....


Son regard se posa sur la princesse de Valois, collectionneuse de titre mais qu'on ne voyait plus jamais en Champagne, s'en fichant comme d'une guigne de ce qui pouvait s'y passer... et là miracle, elle osait se présenter comme si de rien était... Elle ne broncha pas, mais son regard en disait long sur sa façon de penser...elle n'avait pas oublié sa façon de faire, son hypocrisie et surtout sa façon de se dédouaner alors qu'elle était en faute et l'utilisation de mensonges plus gros qu'elle. Sans parler du fait qu'elle laissait toujours ses vassaux dans la mouise. Elle détourna le regard, après tout, s'il y avait bien une personne en ce royaume qui ne valait pas que l'on s'attarde sur elle, c'était bien cette femme.

Elle profita du fait que Valéria ne se présente de suite pour faire la lecture de la missive de la baronne d'Arzillière.... chose qui fut vite faite et attendit que l'épouse Declervaux s'approche....


Aimelin a écrit:
Un regard pour être sûr que cette fois ci c'était la bonne et il fit signe à Valéria de s'approcher à son tour.

Duchesse Valeria si vous voulez bien venir à votre tour

Il n'avait pas remarqué le regard noir de Champagne vers sa Suzeraine, mais il avait remarqué fantomisc qui s'était glissé dans un coin et il sourit tout en regardant la Duchesse s'avancer.


maltea a écrit:
Valéria ayant l'air de s'être endormie, ce qui se comprenait un peu, rien de plus assommant que ce genre de cérémonie, la blonde duchesse fit un signe au suivant, pour qu'il passe. Valéria se réveillerait entre temps... ou pas d'ailleurs.

Coxygel, à vous.... ou a qui veut passer sinon on ne va pas s'en sortir....

Oui mieux valait prévenir que guérir!^^

Mais pas tous en même temps, je vois que vous êtes tous motivés à venir preter hommage, ça fait chaud au coeur.

Dixit avec un petit sourire en coin, celle qui se passerait bien de ce calvaire et qui comptait sur son époux pour le faire à sa place, trop fatiguée une fois tout le monde passé pour le faire elle-même. D'ailleurs en parlant d'époux, celui-ci avait daigné montrer le bout de son nez, miracle. Elle ne l'avait pas remarqué de suite, ce n'est qu'en parcourant des yeux la salle pour voir qui était présent qu'elle avait enfin repéré sa présence. Ceci dit, il avait l'air aussi endormi que les autres, même si ça ne le changeait pas de d'habitude.

C'est une idée ou une mauvaise fée s'est pointée ici en catimini pour endormir tout le monde? ça me donne une idée de récit à écrire, je vais devenir célèbre avec ça, je le sens!


Koroseth a écrit:
C'est un Koroseth qui entra d'un pas pas bien vaillant, pas bien assuré non plus. Il avait une barbe qu'il n'avait pas entretenu depuis son retour de guerre, tout comme ses cheveux qui avaient bien poussé et, s'il n'avait pas fait un effort vestimentaire, on aurait pu le prendre pour un clodo. Il avait connu des batailles, des guerres, des désillusions, et s'en était toujours bien remis, plus ou moins vite, mais la dernière... Il avait ce regard vague et perdu chaque fois qu'il y repensait. La tendresse et l'amour de sa femme lui faisait du bien, comme de voir ses enfants grandir sereinement.

Ne voyant personne devant le Duc, et après avoir jeté un œil dans la salle pour être sûr de ne doubler personne, il se permit d'avancer. Plus vite ce serait fait, mieux ce serait. Aucun coup fourré cette fois-ci. Il marcha et s'appliqua à ne pas croiser les yeux de sa suzeraine : il avait un peu honte de l'état dans lequel il était et considérait qu'il ne faisait pas vraiment honneur à sa Maison. Il l'avait observé un rapide moment quand il était entré et qu'elle ne regardait pas dans sa direction. Elle lui manquait.

Une fois devant le Duc, il posa un genou à terre et annonça :


- Moi, Koroseth Valdôr, Seigneur de Ville-sur-Terre et de Perthois, reconnais Aimelin de Milellieues, Duc de Champagne comme digne représentant de Sa Majesté le Roy de France. Je promets, en tant que Seigneur de Perthois, Obsequium, Auxilium, et Concilium autant que faire se peut.

Et il attendit, la tête légèrement baissé.


Aimelin a écrit:
Et de laisser ses mirettes parcourir la salle. Il en avait profité pour signer quelques réponses et leva les yeux en entendant un pas plus ou moins feutré venant dans sa direction.
Mon donneur de pea manqua t il de laisser échapper. Et de se gratter la tête faisant légèrement glisser sa couronne sur ses yeux car elle était un petit peu trop grande pour lui. Il pencha donc légèrement la tête en arrière pour regarder par en dessous, n'osant bouger de peur qu'on ne s'en rende compte, et regarda le vassal de Malt s'approcher.
Barbe aussi ébouriffée que les cheveux du jeune duc le matin au réveil, cheveux longs... qui lui faisaient comme une houppelande.. non je déconne... Koro semblait revenir de la guerre.

Il profita qu'il s'agenouille pour remettre sa couronne en place et posa sa main sur l'épaule du Seigneur, restant quelques secondes silencieux. Sois sans peur face à tes ennemis, sois brave et droit pour être aimé de dieu, dis toujours la vérité même si cela doit te coûter la vie, Sauvegardes les faibles et gardes toi du mal. Tel est ton serment Chevalier !* Serment qu'il faisait souvent à son garde Ernest lors des séances d'habillage aux joutes et il dû réfreiner son envie de le murmurer. Après tout, c'était pas tous les jours qu'il pourrait adouber Koro.

Il laissa ses pensées s'enfuir loin de là, pour s'adresser à lui.  


Koroseth Valdôr, Seigneur de Ville-sur-Terre et de Perthois, au nom de sa Majesté le Roy de France, acceptons votre hommage et vous baillons bonne justice et protection pour vos terres champenoises.

Une petite pression sur l'épaule afin qu'il se relève.

Seigneur de Ville-sur-Terre vous pouvez vous relever et continuer à prendre soin de vos terres.

Et d'adresser un petit regard à Malt avant de faire signe au suivant de s'approcher. Coxynel ?


* Kingdom of Heaven ... j'ai pas pu résister



Aimelin a écrit:
Il profita d'un moment de calme pour signer les réponses aux courriers reçus.

Citation:
De Nous, Aimelin de Millelieues
Duc de Champagne,

A Vous,
Gwenhwyvar uí Fergus, duchesse de Crécy en Brie et baronne de Boissy le Châtel



Par la présente, Nous, Aimelin de Millelieues, Duc de Champagne par la grâce du Très Haut, confirmons avoir reçu votre hommage et l’acceptons au nom de la Couronne de France.

En son nom, vous baillons justice et protection pour vos terres de Champagne.




Rédigé à Reims le XXème jour de janvier de l'an mil quatre cent soixante deux








Citation:
De Nous, Aimelin de Millelieues
Duc de Champagne,

A Vous, Amory De Lucas  et au nom de votre épouse Ysa De Lucas d'Airain,
Ducs de Jouarre, Vicomtes de Choisy au Bac, Barons de Coulommiers et Seigneurs de Brainville



Par la présente, Nous, Aimelin de Millelieues, Duc de Champagne par la grâce du Très Haut, confirmons avoir reçu votre hommage et l’acceptons au nom de la Couronne de France.

En son nom, vous baillons justice et protection pour vos terres de Champagne.



Rédigé à Reims le XXème jour de janvier de l'an mil quatre cent soixante deux








Citation:
De Nous, Aimelin de Millelieues
Duc de Champagne,

A Vous, Oksana de Floret,
Pair Emérite de France, Vicomtesse de Bourmont, Vicomtesse de Romilly, Dame de Mathusalem, membre de L'Ordre Royal du Lys



Par la présente, Nous, Aimelin de Millelieues, Duc de Champagne par la grâce du Très Haut, confirmons avoir reçu votre hommage et l’acceptons au nom de la Couronne de France.

En son nom, vous baillons justice et protection pour vos terres de Champagne.



Rédigé à Reims le XXème jour de janvier de l'an mil quatre cent soixante deux







Citation:
De Nous, Aimelin de Millelieues
Duc de Champagne,

A Vous, Lylla Cardinal d'Eirbal Von Strass-Kareen, 
Baronne d'Arzillière et de Coussey, Dame de Gensac La Palue et Dame Royale d'Etalle




Par la présente, Nous, Aimelin de Millelieues, Duc de Champagne par la grâce du Très Haut, confirmons avoir reçu votre hommage et l’acceptons au nom de la Couronne de France.

En son nom, vous baillons justice et protection pour vos terres de Champagne.



Rédigé à Reims le XXème jour de janvier de l'an mil quatre cent soixante deux





Il fit une pause pour laisser aux nobles présents, Valéria, Coxy, Aurélien, Cedmisc, ou Dotch, le temps de venir présenter leur hommage.


Koroseth a écrit:
Koro se releva, salua le Duc silencieusement et, contrairement à ses habitudes, ne se précipita pas vers le buffet mais repartit vers l'extérieur. Peut-être qu'un moment dans les rues de la capitale lui ferait du bien...


valeria053 a écrit:
Val sursauta, plongée dans ses pensées, elle fit un bond, se retrouva debout, et s'avançat rapidement , ouhlalalalalalalala, la honte lui aurai dit ses enfants, mais elle fini par se ressaisir, et se présenta devant le duc et posa un genou à terre.

Votre grasce, pardonner mon inattention, Moi Valéria Declervaux Gambiani de Valrose, Duchesse de Rosnay, Baronne de Brou, Dame de Souville sous Yèvre, de Raucourt et de Dammartin-Marpain, vous reconnait vous Aimelin de millelieues comme duc de Champagne et comme le représentant de notre roy sur les terres Champenoise et je vous promets au nom de mon époux, de moi même et de notre famille, obsequium, Auxilium et concilium.

Val resta genou à terre.


Beeky Maledent de Feytiat a écrit:
Un hommage fut déposé, par un messager venant d'une province sans relief, dict, le plat pays. La chose se faisait de plus en plus tard et finirait, un jour, par ne plus arriver dans les temps...

Citation:

    Faict en la bonne ville de Tournai, sise en le comté de Flandres, en ce jour bény du 20ème du moys de janvier de l’an de grasce 1462.De nous, la vicomtesse et le vicomte d'AttignyA sa grasce le duc de ChampagneNous, Beeky Maledent de Feytiat, veuve d’Apperault, née d’Orlach, en nostre qualité de vicomtesse d’Attigny par la grasce de sa Majesté le Roy de France, souhaitons qu’il soict su et cognu de tous que : Nostre espoux et nous-mesme recognoissons, le duc Aimelin, comme légitime représentant de sa très aristotélicienne majesté Nicolas 1er, sur ses terres de Champagne.A ce titre, nous jurons à sa Grasce, comme naguère nous le fismes pour ses prédécesseurs, de remplir nos devoirs d’obsequium, d’auxilium et de concilium, dans le strict respect de nostre charge de clerc.Nous luy jurons de garder hommage de nostre bonne foy, sans tromperie et attendons en retour que nous soict justice rendue, protection donnée et subsistance assurée.Nonobstant, s’il advenait qu’un conflit opposa sa grasce Aimelin, versus sa très aristotélicienne majesté Nicolas 1er, déclarons solennellement que nous prendrions fait et cause pour le souverain du Royaume de France.Ainsy soict-il !Par la vicomtesse d’Attigny :




Aimelin a écrit:
Un sourire pour accueillir Valéria.

L'essentiel est que vous soyez là... il posa sa main sur son épaule.

Valéria Declervaux Gambiani de Valrose, Duchesse de Rosnay, Baronne de Brou, Dame de Souville sous Yèvre, de Raucourt et de Dammartin-Marpain, au nom de sa Majesté le Roy de France, acceptons votre hommage et vous baillons bonne justice et protection pour vos terres champenoises.

Une petite pression sur l'épaule afin qu'elle se relève.

Duchesse Valéria, vous pouvez vous relever et continuer à prendre soin de vos terres comme vous le faites.

Et de regarder vers les personnes présentes afin que l'une d'entre elles s'avance.


Aimelin a écrit:
Citation:
De Nous, Aimelin de Millelieues
Duc de Champagne,

A Vous,  Beeky Maledent de Feytiat, veuve d’Apperault, née d’Orlach, et votre époux,
vicomtesse et vicomte d'Attigny




Par la présente, Nous, Aimelin de Millelieues, Duc de Champagne, par la grâce du Très Haut, confirmons avoir reçu votre hommage et l’acceptons au nom de la Couronne de France.

En son nom, vous baillons justice et protection pour vos terres de Champagne.




Rédigé à Reims le XXème jour de janvier de l'an mil quatre cent soixante deux







Coxynel a écrit:
Hop lé, en route, mauvaise troupe !
L'animal se redressa pour aller prêter hommage. Genou à terre, elle déclara :


Moi, Coxynel, Baronne de Chalancey et Dame d'Ussy-sur-Marne, vous reconnais, Aimelin de Millelieues, duc choisi par les Champenois, comme unique et légitime représentant de sa majesté le roy de France.
De ce fait, je vous renouvelle mon hommage et vous promets obsequium, auxilium et concilium car même si l'Amirauté me tient éloignée de la Champagne, le bien-être de ma province m'importe toujours.


Un léger sourire à l'attention du Duc, en attendant qu'il accepte... ou pas - on sait jamais^^ - son hommage et qu'il la fasse relever.


Aimelin a écrit:
Et c'était Coxy qui se présentait. Il posa sa main sur son épaule pour lui répondre.

Coxynel, Baronne de Chalancey et Dame d'Ussy-sur-Marne, au nom de sa Majesté le Roy de France, acceptons votre hommage et vous baillons bonne justice et protection pour vos terres champenoises.

Et de presser doucement son épaule pour la faire se relever, accompagné d'un sourire.

Baronne vous pouvez vous relever à présent, et continuer à prendre soins de vos terres comme vous le faites déja.


Dotch a écrit:
La Princesse de Valois ne prêta pas attention au regard de Champagne, elle n'avait que faire de ce que pouvait penser cette femme.

Elle suivait des yeux son vassal mais avant tout son ami de longue date. Lorsqu'elle n'y eut personne qui se présenta devant lui, elle se présenta.

Elle fit révérence et posa genou à terre. Elle posa son regard azure dans les yeux de son vassal, un moment ironique ce jour pour la Duchesse.


Nous, Dotch de Cassel, Princesse de Valois, Duchesse de Saint Florentin, Comtesse d'Armentières, Vicomtesse de Cassel, Baronne de Château-Thierry, Dame de Mathusalem, en ce jour, vous reconnaissons, vous Aimelin de Milellieues, comme légitime représentant de Sa Majesté Nicolas 1er, sur ses terres de Champagne.

Nous vous promettons obsequium, Auxilium et consilium.


les souvenirs avec son vassal était nombreux dans les mauvais moments comme dans les très bons. Elle se souvient du jour où elle avait dû le soigner sur le champ de bataille, cicatrice qu'il garderait certainement à vie, même si elle avait fait de son mieux pour le recoudre le plus proprement. La blonde se perdit dans ses pensées repensant à cette époque lointaine.


Aimelin a écrit:
Un sourire accueillit sa suzeraine et les discussions qu'ils avaient en Béarn lui revinrent.
Il posa doucement sa main sur son épaule et laissa ses prunelles grises croiser les azurs.


Dotch de Cassel, Princesse de Valois, Duchesse de Saint Florentin, Comtesse d'Armentières, Vicomtesse de Cassel, Baronne de Château-Thierry, Dame de Mathusalem, au nom de sa Majesté le Roy de France, acceptons votre hommage et vous baillons bonne justice et protection pour vos terres champenoises.

Avant de se pencher sur elle pour lui murmurer... Je suis heureux que tu sois venue beaux yeux.

Il lui devait quand même la vie et une petite grimace amusée s'afficha sur son visage.. j'ai quelques souvenirs que je porte continuellement sur moi.

Et de se reculer en pressant doucement son épaule et de prendre un air malicieux... votre Altesse vous pouvez vous relever et continuer à prendre soin de vos terres.

Il avait l'impression de se répéter mais c'est qu'il était un peu stressé. Et de jeter un petit regard vers Alie avant de regarder vers les personnes présentes.


aurelien87 a écrit:
Aurélien profita de la fin du passage de la Princesse de Valois pour s'avancer. Comme il avait bien du travail à faire, et notamment un mariage, son temps lui était assez compté. Il s'avança jusque devant le nouveau Duc et inclina la tête:

Nous, Monseigneur Aurélien Maledent de Feytiat, Vicomte d'Autry, Archevêque de Reims, vous reconnaissons, vous Aimelin de Milellieues, comme légitime représentant de Sa Majesté le Roy de France, sur ses terres de Champagne.

Nous vous promettons Obsequium, Auxilium et Consilium pour nos terres d'Autry.





Aimelin a écrit:
Et de répondre à l'Archevêque une fois que celui ci eut présenté son hommage.

Monseigneur Aurélien Maledent de Feytiat, Vicomte d'Autry, Archevêque de Reims, au nom de sa Majesté le Roy de France, acceptons votre hommage et vous baillons bonne justice et protection pour vos terres champenoises.

Il lui fit signe de se relever en souriant... Monseigneur vous pouvez continuer à prendre soin de vos terres


maltea a écrit:
Petit regard sur sa liste, tout le monde était passé, enfin sauf un, mais il était porté disparu.... d'ailleurs elle devrait en avertir sa famille.... Son époux ronflant dans son coin, pour ne pas changer, elle se déplaça donc elle même afin de prêter son hommage... un comble tout de même, elle devait se charger de tout au final, à quoi bon lui servait le mariage? Bonne question qui resterait sans réponse.

Se plaçant devant le duc dans la position adéquate, elle balança son hommage d'une traite... Hête d'en finir? oh que oui.

Nous, Maltea di Favara, Duchesse de Brienne, de Rethel et de Joigny, Baronne de Beaufort, Dame de Menneville, reconnaissons comme unique et légitime représentant du Souverain de France, Nicolas 1er, notre suzerain et seul possesseur des terres de Champagne; Sa Grace Aimelin de Millelieues comme duc de Champagne. Nous lui promettons loyauté, aide et conseil et jurons de toujours défendre les intérêts de la Champagne dans la mesure de nos moyens.

Et hop voilà qui était fait. Après avoir attendu l'acceptation, elle clotura la cérémonie jusqu'à la prochaine fois.


Aimelin a écrit:
Et vu que fantomisc dormait ce fût son épouse qui prêta hommage.

Maltea di Favara, Duchesse de Brienne, de Rethel et de Joigny, Baronne de Beaufort, Dame de Menneville, au nom de sa Majesté le Roy de France, acceptons votre hommage et vous baillons bonne justice et protection pour vos terres champenoises.

Il lui fit signe de se relever en souriant... j'ai l'impression que cette journée a duré des jours.
Merci pour ton travail et ton aide.


maltea a écrit:
Poussa un énorme soupir...

Je ne te le fais pas dire, on a toujours l'impression que la cérémonie dure un mois tellement c'est long.
Enfin bref, aucun défaut d'hommage, ils ont tous fait leur devoir enfin sauf un, mais lui c'est normal il est porté disparu donc pas de sa faute.

Bon et si on rentrait manger quelque chose, j'ai trop faim! par contre on ne réveille pas le fantomisc, on le laisse ici, au moins il sera déjà sur place pour la prochaine cérémonie!


Et de sourire à Aimelin.



Aimelin a écrit:
Et d'enlever sa couronne pour la placer sur le coussin avant d'arranger sa mèche rebelle. C'était bien pire qu'un casque ce truc et ça ne protégeait pas des coups.

Et de se retenir de rire à l'allusion à Ced.


il faudra que tu te rappelles que tu l'as laissé ici.

Un regard vers Aliénor qui se dirigeait vers eux avant de l'entrainer à leur suite.

Moi aussi j'ai faim, ça creuse ce genre de cérémonie... et j'ai eu de la chance je n'en ai fais qu'une.
Et tout à fait d'accord pour aller manger, il ne faut pas se laisser abattre
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 1 Mar - 19:27 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP généraux des R.R. --- -> ~ 1462 ~ Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
hebergeur image