Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
[RP] Rackam Frost je te cherche le Beau...

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP généraux des R.R. --- -> ~ 1463 & 1464 ~
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Jeu 23 Juin - 09:11 (2016)    Sujet du message: [RP] Rackam Frost je te cherche le Beau... Répondre en citant

--Kara_Lazlo_RAMONES a écrit:
[hrp]Situation : taverne publique ouverte à l'intervention de tout personnage.[/hrp]



[ Dans un relais de poste de Champagne...]

Le slave venait de parcourir noeud après noeud depuis plusieurs jours pour arriver enfin dans une auberge champenoise. Elle était comble dans un mélange de marchands, voyageurs, fripouilles et autres Damoiseaux. Après quelques chopines de vin il interpella son monde sans aucune difficulté car la grande gueule ne lui faisait nullement défaut.
Il monta sur un tonneau dans un bruit confu mais néanmoins normal dans une taverne afin de lancer discourt dont il aimait usé.


Rackam Fro....... RACKAM FROST !

Le silence tomba comme une masse, les regards tournés vers le nomade.

Rackam Frost vous connaissez?

Pas de réponse immédiates. Le Rom descend du tonneau et commence à se glisser entre les tables d'un pas lent et les yeux brillants. Le ton de sa voix est calme mais néanmoins inquiétant. Il sourit.

Rackam Frost est un Damoiseau que je ne connais pas mais !...lui me connait très bien paraît t'il...
Oui "PARAÎT T-IL" car ayant prit connaissance que ce Damoiseau me cherchait querelles, j'ai à mon tour demandé au Vent qui accompagne et guide ma route, des renseignements sur ce personnage amusant..
Donc, paraît t-il que, ce Rackam Frost serait né avec un patronyme peu agréable. Rackam Poucave. Remarquez, cela peut être gênant, une poucave dans mon pays est une balance, un indique, un lâche, une chienlit.....


Les visages sourient...

Messer Poucave donc ferait courir partout la chansonnette que ma compagne, la baronne des chieuses, l'Irlandoise, la bien heureuse Daisy Black, serait une putain qui userait de cuissages par certains prévôts entreprenants????? Voyez donc !
Ayant installé un petit asticot dans sa brioche, je resterais, toujours aux dires du Damoiseau son "partenaire....régulier" ! C'est la vérité ! il chante bien ça partout ! mais pas que !
Paraît t-il qu'il est riche et aurait décidé d'investir 10 000 écus sur ma tête !


Le nomade se caresse la gorge en grimaçant.

Aïe...pas très joyeux ça hein !

La salle prenait goût, souriait et portait de plus en plus d'attention au saltimbanque.

JE SUIS FLATER ! 10 000 ECUS wouhhhhaaaaaaa ! la classe p'tain !

Mais pourquoi???? Bin je pense que le Vent me "paraît t'il" souvent des trucs et figurez vous que notre damoiseau est pas un saint !
Ouep il aurait engrossé dans tous les sens ! femmes légitimes, putains, frangine, nones ! il aurait des chiards partout p'tain ! Un chaud lapin la Poucave ! Mais bon moi je m'en tape la coquillette hein !
Mais encore... Il trahirais à tout va ! ses proches et amis mais bien entendu toutes les femmes de son ordure de vie !
Ouep il serait le Roy de france de la trahison ! Il fabriquerait des espions, donc qu'il s'écrirait à lui même pour fournir des éléments à charges contre ses ennemis ! Incroyable ! C'est comme ça qu'on connait un certain "Anonymus" qui ne serait autre que lui car, faute d'une prétention exemplaire, il ferait les mêmes fautes d'aurtôgrafe dans ses courriers que son propre lui ! INCROYABLE J'VOUS DIT ! Mais pourquoi il me cherche les noises???? bin j'en sais rien, pourrait t-il peut être me l'expliquer?


La salle maintenant rit de plus en plus attentive alors que le Rom prend un visage plus sombre...

Mais voyez vous mes bons seigneurs, il est venu chatouiller Kara RAMONES, nomade manouche. Ce Romano est peut être les plus riche du royaume, le Serbe que je suis, le RAMONES, à d'en ses coffres des joyaux rares, de l'insouciance et surtout de la liberté....
C'est devant vous alors, que je vais inviter cette racaille à venir régler nos comptes comme des grands. On dit de lui qu'il est soldat. Ah ouai? un soldat soldat? ou un soldat gros, gras qui ne sort son épée que pour se pavaner en taverne devant les rombières? Ou alors un soldat qu'aucun 'pitaines ne souhaitent dans ses rangs? Bin oui un traite c'est pas facile à caser hein !
Alors v'là...ouvrez bien vos cannes....


J'ai pas une tronche de cul doré à me pavaner dans les lices de vos patelins et surtout pour engraisser les autres culs : les bénis.
Alors je laisse un mot sur la poutre de se comptoir, un mot qui invite la roulure à venir se taper entre couilleux sur un noeud. Un truc de mec et pas une danse de salon.


Il sort un parchemin de sa veste et l'accorche sur une des poutres du comptoir...

Citation:
TOI ! RACKAM FROST la POUCAVE !

Comme un chien que tu es, tu diffames avec ta langue de vipère. Comme un chie culotte tu veux payer des bras cassés pour me sonner la tronche parce que t'as rien dans ton froc. Alors tu vas venir sur un noeud avec tes 10 000 écus, toi et moi on va régler ça. Je ne sais pas pourquoi tu te colle après mes bottes mais traiter ma copine de putain m'oblige à te corriger le Beau ! Tu m'as mis furax !
Avant le 31 décembre, je veux une réponse de ta part.
Tu viens avec 10 000 écus.
Si tu perds c'est le prix à payer pour avoir insulter ma nana de putain.
Si tu gagnes c'est le prix de ton honneur.
Sans ton accord ou sans réponse de ta part, j'en conclurai que tu es la pire roulure de ce putain d'royaume. Quand tu payeras tes chiens de guerre pour m'alpaguer, j'inviterai les cousins à te sonner la tronche mais aussi à tes proches, et toutes les villes où tu habiteras comme cette petite ville du Rouergue que j'ai maravé parce qu'un prévôt avait été un peu trop entreprenant à mon goût.

Une baston dans les règles courant janvier.
Une réponse avant le 31 décembre.
10 000 écus sur toi.
J'ai pas de pognon à amener, c'est toi qui est venu me chercher la merde gratos.

T'as pas peur ????? t'es un SOLDAT TOI ! NON????????
MONTRE A TES BOURGEOISES TES COUILLES DE COQ !

MOI JE SERAI AU RENDEZ VOUS POUR TE SONNER LA TRONCHE ET T'APPRENDRE A RESPECTER LES GENS.

KARA RAMONES


Voilà mes Beaux ! petite invitation entre amis. Si vous croisez ce Rackam Frost, encourager le à défendre son honneur. Je ne suis qu'un voleur de poules sans importance. Je reste là quelques jours, s'il souhaite venir cracher quelques mots, qu'il vienne le brave !!!! ou alors qu'il reste dans sa tente de campagne à luster son arme rouillée par la lâcheté et la honte !!!!!! !

Le Ramones jette quelques pièces sur le comptoir en fixant le tavernier.

Tiens aubergiste rince la taverne de ton meilleur vin, prépare moi une chambre et de l'eau chaude pour un bain. De parler de Frost c'est comme se rouler dans le fumier...


Klouska a écrit:
Klouska passait devant la taverne, se rendant .. à ses affaires, et oui, il y avait toujours à faire, cependant, ce jour là, un timtimarre l'interpella et elle décida d'entrer dans l'établissement afin de voir de quoi il en retournait.

Et là, porte tout juste ouverte qu'un criard s'époumonnait à grandes tirades. Elle l'écouta, sans l'interrompre, il etait certain qu'à sa hargne non dissimulé, le gaillard avait fort besoin de s'exprimer, aussi le laissa t'elle faire.
D'autant que le sujet était relativement interressant.
L'homme a l'accent bien trempé, pour sûr qu'il n'etait pas natif de la Champagne, termina sa tirade et s'approcha du comptoir ou il largua une poignée de piecettes au propriétaire des lieux.

La jeune femme s'approcha et l'interpella.


Vous ! là ! oui vous !
confirma t'elle lorsqu'elle reussi a capter son attention.

Il n'est pas courant d'entendre beugler ainsi dans nos tavernes tranquilles, surtout que la Champagne aspire à la paix depuis la signature de la trève tant attendue.
J'entend bien que vous ne cherchez que réparation. Mais je refuse à ce que le sang coule encore sur nos terres meurtries.

Cependant, je puis vous confirmer que les vents vous ont bien renseigné, l'homme que vous cherchez est bel et bien en Champagne actuellement. Un procès se tient justement à son encontre, Traitre qu'il est !


ses yeux de s'assombrir, et d'ajouter plus bas, afin que seul l'homme l'entende.

Il parait même qu'il se terre à Compiegne en attendant sa sentence.
Faites ce que vous avez à faire, mais trainez le hors de nos terres avant.
Hors de question que son sang de traitre ne souille le moindre centimètre carré de notre belle Champagne.


Barthelemi a écrit:
Je pense que tu ne comprends pas la cours des grands, Son honneur n'est pas en jeu, mais uniquement le tiens et celui de ta ''compagne'' c'est ta femme qui à perdu son honneur sous ses insultes, c'est ton honneur d'homme qui est attaqué lorsqu'elle est insulté devant tes yeux, tu passes pour une filette incapable de protêgé sa femme. Rackam n'as rien à gagnez, mais tous à perdre. je le connais pas mais il serait stupide pour lui d'allez sur ce noeud,

Mais si tu as vraiment de l'honneur et que tu veux combattre, et lui donnez une raison d'y allez trouve toi 3 signataires nobles en Champagne qui accepte de ce porté garant de toi et de ta dette, et la fédération commerciale indépendante Nordique, te prêteras les 10 000 écus que tu as besoin. Ton honneur vaut bien une dette de 10 000 écus à 3% d'interet annuellement?

Mais j'ai besoin de 3 nobles qui signeront et apposeront leur scel et qui paierons si tu te fais la malle à ta place.


Kara_Lazlo_RAMONES a écrit:


Il buvait tranquillement au bar du relais quand les premiers attentifs l’interpellèrent.

Vous là !

Oula M'Dame, j'ai pas une tête à faire trembler la Champagne ! Si? sourit
Vous refusez que le sang coule et vous avez bien raison. Je parle ici d'une bonne marave* sur un noeud, pas d'un duel de nobliots de mes deux.

Puis tendant l'oreille.

S'il est en procès M'Dame c'est votre bicrave* et pas la mienne. Décidément vous avez un soucis avec le sang non?

Il se tourne ensuite vers le philosophe.

La cour des grands???? Sourit sans retenue
Les Grands comme tu dis, je ne connais d'eux que leurs terres giboyeuses pour braconner. Et tes nobles garde les pour tes guerres et leurs titre de bravoure qui fond fondre les rombières. Mouai 10000 écus à 3% j'ai connu pire en affaire mais cousin, je n'ai nul besoin de kopec, tu n'as pas écouté, je suis bien plus riche que tes Nobles réunis, une autre richesse certes, mais dont je profite pleinement.
Je t'accorde cependant que cette histoire d'honneur est confuse. Que veux tu je ne suis pas très éducationner, mais mentir et salir les gens c'est quoi pour toi? t'as un nom pour ce genre de charogne? tu peux m'le dire toi qui a l'air de plomber ta science??
En ce qui concerne ma tenue de fillette, sache que ma nana est grande pour remettre en place les coureurs, moi je ne fais que correctionner et si tu en doute, nous nous verrons peut être un jour en campagne pour en parler plus longuement.
Il ne jouera pas ses 10 000 écus dis tu? Tu es de ceux qui réfléchissent trop vite Damoiseau et c'est généralement avec ceux là que je fais de bonnes affaires.


Il marque un bref arrêt...

Il a tout à perdre dis tu ?....Il a déjà tout perdu

[hrp]marave = bagarre
Bicrave = affaire, business
[/hrp]

Barthelemi a écrit:
Le sentiment d’être offensé par un reproche ou un insulte prouve que celui-ci est vrai. Les remarques les plus frappante sont celles qu'on a méritées. C'est pourquoi toute vérité n'est pas bonne à dire. Le tact font que, sans mentir, on taira ce qui peut faire mal, ou on trouvera un moyen délicat de le faire comprendre. Comme toi regarde, tu veux que l'homme qui à insulté ta femme de putain ce rende sur un nœud avec 10.000 écus, cette prime injustifiée pour ta ''vengeance'' semble dire que ceci est son salaire...

Tu te méprends je n'ai rien d'un noble et pratiquement aucun ami dans cette classe, j'ai acquis ma fortune par d'autre moyen que mon sang. Bien franchement ce battre dans la boue sur les nœuds c'est vulgaire et primitif, si tu veux te battre j'irais bien volontiers en la lice te botter le cul, mais tu ne me verras jamais sur un nœud à risquez de tabassé un innocent.

Il n'a rien perdu, pas avec toi, avec le duché peut-être mais c'est une tous autre histoire. Tu peux me traité de tous les noms, mon honneur ne seras jamais affecté, puisque je sais, que ce n'est que diffamation et mensonge, mon indifférence voilà qui feras le travail. C'est pourquoi que je trouve que cette histoire de combat t'insulte bien d'avantage que ce qui c'est passé précédemment.

Kara_Lazlo_RAMONES a écrit:


Il écoute le Sir les yeux écarquillés, prend la chopine et verse un verré qu'il pousse sur le comptoir devant l'homme.

OULAAAA ! t'es un champion du parlotage toi p'tain ! tu m'épates ! TU M'EPATES !
Allez boit donc avant que ta gorge soit aussi séche qu'une culotte de none.


Il se gratte la tête en grimaçant

Hum....je vais essayer de recapitationner ton BÔÔÖooooo discourt.
V'là ! t'dis ça :


Le sentiment d’être offensé par un reproche ou un insulte prouve que celui-ci est vrai.

'pi t'dis ça à la fin, tu me diras aussi ça devenait un peu chiant hein

Tu peux me traité de tous les noms, mon honneur ne seras jamais affecté, puisque je sais, que ce n'est que diffamation et mensonge, mon indifférence voilà qui feras le travail.

Déjà tu prouves et ensuite tu sais. t'es un "moi je" en quelque sorte non? Tu fais comme ça t'arrange hein, t'es fort p'tain ! TU M'EPATES !
Ensuite t'arrêtes pas de parler d'pognon p'taaaaaaiiiiiiiinnnnn ! T'as un soucis avec l'argent??? T'as plus rien pour bouffer??? T'veux 3 kopecs pour ton pain???? Si tu les veux les 10 000 écus prends les ! c'est simple il suffit de lui apporter ma tête et comme tu vois elle est devant toi !


Il boit une gorgé et reprend.

Plus légèrement, pour les lices, tu ne m'as pas écouté mais comme tu monologues pas mal, je ne suis pas surpris. Vos danses de salons de bourgeois je m'en tape l'haricot t'vois. mais je m'en tape sévère !
mais....


Il pince les lèvres et prend un teint plus sombre, presque triste.

Mais oui !...tu m'as blessé. C'est vrai....Mais pas dans mon orgueil. Ton bottage de cul en lice ne pèse guère lourd devant mon arrogance. Non...tu as blessé mon coeur...
Vois tu, si tu trouves les maraves sur un noeud vulgaires et primitives, figure toi que c'est là qu'on habite, sur les noeuds, donc forcément on s'y bagarre comme on vit dans nos roulottes, les darons, frères, soeurs, cousins et les femmes belles comme l'amour. On y élève nos enfants dans la joie, la musique sous un ciel chargés d'étoiles qui nous sert de toit. Tout cela se passe sur de vulgaires, primitifs et misérables noeuds ouep...ça m'fait mal au coeur vraiment.
Alors si ton langage trahit tes pensées diffamatoire et mensongères, j'vais choisir ta seconde belle phrase d'écritureur. j'vais demander à mon indifférence de faire le ménage de la connerie.


Il lui tape sur l'épaule joyeusement

Alleeeeeeezzz fait pas la tronche hein ! tiens ! si j'ai bien compris ta première phrase, celle où q'tu prouves, bin là si je te traite de pédale de lices et si t'es offensé et que tu m'réponds, ça voudrait dire que c'est la vérité??????
P'tain j'm'y perds dans ton glougloutage mais j'apprécie les grandes gueules comme toi et moi.


Il sourit avant de boire une gorgé de vin et la cracher aussi sec.

POUAAAAAAA !!!!! ce pinar ne tient pas 1 heure avant de virer au vignaire !
AUBERGISTE ! J'T'AI DIT LE MEILLEUR ! va y'avoir du pestacle de bavardage !


Barthelemi a écrit:
Barthelemi bois un coup avec son nouvel ami

Dis moi, pourquoi je devrais être offensé par une parole dicté qui me concerne et qui n'est pas vrai? je peut comprendre le sentiment d'un homme qui recherche à ce que ''la vérité'' soit respecté, que son image ne soit pas bafoué, mais de là à se sentir offensé je ne comprend pas. De toute manière mensonge ou vérité dans ce monde il faut pratiquement être insensible pour survivre. ''N'oublie jamais qui tu es, car le monde ne l'oubliera pas. Puise là ta force, où tu t'en repentiras comme d'une faiblesse. Fais-t'en une armure, et nul ne pourra l'utiliser pour te blesser."(Tyrion source game of throne saison 1)

Rassure toi, je suis à la tête de la fédération commercial indépendante nordique je ne manque pas d'écus, mais si tu souhaite quand même faire un petit don, en bon économiste je ne dis pas non.

Je n'attaquais pas les ''habitants'' des noeuds, mais la manière en soi de réglez ses conflits aléatoirement sur les noeuds pendant la nuit, et l'art de risquez d'attaquez des innocents en cours de route. Ce battre comme des chiens en prairie c'est vulgaire oui, y habité c'est autre chose, il ne faut pas mélangé pomme et poire.

Je n'ai absolument rien contre toi n'y contre ta femme, mais je connais le genre d'homme que tu as en face, il ne prendra pas ce risque, tt un combat en noeud ne t'arrangerais pas vraiment, imagine si tu tapoche un citoyen innocent par inavertance?


Kara_Lazlo_RAMONES a écrit:


Le Rom savoure le nouveau vin sous le regard inquiet du tavernier. D'un clin d'oeil il confirme sa fraîcheur et se penche vers l'aubergiste.

Hep ! j'en connais des cadors, mais en champagne vous avez des champions ! chuuuuttt

De nouveau vers le Damoiseau.


OULLLLAAAAAA ! t'as volé un bouquin dans la bibliothèque de Rome ou quoi?????
P'tain on dirait un sermon d'curé mais en pire t'vois.
D'jà tu réponds à une question par une question. T'es un filou de manipulateur, j't'adore !
Ensuite bin...je ne vois plus d'attaque dans ton discourt. Tu es sur la défensive cousin???? tu développes, tu justifies...et comme par hasard tu ne comprends pas. J'avoue que mon François n'est guère parfait certes.

J'ai certainement pas tes dons d'économiste mais par contre c'est plutôt à toi d'être rassuré que ton fédérationnage de mercantis fait de toi maintenant un de mes clients privilégier. T'as pas tout perdu enfin, pas encore... RAAAAHHHH j'déconne hein !

Bon donc comme ça on est des chiens qui se battent en prairie? figure toi que tu me flatte !
Les chiens qui suivent notre route sont des chasseurs, des rabatteurs, des bâtards, les meilleurs ! Contrairement aux parodies de chasses avec vos chiens qui n'ont que pour récompense les tripes de la curée, les nôtres bénéficient d'un morceau de choix dans le gibier. Ils nous protègent, jamais attachés ou prisonniers d'un chenil qui ne relève en rien un niveau d’honorabilité. Les autres attendent de se battre à 30 pour savoir qui choppera Messire Renard. t'vois la vulgarité et surtout l'aspect primitif se retrouve partout en cherchant bien. Et puis les prairies que dire sur les prairies...peut être que l'air que le Vent nous offre et plus pur et serein que celui de tes salons non? Je t'avoue que la boue est gênante, mais si ça peut t'aider à limiter tes préjugés, on se lave quand même et peut être plus souvent que certains Nobles. Va savouaaaarrr !?

Il nous reste quoi.... Ah oui les innocents ! Evidemment c'est la seul chose que je n'avais pas commenté dans ton parlotage donc t'envoies la seconde couche je comprends.
Alors comme tu réponds au question en manipulateur, je vais t'en poser une aussi.

Y'a t-il une seule personne innocente dans ce monde?

Par contre si tu veux parler de pauvres floués par l'oppression des politiques, leurs cupidité à embaucher aux rabais ou de discuter 5 deniers sur un stère de bois alors qu'ils flinguent 100 écus en tavernes par jour pour faire les beaux devant les jouvencelles, oui ceux là risquent de prendre une raclée gratuite. Je connais bon nombre de ces pauvres figure toi et même si cela t'étonne, il se rappelle bien de moi...mais surement pas dans le sens que tu crois.

Mais on parle on parle rahhhh ! boit donc ton verre !
Attend j'oubliais !....

Il est étonnant que tu disais ne point connaître cet homme alors que là tu affirmes bien connaître le genre d'homme que j'ai en face hum... t'es devin d'un coup???? p'tain t'es un numéro toi j'te jure !
Par contre moi je t'ai dis que ceux qui réfléchissaient trop vite arrangeaient bien mes affaires. tu te souviens????


Kara sourit rassurant en lui tapotant l'épaule

T'sais...C'est endroit n'est pas recommandé pour un poète, crois moi. Et puis t'as pas une coquine qui t'attends cousin? Faudrait faire gaffe que Rackam la poucave traîne pas autour de ses jupons t'vois. Moi j'dis ça mais bon...j'suis qu'un nomade hein

burnout a écrit:
L'ombre regardait la scène tranquillement contre un mur et souriait. Puis vint la déchue de Champagne qui avait du mal à comprendre que le procès était nul... Bref il regardait le monde se débattre et souriait en coin

Il finit par s'avancer néanmoins et salua tout ce petit monde vraiment amusé de la situation. Il salua l
e messire Barthelemi de la tête et toisa la déchue. Puis il fit face à l'homme puant.

"Alors messire, vus croyez serieusement que Rackam va s'abaisser à répondre à votre invitation?"

Il incline la tête de côté et se marre franchement.

"Ce qu'il y a de marrant avec les brigands de bas chemins, c'est leur façon de crier au scandale pour un rien.... Votre dame a t"elle reçut une missive? Avez vous entendu par vous même Rackam la traiter ainsi? Doit on faire un procès pour sorcelerie? Les manouches ... les vrais ne sont pas aussi bas que vous heureusement...

Le sourire carnasse il continue.

"Quand à 10000 écus..; avez vous vu une affiche quelque part? Non evidemment. retournez donc vers votre Black, avant qu'un prévôt ne vous l'enlêve. Quand à Rackam aussi traitre pour certains, je vais m'assurer qu'il ne lui arrive rien. Ainsi qu'à son fils. "

Il regardait le puant.

"Oui parceque la vrai raison c'est ça n'est ce pas? vous essayez de retrouver le fils de votre belle mère? Alors vous beugler comme une jeune pucelle. "

Rit franchement

"Bien, je vous laisse le chercher... Je vais le prévenir que le manouche fait la folle en Champagne, je suis sur qu'il va rire."

Il se retourne et fait face à la déchue.

"Oh vous devriez doubler la garde de votre suzeraine. "

Il sourit franchement.

"Rack revient à Bourmont. Mais je suppose que la vicomtesse ne vous à pas tenu au courrant encore? "

Il secoue la tête franchement désolé de voir une vassale aussi abrutie que celle là.

"A bientôt donc."

Il salua Barthelemi et parti de la taverne sans faire même attention à la moindre réponse qui il n'en doute pas, sera à la hauteur d'un puant et d'une débile profonde.

[hrp]hrp: Personnage parti ... donc aucune interaction à l'encontre du personnage merci.Il est marrant Quand même que le joueur dise qu'il ne connais pas rackam frost.. je laisse les joueurs juges de ce fait...http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2262564&start=0 [/hrp]

_____________________________


Kara_Lazlo_RAMONES a écrit:


Le Ramones regarda méfiant arrivé un grand gaillard enfin bien plus grand que lui et constata immédiatement une odeur forte, la même que l'on sent dans les ruelles dépourvues d'évacuation à cette époque. Il écouta ses réflexions attentionnées.

S'abaisser???? pourquoi? il est plus grand que moi? Aussi grand que toi? Vois tu l'arsouille, le problème chez les grands c'est qu'ils ne voient pas précisément où ils mettent les pieds et vu l'odeur puante qui règne depuis que t'es à coté de moi, à mon avis t'as pas réussit à éviter de marcher dans la merde qui colonise les rues.

Brigand???? t'es devin toi? p'tain ça fait 2 avec le poète qui à le même accent que toi je trouve. Vous venez du même patelin?

Je dois apporter quewouuuuaaaa????? des preuves???? c'est quoi ça? les trucs de procure à la mort moi l'noeud? c'est ça? La preuve mon Beau, c'est que tu viennes me voir pour parloter tes petites réflexions de danseuse ferraillée pour défendre la roulure et sa progéniture... Au fait...

C'est quoi cette histoire de fils et de belle mère??? d'jà j'suis pas marié ensuite bin la belle mère j'l'aime bien mais j'la connait comme la daronne* de ma nana tout comme je connais son Daron*. Le reste, les histoires qu'elle aurait avec ses marlous*, j'm'en tape l'haricot t'vois. Et rechercher son fils? p'tain j'ai une gueule de nourrisse vraiment????!!!! Tu parles que je beugle comme une pucelle. A priori tu ne sais pas ce qu'est une femme de vertu l'Abruti ou alors les occasions de soulager tes sens te font défaut. Tu sauras mon gars que quand l'occasion me fut faite d'arranger une pucelle, je ne l'entendait pas beugler vraiment. Je la faisait chanter !


La salle finit par se lâcher dans des rires soutenus en entendant le maraud faire le spectacle devant le niait gaillard à l'odeur soutenue. Il poursuit.

J't'ai entendu dire à la Dame qui supporte l'odeur que tu traines, que la poucave vient à Bourmont? c'est où ça? dans l'coin? bon je chercherai un peu c'est pas grave car grâce à toi ça va être simple maintenant. Il me suffit de suivre l'odeur. Bourmont c'est p't'être une manufacture de latrines non?

Enfin tu juges TOI LE CADOR ! t'es un bon j't'assure... A savoir si je suis un vrai ou faux manouche n'est pas très important, TOI tu es ni l'un ni l'autre.

Un bain est pret à l'étage, le mien. Tu veux en profiter? laisse tes bottes aussi grande que ta langue dehors. Quand tu marches ou quand tu parles....ça pue....Vraiment.


L'homme fila comme une lopette le romano ne sachant pas s'il avait bien tout compris. Qu'importe ! la salle avait bien rit.

[hrp]*Daron, Darone = père, mère
*Marlou = garçon peu fréquentable, voyou.
[/hrp]


--Kara_Lazlo_RAMONES a écrit:
[ Le dernier acte...]



Le tzigane avait fait son spectacle. Grande gueule par nature, il aimait usé de mots, de joutes verbales, de KO sans préavis. Il avait traquer et bien blessé la Bête, il avait remis à leur places ses Ombres, celles d'un enfer sadique où elles ne devaient jamais sortir sauf pour faire le mal gratuit, toujours gratuit...La destruction, Rackam Frost et ses Ombres sont la destruction par excellence.

La salle s'était vidée, seuls restaient quelques ivrognes affalés sur deux tables et le tavernier qui en silence essuyait des verres. Il y avait cette arrière salle où peut être le poéte, la Dame assurément remonté et le crasseux avaient prit refuge, mais la salle elle, était vide en ce début de soirée.
Dehors le Vent battait les arbres flagellés par une pluie froide et soutenue alors que les volets de l'auberge dansaient au rythme de ses bourrasques.

Le Romanichel s'assoit un instant à une table et dépose alors un jeu de tarot sur la table. Il se concentre, le prend à nouveau, le bats méticuleusement et étalle les cartes faces cachées devant lui. Il ferme les yeux et s'évade dans ses pensés...

Les pensés hummm...quelle chose étonnante ces "pensés". L'arme par excellente des fourbes et des craintifs, des faux culs et des faibles. La "pensé" détruit car si l'on ne peut la desseller, on peut la lire sur le visage des Grands Penseurs. Il se trahissent, le coeur ne peut être bon si le visage montre le mal...
Kara n'était pas de "ces Grands penseurs", il préférait l'attaque franche, arrogante et orgueilleuse. Non pas qu'il aimait emmerder son monde, le taquiner serait plus juste, mais il n'acceptait pas qu'un abruti vienne salir sa vie et ses proches par simple vengeance parce que le Ramones côtoyait Esmée Black, simplement ça, la connaissance bien légitime de la mère de sa compagne. Cela suffisait t-il pour faire du mal? Rackam Frost et son royaume des Ombres avait jugé que oui.
Tout ceci prouvait t-il que le traître avait dit ses accusations sur son compte et celui de sa compagne? Aucunement mais à son tour, là dans une auberge champenoise, le Rom jonglait avec ces pensés, il utilisait l'arme de l'ennemi, et sa pensé était que oui Rackam Frost et bien un manipulateur de vies qui détruit celle des autres par égocentrisme, gratuitement et d'une façon haineuse sans précédent.
De toute manière, le manouche avait bien le droit de penser ce qu'il veut n'est ce pas? puisque ce n'est rien d'autres que des réflexion personnelles. Et si les cartes nous aidaient à y voir plus clair...


La crapule sortit de son semi coma pensif afin de se concentrer sur les cartes. Il se frotta les yeux fatigués avant de leur demander la divination.
Sans réfléchir davantage il tire une première carte...


Qui es tu Rackam Frost....



Il sourit sans étonnement

Mouai ça c'était pas difficile hein...j'aurais pu le trouver tout seul.

Il s'enfonce sur la chaise avec un soupir en se frottant le visage. Dehors novembre chantait sa mélancolie, il s'assoupit...
Citation:

[ Le cauchemar...]


Il était là assit au centre d'un théâtre. Les chandelles assuraient un minimum de lumière pour apercevoir la scène embrumée, opaque. Il percevait un grondement de tonnerre qui s'approchait de plus en plus.
A sa gauche et assis il y avait le puant faiseur de leçon. A sa droite une femme masquée par un chiffon de bourreau tenant sur ses genoux une cage avec un "born again" triste qui le fixait avec des larmes de sang.
Dans l'inconscience la plus totale, Kara n'avait pas peur. il était même heureux d'être au théâtre.
Dans un grondement de tonnerre fracassant, une voix annonce l'Artiste.


Voilà le Maître Kara Ramones, TON MAÎTRE ! MAÎTRE..MAÎTRE..MAÎTRE

Un visage sortit de la brume, un immense visage qui surplombait la scène. Les yeux étaient globuleux, les traits marqués par la crasse sous une barbe d'une semaine rugueuse et pouillée.
Le Rom s'étonna.


- Qui es tu?
- Qu'importe puisque je suis ton Maître, comme je suis le Maître du mal.
- Oui mais...pourquoi le mal? la vie est faites de jeu, de plaisir, d'amour ! je ne comprends pas !
- FOUTAISE ! Le jeu n'existe pas ! Il n'existe PLUS ! Quand à l'Amour, quand j'aime, on doit m'aimer sans exception ! Je décide de l'amour des autres et quand on ne rentre pas dans mes exigences, je punis, je manipule, je trahis, je trompe, JE TRICHE !!!!!

Le nomade toujours dans l'inconcient...

Bah p'tain t'es un vrai con toi erff ! pire que moi faut l'faire ! wouaaaahhhhhh !


Au visage de poursuivre avec un tonnerre incessant accompagné d'éclaires aveuglantes.

-Regarde maintenant je vais te présenter mes OMBRES, mes disciples, mes doublures !

Les mains sortent à tour de rôle de la brume sous son visage. Sous l'étonnement du voyageur, une première puis deux marionnettes apparaissent au bout des ficelles manipulées par des doigts sales, les ongles recouvert de vernis noir.
Trois puis quatre ! huit ! douze ! plus de 15 pantins étaient réunis maintenant sur la scènes ! Incroyable ! Enfoncé dans son siège, les yeux grand ouverts il écoute le Maître.


- Voilà les soldats de mon armée, les soldats de la destruction, de la vengeance, de l'irrespect et de l'intolérance. VOILA MON ARMEE !

TUEZ LE ! TUEZ CE CHIEN !

NAAAAAAAAAANNNNNNNN !!!!!!!!


Kara sursaute sur la chaise en balançant sa tête vers l'arrière. Il était trempé de sueur, il haletait, frappé par ce maudit cauchemar. Il réagit soulagé.

P'tain ce n'était qu'un rêve, un putain de rêve...

Et d'interroger les cartes à nouveau.

C'est le Diable oui et alors? faut m'en dire plus les filles. Il tire une seconde carte puis une troisième.



Le sourire du manouche en dit long et n'apporte aucune raison à un commentaire.
Il se lève dans la salle vide, s'équipe de vêtement chauds et prend le pas vers la porte.

A mi chemin, une bourrasque plus forte que les autres ouvre la porte et les fenêtres de l'auberge laissant entrer l'humidité, le froid et les feuilles d'automne qui viennent tournoyer jusque à l'âtre attisé.
Le Ramones se retourne une dernière fois pour plomber la pièce jusqu'à poser son regard sur le tas de cartes d'où un dernier souffle du Vent retourne à lui seul une ultime figure.... La mort....




Il ne sourit pas cette fois, le regard grave il pense très haut avant de rejoindre Palko et son cheval pour le départ.

ECHEC ET MAT RACKAM FROST....Echec et mat
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 23 Juin - 09:11 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Jeu 23 Juin - 09:11 (2016)    Sujet du message: [RP] Rackam Frost je te cherche le Beau... Répondre en citant

Citation:
Tribunal public de Champagne - Rackam__frost - Trahison - 18/09/1463



Arthur_pendragon a écrit:
Faits : Rackam__frost - trahison - Troyes et duché de Champagne - 18/09/1463


Chef d'inculpation : Trahison
Enquêteur : Lhynne Aymerie
Victime(s) : Ville de Troyes et le duché
Suspect(s) : Rackam__frost
Témoin(s) : Klouska
Lieu : Troyes et duché de Champagne
Antécédents : //
Obervations complémentaires :




Preuves :


Citation:

De nous Rackam Frost
A vous son altesse Impériale, Seth de Sparte
A vous sa majesté l'empereur, Hadrien de Sparte

On dit que l'ennemi de mon ennemi est mon ami. Il est de bon ton donc que je vous propose mon aide à vous débarrasser d'un ennemi en commun. Le Carmin.

C'est par cette missive donc, que je vous propose, une alliance, pour contrer son invasion de vos terres. Selon mes renseignements, la savoie serait visé. Ayant été moi même à la mémento, je sais qu'il n'a pas digéré sa défaite contre vos armées et son orgeuil en a pris un coup. Il a projeté de prendre sa revanche depuis longtemps déjà.

Je vous propose donc de réunir mes hommes et de monté une armée dont la tâche principale sera la chasse de mémento. En signe de ma bonne volonté, je suis prêt à vous aider à prendre la ville portuaire de Troyes et ce par tout les moyens possibles. Nous pourrons discuter de la stratégie en privé.

En échange de mon aide, je vous demanderais seulement deux choses. La première me laisser porter votre oriflamme et mener mon armée. Je me mettrais aux ordres de votre conseil de guerre avec laquelle nous discuterons de la mise en oeuvre de l'opération.

La deuxième demande, est tout aussi humble. je ploierais le genou devant l'empereur et preterais serment de servir sa cause. En échange, il m'adoubera. Ainsi comme il l'a demandé lors d'un entretien, je mettrais l'Infestissumam au service de l'empire.

Afin que la mission soit un succès, je demanderais la plus grande discrétion sur mes intentions.

Faict en la ville de Troyes;
Le 18ème jour du mois de septembre, de l'an de grâce 1463.


Citation:
De nous, Rackam Frost, maire de la ville de Troyes
A vous, sa grâce de bourgogne et son conseil.
A vous son altesse impériale, Thomas de Sparte
A tout ceux qui pourront lire.


En ce 25ème jour du mois de septembre de l'an de grâce 1463, c'est avec stupéfaction et grande tristesse, que j'ai vu les troupes royales de la couronne de France, partir. Ils ont laissé Troyes seule, face au danger que représente les armées impériales.

J'ai passé la journée à trouver une solution, pour épargner la ville d'un assaut que nous ne pourrions aucunement refouler.

C'est dans un soucis de paix pour la ville et en m'étant assurer qu'elle ne serait point attaquée, que je me suis tourner vers nos voisin bourguignons. Sa grace Lisa de Niraco, m'a reçut dans l'urgence et m'a écouté.

J'arrête donc, que moi Rackam Frost, désire rattacher la ville de Troyes au giron bourguignon, afin que notre ville et ses habitants puissent vivre dans la paix et la neutralité. Nous demandons donc, que la duchesse de bourgogne se fasse représenter par l'armée ducale commandée par son chef d'armée Cardinal. Ainsi que nous demandons à son Altesse royale, Thomas de Sparte de laisser entrer pacifiquement la dite armée dans la ville.

Cette décision, lourde de conséquence et dont moi seul en est responsable,découle d'un conseil de champagne et d'une curia incompétente a pouvoir défendre les villes du domaine royal. Si les parties concernées trouvaient cette solution acceptable, je leur demanderait de faire preuve de loyauté et d'épargner toute éffusion de sang.

Que le très haut protège tout ceux qui résident en notre bonne ville qui n'aspire qu'à la paix.

Votre dévoué Maire

Rackam Frost



Témoignages :

Témoignage de Klouska au tribunal



Suspects :

Rackam__frost



Lhynne Aymerie, Prévôt de Champagne


Rackam__frost a écrit:
Le soldat se présenta et regarda tout le monde avec un silence de mort. Il prit la missive et inclina la tête de côté.

"C'est donc ça votre accusation? "

Il sourit franchement et se dit que décidement la Champagne ne s'améliorait jamais.

"Très bien! On vous donne un torchon et vous en faites un procès? Soit. Ais je attaqué Memento? Ais je Ployé le genou devant l'empire? Ais je donné Troyes?

La seule chose que l'on peut m'accuser est d'avoir demandé à un duché ami à la champagne et neutre à la guerre, une protection pour la ville.

Ais je négocier avec l'empire et la duchesse régnante de Bourgogne? Oui assurément, le jour ou les armées royales ont détalés devant l'ennemi... Le jour ou 5 armées impériales se sont retrouvées devant les rempart de la ville. Ou je me suis retrouvé sans aucunes défenses.

L'Empire a accepté ma proposition de me mettre sous la protection de la Bourgogne le temps de la guerre.

La Bourgogne n'est elle pas une terre vassale à la couronne? La duchesse régnante, n'a t"elle pas fait allégence au plaid?

J'entend certains dire que ce n'était pas une bonne solution. Soit de toue manière la regnante déchue de champagne a refusé. Soit... On me reproche de ne pas l'avoir tenu informée. A quoi cela aurait servi puisqu'elle m'avait dit peut être deux jours avant qu'elle n'était plus rien depuis qu'elle avait lamentablement perdu Reims et son chateau.

J'étais maire de troyes et je n'ai pas perdu la ville dont j'avais le devoir de protéger per tout les moyens. J'ai choisi celle du compromis car la curia était inapte à défendre une ville. Est ce que l'on va me reprocher ça? Que l'on me dise que ça été une erreure, pourquoi pas, mais de là à me traiter de traitre par vous, je me marre.

Non, vous préférez me sortir un velin sans même une signature de ma part. Et la personne qui vous a transmis cette missive vous racontera pourquoi elle la fait
."

Il se tut un instant et toisa le procureur.

"Vous étiez incompétent à Ratafia et vous lois incompétent à cette place. Vous accusez sans l'ombre d'une preuve de ce que vous avancez. Les faits sont là. Dès que l'on m' averti de cette supercherie, je me suis éloigné de la guerre sciemment. Je suis parti avec ma femme dans le sud de la France. Prouvez moi que tout ce que raconte cette lettre est vrai jusqu'au dernier mot. Ohh et regardez mes faits d'armes depuis que je suis en âge de me battre et vous verrez pour quelle cause exacte je me suis battu jusque là. Le Carmin a fait sa propre enquête et n'a rien trouvé à redire. Il m'a demandé et je lui ai répondu."

Il regarda cette imitation de procureur et sourit.

"Pour ma défense , je vais appeler seulement une personne... Elle était Lieutenant royal pour le Poitou, elle a servit dans l'armée mémento mori du général Namaycush... j'appele donc ma demi soeur L'Archidiacre Dame Leana Frost de la rose noire de Blauzac."

Citation:

ANNONCE DU CONSEIL DE BOURGOGNE
De l'éventualité d'annexion temporaire de Troyes.



A Son Altesse Impériale Thomas de Sparte, Comte de Looz, Seigneur d'Oricourt et Lieutenant-gouverneur de Reims,
Au Dauphin de France,
A Rackam Frost, maire de la ville de Troyes,
Au Peuple meurtri de Champagne,
A tous ceux qui liront ou se feront lire,


Nous, Lisa de Niraco, Vicomtesse de Rouvres, Dame de Bouzot, reconnue LIIIème Duchesse de Bourgogne par la Couronne de France, annonçons ce qui suit :

- Avons pris en considération la demande du Maire de Troyes quant à l'annexion temporaire de sa ville par notre vaste Duché de Bourgogne,

- Avons jugé, en Bon Père de Famille, qu'il était de notre devoir de tendre la main à notre ami et voisin Champenois,

- Avons jugé indispensable de recueillir l'aval du bienveillant Dauphin de France, de la Duchesse déchue de Champagne et des Grands Officiers de France pour ceux qui sont encore à notre écoute,

Si nous comprenons que l'idée ait été mal interprétée par la triste détrônée Duchesse de Champagne, nous avons écouté l'avis des autres personnes consultées.

La Bourgogne était prête à préserver la ville de Troyes après avoir demandé des garanties certaines aux Impériaux gouverneurs,

Après avoir subi la colère de la Duchesse légitime mais déchue, de Champagne, nous retirons notre acceptation qui, jusque là, n'était que sous réserve, quant à l'annexion de Troyes à la Bourgogne.

La Bourgogne ne souhaite pas passer pour ce qu'elle n'est pas, et déplore le fait qu'il soit visiblement préférable de laisser Troyes entre les mains Impériales.

Notre Duché conserve ainsi sa neutralité et se dégage de toute responsabilité si la ville de Troyes venait à tomber.

Nous souhaitons malgré tout à l'ensemble des Champenois de se remettre rapidement debout.

Puissent-ils très rapidement, retrouver la Paix qui se voie troublée et sacrifiée pour la simple Folie ou Fantaisie de nos Dirigeants.




Rédigé, signé et scellé par Sa Grâce Lisa de Niraco, Duchesse légitime de Bourgogne, Vicomtesse de Rouvres, Dame de Bouzot, en le Palais Ducal de Dijon, le vingt-sixième jour du mois de Septembre, de l'an de Grâce mil quatre cent soixante-trois.





Leana.. a écrit:
[hrp]Bonjour à tous,

Ne pouvant me déplacer IG pour témoigner car le procès ce trouve dans un autre duché que celui de ma blonde et vu que le procès est ouvert également ici, ma blondinette vous tiendra son témoignage ici même.

Merci de votre compréhension.
LdjLéana[/hrp]


[Témoignage de Léana Frost de la Rose Noire de Blauzac]



Il est un moment ou la colère s’efface, où l’on regrette ses agissements et ou après s’être torturé l’esprit on en revient à la raison et on cherche des réponses. Léana avait trouvé les siennes et était presque en paix maintenant. Mais il lui fallait rétablir une dernière chose…

Après avoir reçu un court mot, une petite convocation, elle avait su que s’était là une occasion de corriger la plus belle erreur de sa vie. Alors, après avoir été réveillé sa dame de compagnie et avoir préparé son fils Miloh pour qu’il parte avec elle, car il était encore jeune et qu’il avait besoin de la présence de sa mère car aucune autre femme ne donnerais le sein à sa chair tant qu’elle était encore de ce monde, elle s’était couvert, laissant à Astrid le temps de réunir quelques denrées pour la route, elle monta sur sa monture d’un blanc pur et alla chevauchée, ne s’arrêtant que peu de fois pour le bienêtre de son fils, sa dame de compagnie sur les talons.

Sa venue ici, était voulu et nécessaire afin que des lumières soient faite pour qu’une injustice qu’elle avait commis par colère, par crainte et manipulation soit réparée. Léana était ce qu’elle était, avait une grande bouche et un tempérament bien trempé, une Frost quoi ! Mais elle savait reconnaitre ses erreurs et quand cela était le cas, elle ne restait pas les bras croisés. Alors elle n’avait pas hésité à prendre la Route pour la Champagne, bien qu’enceinte et très occupé chez elle a organisé son divorce et prendre ses nouvelles fonctions ducales, elle savait que ce voyage, même s’il ne devait être qu’un aller-retour, devait être fait.

Il y avait bien des lustres que la blondinette Champenoise de souche n’avait pas remis les pieds sur sa terre natale. Le temps était passé mais l’endroit était resté le même. Les même têtes déambulaient dans les rues de la Capitale, où l’on y sentait encore l’odeur d’une guerre qui avait frappé il y a peu les terres de son enfance. Peinée et inquiète pour ses proches qui vivaient encore ici, elle n’avait pu venir combattre avec eux mais avais suivi de très près les évènements. Envoyée dans un autre combat d’une grande importante, elle était entrée au service du Carmin. Au grand damne de bien des personnes, mais elle n’avait à aucun moment regretter son choix car elle se battait pour une cause juste et bien qu’on lui ait reproché cela, elle n’en avait pas démordu pour autant mais la Champagne s’était chez elle et aujourd’hui pour la première fois, elle refoulait se sol qu’elle avait quitté un soir d’été.

Ne s’arrêtant pas en ville, elle fila directement au tribunal. Confiant son petit ange à Astrid, elle s’identifiant à l’entrée et rejoignit la salle d’audience. En pénétrant dans la pièce, son regard se porta sur Son Rack, qui vu la discrétion qui était la sienne s’était retourné sur elle. Elle ne souriait pas la blondinette quand elle avança à la barre car son cœur était lourd en cet instant. Chaque chose en son temps se disait-elle puis se raclant la gorge, s’adressa à la Cour…


Messire le Juge,
Messire le Procureur,
Cher Rack,

Bien le bonjour à vous tous réuni en cette salle d’audience. Je suis Mère Léana de la Rose Noire de Blauzac, dame d’Artiges, Archidiacre de Poitiers, Lieutenant d’Etat-major Royal pour le BA et le Poitou et je me présente devant vous en tant que témoin appelé à la barre par l’accusé Mestre Rackam Frost…


Elle se tut quelques minutes, posa la main sur son ventre car la route avait tiré un peu sur les forces de la blondinette enceinte et légèrement épuisée puis poursuivit.

Je suis venu vous apporté des précisions sur l’accusation que vous avez émise à l’encontre de mon frère Rackam Frost. Etant la responsable de la divulgation de ces missives, je me dois de vous éclaire sur ces dernières et les raisons qui m’ont poussé à les rendre publique.

Elle avait le cœur lourd et sentir le regard de son Rack sur elle, mais continua.

Quand j’ai découvert ses missives dans le bureau de mon frère, j’étais en colère contre lui et cela bien avant de prendre connaissance de ses courriers. Ma réaction fut de m’en emparer et d’en parler à notre mère. Sans réfléchir autrement, je suis reparti en courant du bureau et du domaine familiale et je me suis empresser d’aller retrouver ma mère pour lui en faire part. Sa stupéfaction quand elle en prit connaissance eut raison de ma raison et quand son regard déçu et triste se posa sur moi alors ma colère augmenta.

Depuis des semaines déjà, je subissais des pressions vis avis de certains sentiments que j’avais énoncées et l’on se servait de ma détresse pour m’éloigner de ma famille. Une personne proche de ma famille, proche de moi et dont j’ai appris dernièrement qu’en fait elle détestait Rackam, me poussait à mal agir, à agir sans prendre le temps de réfléchir. Me disant qu’il fallait battre le fer pendant qu’il était encore chaud, que les institutions française se chargeraient elles-mêmes de démêler le vrai du faux et que de par mon rang d’Officier Royal mon devoir devait être fait sans rien de plus, sans me posé plus de questions.

Alors j’ai écrit une missive au Dauphin de France ou mes propos étaient sans équivoque au sujet du devenir de ce que j’avais transmis. Puis quelques temps après, mon geste me triturait et plus cette personnes qui exerçait une mauvaise emprise sur moi l’éloignait puis je pensais de nouveau par moi-même et intelligemment. Alors la colère redescendu, j’ai voulu savoir si tout ce que j’avais découvert sur cette lettre qui portait un scel appartenant à mon frère mais que je ne l’avais pas vu utilisé depuis de longues années, était vrai.

J’ai pris le temps de la relire, reposé ou l’esprit ouvert, puis j’ai effectué des recherches quant à savoir si cette missive avait été envoyée. Au fil des jours, je me suis rendu compte que j’avais agis trop rapidement car je m’étais fourvoyée sur cette missive, sur son envoi. Je ne dis pas que les mots ont été contrefait mais juste que cette missive n’est en réalité jamais parvenu à son destinataire et que de ce fait je m’étais trompé en accusant mon frère de Trahison. J’étais là dans mon salon et je me disais que tout le monde avait chez soit des lettres écrites qui ne partait jamais et que j’aurais du aller parlé à mon frère pour avoir des explications.

Mais aveuglé par la manipulation qu’on exerçait sur moi, j’ai commis une faute que je suis venu aujourd’hui corriger.


Regardant le juge et le procureur elle leur dit

Messires le juge et le procureur,

Vous vous apprêtez à juger un homme sur des accusations erronées sorti d’une missive, bien qu’écrite, qui n’a jamais été donné aux noms y figurant, n’a jamais été envoyé. Ce dont j’aurais dû vérifier au préalable. Mais que par colère profonde, par grand doute et parce qu’on me manipulait, qu’on voulait probablement nuire à mon frère je n’ai pas eu la lucidité de faire. J’ai été l’instrument qui nous a tous conduit ici.

Comme tout le monde, je ne suis pas infaillible et j’en accepterais par mon erreur la sentence qui sera mienne mais en ces lieux se tient le procès d’une injustice et je ne pouvais pas rester silencieuse. Car si j’avais pris la peine de vérifié avant de laisser parler mon empressement, ma colère et bien nous ne perdrions pas notre temps dans un procès qui n’a pas lieu d’être.


Elle les regardait toujours avec sincérité. Il n’était jamais facile d’avouer que l’on s’était trompé, que l’on avait émis un jugement à la hâte...

Rackam Frost, n’a pas commis de trahison en envoyant ses missives parce qu’elles ne sont jamais partie et que j’ai jugé activement à tort.

Alors je vous demanderais de ne pas commettre les mêmes erreurs que moi et de relaxé mon frère qui est innocent. Ne condamné pas comme je l’ai fait sans preuve tangibles et avérées. Toute personnes est considérée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité soit prouvée hors pour les raisons que je viens de vous invoqué, mon frère n’a trahi personne et n’a jamais eu l’intention d’envoyé ou de diffuser ces missives, si je n’avais pas eu la stupidité d’agir sous la colère, en total ignorance de la vérité, n’aurait jamais été connu de nous tous et alors la vérité serait demeuré telle qu’elle est réellement et non comme mes accusations l’ont laissé paraitre.

Je sais que venir ici démentir mes accusations, pourrait se retourner contre moi, mais il est hors de question que je cautionne une injustice dans je serais qui plus est à l’origine.


Elle termina avec la cour sur cette phrase et se tournant vers celui qui avait à ces yeux la plus grande importante au monde avec ses enfants et lui dit !

Puisses-tu un jour me pardonner d’avoir écouté bien mauvais conseiller, d’avoir été en colère au point de n’avoir pas eu la conscience de venir te voir directement ou faire des recherches avant.

A mes yeux, je sais aujourd’hui que tu es innocent et que je me suis fourvoyé en t’accusant aussi honteusement, toi qui par le passé à toujours donné de ta vie, de ton temps pour le bien être de la France. J’aurais dû être plus objective et réfléchir mais ce ne fut le cas et aujourd’hui que je connais la vérité alors je regrette de te causer du tort pas méconnaissance et renfermement sur moi.

On a tout fait pour que je m’éloigne de toi, que je te trahisse mais aujourd’hui j’ai ouvert les yeux et je suis venu corriger ma grande bêtise.


Tout venait d’être dit, elle avait parlé en toute sincérité comme elle l'avait toujours fait dans sa vie. Mais pas en tant que sœur mais en tant que femme qui avait une sainte horreur que des injustices restent des injustices.


Rackam__frost a écrit:
Citation:


De nous Rackam Frost
A vous Distephano, juge de Champagne.

En ce jour, Je vous demande de bien vouloir classer le procès qui m'opose à votre duché. En effet, nous pouvons constaté une multitude de vices de procédure dû surement à la grande incompétence de votre procureur.

- Premiere erreure, votre procureur n'a pas spécifié la provenance de cette missive sans signature.

- Seconde erreure, votre procureur a appelé un témoin corrompu, en effet de plus d'être à l'époque une regnante déchue de sa place, cette personne souhaite venger le plus perfidement possible l'affront que j'ai fais d'avoir épouser une personne autre que sa suzeraine. Elle s'est donc fourvoyée devant la cours en ne spécifiant pas la cause réelle de sa venue au tribunal. De plus elle présente une nouvelle fois une missive non signée.

- Troisièmement, la personne qui est l'instigatrice de cette accusation est venue à la barre expliquer son geste et a reconnu s'être trompée sur ma personne. C'est un témoignage essentiel à la bonne marche de votre jugement.

- Pour finir, Votre procureur ne semble pas préssé d'intervenir pour sa réquisition. N'ayant pas été prévenu par vos soin d'un délai supplémentaire pour lui permettre d'intervenir, et ayant allégrements dépassé les deux jours pour le faire... J'y vois comme une nouvelle faute de sa part.

Pour toutes ses raisons, parceque j'ai prouvé qu'aucun acte mentionné sur cette lettre n'a été prouvé dans les actes, parceque mon innocence est avéré, parceque votre procureur est un incompétent complet, je vous demande de m'acquiter des faits qui me sont reprochés et de classer ce dossier sans suite.

Ci joint le lien du procès: http://forum2.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=828724

Pour que nul ne doute de cette missive y appose ma signature... La vraie
Faict le 22ème jour du mois de Novembre de l'an de grâce 1463





L'accusation a appelé Klouska à la barre
Citation:
Voici son témoignage :
*Klouska avait été invitée a témoigner dans le procès qui opposait la Champagne à Rackam, elle ne se fit pas prier et arriva en trombe dans le tribunal ou l’accusé attendait dejà.*

*Un salut au Procureur et au juge, pas même un regard à l’ordure qui attendait sa sentence, elle commença son recit.*
Par diverses occasions cet .. homme, a prouvé combien il était un traitre.
Durant le mandat précédent, alors que j’eu été élue Duchesse de Champagne, il n’a eut de cesse de semer le trouble à Troyes et en Champagne. En levant les Troyens contre le Conseil en place, en placardant sur les murs de la Mairie sont dégout pour les armées françaises alliées qui étaient venues prêter main forte à la Champagne durant l’assaut interminable de l’Empire. En négociant et proposant au Duché de Bourgogne de leur vendre la ville de Troyes. Et cerise sur le gâteau, alors que je me rendais à ma visite quotidienne au Conseil des Grands Feudataires de France, l’on m’y a apporté cette lettre, cette immonde lettre prouvant ainsi la perfidie de cet homme.

*De se tourner enfin vers lui et lui asséner son regard le plus noir.*
Dans cette missive, adressée à l’Empire, que vous pouvez lire ici puisqu’elle a été apportée aux preuves, tous ces mots prouvent encore une fois combien il hait notre Champagne, combien sa haine contre la France est noire et indélébile. Il y a proposé à nos ennemis de monter sa propre armée, de rassembler des hommes afin d’aller combattre nos armées Françaises. Il y propose même de prêter officiellement serment à l’Empereur.
Ses plans maquiaveliques n'ont heureusement pas pu aboutir, la France a su contrer ses vils projets et les tuer dans l'oeuf ! Mais ses tentatives a elles seules suffisent à le qualifier de Traitre ! Qu'il en soit ainsi, qu'il soit puni et condamné pour ses fautes !
C’est un traitre ! Les faits, ses mots, ses attitudes et ce courrier le prouvent ! Il n’y a aucun doute la dessus !
Et je vous demande votre honneur, à ce que notre belle Champagne soit, enfin, définitivement débarrassée de cet individu qui ne cesse de la souiller, de la mépriser ! Que cet homme soit à tout jamais banni de nos terres !

Et pour appuyer ses dires, de remettre en avant le courrier en question

***********************************************
De nous, Rackam Frost, maire de la ville de Troyes
A vous, sa grâce de bourgogne et son conseil.
A vous son altesse impériale, Thomas de Sparte
A tout ceux qui pourront lire.


En ce 25ème jour du mois de septembre de l'an de grâce 1463, c'est avec stupéfaction et grande tristesse, que j'ai vu les troupes royales de la couronne de France, partir. Ils ont laissé Troyes seule, face au danger que représente les armées impériales.

J'ai passé la journée à trouver une solution, pour épargner la ville d'un assaut que nous ne pourrions aucunement refouler.

C'est dans un soucis de paix pour la ville et en m'étant assurer qu'elle ne serait point attaquée, que je me suis tourner vers nos voisin bourguignons. Sa grace Lisa de Niraco, m'a reçut dans l'urgence et m'a écouté.

J'arrête donc, que moi Rackam Frost, désire rattacher la ville de Troyes au giron bourguignon, afin que notre ville et ses habitants puissent vivre dans la paix et la neutralité. Nous demandons donc, que la duchesse de bourgogne se fasse représenter par l'armée ducale commandée par son chef d'armée Cardinal. Ainsi que nous demandons à son Altesse royale, Thomas de Sparte de laisser entrer pacifiquement la dite armée dans la ville.

Cette décision, lourde de conséquence et dont moi seul en est responsable,découle d'un conseil de champagne et d'une curia incompétente a pouvoir défendre les villes du domaine royal. Si les parties concernées trouvaient cette solution acceptable, je leur demanderait de faire preuve de loyauté et d'épargner toute éffusion de sang.

Que le très haut protège tout ceux qui résident en notre bonne ville qui n'aspire qu'à la paix.

Votre dévoué Maire

Rackam Frost
******************************************

************************************************
De nous Rackam Frost
A vous son altesse Impériale, Seth de Sparte
A vous sa majesté l'empereur, Hadrien de Sparte

On dit que l'ennemi de mon ennemi est mon ami. Il est de bon ton donc que je vous propose mon aide à vous débarrasser d'un ennemi en commun. Le Carmin.

C'est par cette missive donc, que je vous propose, une alliance, pour contrer son invasion de vos terres. Selon mes renseignements, la savoie serait visé. Ayant été moi même à la mémento, je sais qu'il n'a pas digéré sa défaite contre vos armées et son orgeuil en a pris un coup. Il a projeté de prendre sa revanche depuis longtemps déjà.

Je vous propose donc de réunir mes hommes et de monté une armée dont la tâche principale sera la chasse de mémento. En signe de ma bonne volonté, je suis prêt à vous aider à prendre la ville portuaire de Troyes et ce par tout les moyens possibles. Nous pourrons discuter de la stratégie en privé.

En échange de mon aide, je vous demanderais seulement deux choses. La première me laisser porter votre oriflamme et mener mon armée. Je me mettrais aux ordres de votre conseil de guerre avec laquelle nous discuterons de la mise en oeuvre de l'opération.

La deuxième demande, est tout aussi humble. je ploierais le genou devant l'empereur et preterais serment de servir sa cause. En échange, il m'adoubera. Ainsi comme il l'a demandé lors d'un entretien, je mettrais l'Infestissumam au service de l'empire.

Afin que la mission soit un succès, je demanderais la plus grande discrétion sur mes intentions.

Faict en la ville de Troyes;
Le 18ème jour du mois de septembre, de l'an de grâce 1463.
*****************************************



Rackam__frost a écrit:
[Seconde plaidoierie]


Il éclata de rire en entendant le procureur.

"Bordel, vous êtes en plus d'incompétent, un vrai débile profond. Vous demandez un complément d'enquête? Je croyais que vous étiez persuadé de ma traitrise...

Ok!!

On reprend depuis le début. Cette missive vous l'avez reçut car ma demi soeur voulait se venger d'une histoire personelle. Oui j'ai couché une fois avec elle, avant de me marier avec mon ex femme et maintenat elle est sur le point d'accoucher d'un enfant qui serait le mien. J'avoue que pour ce coup oui je suis plus que fautif... Mais ça ne regarde pas le procès ici.

Donc elle dit qu'elle aurait trouvé une lettre adréssée à l'Empereur et à son fils Thomas de Sparte, dans mon bureau. Cela veut dire que si je l'avais écrite elle n'était pas partie non? Bref tout le monde dans ma demeure a accès à ce bureau donc n'importe qui aurait pu la déposer pour commencer pour me nuire.

Ensuite vous parlez de vouloir donner Troyes à la Bourgogne. Mais qui vous a dit ça. J'ai demandé à un duché vassal de la courronne de mettre la ville sous sa protection jusqu'à l'issue de la guerre. Un duché neutre et vassal... Connaissez vous ce mot le proc... V;A.S.S.A.L. Donc, ami et allier à la couronne de France et amie de longue date à la Champagne. Comme quoi votre travail de Chambellan est à revoir aussi. "


Il prends l'annonce de la duchesse de Bourgogne.

"J'ai surligné les passage important de l'annonce."

[rp]
Citation:
A Son Altesse Impériale Thomas de Sparte, Comte de Looz, Seigneur d'Oricourt et Lieutenant-gouverneur de Reims,
Au Dauphin de France,
A Rackam Frost, maire de la ville de Troyes,
Au Peuple meurtri de Champagne,
A tous ceux qui liront ou se feront lire,


Nous, Lisa de Niraco, Vicomtesse de Rouvres, Dame de Bouzot, reconnue LIIIème Duchesse de Bourgogne par la Couronne de France, annonçons ce qui suit :

- Avons pris en considération la demande du Maire de Troyes quant à l'annexion temporaire de sa ville par notre vaste Duché de Bourgogne,

- Avons jugé, en Bon Père de Famille, qu'il était de notre devoir de tendre la main à notre ami et voisin Champenois,

- Avons jugé indispensable de recueillir l'aval du bienveillant Dauphin de France, de la Duchesse déchue de Champagne et des Grands Officiers de France pour ceux qui sont encore à notre écoute,

Si nous comprenons que l'idée ait été mal interprétée par la triste détrônée Duchesse de Champagne, nous avons écouté l'avis des autres personnes consultées.

La Bourgogne était prête à préserver la ville de Troyes après avoir demandé des garanties certaines aux Impériaux gouverneurs,

Après avoir subi la colère de la Duchesse légitime mais déchue, de Champagne, nous retirons notre acceptation qui, jusque là, n'était que sous réserve, quant à l'annexion de Troyes à la Bourgogne.

La Bourgogne ne souhaite pas passer pour ce qu'elle n'est pas, et déplore le fait qu'il soit visiblement préférable de laisser Troyes entre les mains Impériales.

Notre Duché conserve ainsi sa neutralité et se dégage de toute responsabilité si la ville de Troyes venait à tomber.

Nous souhaitons malgré tout à l'ensemble des Champenois de se remettre rapidement debout.

Puissent-ils très rapidement, retrouver la Paix qui se voie troublée et sacrifiée pour la simple Folie ou Fantaisie de nos Dirigeants.




Rédigé, signé et scellé par Sa Grâce Lisa de Niraco, Duchesse légitime de Bourgogne, Vicomtesse de Rouvres, Dame de Bouzot, en le Palais Ducal de Dijon, le vingt-sixième jour du mois de Septembre, de l'an de Grâce mil quatre cent soixante-trois.[/i]


[/rp]

"Il est édifiant quand même que rien que cette annonce ne vous mette pas sur le bon chemin. J'ai demandé la protection de la Bourgogne car j'avais 5 armées impériales devant les remparts et que trois armées royales avaient détalé comme des lapins laissant la ville sans défense.

Ohh oui on m'a dit qu'il aurait fallut allé sur les remparts et défendre. Soit avec qui? Comment? Avec des paysans face à 5 armées sur entrainées que même les armées de la couronne n'ont jamais pu combattre?.. Les habitants furent sauf et à l'abri. N'ont pas du se battre inutilement pour être des martyres ensuite.

Le général de France, Namaycush est allé voir Thomas de Sparte pour savoir et ce dernier lui as dit qu'il n'avait jamais eut cette missive entre les mains. Nous avons eut des differents privés avec le Carmin qui ne regarde personne ici, car c'est juste entre lui et moi. mais vais je mettre mes années à avoir défendu la couronne pour juste une histoire privée? Non certainement pas.

Quand j'ai eut vent de ce que ma soeur avait fait, j'ai choisi de partir de Champagne pour m'éloigner de la guerre. Je me suis retrouvé dans le sud du royaume avec la famille de mon ex femme. J'ai sciemment pris la route pour qu'on fiche la paix et à mon retour j'ai vu le procès. Voilà les faits Monsieur le juge."


Toise le procureur amusé

"Quand à vous, le proc, réfléchissez un peu si vous pouvez y arriver. Avec 5 armées impériales devant les remparts, vous ne croyez pas que j'aurais pu leur donner la ville en acceptant une de leurs armées à l'intérieure même derrière les remparts?... Ne croyez vous pas que ça aurait été plus simple pour moi?

Est ce que l'Empire vous a témoigné comme quoi j'avais ployer le genou devant lui? Avez vous eut connaissance enfin que ma personne a monter une armée pour aller combattre le Carmin?

Non évidemment pas... vous préférez encore une fois vous soudoyer en inventant des preuves peut être? 'est typique du mal d'aujourd'hui tiens. On veut détruire la réputation d'un homme alors on invente des histoires à dormir debout. En réalité vous me faites bien rire le proc."


Puis se retournant vers la déchue.

"Quand à vous, Je crois que vous ne voyez pas d'un bon oeil mon retour auprès de votre suzeraine. Là encore vous n'êtes pas motivée par un soucis de justice mais un soucis de vengence qui n'a rien à faire dans un tribunal. On vous as mis à la tête d'un duché que vous n'avez pas su défendre. 4 Armées à Langres et seulement une à Reims. Vous avez mis de la chair à canon sur les remparts, sachant très bien.. ou pas peut être, que la ville tomberait. Vous devriez être à ma place pour que vous soyez jugée de votre acte la déchue. Car en terme de trahison vous en connaissez un rayon à ce que je vois et cela a couté la vie à un grand nombre de gens par votre faute. Pensez y quand vous aurez reçut votre fief de retraite. Que m'avez vous dit en taverne déjà??? Ah oui qu'on vous avait mise là comme un pion et qu'ingeburge elle même vous a dit qu'en ayant perdu le chateau, vous n'étiez plus rien."

Puis se retournant vers le juge.

"J'ai sufisemment prouvé mon innocence par mes actes. Je demande donc à être lavé de tout soupçons. Car ce prcès n'a ni queue ni tête. Car ce procès n'empêchera pas mon union à la vicomtesse de Bourmont. Car en réalité je ne suis coupable d'aucunes charges.

Quand à l'acte d'accusation, il est incomplet et il y a des vices de formes que même moi avons pu voir... La lenteur du procureur pour commencer, mettant plus de deux jours pour son réquisitoire et il me semble que vous monsieur le juge avez eut en main ma missive présente"


Il tendit une copie de sa missive

[rp]À Distephano Date d'envoi Le 22 Novembre 1463 à 17h12
Objet Demande d'acquittement Expire le 13 Décembre 2015
Citation:


De nous Rackam Frost
A vous Distephano, juge de Champagne.

En ce jour, Je vous demande de bien vouloir classer le procès qui m'opose à votre duché. En effet, nous pouvons constaté une multitude de vices de procédure dû surement à la grande incompétence de votre procureur.

- Premiere erreure, votre procureur n'a pas spécifié la provenance de cette missive sans signature.

- Seconde erreure, votre procureur a appelé un témoin corrompu, en effet de plus d'être à l'époque une regnante déchue de sa place, cette personne souhaite venger le plus perfidement possible l'affront que j'ai fais d'avoir épouser une personne autre que sa suzeraine. Elle s'est donc fourvoyée devant la cours en ne spécifiant pas la cause réelle de sa venue au tribunal. De plus elle présente une nouvelle fois une missive non signée.

- Troisièmement, la personne qui est l'instigatrice de cette accusation est venue à la barre expliquer son geste et a reconnu s'être trompée sur ma personne. C'est un témoignage essentiel à la bonne marche de votre jugement.

- Pour finir, Votre procureur ne semble pas préssé d'intervenir pour sa réquisition. N'ayant pas été prévenu par vos soin d'un délai supplémentaire pour lui permettre d'intervenir, et ayant allégrements dépassé les deux jours pour le faire... J'y vois comme une nouvelle faute de sa part.

Pour toutes ses raisons, parceque j'ai prouvé qu'aucun acte mentionné sur cette lettre n'a été prouvé dans les actes, parceque mon innocence est avéré, parceque votre procureur est un incompétent complet, je vous demande de m'acquiter des faits qui me sont reprochés et de classer ce dossier sans suite.

Ci joint le lien du procès: http://forum2.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=828724

Pour que nul ne doute de cette missive y appose ma signature... La vraie
Faict le 22ème jour du mois de Novembre de l'an de grâce 1463



[/rp]

"Vous n'avez pas jugé bon de répondre à ceci... Pourquoi Mr le juge? Ne devez vous pas faire preuve de neutralité? Ne devez vous pas faire preuve de justice? Vos prédécesseurs étaient bien plus compétentes dans ce sens là en restant impartial. Je vous demanderait donc d'en faire autant car 'est de votre devoir. La lettre que vous avez entre les mains et fournies par votre procureur, il n'a jamais précisé d'ou en était la provenance... Et même mieux, la personne qui a donné cette lettre a témoigné en ma faveur. Ce procès n'a que trop duré et je suis en droit d'avoir une justice impartiale devant moi. "

Il lui donna une missive avec la liste de ses fonctions.

"Pour finir, voici mes états de service depuis que je suis en âge de me battre, vous verrez ainsi que la vérité est tout autre."

[rp]ex loup de Champagne quand cette armée avait un sens et des hommes de valeurs
ex cac de champagne
ex grand chambellan de champagne
ex garde des sceaux de Champagne
ex prévôt de champagne
ex duc de champagne (1 mandat)
Ex maire de troyes (1 mandat)

ancien seigneur de Donnement, son titre lui a été enlevé car son suzerain était jaloux de le voir se marier, à la vicomtesse Oksana. Et oui c'est ça être un noble, pour certains... Chier sur la tête des autres. le mariage fut annulé et la vicomtesse préférant ses titres l'abandonna pour vivre au couvent. L'histoire est à suire à ce jour.

Ancien membre de l'ordre du saint esprit, alors que cet ordre était royal.
Ancien membre fondateur de l'ordre de la cosse de genêt
Ancien membre de l'ordre du saint sepulcre, ou il fut commandeur, diplomate et fauconnier. Il fut membre du chapitre également.

Commandant de sa compagnie, l'INFESTISSUMAM. Hommes et femmes venant de tout horizons et voulant defendre le royaume de France. Ayant suivi à la fin de son mandat ducal avec son armée, l'armée de la mémento Mori sous les ordres de feu le roy Jean, pour aller débouter l'ennemi en Helvetie en partenariat avec L'impératrice Jade de Sparte. Il fut membre du conseil de guerre de Lotharingie.

Membre de la Mémento mori jusqu'à la fin de la guerre en savoie

Médaille reçut par feu la reyne Angélyque
Collier Dynaste Donné par feu la reyne Angélyque pour avoir défendu la couronne faisant partie de ceux qui ont apporté de leur temps et de leur énergie en dehors de l'obligation de toute charge, dans l'objectif généreux de veiller aux intérêts de la couronne.[/rp]

"Le seul jugement possible est l'aquittement et que je soit reconnu "NON COUPABLE"! Car je suis innocent. Et je vou l'ai prouvé."

Il s'assit et attend cette fois ci un véritable verdict impartial.


Kara_ramones a écrit:
Un petit passage devant le Palais après son départ de l'Auberge Relais "gargoteuses". Il fit halte afin de voir si quelque cousins avaient fait des conneries quand soudain, la surprise fut de taille.

Citation:
RACKAM FROST...TRAHISON*


ah bin y fait pas qu'd'emmerder un voleur de poules la poucave, ambitieux l'Sir p'tain ! AM-BI-TIEUX ! 'fin...surtout prétentieux hein.


Il s'approcha d'un garde.

S'lut toi. Dis l'ami, j'peux entrer écouter l'Frost? C'est publique sa punition?

- Tu es le nomade qui fait du spectacle en champagne n'est ce pas? On a pas besoin de grandes gueules au Palais et surtout pas celle d'un va nus pieds d'accord? Tu entres mais je veux pas t'entendre l'manouche.

Heu... ouai t'es sympa toi dans ton genre...Promis je laisse ma grande gueule dehors. Elle te tiendra compagnie.


Il sourit et entra dans la salle d'audience. Petite, la plus petite du palais surement comme si l'Frost n'avait aucune importance sauf bien sur son auto importance proclamée. Le Rom s'assure par son voisin.

Psss, c'est bien Rackam Frost la grande saucisse qui blablatte et qui pleurniche?


Le voisin fait signe que "oui" de la tête.

Voilà enfin la poucave matérialisée. Surprise étonnante, il n'était pas inconnu aux yeux du manouche mais pas comme il apparaissait non, plutôt comme un magicien qui use de costumes et d'étiquette pour faire aboutir ses complots mesquins. Le nomade, ne doutait pas un instant, le regard de l'autre confirmait une alliance avec le diable tricheur et manipulateur. Il se rappelait maintenant du "cauchemard des ombres" en taverne et son rêve se matérialisait de plus en plus.
L'abruti faisait son monologue dans une salle désagréable où la moitié dormait et l'autre dormait aussi mais sans ronfler. Il régnait cette odeur assoupissante habituelle dans les tribunaux que le voleur connait bien et qui souvent attribuée aux crapules, n'était autre que le fumet des poudrages mélangés aux sueurs des notables.
Le Frost lui faisait dans le style, une belle tenue, mi armure, mi uniforme mais il était bien gras l'chevalier. On entendait de lui partout "le soldat, le soldat, le soldat et patati et patata" oui bon ça va hein, l'uniforme était certes trop étroit mais propre, l'épée bien trop brillante et l'eau de rose qui se dégageait de son enclos d'accusé laissaient plutôt croire que c'était un soldat de salons bien loin des champs de bataille.

Kara écouta le greffier faire lecture des pièces à conviction. La première suffisait à l'accablé mais non, la poucave pleurniche au complot puis vint son état de service surprenant, l'ami qui voulait du bien ne souhaitait que le pouvoir, peut être même être ROY un jour mais là...ça devenait compliqué pour lui...
Oui compliqué car force de "quand dira t-on" le romano écoutait, découvrait que sa guérilla de 5 bras cassés qu'il nomme "l'INFESTISSUMAN" litteralement "hostile" correspond parfaitement à l'idiotie chronique des perdants à se coller la tête au mur en continuant de courir. L'hostilité est une forme de rejet colérique interne ou de déni dans la psychologie. Le Frost était un grand malade incontestablement. Comment pourra t-on lui rendre raison? Comment lui expliquer qu'il n'aura jamais la carrure du Généralissime cerbère de France ni même celle d'un capitaine alors que les armées cherchent des cuistots pour la cantines des troupes? Il serait encore capable de coller du poison dans la soupe. Illinda peut être, Illinda pourrait le sauver...où alors les Fatum, parait que leur patron c'est la même poucave, ils s'arrangeraient comme des chiens pour savoir qui aura le droit de cuissage. Le cuissage parlons s'en. On dit que les Gens du voyage se reproduisent entre eux, un de ses lieutenant de fortune vomit quand il entend le mot "tzigane" mais lui, Frost, est Noble, loin d'une quelconque noblesse de sang ou même de mérite, aucunement de celle du coeur mais assurément un Noble du couchage assigné du titre de Vicomte des Braies Chaudes.

Le Ramones aurait bien voulu ouvrir sa grande gueule arrogante, parler des Flandres, de l'Artois, mais impossible hélas et puis, quelles preuves apportées, ce ne sont que commérages qui ne tomberaient que dans de sourdes oreilles. Il reste donc sage dans le fond de la salle d'audience. Parfois c'est la meilleure chose à faire...


[hrp]
*Edit : Haute trahison => Trahison[/hrp]


Rackam__frost a écrit:
L'avantage avec le bouffon s'est qu'il avait l'odeur particulière de la viande avariée. Nul besoin de se retourner donc, pour savoir qu'il avait mis ses pattes dans la salle d'audience.

Le soldat trouvait étrange quand même, que le celui qui se plaignait de ne plus vouloir avoir à faire à lui, se démenait comme un nain sautant partout pour se faire voir.

Lassitude quand tu nous tiens.

Les terres pour le soldat seront donnés, épousailles en cours avec la vicomtesse. Et un passé sur le point d'être mis à la trappe .

Tout n'était pas rose... Mais le soldat était bien et serein et même le verdict n'y changerait rien tout compte fait.

Laissons les braillards brailler, les catins sur Béziers et tournons nous vers un avenir plus calme, plus serein entre un fils grandissant et une vicomtesse toujours présente.

Le soldat pensait et souriait calme et serein.


Kara_ramones a écrit:
L'emmerdeur fixait le pantin mais avec prudence car il n'oubliait pas que c'était le diable capable de nombreuses choses même les plus incroyables.

Le Vicomte à fesses suait excessivement et sans aucun doute perdait ses moyens depuis l'arrivé de son bouffon dans les couloirs du Palais. Ses lèvres tremblaient, il hésitait à répondre mais la bête était blessée, un genou à terre affaiblit par la simple présence d'un Fils du Vent, d'un misérable bohémien, d'une vulgaire crapule de grands chemins sans importance.

Son regard cligne, les lèvres tremblantes il couine comme un porc dans un début de démence à croire qu'il sentait que le nomade le connaissait alors son attitude confirmait qu'il s'était mêlé assurément d'histoire qui ne le concernaient pas. Le Ramones avait donc la preuve de la diffamation. Cela suffisait...

Il était surement bien plus courageux avec les Femmes par envie de conquêtes, de maîtrise, de soumission qui de venir régler un différent entre hommes sur un noeud.

Ce Monsieur collectionnait ce qu'il appelle "catins" brigandes ou Vicomtesse qu'importe, c'était ses jouets, sa décevante gloire mais il avait sous estimé Kara Ramones connu comme habile botteur de culs dans les gargotes locales. De vouloir jouer, il a perdu car comme lui le romano à fait jouer les "autres" et lui en particulier, il l'a amener dans ce petit jeu, ce petit piège, oui le Rom a jouer avec les armes de l'ennemi qui inévitablement se sont retournées contre lui.

Mon dieu, quel avenir pour la poucave.... Il veut reconstruire en laissant ce qu'il a détruit, ces catins qui ne sont autres que des femmes remplies d'amour et de respect, salies par simple vengeance dans la plus grande des bassesses qui aujourd'hui l'accablent. Voilà ses armes, voilà la honte, voilà le ridicule, voilà Rackam Frost. Toutes femmes insoumises sont des catins pour ce genre de roulure. Rackam Frost EST un mensonge haineux et destructeur.

Il ne reconstruira rien sans méa culpa, sans excuses. A la trappe?... C'est Kara RAMONES qui décidera quand son passé calomnieux y passera. Son Avenir?...L'Enfer...
Revenir en haut
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Ven 24 Juin - 17:04 (2016)    Sujet du message: [RP] Rackam Frost je te cherche le Beau... Répondre en citant

Demande en Appel rejetée

Citation:

    Avis de la chambre du parquet

[hr=50]


A tous présents et advenir. Salutations.


    Le 21 janvier 1464, Sieur Rackam Frost [IG : Rackam__frost] interjetait en appel concernant l'affaire l’opposant au Duché de Champagne, conclu en prime instance par un verdict rendu le 6 Janvier 1464 par le Juge Arthur d’Ar Sparfel [IG : Arthur_ar_sparfel].


    Concernant le fait que le procureur ayant ouvert le procès soit le duc au moment du verdict, la procure royal rappelle que l’article 1 de la Charte de bonne justice interdit toute forme de justice privée. Après examen du dossier, aucun élément ne laisse penser que justice personnelle a été rendue. La procure royale rejette donc ce motif d’appel.

    Concernant le fait que l’accusé n’a commis aucun acte qui lui est reproché, le verdict rendu en prime instance retient bien l’intention de nuire, même si l’acte n’a pas été commis en lui-même. De ce fait, la procure royal rejette également ce motif d’appel.

    La Procure royale déclare donc refuser ce dossier en appel.


Nous rappelons que, selon l'article 1.3.2.3 des statuts du Parlement de Paris, la partie requérante peut solliciter auprès du Chancelier de France, un réexamen de l'interjection en appel si une erreur manifeste apparaît.


Pour la Chambre des magistrats du parquet.
Rédigé, Signé, et enfin Scellé le 14ème jour du mois de février de l'an de grasce 1464 en le Parlement de Paris.



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:24 (2018)    Sujet du message: [RP] Rackam Frost je te cherche le Beau...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP généraux des R.R. --- -> ~ 1463 & 1464 ~ Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
hebergeur image