Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum
Les archives de l'Ebouriffé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
1457-11-20 [RP - conseil/château comtal ] ~ Bureau du CAM

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP généraux des R.R. --- -> ~ 1457 et 1458 ~
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Mer 25 Nov - 11:34 (2009)    Sujet du message: 1457-11-20 [RP - conseil/château comtal ] ~ Bureau du CAM Répondre en citant

Sur RPartage

******************************




Vanyel a écrit:
Voilà quelques jours, en fait un peu plus d'une semaine, Vanyel avait hérité de pierres, cailloux, bouts de métaux, doré ou gris selon.. en bref, elle était CaM. Sur son bureau trainait un certain nombre de feuilles, plus ou moins raturées, quelques pots d'encre, des plumes de flamand rose, dont il faudrait qu'elle retaille la pointe.

Elle regardait le mur vierge à droite du bureau, celui avec un panneau de liège. Elle avait une carte en main et des petites épingles. Tentative pour mettre la carte à peu près droit, petite correction, se reculer... moui. La suite.

Prendre les petites épingles de différentes couleurs... donc là une blanche, pour l'emplacement d'une carrière, une noir pour la mine de fer.. vous devinez la suite ? doré pour une mine d'or.. et de continuer jusqu'á avoir placé toutes les mines sur la carte.

Elle regarda le bout de sa chausse... là où elle s'était cognée avec un caillou pendant qu'elle admirait l'architecture souterraine du Béarn. Ca titillait en marchant, la prochaine fois peut-être qu'elle penserait à mettre des chaussures de sécurité, à savoir des sabots en bois, quand même bien moins sensibles au choc avec une pierre qu'une chausse en cuir souple.

Il y avait aussi sa chute qui remontait à il y a quelques jours. Toujours pendant une inspection, un petit être lui était passé devant et lui avait fait une queue de poisson sans daigner s'annoncer avec son clignotant - mais si ceux intégrés sur les casques de mineurs avec la petite lanterne pour pas se perdre dans le noir. Elle s'était peut-être cogné la tête, mais elle était sûre d'avoir vu un nain, et ça la turlupinait grandement. Que faisait un nain dans une mine alors que leur place - c'est bien connu, c'est dans un jardin.

Elle avait fait quelques recherches... par exemple, elle avait pris les chiffres relevés par la Bailli, ceux qui indiquaient les dépenses pour les recrutements miniers. Sachant que X est le salaire d'un mineur, que Y est la somme à payer pour les salaires, il est logique que Z=Y/X soit le nombre de mineurs... hors Z s'avérait ne pas toujours être un nombre entier.. comment était-ce possible? La seule explication logique, c'est qu'une demi personne avait été payée en douce, en d'autres termes, si Z se voyait affublé d'une virgule, c'était à cause des nains.

D'autres recherches dans la bibliothèque lui avait permis d'acquérir quelques connaissances sur la culture des nains.. et elle en frémissait. A en croire la façon dont ils se débrouillaient pour simplement faire un petit tunnel, le nain croisé en cachait surement d'autres. Bref... il fallait les chasser des mines. Heureusement, la spécialiste des chasses à l'ours-croco-flamand nouvellement nommée aux chasses royales passait lui rendre visite... ni une ni deux, elle envoya un page la chercher.

En attendant, elle continuait de griffonner des chiffres, faire des ratures, tracer des choses qui ressemblaient à peu près à des courbes...


Russocarine a écrit:
Tranquille. Après avoir traversé presque la moitié du Royaume avec famille et bagages, quoique Aymeric le page n'entrait dans aucune des 2 catégories, après avoir croisé presque 10 armées pas toutes autorisées ni recomendables sans se faire étriper, après avoir longé l'océan et vu les chantiers de construction de deux ports, et pris un cours de navigation pour entendre dire que l'eau c'est dangereux, après avoir entendu parler de chasses au dahu, et à la baleine, et aux olifants qui vivent au pays des noirs, après tout ça, Russo, accompagnée de son époux Zaknafien, du jeune page Aymeric, de sa soeurette amie des bénitiers, de sa peau d'ours et de sa hache Délicatesse, Russo donc était finalement arrivée à Pau. Pau, tout le monde descend, 10 minutes d'arrêt.

Elle était tranquillement en taverne a essayer de dissuader Aymeric d'aller voir "les femmes du marché qui donnent des conseils payants aux hommes" alors que son mari visitait les caves des monastères pour choisir où faire une retraite ... profitable. Et voilà qu'alors qu'elle tentait d'obtenir du tavernier qu'il lui serve du fameux formage de vaches de mémé, qu'un page portant les couleurs du Comté vint la chercher. Une dame qui donne des biscuits et qui travaille au chateau, ce ne pouvait être que Vanyel.
Russo fit donc jurer à Aymeric qu'il n'irait pas trainer au marché, et suivi le page jusqu'au chateau, et de couloirs en couloirs, jusqu'au bureau du CaM.
Petite appréciation experte de la montagne de parchemins


Cr.... Vanyel !!!!! Comment va ? Et missié Hom.. Varden ?
A chaque fois Russo se rattrapait à la dernière minute, le page n'avait pas à connaitre les surnoms étranges dont elle avait affublé ses amis.
Tu dessines quoi ? on dirait des montagnes pour aller chasser les dahus et les chèvres des montagnes.
Puis à voix basse
dis, est ce que c'est vrai que les réserves du chateau sont pleines de fromage de vaches de mémé ? tu pourrais me faire visiter ?


Vanyel a écrit:
Elle avait failli faire une rature quand la porte s'était ouverte et que Russo était entrée. Petit sourire au page, lui indiquer un ballotin sur la table près de l'entrée, qu'il le prenne avant de se retirer. Elle tiquait à chaque reprise de Russo... m'enfin elle ne se faisait pas d'illusion, ses surnoms la suivraient, ou la rattraperaient, ce n'était qu'une question de temps.

Coucou Russo.
Ça va.. enfin presque. Contente de te voir.


Désignant ses œuvres au moins artistiques

Hum, non ce ne sont pas des montagnes, même si dans les montagnes on doit pouvoir trouver plein de mines, bref, ce sont les graphiques de fréquentations de nos mines.

Petite moue en entendant parler de fromages

Je croyais que tu voulais du fromage de brebis, ou de chèvre je finis par mélanger, mais pas du fromage de vache.
Enfin tu as fait bon voyage? Aymeric n'est pas avec toi ? et Zak ?il faudra que tu me présentes ta sœur quelque quand aussi. Tu restes en Béarn un moment hein ?


Puis prenant un air plus sérieux.


Dis.. j'ai un souci. J'ai croisé des nains dans nos mines... sauf qu'ils n'ont rien à y faire... tu ne saurais pas ce qu'on peut faire contre ça ?


Russocarine a écrit:
Russo roula des yeux d'un air effaré, et regarda Vanyel d'un air inquiet. Surmenage, déjà, encore ?

Tu es sûre que ça va ? Tu devrais arrêter de t'user les yeux sur ces parchemins, tu en perds le bon sens. Regarde, tu en arrives à croire que je voudrais autre chose que du fromage de va-cheuh de mé-mé.
Les derniers mots avaient été dits en articulant bien
Les vaches de mémé et leur fromage, la 2eme spécialité béarnaise avant la sauce du même nom. Bon, c'est pas grave, mais je compte sur toi pour me faire visiter les caves, toussotement, caves à fromage du chateau.

Le voyage a été bon, nous n'avons été ni brigandés, ni jetés en prison, ni hachés menus par une armée. Zak visite les caves des monastères, Aymeric est resté en taverne, et ma soeurette rêve d'embrasser la bagouse de Monseigneur Bushiro. Je pense qu'on va rester ici un petit moment, s'il n'y a pas d'imprévu


S'asseyant sur le siège qui était là fort à propos, et cherchant des yeux les habituels biscuits, et prenant un air sérieux

Des nains tu dis. Il parait qu'ils volent l'or et le fer, en tout cas c'est comme ça que j'ai toujours entendu les CaM expliquer les mauvais rendements des mines, ou les effondrements. "C'est les nains qui ont pris l'or"..."C'est les castors qui ont rongé les boiseries, j'vous jure, j'avais bien fait les entretiens". Si tu veux mon avis, il te faut les exterminer. A la hache. Couic.

Grand sourire.


Vanyel a écrit:
Petite grimace aux premiers mots. Mais si elle allait très bien, ce n'était pas elle qui avait fait un caprice pour une partie de dés même pas jouée avec pour lot un fromage - de vache de mémé - d'un côté et un canard - nommé Aldec - de l'autre... mais elle n'allait pas encore et toujours ressortir cette histoire des plus nébuleuses.

Léger hochement de tête, le voyage s'était bien passé, parfait, hein ? la bagouse de Bushiro ? ahhh sans doute qu'elle était violette, une améthyste, comme celle qu'avait Zo, il faudrait qu'elle vérifie à l'occasion.

À moins d'être aveugle, elle n'aurait pas pu rater le regard scrutateur de Russo qu'elle connaissait quelque peu. Elle ouvrit un tiroir de son bureau et en sortit une boite de biscuits. Elle pensa vaguement que c'était la saison des châtaignes et qu'elle varierait bien ses sucreries avec des marrons glacés, elle garda l'idée dans un coin de sa petite cervelle. Elle poussa la boite vers Russo, non sans avoir pris un gâteau au passage, tout en l'écoutant, commença à le mâchouiller et faillit avaler de travers. Elle s'assura que la bien nommé Délicatesse, experte en cassage de porte et autre boiserie n'accompagnait pas Russo. Un peu rassurée de ne pas voir la hache de la chasseuse d'ours et de sanglier, ses neurones entrèrent dans une danse effrénée... il fallait trouver un moyen de lui faire passer cette envie de réduire les nains en bouilli.


Non mais Russo, je ne veux pas des nains dans nos mines parce que de une ce n'est pas leur place, de deux, ils seraient fichus de nous provoquer des accidents autrement plus grave qu'une collision avec ma petite personne. Imagine qu'ils s'entrainent au lancer de hachettes sur les poutres des mines et qu'il y a un éboulement, ça serait au moins horrible.


Petite pause, léger temps de réflexion... il fallait trouver quelque chose de logique ou du moins qui semblait logique pour la persuader que vraiment, la chasse sans les morceaux de nains mais les nains entiers c'était ce qu'il fallait.


La place des nains c'est dans les jardins, pas les mines... donc il faut les chasser des mines pour les remettre dans leur habitat naturel, là où ils décoreront, et feront du jardinage, et puis chasseront les taupes. Si si, j'ai bien dit chasser les taupes. Les bêtes qui font des tunnels pour que les castors puissent ronger les tonneaux de bière en toute impunité sans qu'on les remarque.


Russocarine a écrit:
Soupir. Pourtant la hache semblait une bonne solution pour exterminer les nains, parce que faire entrer le couillard dans les galeries de la mine n'était pas très très simple à première vue, et ensuite les dégats par les éventuels boulets perdus risquaient de lui valoir le bannissement du comté. Et voilà que Vanyel se convertissait au jardinage. Russo préférait qu'elle joue à la patisserie, elle pouvait manger les gateaux, parce que manger des légumes ou du gazon ratissé ne l'intéressait pas vraiment. Pas du tout, même. Tout ça pour chasser des ....... taupes....... Russo toussa violemment en se frappant la poitrine.

Des taupes ? ya rien à manger sur les taupes. Et puis tu sais combien il faut de peaux de taupe pour faire un manteau ? 1834 peaux. Farpaitement. Je suis pas officier des chasses royales pour des prunes, mes connaissances ont été examinées pendant de longs mois. Donc oui, 1834 peaux de taupe, je confirme.
Soupir. Epoussetage de la peau d'ours du revers de la main.
En plus, ça fait gueux un manteau en peau de taupe. Comme quand la Régente du Languedoc m'a offert 10 peaux de truites pour me dédommager qu'elle croit de cette histoire où Kam m'aurait dérobé une peau d'ours pour décorer son bureau de chef de port. Des peaux de truites.... surement des restes des festins du chateau, en plus. C'est bien heureux qu'elle ne soit pas coms, mais uniquement régente.

Plongeant la main dans la boite de biscuits de Vanyel

Bon, tes nains, on pourrait pas les piéger avec des appats ? De la fausse bière, ou du faux or ?


Vanyel a écrit:
Ayé forcément, chasse, bêbêtes à poil .. on arrivait au manteau, c'était couru d'avance. C'est qu'elle en connaissait un rayon à ce sujet Russo, de là à pouvoir donner le nombre exact de taupes nécessaires à la confection d'un manteau. Vanyel marmonna vaguement "de quelle taille le manteau, c'est un modèle homme ou femme ou mixte?" qui fut noyé par la suite de l'histoire des peaux d'ours et de truites.
Fondamentalement, elle se fichait des peaux de taupe, c'était pourtant clair comme ce l'eau de roche. C'était la protection des tonneaux qui importait et puis celle des mines à la base, c'était logique non?
Enfin Russo semblait quand même trouver l'idée d'une chasse aux nains suffisamment attrayante et/ou distrayante pour commencer à réfléchir tactique et méthode de traque.
Elle était pensive.


Ah oui.. des appâts, ça marchait bien les crevettes en papier pour duper les flamands rose.... De la fausse bière... faut quelque chose qui mousse, et à part du savon, je ne vois pas pour l'instant.
Du faux or... peut-être qu'on peut enrouler des cailloux dans du papier doré, je me demande si on a ce genre de papier... faudra chercher.


étape 1 les leurres et autres.. mais ce n'était que le début.

Hum.. les attirer c'est bien.. après faut les attraper, sans les couper en rondelles... un filet comme pour les sangliers ... peut-être que ça marchera mieux avec eux qu'avec le sanglier d'ailleurs, mais faut s'assurer qu'ils aient pas de couteaux pour couper les cordes, pour pas avoir de fuite...

Attraper un biscuit, ça aide à réfléchir, ou pas, peut-être que c'était juste de la gourmandise.


Russocarine a écrit:
Reprendre un biscuit, au passage, pour aider à réfléchir aux différentes solutions tactiques et stratégiques pour capturer des nains. La réflexion était une pure question de principe, parce que chasser quelque chose qui ne se mange pas, qui ne fait pas de manteau, et qu'on ne peut pas taper à coups de hache avait un intérêt restreint. Mais c'était le début de l'hiver, les ours hibernaient, il fallait se rabattre sur des proies plus petites. Des nains, donc.

Hum... on pourrait mettre un truc qui fait dormir dans la fausse bière. Et puis peut être que des rondelles de cuivre bien astiquées pourraient faire un appat en fausses pièces.

Tout en machouillant son biscuit, Russo réfléchissait de plus en plus intensément. Et d'un coup elle eut une idée au moins aussi géniale que celle de la tourte aux oiseaux vivants.

Et si on enrolait les mineurs ? Ils sont déjà dans les mines, après tout. Ils pourraient être mis à contribution pour capturer les nains. Tu offres un biscuit en forme de pioche au meilleur chasseur, et hop, tout le Béarn va se précipiter.
J'ai bon ? J'peux visiter la cave à fromages de vaches de mémé

Regard suppliant suppliant


--Lesnains a écrit:


[Pendant ce temps là, dans la mine d'or]


- hé ho hé ho on rentre du boulot !
- tu vas la fermer Simplet ! tout l'Béarn va t’entendre à chanter com' ça
- c’est pour m’donner d’l’entrein Dugrainch
- j’vas t’en donner d’l’entrein moi
- si on peut mêm’ plus chanter


Bliinng blanng slouusshh aouuuchhhh !!!

Mais c’est quoi ce rafut encore. Pour être exaspéré le Dugrainch il était exaspéré et encore le mot fût bien faible. Regard mauvais il s’arrêta et se retourna.
A la faible lueur des torches accrochées sur les parois, on ne distinguait pas grand-chose et le fait que les nains derrière lui n’étaient pas spécialement grands… bon ce fait était normal j’en conviens… ne l’aidait pas à les localiser. Sourcils froncés pour essayer de voir ce qui se passait.

La troupe s’était arrêtée derrière lui, ayant le même réflexe de regarder vers l’arrière, car comme tout le monde le sait, c’est toujours à l’arrière que se passent les choses bizarres, et jamais à l’avant. Mystère des évènements qui viennent troubler la quiétude des lieux.
Enfin quiétude si on enlèvait les bruits de pioches et de pelles qui peuplaient la mine… parsemés de temps à autres de quelques cris ou de quelques "ouille".

Une forme allongée ras du sol le fit lever les yeux au plafond en un haussement d’épaules qui ne présageait rien de bon.


- c’est pas possible ça pensées qui arrêtèrent ses paroles et qui n’étaient certainement pas des plus flatteuses en regardant Simplet affalé sur le sol, la face dans la terre, son chapeau d’un côté et sa pioche de l’autre.

Long soupir en le regardant essayer de se relever. Elle allait encore avoir du boulot la Blanche avec tel énergumène. Déjà, il y a quelques jours, il avait failli bousculer une femme dans la galerie et là, le voila qu’il s’étalait comme une galette de boulanger en train de cuire.


- tu fais quoi là Dusimple … tu regardes si l’sol est au mêm’ niveau partout ? j’vais t’la sucrer ton autorisation d’sortie et tu vas y planter dans le jardin du Coms ça lui fera un’ bel’ décoration.
- y s’rait bien capable d’provoquer un’ révolte
- ouai pi il s’rait bien capable de perdre l’or qu’il a dans ses poches… r’gardez on dirait qu’il porte deux sacs de farine d’chaque côtés !


Grands éclats de rires des nains en regardant leur compagnon faire une grimace et remettre son chapeau qui lui descendit devant les yeux. Et quand six nains rigolent … ben … ils rigolent.

- ça t’gêne pas trop ton chapeau devant les yeux ? sinon tu peux l’mettre sur la torche là ca f’ra du combustible aussi
- nooonnnnnn !!!


Trop tard, Dugrainch n’eût que le temps de s’élancer avec ses petites jambes pour enlever le chapeau de la flamme. Furax il le secoua pour éteindre le feu qui commençait à s’en emparer et le posa sans ménagement sur la tête du nain, c'est-à-dire en le lui enfonçant jusqu’aux oreilles, qui grâce à dame nature étaient plutôt avantageuses et arrêterent la descente du chapeau.

- main’nant tu suis et j’veux plus entendre de toi que le bruit de ta pioche c’est compris ?

Simplet avala sa salive et rentra la tête dans ses épaules, fermant les yeux. Penché sur lui, les sourcils relevés de colère le chef l’attrapa par le col de sa chemise pour le remettre dans le rang.

- allez c’est pas tout ça mais y’a d’l’or à voler .. enfin y’a du boulot quoi les mecs !

Le roi des nains avait besoin de moult or pour son train de vie et pour le revendre au Cac qui n'y voyait que du feu et le lui rachetait ... à prix d'or.


Vanyel a écrit:
[toujours dans le bureau de la CaM, loin des nains mais travaillant à un rapprochement des races et surtout des tailles]

Les caves.. à bière, à vin, à fromage... enfin les caves et Russo ou plutôt Russo et les caves c'est une histoire qui dure, et ne s'arrêtera probablement jamais, passons.


Ah oui ! c'est une bonne idée d'enrôler des mineurs. On pourrait faire des équipes. Une partie creuse comme si de rien n'était, et l'autre se met en quête des nains. Et puis peut-être que comme ça on aurait plus de mineurs, imagine "c'est moi qui ai attrapé le plus de nains" " mais non d'abord c'est nous"... un petit peu de compétitivité pour agrémenter le tout...

Petite moue pour les récompenses.

Des biscuits, oui mais euh, tu sais j'en fais pour consommation personnelle - certes peut-être un peu plus élevée que la moyenne - mais en faire pour tous les mineurs, même sans dormir, je doute d'y arriver... on pourrait pas plutôt récompenser les meilleurs chasseurs avec le manteau en peaux de taupe ?

attrapant une dernière friandise avant de se lever.

Bon on va faire un tour à pour voir si on trouve du papier doré, ou des somnifères... quoique pour ça on pourrait demander à Melian ou Dotch, elles s'y connaissent en médecine, pis on fera un crochet pour voir si on tombe malencontreusement par hasard sur un fromage de vache de mémé, ou sur mémé directement. Pis on pourra en profiter pour peaufiner aussi le plan à exposer aux courageux qui seront volontaires pour attraper les nains, manque encore quelques éléments.


Hervelina a écrit:
Mardi 24 novembre, à la mine...


Lina s'était levée aux aurores. Non pas qu'elle aimait aller travailler à la mine, parce que franchement le nez dans la poussière en bleu de travail, dans un trou noir ... Moyen...
Enfin bon, le comté voulait effectuer des réparations dans celle entre Orthez et Mauléon et fallait bien que ça ne leur coûte pas trop cher... Puis en tant que maire, il fallait qu'elle donne l'exemple et c'était demandé gentiment. La jeune fille s'était donc munie de sa pioche, d'une lanterne, d'un casque, de deux ou trois gourdes remplies de bibine et d'un casse-croûte : du jambon de Mauléon, bien sûr !

Arrivée sur place, Lina se mit au travail, suant comme un boeuf quand elle entendit un chant peu commun...


- Comment ça on rentre du boulot ?! M'enfin c'est pas l'heure ... On vient à peine de commencer ! Qui c'est l'crétin qui ...

Ah ben non hein ... Ils n'allaient pas la lâcher maintenant ! On y est, on y reste... Quelle bande de dégonflés ... Elle stoppa net ses réflexions car les voix se rapprochaient, elle recula dans un renfoncement de la paroi et retint son souffle,voyant passer devant elle des nains, sept au total, les yeux ecarquillés. Elle regarda à droite, puis à gauche.... Mais d'où venaient-ils ces machins là ? Elle n'en avait jamais vu avant, enfin vu leur taille, ils devaient être plutôt du genre discret...
Lina écouta leur conversation, contint tant bien que mal un gloussement devant la gaucherie du dénommé simplet, qui semblait bien porter son nom, et à la fois prise de pitié pour ce petit être qui avait l'air de faire office de souffre douleur de ses camarades.

Celui qui semblait être les meneurs acheva alors ce petit intermède par des paroles qui l'intriguèrent ...

Citation:
- allez c’est pas tout ça mais y’a d’l’or à voler .. enfin y’a du boulot quoi les mecs !

Là ... Une petite pause s'imposait... Elle allait rendre compte de son aventure à Vanyel... Voler l'or, c'était voler le comté, et voler le comté, c'était voler les villes ... Hors de question de les laisser faire cette bande de... De... De.... Nains !

Ni une ni deux, elle prit tout son barda et s'efforça de trouver la sortie de la mine, ce qui s'avérait être une opération périlleuse. A gauche ? Tout droit ? Non encore à droite ? Mais elle était déjà passée par là non ? Un peu désorientée la Lina...


- Bouducon mais y'a même pô de plan dans l'coin pour s'y repérer ! Mais c'est un vrai labyrinthe !

Elle finit, quelques heures plus tard, par trouver la sortie et se rendit en courant dans le bureau de la CAM, poussant les gardes sans ménagement et la ouvrant la porte à la volée. Elle héla Vanyel, à bout de souffle...

- Vanyel !
*ouf... ppffffff ...*
Là dans le jardin ! Euh ... Nan, nan... La mine ...
*Pppfffff fiouuuuu*
Les nains ... L'or !


La jeune fille s'effondra sur un fauteuil non loin de là, non sans avoir repéré et piqué quelques biscuits qui trainaient à portée de sa main. S'apercevant soudain que Vanyel n'était pas seule, elle bondit sur ses pieds, rajustant son bleu de travail, avalant les biscuits qu'elle avait dans la bouche, et jetant un oeil au beau tapis qu'elle venait de crotter...

- Euh ... Scuse-moi ... Hum ... J'te dérange pas au moins ?

Grand sourire et battements de cils sous un air angélique...


Russocarine a écrit:
[Dans le bureau du CaM]

Aussitôt dit, aussitôt fait, Russo se leva, et tout en machonant le biscuit qu'elle venait juste de prendre, commença à questionner Vanyel

Et tu crois que dans les caves je pourrai gouter le fromage ? Et tu crois que mémé me donnera la recette ? Dis, elles sont grandes comment les caves ?

Elles se dirigea vers la porte du bureau, tout en réfléchissant à voix haute pour la prochaine chasse dans laquelle elle se trouvait embarquée

Ah, oui, offrir le manteau en peau de taupe au meilleur chasseur de nains, c'est une excellente idée. Il faudra lui fournir de quoi préparer les peaux aussi. 1834 peaux de taupes à tanner, puis coudre ensemble, ça va l'occuper pour les longues soirées d'hiver.

Et là, bang, alors que dans un superbe ralenti elle allait enfin atteindre la porte qui menait vers le couloir qui menait vers la cave où le CaC et le Bailli gardaient jalousement les fromages de mémé, parce que le fromage, c'est convertible en or en claquant des doigts, juste au moment, alors qu'elle avait la main sur la porte, bang, la porte s'ouvrit. Et une femme qu'elle ne connaissait pas s'assit dans SON fauteuil et prit SES biscuits. Bon, ce n'étaient pas vraiment les siens, mais c'était quasi le cas deux minutes avant. Manquerait plus qu'elle se fasse piquer SES fromages. Vite vite, faire diversion. Protéger les fromageounets durement gagnés. Heureusement l'intruse parlait de mine. La situation était récupérable.

Russo fit un grand sourire, et se présenta.

Et bien et bien, permettez que je me présente. Russo, amie de Vanyel et chasseuse à mes heures. Au vu de vos bredouillements, il semble que la situation dans les mines devienne réellement urgente.

Puis à voix basse à Vanyel
pitêtre que je pourrai ... Délicatesse ... ma hache


Aimelin_ a écrit:
[mardi 24 novembre.. jour de la mine d’or.. qu’elle a dit Vanyel]


Aller à la mine mardi … aller à la mine mardi … aller à la mi… nom d’un cornut j’ai écrit sur ma missiveroumegant le jeune béarnais chiffona le parchemin qu’il avait déjà raturé pas mal de fois.
Soupir en regardant sa plume et les missives de Quasi et Vanyel posées à côté de lui, avant de s’appuyer sur les coudes, visage dans ses mains en regardant par la fenêtre. Il faisait encore nuit mais il n'arrivait pas à dormir et il avait décidé de répondre à ses missives, pensant que c'était une occupation comme un autre pour occuper ses insomnies.

Bon celle pour belle Ange. Plume qui hésite et qui glisse sur le velin pendant que ses pensées vadrouillent. Il est encore tôt, mais faudra que j’aille au marché pour ma farine et puis me faut du maïs aussi. Je ne sais pas pourquoi mais depuis que j’étudie je mange davantage, elle va être contente de l’apprendre, elle qui disait que je ne mangeais pas assez. Sympa à l’université, il y a toujours quelqu’un pour me renseigner lorsque je me perds dans les couloirs.
Petits coup d’œil à ses quelques lignes…. ah il faut que je réponde à sa question … et puis ne pas oublier de lui dire cela aussi.

Appliqué, le silence de la taverne n’était troublé que par les "scriiitch scriitch" de sa plume sur le parchemin.Dernière lecture avant de plier sa missive prête à s’envoler.

Ah oui c’est vrai Vanyel, j’ai promis… la mine. Je sais pas si la belle blonde va y aller, faudra que j'y demande. C’est quand déjà ? mardi ça va. Rangement des parchemins et plumes quand l’ébouriffé réagit
mardi ? mais on est mardi !!!! nom d’un nobliau la mine j'ai failli oublier !!

Vite regroupés ses parchemins sont montés dans sa chambre et il en redescend quelques minutes apres, dévalant les escaliers et se précipitant dehors apres avoir embarqué miches, jambon donné par Lina, et gourdasse avec un peu de calva pour les coups de baisse d’énergie. Cavalcade en trombe vers la mine d’or où il s’arme de sa pioche et de son casque pour ne pas abimer son joli chapeau qu’il laisse dans ses fontes sur le dos d’Altaïr à l’extérieur de la mine.

A tout à l’heure et manges pas toute l’herbe

Sa lanterne à la main il s’avance dans le corridor principal pour aller rejoindre l’endroit où il avait commencé hier à creuser. Petit gratouillage de tête en haussant les sourcils. Alors la premiere galerie à droite puis je continue au fond et je prends la deuxième galerie et c’est sur la gauche. C’est qu’elle est pas mal grande cette mine d’or et il s’y est perdu pas mal de fois déjà.


Dernière édition par Archiviste le Ven 10 Juin - 13:48 (2011); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 25 Nov - 11:34 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Archiviste
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 22 Juin 2009
Messages: 724
Localisation: partout

MessagePosté le: Ven 27 Nov - 01:28 (2009)    Sujet du message: 1457-11-20 [RP - conseil/château comtal ] ~ Bureau du CAM Répondre en citant

Hervelina a écrit:
Lina se mordilla l'intérieur de la jour de honte, redoutant que Vanyel et son amie ne se mettent en colère suite à son entrée intempestive dans le bureau, son rapt de biscuits et ses manières quelque peu familières... La personne qui accompagnait la CAM se présenta, Lina esquissa un sourire, se dandinant d'un pied sur l'autre.

Citation:
Et bien et bien, permettez que je me présente. Russo, amie de Vanyel et chasseuse à mes heures. Au vu de vos bredouillements, il semble que la situation dans les mines devienne réellement urgente.



- Hum ... Enchantée Dame Russo... Je suis Lina, mairesse de Mauléon et euh ...


La jeune fille s'arrêta net, réalisant soudain ce que la femme qui lui faisait face venait de dire.


- Chasseuse ? Seriez pas chasseuse de nains par hasard ? Nan parce que justement ce qui m'amène ici c'est sept petits bonshommes qui s'baladent dans la mine d'or... Euh alors déjà, à leur allure hein, on dirait que ... Bref voilà quoi ... Et puis je les ai entendus dire qu'ils s'apprêtaient à voler, enfin je suis sûre que ça fait longtemps qu'ils ont commencé, à voler que je disais, l'or...


Lina gesticulait pour appuyer ses explications, acquiesçant à ses propres paroles, et ouvrant de grands qui yeux inquiets.


- Nan mais vous vous rendez compte ... Vont voler les bearnais ces saligauds ! Faut les retrouver, et les coller au cachot, leur faire subir la question, les écarteler, les fouetter et les brûler ces chacals !


Se rassérénant, elle mit un peu d'eau dans son vin, au souvenir du pauvre et pitoyable simplet.


- Bon sauf le tiot qu'a l'esprit d'un âne, et encore, lui juste le cachot ça ira, m'a l'air tellement niais que je suis même pô sûre qu'ils sache son nom...
Mais alors les autres, pas de pitié, on dirait une bande de brigands, et bien organisée avec ça...


Vanyel a écrit:
[Dans les couloirs du château ou presque... finalement toujours dans le bureau du CaM]

Objectif: la porte.
Définition : porte, nom féminin
Sens 1 Ouverture pratiquée dans un mur pour permettre le passage.

Inutile de donner les autres sens, dans aucun il n'est fait mention qu'une porte s'ouvre toute seule. En l'occurrence, celle en face de Vanyel avait eu l'aide de Lina pour se mouvoir. Elle eut une éphémère pensée "faut faire les présentations.." mais celle-ci fut vite oblitérée dès que le mot "nains" franchit les lèvres de la mairesse de Mauléon.
Laisser Russo faire connaissance avec Lina, qui aimait la bière ours, enfin au miel, bref mais à quoi pensait donc la CaM... écouter avec un froncement de sourcil l'histoire de Lina.

Bonjour Lina comment ça elle a un temps de retard ? Non non, ne t'en fais pas tu ne nous déranges pas .Reprends un biscuit pour te remettre de ta rencontre.

Donc toi aussi tu as vu des nains... On en parlait avec Russo. J'en ai croisé un pendant une inspection... après quelques recherches, théoriquement je me doutais qu'un nain en cachait un autre, tu viens de le confirmer.


Petit instant de réflexion

Bon c'est sûr qu'il faut remettre ces nains dans le droit chemin, en plus de les remettre dans les jardins. Il faut leur rappeler que c'est maaaaaaaaal de voler, surtout nous vu que c'est nous qu'ils veulent voler, et puis faut les faire travailler dans nos jardins. Avec les taupes qu'il attraperont, ils pourront se faire plein de ragoûts, et nous on pourra faire une collection automne-hiver de manteaux en peaux de taupe.

oui oui oui, bon n'empêche qu'il faut commencer par les attraper. On a commencé à élaborer un plan de capture avec Russo, tu nous aides ?


--Lesnains a écrit:



[Pendant ce temps là, toujours dans la mine d'or]


- ohhh le jouli cailloux regardez les copains !
- bah ouai nigaud c'est d'l'or
- bah vouais mais c'est joli
- j'trouve c'est trop joli ça
- moi aussi j'trouve c'est trop joli
- allez hop dans la casquette


Simplet regarda sa main soudainement vide et regarda Dufarceur qui le narguait tenant l'or dans sa main, avant de faire une grosse grimace présageant qu'il allait se mettre en colère.

- non mais dis donc c'est à moi ça il fonça illico sur lui et lui arracha la pépite des mains c'est moi qui l'ai trouvé et c'est à moi !

Un sourire béa jusqu'aux oreilles qu'il avait fort développées dirons nous, Simplet admirait la pépite d'or la faisant tourner un peu dans sa main en la nettoyant de sa manche.

- elle f'ra joli dans mon coffre avec les autres
- dans ton coffre ? Dugrainch avait levé les yeux juste avant de lever le sourcil droit t'en as dans ton coffre des cailloux dorés comme ça ?

Même s'il appréhendait la réponse de Simplet, il ne pouvait s'empêcher de poser la question. La mine réjouie de son nain terlocuteur le fit s'attendre au pire.

- bah vouai
- et tu en as beaucoup ?
- bah vouai ... plein ...


Simplet laissait un sourire permanent accroché à sa bouille, ce qui mélangé au fait qu'il ait été oublié le jour de la distribution de neuronnes, lui avait d'ailleurs valu ce surnom de Simplet. Néanmoins, Dugrainch essaya de garder son calme.

- et tu en as ... beaucoup beaucoup ou pas trop beaucoup ?
- bah vouai un peu beaucoup
- un peu beaucoup ?
- bah vouai


Les nains s'étaient arrêté de piocher, écoutant l'échange entre Simplet et Dugrainch, se regardant entre eux.

- bon faudra j'vois avec le chef des nains tu montreras tes jolis cailloux
- vouai mais sont à moi
- on verra... en attendant on travaille et on essaie de pas se faire remar... AAAATTTTCHOUMMMMMM !! .... qué et voila l'autre enrhumé qui parle....


Par moment Dugrainch se demandait ce qu'il avait fait à Aristote pour qu'on lui donne le commandement de ces six nains.

- mets ton bonnet Dutchoum vas pas attraper la mort ... tout l'monde sait qu'elle arrive par les pieds et on n'a pas la hauteur pour la voir venir.. elle arrive vite à notr' tête.
Allez on se remet à piocher, va pas venir tout seul l'or.


Et voila la petite troupe de nouveau au travail dans une galerie de la mine pendant que quelque part, des êtres maléfiques décident de leur sort.


Russocarine a écrit:
Et voilà que la dénommée Lina confirmait l'horreur de la situation. Les nains, ces nabots vils et fourbes, s'étaient bel et bien infiltrés dans la mine d'or. Russo était prête à parier que d'autres équipes étaient à l'oeuvre à la mine de fer, et peut être même à la carrière de pierre. Si Russo avait eu besoin d'éléments de preuve supplémentaires, si à ce moment elle s'était approchée de la fenêtre qui donnait sur la place du chateau, elle aurait vu un attroupement de gens agités, et au milieu, un nain, sans vergogne, en train d'espionner ceux de la surface.

L'attrait de la chasse commençait à faire son effet. Russo commençait à oublier que les nains ne se mangeaient pas et ne servaient pas à faire des manteaux. Quand à la philosophie Vanyelesque de la rédemption des nains par la chasse aux taupes, elle n'arrivait pas à y adhérer.


Et bien, j'ai une idée...

Grand sourire
On réquisitionne les mineurs, on les place à la sortie des galeries de mine avec des gourdins, on met le feu à la mine, et les mineurs assomment les nains qui tentent de sortir. Bon, les mines risquent de s'écrouler un peu, mais les nains seront éradiqués pour un bon moment.

Regard vers Vanyel
Bon, bon, on va garder le premier plan alors. On fait des appats à nain en mettant des tonneaux d'eau savonneuse pour qu'ils croient que c'est de la bière, et du papier jaune pour leur faire croire que c'est de l'or, et tu réquisitionnes les mineurs, tu peux, vu que t'es CaM, et ils capturent les nains qui ne manqueront pas de sortir de leur trou.
Lina, pouvez vous réquisitionner vos villageois ?


Vanyel a écrit:
J'ai une idée

Oreille tendue grande ouverte pour écouter... Froncement de sourcil. Non mais non mais pas question de faire ne serait-ce qu'un petit scratch aux mines. L'idée c'était de les sauver des nains, pas de les détruire soi, m'enfin.
Regard appuyé à Russo pour qu'elle revienne à quelque chose de moins chaotique tout de même. Oui oui oui, l'autre idée est bien plus mieux, c'est clair et net.


Je vais réquisitionner les mineurs, ils se demanderont peut-être ce que je leur veux encore, je les ai déjà embêter pour qu'ils aillent à la mine d'or pour fêter son amélioration... hum, si je leur dis que les nains en ont profité aussi pour piquer dans les galeries, peut-être que ca les motivera d'autant plus pour nous aider dans notre mission.

petit air pensif.

Bon.. les réquisitionner c'est bien, mais faut quand même qu'on finisse de mettre au point les différentes techniques de capture, et pis surtout qu'on trouve tout l'équipement nécessaire. Donc..

marmonage intensif et discussion avec elle-même "si on dit qu'il faut 1 jour pour faire un filet, mais qu'en fait il faut 2 h pour en emprunter un à des pêcheurs de Tarbes, si on considère la vitesse de voyage de l'information en prenant en compte le délai de réponse inversement proportionnel à la longueur de la dite information..." et patati et patata on passera sur le reste de la formule étrange en cours d'élaboration pour sauter au résultat.

Mercredi . On va tenter de trouver des mineurs/chasseurs pour nous aider et se donner rendez-vous mercredi. Si y a des retardataires à cause d'imprécision de calcul, faudra les introduire en route.

éviter de rajouter qu'elle avait une fâcheuse tendance à faire parti des dits retardataires.


Hervelina a écrit:
Lina ouvrit la bouche pour répondre à Vanyel mais fut interrompue par dame Russo qui parlait de gourdins, de feu, de mine qui s'effondre... A vrai dire elle n'avait pas tout compris, mais l'essentiel était là : arrêter les nains avant qu'ils ne s'en mettent plein les fouilles...


Citation:
Lina, pouvez vous réquisitionner vos villageois ?



Hochement de tête aprobateur.


- Ah ben oui oui bien sûr ... Les mauléonais sont toujours prets à aider le comté hein, surtout quand la CAM est de chez nous ...

Elle sourit à Vanyel et lui fit un clin d'oeil, puis réfléchit à une tactique, se gratouillant la tête, pendant que la CAM faisait la même chose de son côté.

- Oui alors donc si on estime qu'un nain est deux fois moins grand que nous, ils courent donc deux fois moins vite, vu qu'ils ont les jambes deux fois plus petites et inversement pour nous, faut prendre en compte aussi qu'on est deux fois plus nombreux, voire trois fois même, et donc on pourra courser les sept à la fois... Trois chacun derrière un nain... Pis aussi, s'ils ont les poches remplies d'or, ça les ralentira... Alors faudrait attendre la fin de la journée, comme ça on les prend la main dans le sac, et l'or dans les poches. Bon pour réquisitionner du monde, faut qu'on s'organise, le temps que les gens apprennent qu'il faut se mobiliser, qu'on trouve l'équipement nécessaire... Qu'on sache combien on sera, qu'on trouve un point de rassemblement, qu'on embarque le jambon et les tonneaux de bibine... Et qu'on trouve des volontaires pour les prendre dans leur jardin ensuite ...

Elle continua, en coeur avec Vanyel ... Arrivant à la même conclusion, Dieu seul savait comment.

- Mercredi . On va tenter de trouver des mineurs/chasseurs pour nous aider et se donner rendez-vous mercredi.

Acquiescement intempestif de la tête aux dires de Vanyel. La jeune fille s'arrêta net et prit un air très sérieux, levant l'index en l'air, et les sourcils aussi.

- Oui mais eh ... T'as pensé front de libération des nains ? Nan parce qu'ils vont nous tirer dans les patounes... Faut rester discret quand même !

Russocarine a écrit:
[avant la prise du chateau par les Lions de Juda]

Front de libération des nains.... Russo maugréa. Zétaient pas rendus si en plus une organisation obscurantiste les empêchait de chasser.


Et bien une fois les nains capurés, il suffira de les enchainer et de planter des gardes autour du cachot, hem, jardin, pour éviter qu'ils soient libérés par des bouffons d'une mouvance quelconque.

Bien, nous verrons tout cela mercredi. Allons donc terminer les plans en taverne.


Regard vers Vanyel
A moins que tu n'aies de la bière dans ton bureau, ce qui serait assez étonnant.

Et Russo prit ainsi la direction des tavernes, se demandant s'il y avait une utilité utile aux taupes. Un sous-chope de bière en peau de taupe ? Non, ça ne valait pas l'écureuil ou l'oreille d'ours. Un manteau ? n'en parlons pas. Une descente de lit ? Le lion était bien mieux, d'ailleurs, elle n'avait pas de peau de lion, il faudrait y remédier.


--Lesnains a écrit:
Les nains :



[Pendant ce temps là, toujours dans la mine d'or]

Sur ton chemin tout l'long
tout l'temps
sèmes sèmes sèmes des p'tits caill....
bha vouai.. c'est un cailloux pas beau cuilà ....

t'as vu chef il est t... bah ou y sont ?

Simplet trop occupé à gratter le sol avec sa pioche, n'avait pas vu les copains qui s'étaient déplacés un peu plus loin, juste apres le coude que faisait la galerie à une vingtaine de chausses de lui.

Il regarda tout autour, sentant l'angoisse monter. Elle commençait par les pieds puis les jambes, le ventre, la tête alouette, en évitant le cerveau rempli de courants d'air, puis le chapeau, légèrement noirci depuis son aventure de tout à l'heure.

Quand l'angoisse fût à son niveau le plus élevé, il sentit une boule se nouer au fond de sa gorge...
chef ? z'etes là tous ?

Où pouvaient ils être tous ... y z'auraient pu lui dire qu'ils partaient. Maint'nant il était tout seul dans cette galerie et les ombres qui dansaient sur les parois lui firent attraper la transpiration.
Les gouttes commençaient à perler sur son front faisant doucement glisser son chapeau qui peu à peu descendait devant ses yeux, plongeant notre Simplet dans les ténèbres.
C'est ce moment là que choisirent Dugrainch et Duprof pour surgir derrière lui et la voix de Dugrainch raisonna à ses oreilles, le faisant sursauter et trembler de tous ses pauvres membres.


- bouhhhhhhh le vilain nain qui s'enfuit et qui suit pas les autres !
- au sec ... m'en ... je .. pas poo... m'enfermez ... pas....
- alors on essaie de prendre des joulis cailloux sans le dire aux copains ?
- klluie jklle mslek ..... oups


Duprof toujours bon comme le pain s'approcha de l'oreille de Simplet, souleva le chapeau en lui murmurant.

- Simplet saches que l'on doit toujours partager ce que l'on trouve
et tes jolis cailloux dorés doivent être comptabilisés afin que nous puissions en évaluer la valeur et le nombre.
- mais qu'es.. ou qu'ça...
- bon quand tu arriv'ras à faire une phrase entière tu nous répondras
.. continua Dugrainch légèrement énervé... en attendant allez hop avec nous fissa fissa !

D'un geste brusque il attrapa Simplet par la manche pendant que Duprof récupérait pioche et lanterne.
En quelques petits pas accélérés, ils avaient rejoint le gros de la troupe... non pas Dudormeur... et s'arrêtèrent.
Dugrainch prit la parole.


- nous avons retrouvé Simplet.
J'crois qu'il va falloir faire attention en prenant de l'or alors allez y molo et cachez le partout mais n'en prenez pas trop soyez discrets. Nous avons bien l'temps de venir à la mine pour des emprunts.


Pendant ce temps, Simplet remis de ces émotions, du moins pour cette fois, avait soulevé son chapeau et affichait un grand sourire en regardant les copains.

- b'jour les copains, content d'vous voir j'av...
- au boulot !!!!!!!!!!!
- ça va, ça va pas la pein' d'crier comm' ça... quoi qu'j'ai fait encor moi
- j't'ai entendu quoi qu't'as fait... quoi qu't'as fait !!
si tu nous fais encore remarquer, je tape sur ta tête avec c'te pelle jusqu'à ce qu'elle soit aussi plate que la cougourde qu'j'ai mise à sécher dans mon jardin, t'entends ?
- bah vouai


La cougourde de Dugrainch il l'avait vu Simplet. Et il savait qu'elle était pas plate mais toute écrabouillée, et lui, il avait pas envie d'avoir la tête qui ressemblait à la cougourde écrabouillée de Dugrainch.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:27 (2018)    Sujet du message: 1457-11-20 [RP - conseil/château comtal ] ~ Bureau du CAM

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les archives de l'Ebouriffé Index du Forum -> ** Les Royaumes Renaissants ** -> --- RP généraux des R.R. --- -> ~ 1457 et 1458 ~ Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
hebergeur image